AccueilMobilisations politiques et prises de parole citoyenne au Canada

Mobilisations politiques et prises de parole citoyenne au Canada

Political Mobilization and Citizen Engagement in Canada

*  *  *

Publié le mercredi 16 avril 2014 par João Fernandes

Résumé

Le colloque « Mobilisations politiques et prises de parole citoyenne au Canada », parrainé par le Groupe d’histoire politique (GHP) de la Société historique du Canada (SHC), permettra de montrer l’état de l’avancement des travaux québécois et canadiens dont les objets d’études touchent à l’histoire politique.Le comité organisateur et scientifique du colloque propose aux chercheurs de faire porter leur analyse sur l’un des sujets suivants, dont l’aire géographique est le Canada, mais dont les comparaisons avec d’autres sociétés ne sont surtout pas exclues : les groupes de pression ; les mouvements sociaux et leur rapport de force avec l’État ou les responsables politiques ; le militantisme politique de certains individus ; des événements ayant suscité de grandes mobilisations citoyennes ; la culture politique et ses différentes transformations ; l’histoire de la démocratie participative; les idées et discours politiques ; les transformations de l’État et de ses appareils ; etc.

Annonce

Présentation

À l’automne 2011, le colloque « Transformation : la construction de l’État, de la nation et de la citoyenneté » (Université York) a permis un premier rassemblement pancanadien de chercheurs en histoire politique, contribuant ainsi à une réflexion générale sur le renouvellement de l’histoire politique au Canada. Trois ans plus tard, ce deuxième colloque parrainé par le Groupe d’histoire politique (GHP) de la Société historique du Canada (SHC) permettra de poursuivre la réflexion et de montrer l’état de l’avancement des travaux dont les objets d’études touchent à l’histoire politique.

La thématique choisie pour le colloque qui aura lieu en automne 2014 se concentre sur les mobilisations politiques et les prises de parole citoyenne au Canada. Si l’histoire de l’État et de ses institutions peut être un angle d’approche privilégié pour l’étude des mobilisations politiques, il s’agira ici d’analyser aussi les différentes formes de prises de parole citoyenne qui se manifestent dans l’espace public et, plus particulièrement, dans le champ politique. Ainsi, les différentes stratégies d’habilitation citoyenne entreprises par des individus, des groupes de pression ou, de manière plus large, des mouvements sociaux, s’inscrivent au sein des luttes de valeurs et représentations qui orientent la définition et les interventions de l’État et de ses institutions, et qui se retrouvent donc au cœur de la définition du bien commun.

Axes thématiques

Le comité organisateur et scientifique du colloque propose aux chercheurs de faire porter leur analyse sur l’un des sujets suivants, dont l’aire géographique est le Canada, mais dont les comparaisons avec d’autres sociétés ne sont surtout pas exclues :

  • Les groupes de pression ;
  • Les mouvements sociaux et leur rapport de force avec l’État ou les responsables politiques ;
  • Le militantisme politique de certains individus ;
  • Des événements ayant suscité de grandes mobilisations citoyennes ;
  • La culture politique et ses différentes transformations ;
  • L’histoire de la démocratie participative ;
  • Les idées et discours politiques ;
  • Les transformations de l’État et de ses appareils ;
  • Etc.

Veuillez noter que cette liste n’est pas exhaustive et que le comité acceptera aussi les propositions hors thème qui touchent à l'histoire politique en général et à l'histoire de l'État et de ses institutions en particulier. Des réflexions épistémologiques et historiographiques sur l’histoire politique sont également les bienvenues.

Modalités d'envoi des propositions

Le comité organisateur et scientifique vous invite à soumettre une proposition de communication libre ou une proposition de séance complète. Pour les propositions de communication libre, les chercheurs sont invités à soumettre un titre, un résumé de 300 mots maximum ainsi qu’un bref CV (maximum 1 page). Pour les propositions de séances complètes, le responsable de la séance doit soumettre le titre de la séance, une brève description de cette dernière, un résumé de 300 mots maximum pour chaque communication ainsi qu’un bref CV (maximum 1 page) pour chacun des participants à la séance.

Prière de faire parvenir votre proposition

avant le mercredi 30 avril 2014

à Stéphane Savard, président du comité organisateur et scientifique, à l’adresse suivante : savard.stephane@uqam.ca

Les participants seront informés de l’acceptation de leur proposition à la mi-mai 2014.

Les membres du comité organisateur et scientifique

  • Stéphane Savard, président (Université du Québec à Montréal)
  • Dominique Clément (University of Alberta)
  • Magda Fahrni (Université du Québec à Montréal)
  • Valérie Lapointe-Gagnon (York University)
  • Julien Mauduit (Université du Québec à Montréal)
  • Sean Mills (University of Toronto)
  • Martin Pâquet (Université Laval)
  • Martin Petitclerc (Université du Québec à Montréal)
  • Jessica Riggi (Université du Québec à Montréal)

Lieux

  • Université du Québec à Montréal
    Montréal, Canada

Dates

  • mercredi 30 avril 2014

Mots-clés

  • mouvement social, militantisme, prise de parole citoyenne, groupes de pression

Contacts

  • Stéphane Savard
    courriel : savard [dot] stephane [at] uqam [dot] ca

Source de l'information

  • Stéphane Savard
    courriel : savard [dot] stephane [at] uqam [dot] ca

Pour citer cette annonce

« Mobilisations politiques et prises de parole citoyenne au Canada », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 16 avril 2014, http://calenda.org/282243