AccueilNouvelles approches des enjeux environnementaux : les sciences sociales face à l'adaptation aux changements climatiques

Nouvelles approches des enjeux environnementaux : les sciences sociales face à l'adaptation aux changements climatiques

New approaches to environmental issues: the social sciences adapting to climatic changes

Journées des Jeunes Américanistes 2014 - École thématique CNRS

American studies postgrad workshops 2014 - CNRS theme school

*  *  *

Publié le mardi 29 avril 2014 par Rémi Boivin

Résumé

Cette école thématique vise à former et à mettre en discussion les apports des études environnementales américaines au champ des sciences humaines et sociales en France, du point de vue des  innovations méthodologiques, conceptuelles et épistémologiques. L’interdisciplinarité réunit les outils fondamentaux de ces journées, en proposant un dialogue qui mobilise toutes les sciences sociales. Les participations des étudiants américanistes et latino-américanistes seront privilégiées. Lors de cette nouvelle édition, les jeunes chercheurs seront invités à discuter leurs travaux dans le cadre d’ateliers méthodologiques proposés par des experts invités. C’est grâce au travail de l’UMI EGlobes du CNRS que cette année les JJA se tiendront dans le cadre d’un dispositif d’école thématique du CNRS.

Annonce

Argumentaire

Les Journées des Jeunes Américanistes (JJA), sont organisées par le Centre d’Études Mexicaines et Centraméricaines, l’Unité Mixte International du CNRS – IGLOBES et l’Institut Français d’Etudes Andines.

Les partenaires des JJA sont Le Collège Franco-Mexicain en Sciences Sociales (Extension Amérique Centrale), l’Institut Français d’Amérique Centrale, l’Institut Français d’Amérique Latine, l’Institut de Recherche pour le Développement et l’Institut des Amériques. C’est une rencontre annuelle qui ouvre un espace de discussion, interaction et construction méthodologique dans un cadre scientifique international. C’est un espace de travail et d’échange adressé aux étudiants qui se trouvent dans leur recherche de thèse de licence, maîtrise et doctorat en Sciences sociales.

La première édition de ces JJA (les 21 et 22 juin 2010), co-organisée avec l’École Nationale d’Anthropologie et d’Histoire de Mexico (ENAH), fut dédiée à l’Archéologie, avec une thématique transversale: “dynamiques spatiales”. La deuxième (les 20, 21 et 22 juin 2011) où les disciplines ont été ouvertes vers toutes les Sciences sociales, fut dédiée à une thématique transversale: “circulations”. La troisième édition (les 13, 14 et 15 juin 2012) s’est tenue au Costa Rica grâce à l’appui de l’Université du Costa Rica et du CONACYT, fut dédiée à la thématique des « territoires ». La 4éme Edition s’est tenue au Guatemala grâce à l’appui de la FLACSO Guatemala et la Universidad de San Carlos.

La 5éme édition se tiendra au Mexique, à Tijuana en partenariat avec El Colegio de La Frontera Norte.

Cette école thématique vise à former et à mettre en discussion les apports des études environnementales américaines au champ des sciences humaines et sociales en France, du point de vue des  innovations méthodologiques, conceptuelles et épistémologiques. L’interdisciplinarité réunit les outils fondamentaux de ces journées, en proposant un dialogue qui mobilise toutes les Sciences sociales. Les participations des étudiants américanistes et latino-américanistes seront privilégiées. Lors de cette nouvelle édition, les jeunes chercheurs seront invités à discuter leurs travaux dans le cadre d’ateliers méthodologiques proposés par des experts invités. C’est grâce au travail de l’UMI EGlobes du CNRS que cette année les JJA se tiendront dans le cadre d’un dispositif d’Ecole thématique du CNRS.

