AccueilLa cyberlougha

La cyberlougha

Cyberlougha

Plurilinguisme, contact des langues et nouvelles formes d’expression linguistiques au maghreb

Multilingualism, the contact of languages and new forms of linguistic expression in the Maghreb

*  *  *

Publié le mercredi 07 mai 2014 par João Fernandes

Résumé

Les nouvelles formes d’expression linguistique, induites par l’usage des technologies de l’information et la communication, issues des productions langagières ou des langues spécialisées, ou carrément des technolectes, sous leurs déclinaisons savantes ou celles contenues dans le champ de la communication sociale courante, sont à la fois des domaines qui fascinent des locuteurs et en « déconnectent » d’autres. Elles mettent en jeu des dynamiques intergénérationnelles et des contacts inter-linguistiques dans leurs dimensions culturelles et interculturelles les plus fécondes. Ce colloque rassemblera pour la première fois en Algérie et à l’échelle maghrébine, les résultats de recherche ayant ciblé les nouvelles formes d’expression nouvelle, électronique ou numérique.

Annonce

Argument

Les nouvelles formes d’expression linguistique, induites par l’usage des technologies de l’information et la communication (internet, téléphonie mobile, tablettes, informatique….), issues  des productions langagières ou des langues spécialisées (Lerat,1995), ou carrément des technolectes (Messaoudi, 2010), sous leurs déclinaisons savantes ou celles contenues dans le champ de la communication sociale courante, sont à la fois des domaines qui fascinent des  locuteurs et en « déconnectent » d’autres.Elles mettenten jeu des dynamiques intergénérationnelles et des contacts inter-linguistiques dans leurs dimensions culturelles et interculturelles les plus fécondes.

L’on est bien dans un domaine de spécialisation où la langue française est soit dominante, soit en interaction avec les autres langues au Maghreb, dans un champ à la fois mobile, novateur et innovant, dit des nouvelles formes d’expression nouvelle, électronique, numériques…induites par l’informatique, la téléphonie mobile, les réseaux sociaux, SMS, noms d’adresses, noms de domaines sur internet, etc. Cet ensemble semble, au regard des spécialistes, un domaine de plus en plus privilégié dans les études algériennes et maghrébines.

La description de ces parlers au Maghreb, relevant de la cyberlougha (« cyberlangue »), pour reprendre l’expression de Hadj Miliani, est un  créneau porteur, autorisant une réflexion linguistique et langagière, ainsi qu’une intervention didactique transversale ciblant, en dernière instance, l'enseignement/apprentissage du français et en français.

Après une instructive synthétisation des programmes scolaires et universitaires en vigueur dans les trois pays, au cours des deux dernières manifestations organisées par le REMATE (Réseau Maghrébin des technolectes) en 2012 et 2013[i], notamment au regard des canevas et dispositifs des études de français et en français à la suite des réformes de l’école et de l’adoption du système LMD, les intérêts se sont focalisés sur des travaux ayant trait aux langages et domaines spécialisés(métiers traditionnels, banques, assurances, agriculture, etc.), développés par des collègues maghrébins (Maroc, Algérie, Tunisie).

Ce colloque rassemblera pour la première fois en Algérie et à l’échelle maghrébine, les résultats de recherche ayant ciblé les nouvelles formes d’expression nouvelle, électronique ou numérique, issus des cadres de recherche (mémoires de magister et de doctorats EDAF et hors EDAF[ii]), centrés sur :

  • les approches pluridisciplinaires, portant sur l’oral, et surtout l’écrit chez des locuteurs bilingues et/ou plurilingues adoptant la langue française (avec toutes ses variations graphiques) lors de la transcription de leurs messages SMS ou courriels ;
  • les probables implications didactiques dans l’enseignement/apprentissage du français et en français au Maghreb. 

Ce type de traitement de la donne linguistique inféré par les nouvelles technologies est en train de bouleverser la configuration linguistique et sociolinguistique des pays du Maghreb. Il s’agira de mettre en exergue les dynamiques des pratiques langagières émergentes sur les nouvelles technologies,à la base de cette recomposition linguistique, à la lumière des paramètres suivants :

- la dimension technolectale des manifestations linguistiques en contexte ;

- l’appropriation du français et son intégration dans le discours des jeunes à travers l’emploi du lexique de la téléphonie mobile ;

- les contextes bi-plurilingue : français / arabe/ tamazight/ anglais/espagnol ;

- les dynamiques de métissages des parlers en présence ;

- la création lexicale et discursive ;

- le formel et l'informel dans les pratiques scripturales et/ou verbales ;

- l’interaction verbale portant sur la dénomination des différents appareils, outils, composants et programmes nécessaires pour manipuler les NTIC ;

- la didactique du français revisitée. 

