AccueilÉcriture et autorité

Écriture et autorité

الكتابة والسلطة

Writing and authority

*  *  *

Publié le jeudi 13 mars 2014 par Rémi Boivin

Résumé

Ce troisième congrès international se veut une réflexion sur la relation conflictuelle et souvent ambigüe entre autorité et écriture. Son objectif est d’élucider l’histoire de cette relation, de lever le voile sur sa nature, et d’en étudier l’impact, que se soit dans le contexte culturel arabe ou occidental, en ayant recours aux différentes approches possibles (philosophiques, anthropologiques, sociologiques ou de critique littéraire) afin de rendre compte de cette relation.

Annonce

Argumentaire

Une longue histoire de lutte et de conflit régissait le rapport entre l’écriture en tant que concept existentiel et l’autorité - en instance de légitimité et de reconnaissance - dans sa tendance contraignante visant à dompter la première et à lui imposer ses diktats. Or, l’écriture cherche toujours à s’émanciper du joug de l’autorité en transgressant toutes les règles qui peuvent entraver son désir d’autonomie, quitte à abolir toutes les limites et les contraintes. Ce troisième congrès international se veut une réflexion sur la relation conflictuelle et souvent ambigüe entre autorité et écriture. Son objectif est d’élucider l’histoire de cette relation, de  lever le voile sur sa nature, et d’en étudier l’impact,  que se soit dans le contexte culturel arabe ou occidental, en ayant recours aux différentes approches possibles (philosophiques, anthropologiques, sociologiques ou de critique littéraire) afin de rendre compte de cette relation.

On entend aujourd'hui par " autorité " une propriété du Pouvoir : sa légitimité supposée et la dimension symbolique qui le transforme en Institution. Dans son acception propre, ce mot désigne un acte absolu qui implique une obligation, et fonde sa relation avec les sujets sur la subordination et la négation. Subordination lorsque les sujets se soumettent à la logique de l’autorité toute puissante et transcendantale, et négation quand ces mêmes sujets commencent à prendre un chemin parallèle, faisant naître une force égale à celle de l’autorité en  lui réclamant attributions et prérogatives.

En effet, l’autorité tend souvent à conditionner toutes les valeurs pour justifier ses ambitions et maintenir son hégémonie. Ce qui lui permet à la fois d’être témoin de tous les phénomènes, détentrice de leurs destinées et responsable de leurs transformations.

La question de l’ordre reste son atout majeur. C’est à travers lui qu’elle fonde son discours qui donne à son tour une certaine légitimité à « l’institution »  dans sa dimension unique qui se réclame de la vérité conçue non pas comme un « bien » à partager, mais plutôt comme un objet d’appropriation.

Dans ce contexte, l’autorité revêt deux aspects interdépendants : Le premier est un discours qui se manifeste tel un « doux secret », permettant à l’autorité de s’infiltrer dans tous les méandres de l’institution, en prenant tour à tour les formes de principe, de méthode ou de finalité.

Le second aspect est un acte coercitif qui conçoit toute différence avec les « recommandations » de l’autorité comme étant une révolte et une insoumission nécessitant une répression ou, au contraire, une clémence et ce en vue de pérenniser le « mythe de l’ordre », véritable garant des intérêts du « dominant-vainqueur ».

En revanche, là où l’autorité soumet et réprime l’individu, suivant une logique basée sur une technique infaillible, l’écriture le délivre ; libérant ainsi ses forces créatrices et le poussant à remettre en cause les intentions de l’autorité, à critiquer son discours et à saper ses desseins. L’écriture est, dans ce contexte, un besoin existentiel qui s’épanouit dans la liberté et se consolide dans la recherche et la perpétuelle mise en cause des phénomènes.

Dans cette perspective, l’écriture n’est pas une pratique technique, mais une force qui résiste à toute autre force contraignante, qu’elle soit matérielle ou symbolique, car elle ne naît pas dans les zones conscientes soumises à l’autorité et aux lois, mais se crée dans le subconscient de l’écrivain.