Les enjeux

1)     Faire connaitre la diversité des études environnementales américaines

Ces études comportent une forte composante pluridisciplinaire, qu’il s’agisse des recherches menées en Amérique du Nord sur les usages de l’eau et la justice environnementale, ou des programmes développés en Amérique du Sud sur les dimensions spatiales et culturelles des changements environnementaux. Or les enjeux environnementaux sont relativement peu étudiés par les sciences humaines et sociales en France, à l’exception de l'histoire environnementale et des études organisationnelles relatives à l'eau en réseaux urbains. Cette école a pour objectif de faire dialoguer les chercheurs français et américains qui s'attachent aux conséquences des changements climatiques sur les populations et les territoires, mais aussi aux effets en retour des modes sociaux d'occupation de l'espace sur les contextes environnementaux. 

Le Colegio de La Frontera Norte, centre de recherche de renom situé dans le champ des sciences sociales et des études environnementales, se présente comme le lieu idéal pour organiser un tel dialogue à la fois interdisciplinaire et international.

2)     S’appuyer sur un groupe structuré et ouvert à la communauté scientifique

Cet atelier JJA est une réunion annuelle consacrée à l’ouverture d’espaces de discussion pour le développement de la recherche et de la méthodologie pour les jeunes chercheurs, doctorants et  étudiants qui travaillent dans les Amériques. Les JJA ont été organisées par le CEMCA (Centre d’Etudes Mexicaines et Centraméricaines) chaque année au Mexique, au Costa Rica et au Guatemala depuis 2010, impliquant à chaque fois plus de 30 étudiants. L’organisation de cette école à Tijuana en 2014 visera à approfondir les relations des chercheurs avec des zones de recherche nord-américaines en connexion avec les espaces académiques d’Amérique centrale et du sud.

3)      Les objectifs scientifiques de l’école : partager les connaissances sur l’environnement

Cette école thématique constituera une occasion de renforcer les collaborations scientifiques avec des institutions basées dans l’ensemble des Amériques, sur la base de questions environnementales (eau, énergie, etc.). Mettre l'accent sur l'adaptation au changement climatique est pertinent pour la situation écologique des Amériques.

Les objectifs de cette année sont à la fois de fournir une plus grande connaissance sur les questions du changement climatique, du point de vue des sciences de l'environnement comme des sciences sociales, et de questionner le changement climatique non seulement en termes de durabilité écologique, mais aussi au sein des transformations sociales et économiques. Les modules de formation aborderont les thématiques suivantes :

Atelier 1 : Comprendre les changements climatiques pour s’y adapter

Cet atelier comporte une forte dimension méthodologique destinée à appréhender les changements climatiques et leurs effets sur les populations et les territoires. Cet atelier mobilise les acquis américains des sciences de la nature et de l’environnement en vue d’une appropriation épistémologique par les sciences sociales en France. (Scénarios d’adaptation, Services écosystémiques, Smart grid et analyse de réseaux).

Atelier 2 : Les conflits environnementaux dans les Amériques

Les nombreux conflits environnementaux qui ont eu lieu dans les Amériques du Nord et du Sud depuis le XIX° siècle ont fait l’objet de nombreux travaux qui, en France, sont resté dans l'ombre de l'importation de travaux plus consacrés, relatifs à d'autres parties des USA (par exemple, l'école de Chicago en matière d’écologie urbaine). (Water Wars – Les « guerres de l’eau » dans les Amériques, Sociologie historique de l’Ouest étasunien et Archéologie et préservation des patrimoines)

Atelier 3 : Justice environnementale et gestion des risques urbains

Les travaux sur la justice environnementale se sont développés aux Etats-Unis et au Canada à partir des années 1980, à la suite de luttes sociales menée par des minorités ethniques contre l’enfouissement des déchets dans des quartiers défavorisés. Ce domaine de recherche ne s’est ensuite développé en Europe que dans la dimension des inégalités écologiques et peu de travaux ont été réalisés sur les liens entre la distribution spatiale des risques environnementaux et la situation socio-économique des populations exposées. (Approches sociologiques de la justice environnementale,  Les risques environnementaux en milieux urbains, Anthropologie des catastrophes et des migrations)

