AccueilRéseaux et espace : analyse et modélisation

Réseaux et espace : analyse et modélisation

Networks and space: analysis and modelisation

11ème journée d’étude ReSTo (Réseaux sociaux à Toulouse)

11th ReSTo study day

*  *  *

Publié le mercredi 19 mars 2014 par Rémi Boivin

Résumé

Dans le cadre de sa 11ème journée d’étude, Réseaux sociaux Toulouse (ReSTo) vous invite à contribuer aux questionnements se situant à la croisée des concepts d’espaces et de réseaux. Le choix de cette thématique permet de prolonger la tradition d’ouverture du groupe ReSTo en invitant les chercheurs de toutes disciplines à proposer une communication. Ainsi, l’objectif de cette journée est de rassembler des points de vue pluridisciplinaires sur les liens entre espaces et réseaux.

Annonce

Argumentaire

Dans le cadre de sa 11ème journée d’étude, Réseaux Sociaux Toulouse (ReSTo) vous invite à contribuer aux questionnements se situant à la croisée des concepts d’espaces et de réseaux. Le choix de cette thématique permet de prolonger la tradition d’ouverture du groupe ReSTo en invitant les chercheurs de toutes disciplines à proposer une communication. Ainsi, l’objectif de cette journée est de rassembler des points de vue pluridisciplinaires sur les liens  entre espaces et réseaux.

Du point de vue des sciences humaines et sociales, l'espace n'est pas forcément géographique, il peut être aussi virtuel ou social. Lorsqu'il est géographique, l'espace est un support de relations qui, en raison de son  hétérogénéité et de sa complexité n'est pas neutre. En géographie et en économie régionale, quand l'espace présente la particularité de fédérer les individus qui s'y trouvent, de susciter un sentiment de communion, on parle de territoire. Les territoires sont souvent traversés de normes et d’institutions sociales qui impactent les réseaux de façons différentiées.

L’espace social permet de parler de « distances » plus ou moins grandes entre les acteurs, tant si elles sont liées à la géographie que si elles portent sur d’autres attributs sociaux. Une plus grande proximité favorise la création et l’entretien  de liens. Les « liens forts » parviennent plus facilement à s’affranchir des distances. Les moyens de communication virtuels permettent d’amoindrir certains couts de ces distances mais semblent renforcer la facilité de communiquer avec ceux qui sont « proches » tant géographiquement que socialement.  .

En sciences physiques et de la nature, l'attention des chercheurs va d'espaces infiniment petits, par exemple l'espace des gènes ou des électrons, à des espaces infiniment grands comme l'espace astronomique, celui des grands corps célestes : la question du changement d’échelles permettant d’articuler les différents niveaux d’organisation se pose particulièrement. En écologie, les comportements sociaux qui peuvent exister dans certaines espèces animales étaient jusqu’à peu envisagés essentiellement d’un point de vue spatial et depuis peu sous l’angle d’ensemble de relations entre individus.

D'un point de vue mathématique, l'espace est un ensemble d'objets obéissant à des lois spécifiques. Il peut avoir plusieurs dimensions. A travers la théorie des graphes, les mathématiques offrent un cadre aux autres disciplines pour cerner les rapports entre espaces et réseaux. Les sociologues ont exploité très tôt cette théorie pour développer des méthodes d'analyses de réseaux sociaux. Les méthodes et indices développés dans ce cadre sont désormais appliqués à d'autres types de réseaux.

A l'occasion de cette journée, plusieurs questions sur les rapports entre espace et réseaux seront envisagées. Les concepts, méthodes, et outils utilisés pour rendre compte de l’intégration d’un réseau dans l’espace sont-ils suffisants ? Comment peuvent-ils ou doivent-ils être transposés d'une discipline à une autre ? Plus spécifiquement, comment les méthodes d’analyse des réseaux sociaux permettent de mieux appréhender des questionnements de recherche sur des activités et des acteurs localisés dans un territoire ?

D’un point de vue théorique, dans quelle mesure le recours à la théorie des graphes ou à l'analyse de réseaux permet de réinterroger les notions de territoire et d’espace ?

D’un point de vue plus méthodologique, l’objectif est de proposer un dialogue entre chercheurs de différentes disciplines s’intéressant à l’articulation entre réseaux (sociaux et autres) et spatialisation des données. Ainsi de nombreux travaux en sciences humaines visent à spatialiser voir même géo-localiser des données sur les activités des organisations et acteurs que cela soit des travaux sur les réseaux de brevets, d’alliance, de coopération dans le cadre du cluster, ou des réseaux familiaux, d’amitié ou de publications. Enfin des travaux plus récents proposent aussi des analyses de réseaux de territoires et plus particulièrement des réseaux de villes.

Tous les travaux tant empiriques que conceptuels et théoriques sur la thématique générale de la journée d’étude sont les bienvenus et notamment les travaux permettant de croiser des approches utilisées en sciences humaines et sociales avec ceux des physiciens, mathématiciens, informaticiens ou biologistes. Cependant, quelques pistes de réflexions peuvent être évoquées même si la liste ci-dessous est loin d'être exhaustive :

  • frontières et territorialités des réseaux ;
  • proximité(s) et communautés / clusters ;
  • Modalités d’articulation des relations inter-personnelles et inter- organisationnelles dans les réseaux spatialisés
  • graphes dynamiques, modélisation et simulation de réseaux spatialisés ;
  • nature et dynamiques des réseaux de villes ;
  • Rôle de la mobilité internationale et des migrations dans l’évolution de réseaux spatialisés
  • La dimension spatiale est-elle soluble dans le social ?

Modalités de soumission

Vous êtes invités à soumettre votre intention de communication le lundi 21 mars 2014 au plus tard à l’adresse suivante : rachel.levy@iut-tlse3.fr

Les intentions de communication ne devront pas dépasser 800 mots et/ou une page (hors bibliographie et mots clés). Elles devront comporter un titre, une bibliographie et une liste de mots‐clés (7 maximum) ainsi que la(les) discipline(s) de rattachement du(des) auteur(s).

DATES A RETENIR :

  • Soumission des intentions de communication: lundi 21 mars 2014
  • Retour des avis du comité d’organisation: mardi  22 avril 2014
  • Programme définitif: mercredi 30 avril 2014
  • Journée d’étude: vendredi 16 mai 2014

SALLE : Manufacture des Tabacs, allée de Briennes, Toulouse.

Comité d'organisation

  • F. Amblard (IRIT)
  • J. Crespo (LEREPS)
  • A. de Federico (LISST-Cers) 
  • F. Hautefeuille (TRACES) 
  • B. Jouve (FRAMESPA/IMT)
  •   R. Levy (LEREPS)
  • M. Maisonobe (LISST-Cieu)

Lieux

  • Manufacture des Tabacs, allée de Briennes, Toulouse.
    Toulouse, France (31)

Dates

  • vendredi 21 mars 2014

Fichiers attachés

Mots-clés

  • réseau, espace, virtuel, social

Contacts

  • Rachel Levy
    courriel : rachel [dot] levy [at] iut-tlse3 [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Marion Maisonobe
    courriel : marion [dot] maisonobe [at] univ-tlse2 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Réseaux et espace : analyse et modélisation », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 19 mars 2014, http://calenda.org/279534