AccueilUn « tournant global » des politiques environnementales ?

Un « tournant global » des politiques environnementales ?

A “Global Turning Point” for Environmental Policies?

Perspectives croisées Afrique-Caraïbe-Europe-Amériques

An Exchange of African, Caribbean, European, and American Perspectives

*  *  *

Publié le jeudi 27 mars 2014 par Luigia Parlati

Résumé

La thématique retenue pour cette rencontre appelle à nourrir la réflexion des sciences humaines et sociales sur les transformations actuelles de nos environnements, en intégrant les processus de problématisation des rapports entre nature et culture au croisement de quatre aires régionales : l’Afrique, la Caraïbe, l’Europe et les Amériques.

Annonce

Argumentaire

La thématique retenue pour cette rencontre appelle à nourrir la réflexion des sciences humaines et sociales sur les transformations actuelles de nos environnements, en intégrant les processus de problématisation des rapports entre nature et culture au croisement de quatre aires régionales : l’Afrique, la Caraïbe, l’Europe et les Amériques.

Malgré des contextes différenciés, ces espaces sont réputés être tous confrontés à d’importants changements environnementaux (changement climatique, érosion de la diversité biologique, dégradation des sols, pollution chimique de l’air et de l’eau, usage intensif des ressources hydriques, etc.), souvent qualifiés à grande échelle de « changements globaux ». Caractérisées par une transversalité accrue, les expériences et représentations associées à ces changements aujourd’hui convergent pour faire de l’incertitude et plus largement des risques dont ils sont porteurs, notamment d’un point de vue sanitaire, un élément clé de la régulation environnementale. Les discours et pratiques qui en découlent ouvrent un vaste champ d’études et d’enquêtes de terrain, allant de la construction des problèmes publics à la gouvernance globale en passant par le déploiement des controverses et la « mise en marché » de la nature.

Cette journée d’étude invite à approfondir la réflexion sur la consistance que prennent les politiques environnementales face à ces transformations, en accordant aux sciences humaines et sociales un regard privilégié sur la fabrique des enjeux environnementaux, saisis dans leurs dimensions à la fois historique et émergente. Pour cela, il convient de comprendre comment et pourquoi les problématiques environnementales, au sens large, sont mobilisées afin d’atteindre des objectifs politiques, économiques et juridiques, quelles sont les représentations et données recherchées, en particulier au regard de leurs implications spatiales et territoriales, comment plus généralement sont interprétés et utilisés les résultats de la recherche scientifique et technique, quels sont les modes d’administration et de gestion privilégiés, enfin, comment les sciences humaines et sociales sont équipées afin d’étudier ces processus et d’en rendre compte.

Organisée dans le cadre du séminaire « Changements environnementaux et société » du CRPLC (UMR CNRS 8053), cette journée d’étude se donne pour vocation d’explorer plus avant ces pistes de recherche à travers des interventions – en français et en anglais – reposant sur des comparaisons et des études de cas, en lien étroit avec les aires régionales considérées.

La rencontre est ouverte à tous publics intéressés.

Programme

8h30 – Accueil des participants

9h – Ouverture de la journée

  • Yann Bérard (UAG-Martinique/CRPLC) Le global à l’épreuve. De l’utilité du raisonnement comparatif et de la pensée par cas

Session 1. Circulation des savoirs et des instruments

  • Lydie Cabane (IFRIS-CERMES3/Université Paris-Est) La globalisation des risques en question : traditions de recherche et rapports politiques (Europe, Amériques, Afrique)
  • Marie Hrabanski (CIRAD-Montpellier/ART-Dev) Internationalisation d’un instrument de politique publique : les Paiements pour services environnementaux (PSE)
  • Jean-Raphaël Gros-Désormeaux (CNRS-CRPLC/UAG-Martinique) Les incertitudes des savoirs experts dans les processus de territorialisation de la biodiversité : la cartographie des ZNIEFF dans les Antilles françaises

12h30 – Pause déjeuner

14h – Reprise des échanges

Session 2. Expérience et valuation des problèmes publics

  • Nicolas Rocle (Irstea-Bordeaux/ADBX) L’adaptation au changement climatique : un problème mal structuré pour une mise sur agenda différenciée. Exemples de la Martinique et de l’Aquitaine
  • Sarah E. Vaughn (Université de Chicago/Département d’anthropologie) Réinventer la biopolitique : l’expérience des relations entre humains et non-humains dans le contexte du changement climatique au Guyana
  • Julien Weisbein (Sciences Po Toulouse/LaSSP) Défendre l’environnement en croisant les expertises. L’action des « Gardiens de la côte »

17h30 – Fin de la journée

Lieux

  • Schœlcher, Martinique (97275)

Dates

  • vendredi 04 avril 2014

Mots-clés

  • Afrique, Amérique, Caraïbe, changement global, environnement, Europe, politique, risque, science, société

Contacts

  • Yann Bérard
    courriel : yberard [at] martinique [dot] univ-ag [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Yann Bérard
    courriel : yberard [at] martinique [dot] univ-ag [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Un « tournant global » des politiques environnementales ? », Journée d'étude, Calenda, Publié le jeudi 27 mars 2014, http://calenda.org/281822