AccueilLe programme du conseil national de la résistance en perspective

Le programme du conseil national de la résistance en perspective

The national resistance consultancy program in perspective

*  *  *

Publié le vendredi 14 mars 2014 par Rémi Boivin

Résumé

Cette journée d’études vise à mettre en perspective le programme du conseil national de la résistance, adopté à l’unanimité le 15 mars 1944, dans la clandestinité. La rencontre propose d’abord une comparaison dans l’espace, avec la confrontation des cas français, italien et britannique. Il s’agit de croiser la présence d’une résistance structurée et pluraliste (France et Italie) avec l’importance des réformes économiques et sociales au lendemain de la guerre (France et Royaume-Uni). On s’interrogera ensuite sur le devenir du programme sur la durée. En croisant État-Nation et mondialisation, État social et nouvelles solidarités internationales, la rencontre s’interrogera aussi sur les possibles futurs.

Annonce

Argumentaire

Cette journée d’études vise à mettre en perspective le programme du conseil national de la résistance, adopté à l’unanimité le 15 mars 1944, dans la clandestinité. La rencontre propose d’abord une comparaison dans l’espace, avec la confrontation des cas français, italien et britannique. Il s’agit de croiser la présence d’une résistance structurée et pluraliste (France et Italie) avec l’importance des réformes économiques et sociales au lendemain de la guerre (France et Royaume-Uni). Quel est le facteur décisif, entre la guerre et ses ruines, l’héritage des années trente et le poids politique de la résistance ? Dans les réformes, quel est le rôle comparé attribué à l’État, entre l’État-providence et le Welfare State ? Et dans quelle mesure ceci explique-t-il cela ? On s’interrogera ensuite sur le devenir du programme sur la durée. On peut penser le programme du CNR comme emblématique à la fois d'un moment politique et d'un aboutissement économique. En 1944-1946, la conjonction de la Libération et des ruines dues à l’Occupation et à la guerre donne à l’Etat-Nation une légitimité et un dynamisme sans pareil. En croisant État-Nation et mondialisation, État social et nouvelles solidarités internationales, la rencontre s’interrogera aussi sur les possibles futurs.

Programme

Samedi 15 mars 2014 (10h00-19h00)

10h00-10h45 > Ouverture

  • M. Kader Arif, ministre délégué chargé des Anciens combattants
  • M. Frédéric Mion, directeur de Sciences Po

10h45-12h45 Le programme du CNR dans une perspective internationale : diversité des lendemains de guerre en Europe

Présidence : Jean-François Sirinelli, professeur d’histoire contemporaine à Sciences Po

  • Claire Andrieu, professeure d’histoire contemporaine à Sciences Po, "Le programme du CNR dans la dynamique de construction de la nation résistante".
  • Noel Whiteside, professeure d’histoire contemporaine à l’Université de Warwick, "Le Rapport Beveridge et sa mise en œuvre : un projet révolutionnaire ?"
  • Giovanni Focardi, professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Padoue, "Un verre à moitié vide ou à moitié plein ? Résistance et réformes en Italie, 1943-1948".

Débat

14h00-16h00 Le programme du CNR, les Etats-providence et leur devenir

Présidence : Marc Lazar, directeur du Centre d’histoire de Sciences Po

  • Henri Sterdyniak, Directeur du département Economie de la mondialisation, OFCE : "Le programme du CNR : une destruction méthodique ?"
  • François-Xavier Merrien, professeur de sciences sociales et politiques à l’Université de Lausanne : "Etat-Providence: un projet, quel avenir ?"
  • Olivier Beaud, professeur de droit public à l’Université Paris 2 : "Les nationalisations de la Libération et leur rapport avec la souveraineté de l’Etat".

Débat

16h00 -18h00

  • Conclusions : Michel Margairaz, professeur d'histoire contemporaine, Université Paris1-Panthéon-Sorbonne
  • Clôture: Jean Auroux, Ancien Ministre

Informations complémentaires

Avec le soutien du Ministère délégué aux Anciens combattants et de la Mission interministérielle des anniversaires des deux guerres mondiales.

INSCRIPTION obligatoire

Si vous êtes de Sciences Po
→ cliquez ici

Si vous êtes extérieur à Sciences Po
→ cliquez ici

Comité scientifique

  • Claire Andrieu
  • Gerd-Rainer Horn
  • Marc Lazar
  • Guillaume Piketty
  • Jean-François Sirinelli

Professeurs d’histoire contemporaine à Sciences Po.

Participants

Professeure des universités en histoire contemporaine à Sciences Po, Paris, Claire Andrieu est rédactrice en chef de l’Encyclopédie en ligne des violences de masse. Sur la Résistance et la Libération, elle a publié notamment Les nationalisations de la Libération, en codirection avec A. Prost et L. Le Van, Presses de Sciences Po, 1987 ; le Dictionnaire De Gaulle, en co-direction avec P. Braud et G. Piketty, R. Laffont, 2006 ; des articles dans le Dictionnaire historique de la Résistance française, F. Marcot (dir.), R. Laffont, 2006 ; des chapitres : « Le Conseil national de la Résistance et les logiques de l’insurrection résistante », 1996, rééd. 2004 in M.Vaïsse (dir.), De Gaulle et la Libération, Complexe ; « Le programme du CNR, programme de la Résistance et projet d’une époque », in Pourquoi résister ? Résister pour quoi faire ?, B. Garnier et alii, (dir.), CRHQ/CNRS, 2006.