L’écriture ainsi conçue n’est-t-elle pas, in fine, le symbole de Prométhée, héros mythologique évocateur de l'hybris (la force démesurée), la folle tentation de l'Homme de se mesurer aux dieux et ainsi de s'élever au-dessus de sa condition ?

Programme

Mercredi 12 Mars 2014

09 :00 – 09 : 30 :

  •     Allocution de M. Le Président de l’Université Moulay Ismaïl de Meknès.
  •     Allocution de M. Le Doyen de la faculté polydisciplinaire d’Errachida.
  •     Allocution de M. le Gouverneur d’Errachidia
  •     Allocution de la Présidente de la Commission Régionale des Droits de l’Homme.
  •     Allocution du Comité d’organisation.
  •     Allocution du représentant des invités

09 : 30- 10 : 00 : pause café

Première séance : Approches textuelles et discursives (Amphithéâtre B).

Modérateur : Bachir TAHALI    Rapporteur : Jaouad ROUCHDI

  • 10.00 :  محمد بن عياد، جامعة صفاقس، تونس، "النص السلطوي ورهان التأويل".
  • 10.15 : مختار لزعر، جامعة عبد الحميد بن باديس، مستغانم، الجزائر، "إشكالية الكتابة بين السلطة وشرعية التأويل".
  • 10.30: خالد سليمان القوسي، جامعة الإمام محمد بن سعود، المملكة العربية السعودية، "بين خطاب السلطة وسلطة الخطاب".
  • 10.45 : Cecilia, BENAGLIA, Department of German and Romance Literatures and Languages, Johns Hopkins University, Baltimore USA, et pensionnaire étrangère à l’Ecole Normale Supérieure, Paris, France, «Écriture et décryptage de l’autorité fasciste : le cas de Carlo Emilio Gadda ».
  • 11.00 : Olivier DELERS, Université de Richmond, États-Unis d’Amérique, « Sade et les Surréalistes: Autorité, autorité du texte et appropriation esthétique ».
  • 11.15 : Clarissa CHARLES-CHARLERY ; Université des Antilles et de la Guyane (UAG), Pôle Martinique, « L’écriture aux Antilles françaises des années 20: un acte de résistance. »

Discussion

Deuxième séance : vers une déconstruction de l’autorité du discours et de l’institution (Amphithéâtre B).

Modérateur : Ahmed TAYI         Rapporteur : Mohammed WAHIDI

  • 15.00 : عز العرب لحكيم بناني، كلية الآداب ظهر المهراز، فاس، المغرب، "السلطة والتدوين والعقاب".
  • 15.15 : محمد خطابي، جامعة ابن زهر، أكادير، المغرب، "سلطة خطاب المؤسسات : الجامعة مثالا".
  • 15.30 : محمد عبد الحميد المالكي، مختبر بنغازي للسيميائيات وتحليل الخطاب، ليبيا، "في آليات كيفية إنتاج السلطة (أو في كيفية إنتاج الحقيقة)".
  • 15.45 : محمد أيت حمو، كلية الآداب ظهر المهراز، فاس، المغرب، "الكتابة بين التسلية والتعرية للسلطة في الإسلام".
  • 16.00 : منية عبيدي، جامعة منوبة، تونس، "الحجاج في الخطاب السياسي."
  • 16.15 :Julie CAILLER, Université Paris VIII,  « Écriture sur le Corps, résister au corps politique ».   
  • 16.30 : Stefano VICARI, Università degli studidi, Genova, Italie, « Lettres des poilus et autorité militaire : écrire pour se révolter ».  

Pause

Troisième séance : Système de l’Autorité et autorité du système(Amphithéâtre B).     

