AccueilHumboldt kolleg Abidjan 2014

Humboldt kolleg Abidjan 2014

Enjeux et perspectives de la prosodie et implications pour l´orthographe des langues africaines

*  *  *

Publié le mercredi 26 mars 2014 par Rémi Boivin

Résumé

A la différence des langues indo-européennes, la prosodie touche le coeur des langues africaines et concerne la nature, l´identité et le domaine des unités auto-segmentables comme la syllabe, la longueur vocalique, la nasalité, l´harmonie vocalique (« ATR », arrondissement, de hauteur), les tons et l´intonation et leurs interactions complexes avec la syntaxe et la sémantique.

Annonce

Argumentaire

1. Contexte et Justification

A la différence des langues indo-européennes, la prosodie touche le cœur des langues africaines et concerne la nature, l´identité et le domaine des unités auto-segmentables comme la syllabe, la longueur vocalique, la nasalité, l´harmonie vocalique (ATR, Arrondissement, de hauteur), les tons et l´intonation et leurs interactions complexes avec la syntaxe et la sémantique.

La prosodie concerne également les aspects de la poésie, des relations entre la poésie et la musique, les questions de prononciation et d´accents dans l´apprentissage des langues étrangères, les aspects cognitifs de la langue, jusqu´aux phénomènes de pathologie et de psychologie du langage.

Les aspects de la représentation et de la codification de la prosodie sont loin de manquer d´intérêt et d´actualité, y compris les implications de la prosodie dans la communication et la pragmatique quotidienne.

En effet, les langues africaines diffèrent, dans toutes les composantes citées, de manière significative des langues indo-européennes et asiatiques.

Dans toutes ces composantes, les langues ivoiriennes, en particulier, ont largement contribué à faire avancer les théories phonologiques et ont des implications pour les théories linguistiques, ethnomusicologiques, littéraires traitant de la poésie, ou des technologies de traitement automatique des données (synthèse, reconnaissance de la parole et dictionnaire électronique).

Ainsi en Côte d´Ivoire, par exemple, le Dan est la langue ayant le plus grand nombre de tons distinctifs parmi les langues du Niger-Congo. Les langues potou et l´éga sont parmi les seules langues Niger-Congo qui ont le système oppositionnel le plus complet de consonnes implosives.

Concernant les voyelles, les langues kru ont parmi le plus grand nombre de voyelles distinctives, ayant directement contribué à la naissance de la Théorie du Charme et du Gouvernement.

L´éga présente l´un systèmes prosodiques les plus étendus d´harmonie vocalique dont la formalisation des domaines reste encore à établir.

Dans les langues, le lobiri présente une série unique d´ oppositions entre consonnes glottalisées et aspirées. Typologiquement, le caman et le lobiri sont les langues les plus rares ayant des oppositions aspirées et non-aspirées.

Le baoulé atteste le système d´intonation et de structuration prosodique avec sa montée progressive nommée « upstep », phénomène quasi unique, soulevant des questions sur les domaines prosodiques plus larges que le mot phonologique et la question de récursivité de domaines prosodiques.

Le français ivoirien n´est pas inactif sur ce plan, puisque, à l´instar du pidign Nigérian, il utilise des particules prosodiques, voire des tons.

Concernant l´élaboration d´orthographe, le choix de notation de tons ou de l´intonation reste une question à controverses.

En conclusion, le colloque offre une diversité d´approches et une perspective interdisciplinaire sur la prosodie, visant à montrer la richesse de l´objet d´étude et la mise à jour des approches théoriques.

2. Objectifs spécifique du colloque

Le but du colloque est :

  1. de faire le point de la recherche sur la prosodie des langues africaines et des problèmes éventuels de transferts, en collaboration avec des professeurs éminents reconnus dans ce domaine.
  2. d´évaluer les arguments empiriques sur la nature, l´identité et la hiérarchie des domaines prosodiques. Il s´agit notamment d´examiner les arguments indépendants concernant l´identité du poids des syllabes, l´existence des syllabes lourdes ou des syllabes faibles, le rôle de l´extra-syllabicité, ainsi que le rôle du rythme ou de la prosodie du point de vue linguistique, littéraire, poétique ou musicale ?
  3. d´examiner l´état de la recherche sur la reconstruction historique en prosodie en général et dans les études comparatives et historiques.
  4. De réfléchir sur les implications des notations prosodiques pour les orthographes.
  5. De favoriser et de renforcer les échanges scientifiques internationaux entre les chercheurs de la région sub-saharienne.
  6. De publier les résultats de discussions scientifiques sur une thématique pertinente des langues et de la littérature africaines

3. Méthodologie

En raison de l´importance et de la pertinence théorique, voire empirique du sujet, le colloque se proposer de travailler à la lumière des contributions de deux professeurs de renommée internationale qui ont particulièrement influencé les recherches prosodiques dans la sous-région, notamment les Professeurs Will Leben et Dafydd Gibbon et des propositions sous-jacentes à chaque école (structuralisme, fonctionnalisme, énonciative, générative etc.).

