AccueilVoyages et explorations des confins de l'Oikoumène

Voyages et explorations des confins de l'Oikoumène

Travel and exploration in the confines of the Ecumene

VIIIe atelier d'archéologie antique

8th ancient archaeology workshop

*  *  *

Publié le mardi 22 avril 2014 par João Fernandes

Résumé

L’atelier doctoral s’inscrit dans le cadre de la collaboration scientifique qui, depuis plusieurs années, réunit l’Institut archéologique allemand de Madrid et l’École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid), permettant aux jeunes chercheurs de bénéficier d’un espace d’échanges. Le thème de cette nouvelle session est centré sur les voyages et les explorations des confins de l’oikoumène, couvrant les espaces maritimes et les zones terrestres de la Méditerranée et de l’Atlantique, durant la période comprise entre le IXe siècle a.C. et l’époque de Claude Ptolémée. L’objectif est d’appréhender les actions entreprises et les solutions mises en œuvre par les peuples méditerranéens pour accéder à ces territoires qui paraissaient inatteignables, pour en récupérer des informations et, à l’occasion, s’y installer, repoussant par là même les limites de l’oikoumène.

Annonce

Présentation

L’atelier doctoral s’inscrit dans le cadre de la collaboration scientifique qui, depuis plusieurs années, réunit l’Institut archéologique allemand de Madrid et l’École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid), permettant aux jeunes chercheurs de bénéficier d’un espace d’échanges. Le thème de cette nouvelle session est centré sur les voyages et les explorations des confins de l’oikoumène, couvrant les espaces maritimes et les zones terrestres de la Méditerranée et de l’Atlantique, durant la période comprise entre le IXe s. a.C. et l’époque de Claude Ptolémée.

La présentation de l’atelier est intentionnellement ouverte afin de favoriser le dialogue interdisciplinaire et diachronique. Néanmoins, deux principes définissent le champ d’étude : premièrement, la mer Méditerranée est prise comme épicentre et comme référence des diverses civilisations qu’elle a accueillies (phénicienne, grecque, punique, romaine, sans oublier le rôle central des peuples dits indigènes) ; deuxièmement, dans la définition des ‘confins de l’oikoumène’, sont inclus non seulement les territoires éloignés du monde connu (finis terrae), mais également les lieux intérieurs qui, par leurs caractéristiques, sont considérés comme inaccessibles (déserts, montagnes, forêts…).

Il sera aussi question de la création de réseaux de navigation maritime et de routes terrestres, en suivant les traces archéologiques des avancées de la connaissance du monde et de sa représentation cartographique. Seront interrogés les textes antiques qui relatent des périples, des expéditions militaires ou des voyages, mais l’attention se concentrera surtout sur les vestiges archéologiques (habitats, nécropoles, mobiliers) qui témoignent de ces déplacements et des établissements ou colonies installés aux limites du monde connu.

L’objectif est d’appréhender les actions entreprises et les solutions mises en œuvre par les peuples méditerranéens pour accéder à ces territoires qui paraissaient inatteignables, pour en récupérer des informations et, à l’occasion, s’y installer, repoussant par là même les limites de l’oikoumène.

L’objet de l’atelier doctoral est de susciter une réflexion scientifique et méthodologique sur la problématique des voyages et des explorations dans le monde antique. Cet atelier s’adresse spécialement aux doctorants en histoire, en archéologie et en géographie historique, issus des universités et des centres de recherche de toute l’Europe et du Maghreb. En outre, fort d’une approche multidisciplinaire, il vise à créer un espace d’échanges d’expériences et d’analyse des pratiques d’investigation dans les différents contextes géographiques.

De cette manière, chaque participant aura l’opportunité de s’impliquer activement dans l’enrichissement des échanges en présentant son thème de recherche doctorale, en travaillant en groupe et en participant à la réflexion collective, avec l’appui de spécialistes confirmés de prestige international.

La formation sera assurée par:

  • Delphine ACOLAT, Université de Bretagne Occidentale
  • Pascal ARNAUD, Université de Lyon II
  • Frank BERNSTEIN, Universität Frankfurt
  • Gonzalo CRUZ ANDREOTTI, Universidad de Málaga
  • Adolfo DOMÍNGUEZ MONEDERO, Universidad Autónoma de Madrid
  • Francesco PRONTERA, Università degli Studi di Perugia

Coordination

  • Dirce MARZOLI,
  • Laurent CALLEGARIN

Organization

  • Deutsches Archäologisches Institut (Madrid),
  • École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid)

Lieux de célébration

  • Instituto Arqueológico Alemán de Madrid, C/ Serrano 159
  • Casa de Velázquez, Ciudad Universitaria, C/ de Paul Guinard 3

Dates

Atelier: 16 juin-20 juin 2014

Attention : participation uniquement sur inscription. La date limite de dépôt des formulaires est fixée au

30 avril 2014

Conditions pratiques

Pour pouvoir participer au IXe Atelier d'archéologie antique : voyages et explorations des confins de l'oikoumène (IXe s.a.C.-IIe s.p.C.), il faudra s'inscrire. La date limite de dépôt des formulaires est fixée au 30 avril 2014. Dans le cas où le nombre des inscriptions serait supérieur au nombre de places disponibles, les coordinateurs de l’Atelier sélectionneront les participants en fonction de leur dossier.

Les participants doivent être en cours de rédaction d’une thèse de doctorat ou bien l’avoir récemment achevée. La Casa de Velázquez et l'Institut archéologique allemand sélectionneront seize dossiers.

Des conférences prononcées par des spécialistes du sujet seront suivies par la présentation par les doctorants de leurs propres travaux de recherche, assortie d’une réflexion sur la méthode mise en œuvre. Sont aussi prévues des séances de travail en groupe, afin d’explorer plus avant certains aspects thématiques ou problématiques. Les langues de l’atelier doctoral sont l'espagnol, le français, l’allemand, l’italien et l’anglais.

L’inscription est gratuite et l’hébergement offert aux candidats sélectionnés (demi-pension) mais le voyage reste à leur charge. Le déjeuner de chaque session leur sera offert.

Trois bourses de mobilité d’un montant de 350 € sont proposées aux candidats inscrits dans un établissement d’enseignement supérieur du Maroc, de Tunisie ou d’Algérie.

Le certificat d’assistance ne sera délivré qu’à ceux qui auront participé à toutes les séances.

Lieux

  • Serrano 159
    Madrid, Espagne (28002)

Dates

  • mercredi 30 avril 2014

Mots-clés

  • oikoumène, atelier, mer Méditerranée, confins, territoires, voyages, explorations, monde antique

Contacts

  • Ana María Molero Lozano
    courriel : ana-maria [dot] molero [at] casadevelazquez [dot] org

Source de l'information

  • Ana María Molero Lozano
    courriel : ana-maria [dot] molero [at] casadevelazquez [dot] org

Pour citer cette annonce

« Voyages et explorations des confins de l'Oikoumène », Informations diverses, Calenda, Publié le mardi 22 avril 2014, http://calenda.org/283002