Modérateur : Driss JABRI        Rapporteur : Abderrahman TEMARA

  • 17.00 : سعاد حمداش، جامعة الدكتور يحي فارس، المدية، الجزائر، "هرمينوطيقا الارتياب: تفكيك النسق الأيديولوجي ورمزية الحدث الطوباوي، رسالة 'حي بن يقظان' أنموذجا"
  • 17.15 : محمد حجاوي، جامعة سيدي محمد بن عبد الله، فاس، "تفكيك سلطة الكتابة أو دريدا في استغلال الإنسان للإنسان".
  • 17.30:Djamel BENKRID, Université Paris VIII, Équipe ERASME, « Langue et langage comme  déconstruction paradigmatique dans l’impensé de Derrida ». 
  • 17.45 : إدريس كثير، أكاديمية فاس بولمان، المغرب، "سلطة الكاريزما".

Discussion 

Jeudi 13 Mars 2014

Première séance : Déstructuration du mécanisme de l’Autorité dans le texte littéraire (Amphithéâtre B).

Modérateur : Fatima ARRACH     Rapporteur : Abdelkébir HAMIDI

  • 09.00 :   ليندا عبيد، جامعة اليرموك، الأردن، "جدل الإبداع والتطرف في الأدب النسوي، رواية خارج الجسد".
  • 9.15 : جهينة الخطيب،كلية سخنين لتأهيل المعلمين، فلسطين، "السلطة المركبة الروائية فاطمة ذياب نموذجا".
  • 09.30 : خالد الغريبي، جامعة صفاقس، تونس، "في جدلية الكتابة والسلطة : قراءة في علاقة الأشكال الكتابية الشعرية الجديدة بالسلطة من خلال نماذج".
  • 09.45 :  السعيد بوطاجين، جامعة مستغانم، الجزائر، "الطاهر وطار ومسألة السلطة".
  • 10.00 : الطاهر رواينية، جامعة باجي مختار،  عنابة،  الجزائر، "الكتابة والسلطة وإيديولوجية العنف في نماذج من أعمال واسيني الأعرج الروائية".
  • 10.15 محمد قادة جامعة عبد الحميد بن باديس مستغانم الجزائر: تفاعلات الكتابة والأنا بين الاحتواء والنفي والتجاوز

Discussion

Deuxième séance : Autorité, Révolution et Liberté (Bibliothèque des enseignants).

Modérateur : Mohamed OUHADI      Rapporteur : Khouya EL OMARI EL ALAOUI

  • 9.00 :  مجاهد ميمون،كلية الآداب واللغات، جامعة سعيدة، الجزائر، "النقد العربي بين سطوة التقليد وموضة الإسقاط".
  • 9.15 :   نادية بوشفرة، جامعة مستغانم، الجزائر، "القاعدة والسلطة".
  • 9.30 : Zohra Lhioui, Faculté des Lettres et des sciences humaines, Université Moulay Ismaïl, Meknès, « Borges : une autorité démystifiée. »
  • 9.45 : Moulay Badreddine JAOUIK, Université de Rouen, « La Préface de la Vie de  Mahomet de Jean Gagnier ou comment revendiquer la liberté d’auteur : deux Vies de Mahomed pour le prix d’une. »
  • 10.00 : Zoé CARLE, Université Paris III, La Sorbonne Nouvelle, « Les Slogans révolutionnaires :  prendre le pouvoirs par les mots.»
  • 10.15 : Yoann DEBUYS,  Université Paris Ouest, « Entre pouvoir et contre-pouvoir, force et limite de l’écriture  poétique de la véhémence et de la violence chez  René Char. »
  • 10.30 : SaadiaCHEIKH, Faculté des lettres et des arts, Université Abdel Hamid Ibn Badis, Mostaganem, Algérie, « La littérature maghrébine migrante entre le texte du pouvoir et le pouvoir du texte : cas de lecture de Yasmina khadra. »                                                     

Discussion 

Troisième séance : Autorité, communication et mass-média     (Amphithéâtre B).