Atelier transversal (à l’attention des jeunes chercheurs) – Gestion et management des projets de recherche

La gestion de projets de recherche est une action temporaire et généralement complexe, qui mobilise durant sa réalisation un grand nombre de ressources (humaines, matérielles, organisationnelles), des compétences techniques (sur les aspects juridiques, règlementaires et financiers) et des coûts qui font l’objet d’une budgétisation des moyens et d’un bilan. Depuis la réception de l’appel d’offre jusqu'au bilan, la gestion d’un projet scientifique nécessite des compétences (et donc des formations) spécifiques, pour répondre à la demande institutionnelle et suivre les règlements statutaires tout en préservant l’autonomie de la recherche. Cet atelier profitera de la présence de chercheurs ayant obtenu des contrats de recherche aux Etats-Unis, en Amérique centrale et en Europe, pour partager des expériences et des savoir-faire susceptibles d’être repris et utilisés par les doctorants présents lors JJA 2014.

Organisées les 2, 3 et 4 juillet à Tijuana, les Journées s’articuleront autour d’ateliers méthodologiques et discussions.

Modalités d'envoi des propositions

Les propositions seront acceptées en français, espagnol ou anglais. Nous invitons les participants à insister sur une optique méthodologique de leurs travaux pour ainsi générer le débat transdisciplinaire. Pour être sélectionnés, les intéressés devront envoyer une lettre de motivation circonstanciée et leur projet de thèse doctorale, ou Master ou de recherche en deux pages. Il faudra préciser le prénom, nom, discipline, institution, diplôme en cours et pays de provenance.

Les lettres de motivation et les projets devront être envoyés au mail jja.cemca@gmail.com en format Word, avant le 30 Avril 2014. Le résultat de la sélection sera connu le 7 mai 2014.

Blog de las JJA: http://jjacemca.blogspot.com/

Comité d'Organisation

  • André, Viviane – Responsable administration, gestion et partenariat, CEMCA
  • Benites-Gambirazio, Eliza – Doctorante, UMI 3157
  • Doressoundiram, Colette - Gestionnaire UMI 3157, CNRS
  • Horras, Flore – Stagiaire CEMCA
  • Latargère, Jade – Doctorante, CEMCA-CITERES
  • Guerrero Rosas, Melina – Bureau de la Présidence, EL COLEF
  • Lourenço, Marlio – Doctorant, CSU-CRESPPA
  • Marchand, Amaël – Doctorant, LATTS-CEMCA
  • Mercier, Delphine - Directrice CEMCA
  • Nugues, Aurélie – Secrétaire de direction, formation et communication, CEMCA
  • Poupeau, Franck – Directeur UMI 3157, CNRS
  • Rodriguez Vasquez, Abril – Coordinatrice du Bureau de la Présidence, EL COLEF

