AccueilFoucault post-mortem

Foucault post-mortem

Foucault post-mortem

*  *  *

Publié le lundi 28 avril 2014 par Rémi Boivin

Résumé

Le 25 juin 1984 mourait Michel Foucault. Depuis lors, son influence n'a cessé de s'étendre, d'un point de vue épistémologique, géographique et culturel. L’objectif du colloque de Strasbourg sera de montrer la place de Foucault dans les échanges épistémologiques européens depuis 1984, de faire le point sur la réception de cet auteur dans différents pays européens, et sur la manière dont les écrits posthumes ont permis de revisiter les interprétations foucaldiennes, afin de préciser les différents profils européens de Foucault post mortem.

Annonce

Argumentaire

« Plus d’un, comme moi sans doute, écrivent pour n’avoir plus de visage », L’archéologie du savoir.

Le 25 juin 1984 mourait Michel Foucault. Depuis lors, son influence n'a cessé de s'étendre, d'un point de vue épistémologique, géographique et culturel. Contrairement à d’autres auteurs, qui sont passés par une période de « purgatoire », la réception de Foucault semble être allée crescendo. Souvent, les auteurs dont l’audience n’a pas connu d’éclipse après leur mort ont été portés par les institutions mises en place de leur vivant. Ces explications sont manifestement insuffisantes dans le cas de Foucault, ce qui incite à approfondir d’autres hypothèses.

Le laboratoire Dynamiques Européennes (UMR7367) organise, les 25 et 26 juin 2014, à l'occasion du 30e anniversaire de la mort de Foucault, un colloque visant à comprendre les raisons de son succès persistant et à analyser son rayonnement post mortem. Celui-ci est souvent associé à la fortune de la pensée de Foucault et de la french theory aux Etats-Unis. Cette explication est-elle suffisante ? Le détour par l'Amérique serait-il donc devenu la condition nécessaire d'une consécration intellectuelle durable ? Il nous semble que d'autres voies méritent d'être explorées.

L’objectif du colloque de Strasbourg est de montrer la place de Foucault dans les échanges épistémologiques européens depuis 1984, à partir de ce qui a été produit au sein des sciences sociales et en se gardant de toute tentation hagiographique. L’ambition est de faire le point sur la réception de cet auteur dans différents pays européens, sur l’influence des réseaux, institutions scientifiques et mouvements de la société civile qui y ont contribué, sur les débats et les controverses à propos de sa pensée et de ses engagements, sur les domaines du savoir dans lesquels les analyses foucaldiennes ont été mobilisées. Nous nous interrogerons également sur la manière dont les écrits posthumes ont permis de revisiter les interprétations foucaldiennes, en modifiant la perception de l’oeuvre, en repoussant aux marges des thématiques ou des concepts antérieurement usités ou en redéfinissant les contours de sa pensée.

Est-ce le même Foucault qu’on lit en Allemagne, France, Grande-Bretagne, Italie ou Pologne ? Comment ses théories ont-elles migré d’un pays à l’autre, et comment, dans cette circulation, ont-elles changé par des effets de traduction ou d’interférence avec des savoirs et des débats « locaux » ? Quels ont été les acteurs, les opportunités, les instruments de cette circulation ? Si la lecture et la réception de Foucault varient, en Europe, selon les milieux sociaux, les « traditions » et les « familles » intellectuelles, les interpellations sociales et politiques, quelles idées ont été retenues, et lesquelles, a contrario, n’ont pas encore fait l’objet d’une attention particulière dans certains contextes ? Quels ont été les circuits transnationaux et transdisciplinaires qui ont relayé les écrits de Foucault en Europe et ont permis de renouveler ou de déplacer des débats épistémologiques, par exemple en sociologie, ethnologie, histoire ? Les réponses à ces questions devraient permettre de préciser les différents profils européens de Foucault post mortem.

Programme

Mercredi 25 juin

« Session d'ouverture » (9h-11h) :

  • 9h Jean-François Bert : « (Re-)lire Michel Foucault »
  • 9h30 Jean-François Bayart : « L'usage de Foucault dans la sociologie historique du politique »
  • 10h Jean-Pierre Warnier : « Foucault lecteur de Lacan. Ou comment penser le sujet, mais autrement »

10h30 Échanges avec l'assistance.
11h- 11h15 : Pause café.