 Modérateur : Salm  ABDESSADEK      Rapporteur :Mohammed HAJJAJI

  • 15.00 :  فراس عبد الجليل الشاروط، جامعة القادسية، العراق، "غواية الصورة كإشارة بصرية إيروتيكية (قراءة سيميائية الصورة السينمائيبة)".
  • 15.15 : مصطفى الضبع، جامعة الفيوم،  مصر، "سلطة النص البصري".
  • 15.30 : مفلاح بن عبد الله، جامعة مستغانم، الجزائر،  "صناعة الخطاب الدعائي عند محمد حسنين هيكل".
  • 15.45 : مصطفى بوقدور، جامعة محمد الأول، وجدة، المغرب ، "سلطة الخطاب في الفضاء المعلوماتي".
  • 16.00 : عبد الواحد الدكيكي، الكلية المتعددة التخصصات، الرشيدية، جامعة مولاي اسماعيل، "سلطة اللغة الالكترونية بين القيد والتحول وآثارها على الاكتساب - قضايا ونماذج ".
  • 16.15 : EL Hachmi AKKAOU, Mohammed 1 University, Oujda, “Media Text and Power Towrds : a Perspective Off State Ideology.”                                 

Discussion 

Quatrième séance : manifestations de l’autorité à travers le Langage et la culture (Bibliothèque des enseignants).

Modérateur : Zohra LHIOUI               Rapporteur : Samira ZARKI

  • 15.00 : Driss AIT LHOU, Université Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc, « L’autorité de la standardisation de l’amazighe au Maroc : Subordination ou négation. »                                                                                                   
  • 15.15 : Anne Staquet, Université De Mons, Belgique, « Jouer avec l'autorité de la  Censure. »    
  • 15.30 : Abdellatif  EL AZOUZI, Faculté des Lettres et sciences humaines, Saïs, Université Sidi Mohammed Ben Abdellah, Fès, « Le voyageur des  Lumières est-il autoritaire ? »                                      
  • 15.45 :Mohammed ZERIOUH, Mohammed 1 University, Oujda, « Re-Orientalist Discourse in Moroccan Migrants’ Literature : H. Bouazza’s and L.Lalami’s Works as Case Studies. »
  • 16.00 :  Mustapha ELOUIZI, Faculté polydisciplinaire, Errachidia, Université Moulay Ismail,  « Écriture journalistique … Autorité et limites d’un quatrième pouvoir ? »                                    
  • 16.15 :   Zaid  OUCHNA, Chercheur, Maroc, « La liturgie du chant Amazigh : Cas du Sud-Est du Maroc. »
  • 16.30 : Orlane GLISES DE LA RIVIÈRE,  Université de Strasbourg, France, « Écriture et Autorité dans les romans contre – utopiques du XXème siècle. »
  • 16.45 : Alexandra GOMPERTZ, Université Paris III - la Sorbonne Nouvelle, France « Autorité politique et autorité intellectuelle : correction et censure des traités d’histoire par Vincenzo Borghini »

Discussion

Vendredi 14 Mars 2014

Première séance : Langage, Autorité et Idéologie (Amphithéâtre B).