Objectifs

Trois types d’objectifs sont ciblés :

  1. Un traitement technique de ces nouvelles formes d’expression, surtout chez les jeunes locuteurs, au travers de la description des manifestations linguistiques et langagières suivantes :
  • Les normes orthographiques (unilingues, bi-plurilingues)
  • La variation graphique : l’économie du langage, les jeux de langage, la transcription et la translittération
  • Les stratégies de graphématisation bi-plurilingue
  • Le lexique variationnel et/ ou générationnel
  • La construction symbolique du signe linguistique
  • La polyvalence et polysémie
  • L’emprunt et l’alternance codique
  • L’onomastique électronique et commerciale : noms d’adresses, pseudonymes, noms de domaines, acronymes, logos, etc.
  • La communication verbale et la communication non verbale
  1. Des réflexions portant sur le langage SMS, chat, mail, lettre, MMS  et les modalités et supports d’écriture :
  • Contexte de communication (types et domaines de communication)
  • La correspondance épistolaire
  • Les supports d’écriture
  • La langue des forums
  1. Un traitement didactique, centré sur les réinvestissements des dynamiques bi-plurilingues générées par les nouvelles formes d’expression dans les dispositifs d’enseignement / apprentissage du français. 

Le colloque a une dimension empirique en priorité, qui consiste à rendre des résultats de recherche sur des situations linguistiques diverses, insistant sur les approches de terrain et la dimension comparatiste des langues et/ou des supports. Les communications pourront explorer toutes ces questions. Elles feront apparaître les interactions langue (s) / supports numériques, sous toutes leurs formes, la stratégie des acteurs,  l’évolution des contenus en fonction de la technologie.

Des conférences en plénière ciblées seront sélectionnées en fonction de l’accumulation réalisée par des collègues dans le domaine en question.

Des ateliers thématiques seront organisés en fonction des niveaux d’analyse et des outils méthodologiques mis en œuvre :

  • analyse des corpus ayant pour objet les SMS, MMS et leurs néographies,
  • présentation des résultats des enquêtes de terrain s'interrogeant sur les sémio-graphies et la mise en exergue de certains signes ainsi que les représentations véhiculées ;
  • productivité linguistique et contraintes matérielles des supports d'écriture ;
  • régularités thématiques et incidences linguistiques : la langue des forums, des réseaux sociaux (Facebook, twitter) et des blogs. 

Programme d’actions et calendrier 

1ère phase : lancement de l’appel à communication, désignation du conseil scientifique du colloque (Février 2014)

2ème phase : sélection des propositions des communications (Juin 2014)

3ème phase : information des candidatures retenues  /  envoi des invitations (Juillet - septembre 2014)

5ème phase : tenue du colloque : du 6 au 8décembre 2014 à Mostaganem (Algérie).

Date butoir d’envoi des propositions de communication :  

30 mai 2014

Les propositions de communication feront l’objet d’un résumé de 500 mots maximum permettant d’apprécier la problématique de la recherche et ses modalités de mise en œuvre, et seront accompagnées d’une bibliographie succincte. Elles seront soumises au comité scientifique qui se prononcera sur la pertinence et la rigueur scientifique des soumissions.

Adresses de réception des propositions : benramdane2@yahoo.fr  farid.17@hotmail.com 

Partenariat

Le présent projet de colloque, outre la mutualisation et la coordination, assurées par le REMATE, a déjà reçu l’aval de cinq laboratoires de recherche activant dans les départements de français et centre de recherche en Algérie. : Laboratoires: « Environnement linguistique et usages du français en Algérie », Elilaf, Université de Mostaganem ; Laboratoire « Ingénierie de la formation et conception des curricula », Université de Mostaganem ; Laboratoire : « Le français sur objectifs spécifiques », Université de Saida ; Laboratoire : « Dynamique des langues et discours en Méditerranée (Dylandimed) », Université de Tlemcen. Laboratoire « Didactique de la Langue et des textes »Université de Médéa ; Laboratoire « Création d’outils pédagogiques en langues étrangères », LOAPL, Université d’Oran ; Unité de recherche « les systèmes de dénomination en Algérie »,RASYD/CRASC. 

Le REMATE (REseau MAghrébin des TEchnolectes), a été créé à la Faculté des Lettres et des sciences humaines de Kénitra, en décembre 2012, à Kenitra, à l’issue du colloque « Les technolectes au Maghreb : éléments de contextualisation », organisé par le laboratoire « Langage et société-CNRST URAC 56 », Université Ibn Tofail (Kénitra), avec le soutien de l’IF Maroc et du Bureau Maghreb de l’AUF.

