AccueilLe corps et le religieux

Le corps et le religieux

Bodies and monks

Entre virtuoses et fidèles ordinaires

Between virtuosos and ordinary followers

*  *  *

Publié le vendredi 09 mai 2014 par João Fernandes

Résumé

L’intuition de Marcel Mauss que des techniques particulières du corps représentent une base somatique indispensable à l’expérience du religieux semble confirmée par résultats ultérieurs de l’anthropologie et d’autres sciences sociales. À leur lumière, il apparaît qu’une certaine négation des fonctions organiques ordinaires à travers les restrictions alimentaires, la continence sexuelle, les pratiques vestimentaires et les ornements, etc., de même que l’emploi des techniques corporelles extra-quotidiennes telles que les danses, les prosternations, les tournoiements, constituent une condition obligée de toute expérience religieuse ou, du moins, des formes virtuoses de l’engagement religieux.

Annonce

Argumentaire

Les degrés de la mobilisation du corps varient non seulement selon la tradition concernée mais également selon le statut et la fonction des individus au sein de chaque monde religieux. Ainsi, les spécialistes – le clergé, les officiants des rites ou autres médiateurs officiels – se voient souvent imposer des règles de conduite assez strictes, allant au-delà de ce qui est demandé aux simples fidèles. L’accession à ce type de fonction comporte d’ordinaire un changement sur le plan corporel, qu’il s’agisse d’un acte d’investiture sous forme de rite de passage douloureux, de l’ingestion de substances réputées actives ou encore de la mise en contact physique de la personne de l’aspirant avec celle du maître ou avec des objets ou images de culte. Son corps subit alors une certaine transformation signifiant son rapport privilégié à un ailleurs, quoi qu’on entende par ce terme.

Un tel rapport, qui est loin d’être l’apanage de seuls spécialistes institutionnels, semble toujours s’accompagner d’une pratique corporelle singulière. Tous ceux qui prétendent entrer dans une carrière de virtuose  – les saints, les mystiques, les maîtres spirituels, les guérisseurs, mais aussi les femmes participant aux cultes de possessions dans un champ religieux dominé par les hommes – semblent ainsi portés vers des usages du corps spécifiques les distinguant d’autres membres de leur communauté. Une certaine distorsion du vécu corporel ne serait-elle pas une condition du dépassement de l’univers quotidien, ne servirait-elle pas de signe d’expertise dans le domaine du religieux ?

L’objectif de la journée d’étude « Le Corps et le religieux : entre virtuoses et fidèles ordinaires » est de se pencher sur ces questions dans une perspective comparatiste (bouddhisme, christianisme, hindouisme, islam, judaïsme, religions africaines) et à travers trois points d’entrée :

1. Le corps dans l’espace public : enjeux religieux.

2. Des techniques profanes du corps qui conduisent au religieux.

3. Corporéité, subjectivité, identité. 

Programme

19 mai

11 : 45 : Ouverture et accueil

Discours de bienvenue (Jean-Pierre Albert, EHESS, CAS-LISST et Agnès Kedzierska Manzon, UTM, CAS-LISST) 

12 : 00 – 13 : 30 Déjeuner 

  • 13 : 30 – 15 : 15 Première session : Le corps et ses limites. Modératrice : Chantal Bordes-Benayoun (CNRS, LISST-CAS)
    • Lucine Endelstein (CNRS, CIEU-LISST),  "The shabbat, the body and the urban space"
    • Emma Tarlo (Goldsmith University, Londres, R-U), Head to Head: religious encounters through hair

15 : 15 – 15 : 30 Pause-café

  • 15 : 30 – 17 : 45 Deuxième session : Corps comme véhicule. Modératrice : Adeline Grand-Clément (UTM, PLH-ERASME), 
    • Jean-Claude Penrad (EHESS, CEAf-IMAf), Le corps en quête de ses marges - oubli de soi et expérience soufi 
    • Odile Journet Diallo (EPHE, CEMAf-IMAf), Des corps sacrificiels. À propos d’un rite d’appel à la pluie en pays jóola (Sénégal/ Guinée-Bissau) 

20 mai

  • 9 :00 – 10 : 50 Troisième session (1) : Corps, religion, personne. Modération: Marine Carrin (CNRS, CAS-LISST)
    • Guillaume Rozenberg (CNRS, CAS-LISST), Personhood and the Body in Burmese Religion
    • Dorota Hall (Institute of Philosophy and Sociology of Religion of the Polish Academy of Sciences), Discovering the Truth: Transgender Christians in Poland 

10 : 50 – 11 : 00 Pause-café

  • 11 : 00 – 12 : 50 Troisième session (2) :
    • Agnès Kedzierska Manzon (UTM, CAS-LISST), On the Margins of Religion: Hunting as (a sort of a) Ritual (Mande, West Africa) 
    • Rane Willerslev (Aarhus Institute of Advanced Studies, Aarhus, Danemark), The Spiritual Trap: Rethinking the Transition from Nature to Culture

12 : 50 – 14 :00 Déjeuner 

  • 14 : 00 – 16 : 00 Table ronde finale. Modération : Jean-Pierre Albert et Agnès Kedzierska-Manzon

Lieux

  • 5, Allées d'Antonio Machado
    Toulouse, France (31)

Dates

  • lundi 19 mai 2014
  • mardi 20 mai 2014

Mots-clés

  • corps, religion, personne, genre, rituel

Contacts

  • Agnès Kedzierska Manzon
    courriel : akedzierskamanzon [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Agnès Kedzierska Manzon
    courriel : akedzierskamanzon [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Le corps et le religieux », Journée d'étude, Calenda, Publié le vendredi 09 mai 2014, http://calenda.org/283919