AccueilLe corps dans les sciences et les sciences sociales

Le corps dans les sciences et les sciences sociales

Bodies in the sciences and social sciences

Journée du Centre Norbert Elias UMR 8562 EHESS/CNRS/UAPV/AMU

Norbert Elias Centre UMR 8562 EHESS/CNRS/UAPV/AMU study day

*  *  *

Publié le jeudi 20 mars 2014 par Luigia Parlati

Résumé

Après la première journée du domaine « Nature, genre et santé » du Centre Norbert Elias programmée cette année, qui portait sur le genre dans nos recherches, la seconde journée se déroulera le mardi 18 mars et posera la question de la place du corps et du rapport au corps dans les sciences et les SHS.

Annonce

Programme

9h15 : Accueil

9h30-9h45 : Introduction générale (Florence Bouillon, Philippe Hert)

Discutante pour la matinée : Sandrine Musso

9h45-10h30 : Marie Romero

Corps et justice : une mise en récit des affaires de violences sexuelles sur mineurs

Les violences sexuelles sur mineurs sont des atteintes au corps que le droit pénal a constitué en infractions sexuelles spécifiques ; d'abord unique en 1810 en référence aux mœurs, puis tripartite en 1994 en référence à la personne. Ce passage sous-tend une mutation profonde de notre modèle de référence sur le corps désormais devenu indissociable de la personne (Carbonnier, 2002) : protection de l'intégrité physique et de la dignité de la personne humaine, protection contre la mise en péril du mineur. Cependant, l'observation empirique en terrain judiciaire révèle des interférences et des bouleversements dans les critères constitutifs des infractions sexuelles (Mayaud, 2006) : le défaut de consentement, la contrainte morale, le curseur des âges de la minorité (Marrion, 2010). Cette communication propose de les analyser en s'appuyant sur une enquête qualitative de 80 dossiers d'affaires de violences sexuelles sur enfants au sein de deux tribunaux. Notre hypothèse est que la mise en récit judiciaire du corps révèle une opposition à la fois sacrée et problématique des seuils âges (Gauchet, 2004) et des seuils normatifs en matière sexuelle (Théry, 2001).

10h30-11h15 : Anne-Sophie Giraud

Le corps embryonnaire et foetal : appréhender le corps comme un ensemble de relations.

L’anthropologie a longuement analysé la façon dont les techniques et notamment l’échographie et l’amp (assistance médicale à la procréation), ont contribué à l’image de l’être prénatal comme « isolat », séparé en particulier du corps féminin. La personne, assimilée au corps embryonnaire, serait devenue une pure entité biologique isolée des relations sociales censées la conformer. Cependant l’observation ethnographique des pratiques autour de l’amp et de la mort périnatale nous révèlent que l’être prénatal et son corps, loin d’être de simples « donnés biologiques », sont toujours inscrits au sein d’un ensemble de relations sociales. Les façons de percevoir ce corps, de le décrire, de le qualifier et de le considérer, ne sont donc jamais indépendantes des liens actuels ou virtuels qui le relient avec les différentes personnes en rapport avec lui, à tel ou tel titre, selon tel ou tel statut.

11h15-11h30 : Pause

11h30-12h15 : Irène Théry

Le corps oublié : la question du lien entre engendrement et filiation

On proposera une réflexion sur la difficulté des  sciences sociales  à penser le lien entre procréation et filiation  à partir d'une réflexion de Françoise Héritier  lors d'une audition à l'occasion de la récente rénovation des lois de bioéthique : "la filiation n'a rien à voir avec le biologique". Prenant appui sur un ensemble de travaux récents sur l'Assistance Médicale à la Procréation, on montrera comment la notion  "d'engendrement" permet de redonner au corps sa pleine dimension sociale et culturelle, et de faire le pont entre d'un côté la procréation comme fait physique, et de l'autre la filiation comme fait institutionnel.

12h15-14h : Pause déjeuner

Discutant pour l’après-midi : Frédéric Joulian

14h-14h15 : Frédéric Joulian

Les techniques du corps dans les débats actuels en anthropologie

14h15-15h : Edgar C. Mbanza

Techniques du corps, incorporation des technologies. Eléments pour une socioanthropologie des objets médiatiques du quotidien.

Pour une ethnographie attentive aux interactions sociales ordinaires, dans les bidonvilles africains où nous étudions ce que les individus font des technologies de communication, le corps est engagé de façon multiple dans la mesure où les stigmates des dominations quotidiennes (au niveau des rapports de genre, par exemple) se révèlent dans les gestes, langage, postures et positions des uns et des autres. Dans le cas particulier des rapports aux objets médiatiques, le corps possède une fonction ambivalente. Il est révélateur d’un usage différencié ou non-inclusif, mais aussi d’une incorporation technologique productrice de mixité et d’inclusion (au sein de l’espace domestique, ou dans les sociabilités quotidiennes, notamment). L'entrée par les objets et les pratiques médiatiques permet par ailleurs de situer le corps au centre de l’imbrication entre le local et le global, ou encore du rapport individu et société. 

15h-15h45 : Giulia Anichini

Les neurosciences et le cerveau social : pratiques et discours en question

Localiser les bases neuronales de la socialité est le but majeur des neurosciences sociales. La corrélation anatomique des fonctions cérébrales qui a suivi d’abord une connaissance provenant essentiellement des vivisections et des dissections se base aujourd’hui sur l’IRM, la technique la plus utilisée dans l’entreprise de cartographie du cerveau dit « social ».  Ce dernier est caractérisé à l’aide de catégories affectives particulières, les émotions morales, qui participent à la définition du cerveau normal et pathologiques, du cerveau « déviant » et du cerveau sexué. Dans cette présentation nous voulons proposer quelques réflexions en cours sur la façon dont la neuroimagerie fait du cerveau le lieu privilégié d’appréhension des faits sociaux.    

Lieux

  • 2 rue de la charité
    Marseille, France (13002)

Dates

  • mardi 18 mars 2014

Mots-clés

  • corps, sciences, natures

Contacts

  • Philippe Hert
    courriel : philippe [dot] hert [at] univ-amu [dot] fr

Source de l'information

  • Philippe Hert
    courriel : philippe [dot] hert [at] univ-amu [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Le corps dans les sciences et les sciences sociales », Journée d'étude, Calenda, Publié le jeudi 20 mars 2014, http://calenda.org/281754