References bibliographiques  

  • Anis, Jacques, 1998, « L’écriture réinventée », de Boeck, Bruxelles,.
  • Lecture-écriture et nouvelles technologies, J. Anis et J. Marty. Collection de l’ingénierie éducative, CNDP, Paris, 2000
  • Anis, J , 2001,  « Traitement de texte et méta-écriture », INRP, Paris
  • 2002 La cyberl@ngue française, La renaissance du livre (Ed. ), Paris,.
  • Aurélia,  D. - Blondel, Marion / Gonac’h, Jeanne / Ledegen, Gudrun / Seeli, Julia, 2011, « Ecriture-sms en Métropole et à La Réunion : ‘zones instables et flottantes’ du français ordinaire et spécificités du contexte de surdité ». Dans : Travaux linguistiques du CERLICO, 24, ‘Transcrire, Écrire, Formaliser - (1)‘, Col, Gilles / Osu, Sylvester N. (Dirs), 51-70.  halshs.archives-ouvertes.fr/docs/00/87/91/81/PDF/CERLICO_24.pdf‎
  • Liénard, F., 2007, « Analyse linguistique et sociopragmatique de l’écriture électronique – Le cas du sms tchaté», in Gerbault, J. (éd.), La langue du cyberespace : de la diversité aux normes, Paris, L’ Harmattan, 265-278.
  • Lerat P. , 1995,  Les langues spécialisées,  Paris, PUF
  • Messaoudi L., 2012, « Technolectes savants et technolectes ordinaires : quelles différences ? », in Sur les technolectes, Publications du laboratoire Langage et société-CNRST URAC 56, Rabtnet impressions
  • Messaoudi l, 2010, « Langue spécialisée et technolecte :quelles relations ? », in : Revue META, Montréal, Presses de l’université de Montréal
  • essaoudi L. et Benramdane F. 2013, Les technolectes au Maghreb : éléments de contextualisation, Ouvrage collectif. Editions : Publications du laboratoire Langage et société-CNRST URAC 56, Rabat, Rabanet Impressions (Maroc) et AUF.
  • PierozakIsabelle, 2003,  « Le “français tchaté” : un objet à géométrie variable ? » Langage et société 2/  (n° 104) , p. 123-144, URL : www.cairn.info/revue-langage-et-societe-2003-2-page-123.htm.
  • Regards sur l'internet, dans ses dimensions langagières. Penser les continuités et discontinuités. En hommage à Jacques Anis, in N°10, Glottopol. juillet 2007, http://glottopol.univ-rouen.fr/numero_10.html 

Membres fondateurs du remate  et / ou membres du conseil scientifique du colloque 

  • A. Abbou ; A. Amar ; A. Ali ; A. Boukous ; A. Becetti ; A. Bouhjar ; A. El Hadri ; A. Ibn El Farouk ; A. Mabrour ; A. Ouassou ; B. Atoui ; B. Benmoussat ; B. Ouardi ; C. Cortier ; Ch. Roche ; C. Springer  ; P. Manfred ; Dj. Kadid ; F. Benramdane ; F. Brigui ; F.Z. Chiali ; F. Brigui ; H. Bendahmane ; H. Miliani ; H. Rifai ; H El Amrani ; I. Sfar ; M. Benlakhdar ; M. Ameur ; J. Boutet ; J. Humbley ; J.M. Eloy ; K. Ait Dahmane ; Kh. T.  Ibrahimi ; L. Benabbou ; L. Brigitte ; L. Messaoudi ; I. Ben Rejeb ; M. Bahmad ; M. Benlakhdar ; M. Mamadou ; N. Benhouhou ; O. Yermeche ; Ph Blanchet ; P. Chardenet ; P. Dumont ; P. Haillet ; P. Lerat ; P. Manfred ; R. Bouziri ; H. Elamrani ; R. Chennoufi  ; S. Mejjri ; S. Braik ; T. Afkinich ; W. Berry Hajj ; Y. Hdouch

Organisation

  • Laboratoire « Environnement linguistique et usages du français en Algérie »ELILAF /486,
  • la Faculté des lettres et des arts de l’Université Ibn Badis -Mostaganem (Algérie) 
  • collaboration avec le REMATE (Réseau Maghrébin des Technolectes) 

Le comité d’organisation 

Les membres  du laboratoire ELILAF/468 : Farid BENRAMDANE, Lila MEDJAHED, Nazéha BENBACHIR, Abdelkader SAYYAD, Leila MOUSSADEK, Sofiane BENGOUA, Farid HADJARI Abdelouahid TIOUIDIOUINE, Djamel ISSAD, Hayat DEGUAGUERA, Fatiha MOUSSA, Hanane MENDJOUR,  Aicha GOUAICH, Nadjet ROUBAI-CHORFI, Nezhet BENZIDANE, Malika ABDELAZIZ, Hakima BOUTOUB.


[i]Colloque international « Les technolectes / langues spécialisées en contexte plurilingue: corpus, description et usages sociaux », le laboratoire Langage et société-URAC56 – FLSH –, Faculté des Lettres et des sciences humaines - Université Ibn TofailKénitra (MAROC), les 3- 6 décembre  2013.

[ii] EDAF (Ecole doctorale algéro-française)

Lieux

  • Mostaganem, Algérie (27000)

Dates

  • vendredi 30 mai 2014

Mots-clés

  • plurilinguisme, maghreb, médias électroniques, TIC, technolectes

Contacts

  • Farid Benramdane
    courriel : farid [dot] 17 [at] hotmail [dot] com

Source de l'information

  • Abdelkader Sayad
    courriel : sayadaek [at] yahoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La cyberlougha », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 07 mai 2014, http://calenda.org/284389