Professeur agrégé de droit public à l’Université de Paris 2, membre de l’Institut Universitaire de France et directeur de l’Institut Michel Villey pour la culture juridique et la philosophie du droit, Olivier Beaud a notamment publié La puissance de l’Etat, PUF, 1994 ; Les derniers jours de Weimar : Carl Schmitt face à l’avènement du nazisme, Descartes & Cie, 1997 ; Le sang contaminé. Essai critique sur la criminalisation de la responsabilité des gouvernants, PUF, 1999 ; Théorie de la Fédération, PUF., 2007, Les libertés universitaires à l’abandon ? Paris, Dalloz, 2010. Il a édité deux recueils d’articles de René Capitant, dont Face au nazisme. Ecrits 1933-1938, Presses de l’U.de Strasbourg, Postface de Ph. Burrin, 2004.

Professeur d’histoire contemporaine à l’université de Padoue, Giovanni Focardi a notamment publié Magistratura e fascismo. L’amministrazione della giustizia in Veneto. 1920-1945, Venezia, Marsilio-Ivsrec, 2012 ; Storia dei progetti di riforma della pubblica amministrazione, Francia e Italia (1943-1948), Bologna, Bononia University Press, 2004 ; « La difficile rationalisation de l’administration sous la quatrième République. La réforme qui n’a jamais eu lieu: projets et réformes administratives en Italie et en France en 1943-1948 », Revue française d’administration publique, 2006/4, n° 120.

Professeur d’histoire économique contemporaine à l’université de Paris I Panthéon Sorbonne, à l’IHES, Michel Margairaz est aussi directeur de l’IDHES-CNRS. Il a publié notamment : avec Danielle Tartakowsky Le Front Populaire, Larousse, 2009 ; en codirection avec C. Andrieu, « Nouveaux regards sur l’historiographie de la France dans la Seconde Guerre mondiale », Histoire@Politique, n°9, 2009 ; avec D.Tartakowsky, Mai 68 entre libération et libéralisation. La grande bifurcation, PUR, 2010 ; en codirection avec O. Feiertag, Gouverner une banque centrale XVIII-XXèmes siècles, Albin Michel/Mission Historique de la Banque de France, 2010 ; en codirection avec F. Cardoni et N. Carré de Malberg, Les inspecteurs des Finances (1801-2009). Dictionnaire historique, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 2012.

François-Xavier Merrien est professeur titulaire de sciences sociales et politiques à l’université de Lausanne. Il a récemment publié « Social Protection as Development Policy: A New International Agenda for Action », International Development Policy | Revue internationale de politique de développement 5.1, 2013; « La nouvelle gouvernance de l’Etat social en France dans une perspective internationale » in Informations sociales, n° 167, sept.-oct. 2012; « International Organisations » (avec A. Mendy), in Gary Harth et alii (eds), The Humane Economy, London, 2010; « L’état providence dans la mondialisation » in Cahiers français, La documentation française, n°358, 2010 ; L’état providence, Que-Sais-Je, 4e éd. en juin 2014 ; L’Etat social. Une perspective internationale (avec R. Parchet et A. Kernen), A. Colin, 2005.

Henri Sterdyniak dirige le Département Economie de la Mondialisation de l’OFCE. Ses thèmes de recherches actuels portent sur la mondialisation, la politique économique européenne, les questions sociales, fiscales et budgétaires. Récemment, il a dirigé le numéro spécial de la Revue de l’OFCE : Towards a better gouvernance in the Euro zone, n°132, 2014, et a publié  “Pour une Europe fiscale” et “Faut-il une Europe sociale ? ”, (avec Catherine Mathieu), in Changer l’Europe, Edition LLL, 2013 ; « Quelle réforme des retraites en 2013 ? », Notes de l’OFCE, avril 2013 ; “Can the new French economic policy be successful?”, (avec Catherine Mathieu), European Journal of Economics and Economic Policies, 10(2), 2013.

Professeure d’histoire contemporaine à l’Université de Warwick, Noel Whiteside est spécialiste des politiques sociales britanniques. Elle a notamment publié avec Ralf Rogowski, Robert Salais (dir.). Transforming European Employment Policy: labour market transitions and the promotion of capability, Edward Elgar. 2012; avec H. Pemberton et P.Thane (dir.), Britain’s Pension Crisis: history and policy, British Academy/Oxford University Press, 2006; ‘Constructing unemployment: Britain and France in historical perspective’ Social Policy and Administration, 2014, 48, 1; ‘L’assurance sociale en Grande Bretagne 1900–1950’ in Michel Dreyfus (dir.) Les assurances sociales en Europe (Presse universitaires de Rennes, 2009)  ; ‘Syndicalismes et l’Etat Social’ (avec M. Dreyfus, P. Pasture and E. Nijhof) in M. Pigenet, J.-P. Robert et P. Pasture (dir.) L’Apogée des syndicalismes en Europe occidentale: 1960–85 (Publications de la Sorbonne, Paris, 2006). 

Lieux

  • 27 rue Saint-Guillaume
    Paris, France (75)

Dates

  • samedi 15 mars 2014

Mots-clés

  • CNR, résistance, Seconde Guerre mondiale, Jean Moulin, occupation

Contacts

  • carole gautier
    courriel : carole [dot] gautier [at] sciencespo [dot] fr

Source de l'information

  • carole gautier
    courriel : carole [dot] gautier [at] sciencespo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Le programme du conseil national de la résistance en perspective », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 14 mars 2014, http://calenda.org/281016