Le colloque a pour objectif de les honorer.

Concernant le premier chercheur, professeur émérite de l´Université de Stanford et docteur à l´Université Massachussetts de Technologie (MIT), il a été au sein de la Grammaire Générative le précurseur de la Théorie autosegmentale et du Principe du Contour Obligatoire. Il a formé d´éminents professeurs à travers le monde, y compris de nombreux enseignants-chercheurs en Côte d´Ivoire. Il a également enseigné une année entière à l´Université FHB de Cocody, avec l´appui de la Fondation Fulbright, sans omettre le Tchad et le Nigéria. Le  professeur Will Leben, est titulaire émérite de la Chaire de Phonologie générative de l´Université de Stanford, une des universités classée comme les premières au monde.

Le deuxième chercheur, le Professeur Dafydd Gibbon, a largement contribué à former des experts en prosodie et des phonéticiens en Côte d´Ivoire, Nigéria, en Éthiopie et à Taiwan. En Côte d´Ivoire, Il a par le passé collaboré avec l´Institut de Linguistique Appliquée et l´Institut de Recherche Mathématique, notamment avec le Dr. Soma Ouattara. Il est l´un des experts mondiaux en prosodie et en technologie de la Parole.

D´ores et déjà, en raison de la pertinence et de l´actualité du sujet du colloque, des éminents chercheurs ont exprimé leur intérêt à ce colloque. Ces professeurs viennent des universités américaines (Massachussetts Institute of Technology, Rutgers, New York, Columbia), du Canada (Vancouver, Toronto), de France, d´Allemagne, d´Afrique subsaharienne et d´Afrique du Sud.

Résultats attendus

Les résultats attendus d´un tel colloque sont la formulation et la formalisation des arguments explicites, empiriques et théoriques, pour les domaines prosodiques et de faire en particulier l´état actuel de la situation des dix dernières années. Un tel colloque n’a jamais été organisé sur le continent africain. Nous espérons ouvrir le champ à une large coopération internationale visant à propulser en avant les recherches sur les langues et la littérature ivoiriennes

Modalités de soumission

Possibilité de s´inscrire directement sur le site.

Contact téléphonique: +225 07026253

Comité scientifique

  • Prof. Dr. N. Jérémie Kouadio, Doyen, Président du Comité Scientifique.
  • Prof. Dr. Flavien Gbeto  (Benin), Doyen.
  • Prof. Dr. Aboh Enoch (Amsterdam)
  • Prof. Dr. Toussaint Tchitchi
  • Prof. Dr. Firmin Ahoua  (Cote d´Ivoire), President de la SLAO
  • Prof. Dr. Léa Ngoran-Poamé (Cote d´Ivoire)
  • Prof. Dr. Camille Abolou  (Cote d´Ivoire)
  • Prof. Dr. Jean- Marie Kouakou (Cote d´Ivoire)
  • Dr. Lynell Marchese Zogbo  (Cote d´Ivoire)
  • Prof. Dr. Douglas Pulleyblank (Canada)
  • Prof. Dr. Akin Akinlabi (USA), President du WOCAL
  • Prof. Dr. Bruce Connell (Canada)
  • Prof. Dr.. Ben Elugbe (Nigeria)
  • Prof. Dr. Eno-Abasi Urua (Nigeria)
  • Prof. Dr. Caroline Fery (Allemagne)
  • Prof. Dr. Silué Sassongo Jacques (Cote d´Ivoire)
  • Prof. Dr. Francis Egbokhare (Nigeria)
  • Prof. Dr. Dafydd Gibbon (Allemagne)

Catégories

Lieux

  • Université Félix Houphouët-Boigny, Abidjan-Cocody
    Abidjan, Côte d'Ivoire

Dates

  • mardi 15 avril 2014

Mots-clés

  • prosodie, orthographe, langues africaines

Contacts

  • Firmin Ahoua
    courriel : fahoua2003 [at] yahoo [dot] fr

Source de l'information

  • N'CHO Jean-Baptiste ATSÉ
    courriel : jbatse [at] yahoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Humboldt kolleg Abidjan 2014 », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 26 mars 2014, http://calenda.org/279546