Modérateur : Atmane BISSANI      Rapporteur :Mohcine MOHOUCHE

  • 9.00 :  عبد الرزّاق بن عمر، وحدة  البحث في المناهج التأويليّة، كليّة الآداب، صفاقس، تونس، "سلطة اللغة ولغة السلطان أو في جدليّة اللغة والسلطة من خلال المتلازمات اللفظيّة."
  • 9.15 :  ريم الشريف، كلية الآداب و العلوم الإنسانية، القيروان، تونس، "اللغة والسلطة."
  • 9.30 : Lopes ARAUJO RENATA, Université de São Paulo, Brésil, « Corydon et les ambiguïtés du texte. »
  • 9.45 : بوعزة محمد، الكلية المتعددة التخصصات، الرشيدية، جامعة مولاي إسماعيل، مكناس،  "إدوارد سعيد مفككا : السرد الإمبراطوري من جماليات التمثيل إلى سياسات التمثيل ".
  • 10.00 : رشيدابن السيد، مركز الدراسات الرُّشدية، كلية الآداب ظهر المهراز، جامعة سيدي محمد بن عبد الله فاس، "نزع سلطة النص المقدس في ضوء النقد التاريخي لدى ريشارد سيمون."
  • 10.15 : : محمد السهول،  الكلية المتعددة التخصصات، الرشيدية، جامعة مولاي اسماعيل، "من سلطة اللغة إلى سلطة الخطاب :من المقاربة الفلسفية إلى المقاربة التداولية."
  • 10.30 : عبد الكريم ابزاري، الكلية المتعددة التخصصات، الرشيدية، جامعة مولاي اسماعيل، "جدلية السلطة والخطاب حجج السلطة وآلياتها القهرية."

Discussion 

Deuxième séance : Autorité et héritage littéraire (Bibliothèque des enseignants).

Modérateur : Said BOUTAGINE              Rapporteur : M’hammed OUHMID

  • 9.00 : محمد مريني،الكلية المتعددة التخصصات، الناضور، جامعة محمد الأول، "الأساطين في قصور السلاطين: صور للقاء الثقافي والسياسي في الآداب السلطانية."
  • 9.15 : حمدي عبيد، كليّة الآداب والعلوم الإنسانيّة، القيروان، تونس، "تمثيل السّلطة في سنن التّأليف الأدبيّ : كتب الاختيار أنموذجا."
  • 9.30 :السعيد أهرو، جامعة القاضي عياض، مراكش، "القريض والجريض، محاولة في دراسة مقام الرهبة من خلال رسائل أبي الحسن اليوسي إلى المولى إسماعيل."
  • 9.45 : عيسى بن محمد بن عبدالله السليماني، كلية العلوم التطبيقية، نزوى، سلطنة عمان، و حافظ بن أحمد امبوسعيدي، الكلية التقنية نزوى، سلطنة عمان، "الخطاب والسلطة ( كتاب تحفة الأعيان نموذجا)."
  • 10.00 : الغالي بنهشوم، ،  الكلية المتعددة التخصصات، الرشيدية، جامعة مولاي اسماعيل، "الكتابة الأدبية بين سلطة الديني و السياسي."
  • 10.15 : عدنان كريم رجب المفرجي، الجامعة المستنصرية، كلية الآداب، العراق، "الشعر والسلطة في التراث العربي بين الفردية والمجتمعية."
  • 10.30: محمد رضا خصري: جامعة الشهيد بهشتي إيران: خصائص أدب الإمارات الفارسية.

Discussion 

Informations supplémentaires

En marge du Congrès, une cérémonie sera organisée jeudi 13 mars 2014 à 15h 30, en l’honneur du poète Ahmed MESSIEH et du romancier Abdelaziz ERRACHDI, avec la participation des enseignants : Ahmed TAYI, Abderrahman TEMARA et Mustapha ELOUIZI.

Cérémonie de Clôture

  • Allocution du Comité d’organisation
  • Recommandations du Colloque
  • Distribution des certificats de participation

Lieux

Amphithéatre II - Faculté Polydisciplinaire d'Errachidia, Université Moulay Ismail de Meknès
Errachidia, Maroc             

Lieux

  • BP 512, Boutalamine
    Errachidia, Maroc (52000)

Dates

  • mercredi 12 mars 2014
  • jeudi 13 mars 2014
  • vendredi 14 mars 2014

Fichiers attachés

Mots-clés

  • écriture, autorité, pouvoir, littérature, idéologie

Contacts

  • Mohamed OUHADI
    courriel : mohamedouhadi [at] yahoo [dot] com

Source de l'information

  • Mohamed OUHADI
    courriel : mohamedouhadi [at] yahoo [dot] com

Pour citer cette annonce

« Écriture et autorité », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 13 mars 2014, http://calenda.org/280579