Comité d’honneur et d’appui

  • Beton Delègue, Elisabeth – Ambassadeur de France au Mexique
  • Blanquer, Jean-Michel – Président de l’Institut des Amériques et de l’équipe des Relations Internationales de l’Institut des Amériques
  • Borras, Gérard – Directeur de l’Institut Français d’Études Andines
  • Bourdelais, Patrice – Directeur de l’INSHS
  • Braz, Adelino – Responsable du pôle SHS, Sous-direction des échanges scientifiques et de la recherche du ministère des Affaires étrangères et du Développement international
  • Briot, Jean-Pierre – Directeur du bureau CNRS de Rio de Janeiro
  • Cabrero,Enrique – Directeur général du CONACYT – Centro Nacional de Ciencias y Tecnologías
  • Delattre, François – Ambassadeur de France aux Etats-Unis
  • Jones, Paul John – Dean, College of Social and Behavioral Sciences, University of Arizona
  • Guillén López, Tonatiuh – Président de El Colegio de la Frontera Norte
  • Hernández Hernández, Alberto – Secrétaire Général de la Planification et du Développement Institutionnel, El Colegio de La Frontera Norte
  • Létrilliart Philippe – Consul Général de France à Miami
  • Marty, Pascal – Responsable du Pôle Europe et International, CNRS
  • Mercier, Delphine – Directrice du Centre d’Études Mexicaines et Centraméricaines
  • Meystre, Pierre – Directeur Biosphere 2, University of Arizona
  • Monsiváis Carrillo, Carlos Alejandro – Directeur Général des Enseignements, El Colegio de La Frontera Norte
  • Morise, Xavier – Directeur du bureau CNRS (Canada, Etats-Unis, Mexique)
  • Renaud, Pascal – Responsable de la Représentation de l’IRD au Mexique
  • Poupeau, Franck – Directeur de l’UMI de TUCSON du CNRS
  • Reith, Jean-Claude– Conseiller de coopération et d’action culturelle pour Amérique Centrale, Directeur de l’Institut Français d’Amérique Centrale
  • Ruiz, Joaquin – Dean, College of Science University of Arizona, Co-director UMI 3157
  • Thiebault, Stéphanie Directrice de l’INEE
  • Thèves, Jean – Directeur adjoint du bureau du CNRS (Canada, Etats-Unis, Mexique)
  • Valenzuela Arce, José Manuel – Secrétaire Général Académique, El Colegio de La Frontera Norte

Comité Scientifique

  • Anglada, Margarida – sociologue, URMIS-IDA-CEMCA
  • Baillet, Julie – démographe, CEMCA-CERPOS
  • Benites-Gambirazio, Eliza – sociologue, UMI 3157
  • Bessy, Anouck – ethnobiologiste, MNHN-CEMCA
  • Brun, Virginie – agronome, AgroParisTech-CEMCA
  • Costa, Philippe – archéologue, CEMCA-ARCHAM
  • Cuisset, Olivier – sociologue, CEMCA-CADYS
  • Croci, François – anthropologue, IFEA
  • Da Cruz, Michael – sociologue, LEST-CEMCA
  • Gadea, Elise - sociologue, IFEA-UMI 3157
  • Genet, Paul-Edgard – géomorphologue, GEOLAB-CEMCA
  • Hiquet, Julien – archéologue, ARCHAM-CEMCA
  • Jacquin, Céline - géographe, CEMCA - LAB'URBA
  • Jadot, Elsa - archéologue, ARCHAM-CEMCA
  • Kieffer, Maxime – géographe, CIGA-UNAM-CEMCA
  • Langlois, Alice – anthropologue, IFEA
  • Latargère, Jade – géographe, CEMCA-CITERES
  • Lourenço, Marlio – sociologue, CSU-CRESPPA
  • Mahé, Céline – archéologue, IFEA
  • Manin, Aurélie – archéozoologie, MNHN-CEMCA
  • Marchand, Amaël – sociologue, LATTS-CEMCA
  • Melenotte, Sabrina – anthropologue CEMCA-LAIOS
  • Morales Aguilar, Carlos – archéologue, ARCHAM-CEMCA
  • Rengifo, David – histoire, IFEA
  • Salazar Lama, Daniel – historien de l’art, UNAM-FFyL
  • Saumur, Jennifer – archéologue, CEMCA-ARCHAM
  • Sion, Julien – archéologue, ARCHAM-CEMCA
  • Sulmont, Annabelle – sociologue, CEMCA-D&S

Responsables scientifiques : Franck Poupeau (CNRS) et Delphine Mercier (CEMCA)

Lieux

  • El Colegio de La Frontera Norte
    Tijuana, Mexique

Dates

  • mercredi 30 avril 2014

Mots-clés

  • environnement, changement climatique, sciences sociales

Contacts

  • Aurélie Nugues
    courriel : direccion [at] cemca [dot] org [dot] mx

Source de l'information

  • Aurélie Nugues
    courriel : direccion [at] cemca [dot] org [dot] mx

Pour citer cette annonce

« Nouvelles approches des enjeux environnementaux : les sciences sociales face à l'adaptation aux changements climatiques », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 29 avril 2014, http://calenda.org/284862