« Sexualité et Gender Studies » (11h15-12h30) :

  • 11h15 Sandra Boehringer :« Avant la sexualité : érotisme et subjectivité antiques après, et avec Foucault »
  • 11h45 Maria Solarska : « "Et si Rome, à nouveau, conquérait la révolution?" L'histoire des femmes en Pologne face à la pensée foucaldienne »

12h15 Échanges avec l'assistance.

12h30-14h : Pause déjeuner

« Hôpital, santé et psychiatrie » (14h-16h) :

  • 14h François Steudler : « Le grand renfermement selon Michel Foucault : apport théorique et débats »
  • 14h30 Elisabetta Basso : « Histoire, philosophie et pratiques de la psychiatrie: l'impact de l'œuvre de Foucault en Italie et Allemagne »
  • 15h Philipp Sarasin : « Is Foucault dead already ? On Corpses Anatomy and the Writing of History »

15h30 Échanges avec l'assistance.

16h-16h15 : Pause café.

« Foucault 30 ans après : Lignes éditoriales et Publications posthumes » (16h15-18h15) :

Table Ronde : Henri Fruchaud, Daniele Lorenzini, Anna Sofia Jaksender, Luca Paltrinieri et Jean-François Bert. Modération : Marie-Pierre Julien.

18h15 : Fin de la première journée du colloque.

Jeudi 26 juin

« Epistémologie et réception de l'œuvre de Foucault » (9h-11h) :

  • 9h Jérôme Lamy : « Les savoirs situés : les usages des concepts foucaldiens dans les Science and Technology Studies »
  • 9h30 Luca Paltrinieri : « La réception de Foucault en Angleterre dans le champ des Critical Management Studies (CMS) »
  • 10h Pascal Hintermeyer : « La réception de Foucault dans les sciences sociales »

10h30 Échanges avec l'assistance.

11h-11h15 : Pause café.

Sessions parallèles : (11h15-12h30) :

Session 1 : « Pensée politiques et formes de gouvernements »

  • 11h15 Stéphanie Martens : « Foucault et Skinner : une autre histoire du libéralisme »
  • 11h45 Christophe Pébarthe : « État, souveraineté et domination. Réceptions croisées des cours au Collège de France de Michel Foucault et Pierre Bourdieu »

12h15 Échanges avec l'assistance.

Session 2 : « Structuralismes et Postmodernismes »

  • 11h15 Manolache Viorella : « Réflexes Foucaldiens : l'effet Matrioska »
  • 11h45 Jean Zoungrana : « Visages et usages de Foucault »

12h15 Échanges avec l'assistance.

12h30-14h : Pause déjeuner.

« Foucault au regard des théories sociales allemandes » (14h-16h) :

  • 14h Maurice Blanc : « Revisiter « l'action citoyenne » à partir de Michel Foucault »
  • 14h30 Thomas Bolmain : « Foucault et la condition post-mortem. Totalisation et négativité à l'âge du post-modernisme »
  • 15h Flavien Le Bouter : « La réception de l'œuvre de Michel Foucault dans les théories allemandes des médias »

15h30 Échanges avec l'assistance.

16h-16h15 : Pause café.

 « Childhood Studies » (16h15-17h30) :

  • 16h15 Nicoletta Diasio : « Le gouvernement des enfants : pour une considération critique du concept d'agency »
  • 16h45 Nicholas Lee : « Foucault in Time : Childhood, Anticipation & Human Futures »

17h15 Échanges avec l'assistance.

17h30 : Fin du colloque.

Comité scientifique

  • Pascal Hintermeyer, professeur à l'Université de Strasbourg.
  • Jean-François Bert, professeur à l'Université de Lausanne.
  • Nicoletta Diasio, professeure à l'Université de Strasbourg.
  • Jean-Pierre Warnier, professeur émérite et chercheur associé au CEAf (EHESS-IRD), Paris.
  • Michelle Perrot, professeure.
  • Marie-Pierre Julien, MCF à l'Université de Lorraine.

Lieux

  • 5, allée du Général Rouvillois
    Strasbourg, France (67)

Dates

  • mercredi 25 juin 2014
  • jeudi 26 juin 2014

Mots-clés

  • Foucault, épistémologie, post-mortem

Contacts

  • Valentine Gourinat
    courriel : valentine [dot] gourinat [at] misha [dot] fr

Source de l'information

  • Valentine Gourinat
    courriel : valentine [dot] gourinat [at] misha [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Foucault post-mortem », Colloque, Calenda, Publié le lundi 28 avril 2014, http://calenda.org/284812

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal

À lire sur le même thème