AccueilLes Océaniens dans la Grande Guerre

Les Océaniens dans la Grande Guerre

Oceanian involvement in the Great War

Nation, nationalisme et sentiment d’appartenance

Nation, nationalism and the feeling of belonging

*  *  *

Publié le mardi 15 avril 2014 par Rémi Boivin

Résumé

Le bombardement de la ville de Papeetepar deux navires allemands, le 22 septembre 1914, plonge l’Océanie dans la guerre dès les premières semaines du conflit. En conséquence, la part de la région dans la Grande Guerre et ses conséquences, et non pas la Grande Guerre en elle-même, constitue l’objet du colloque international à Amiens (France) du 17 au 19 avril 2014. Il s'agit de dresser un état des lieux d’une question qui, selon Jacques Frémeaux n’est « qu’en apparence « exotique » : les problématiques de l’historiographie récente » s’y appliquant pleinement.

Annonce

Argumentaire

Le bombardement de la ville de Papeete [1] par deux navires allemands, le 22 septembre 1914, plonge l’Océanie dans la guerre dès les premières semaines du conflit. En s’imposant jusqu’aux îles des antipodes où le temps était censé « suspendre son vol », cette guerre atteint une ampleur mondiale. L’implication des contingents d’outre-mer, parfois massive au regard des chiffres des populations, demeure encore méconnue, voire totalement ignorée de l’histoire d’une guerre pourtant largement et longuement étudiée, « et pourrait en constituer un vaste domaine » selon l’historien Jacques Frémeaux. Ce dernier rappelle « l’acharnement de Clémenceau en 1917 et 1918 à mobiliser les contingents coloniaux » [2]. Les chiffres, signes, symboles, et représentations de cet engagement océanien sont souvent négligés, dispersés ou perdus au milieu d’autres implications, d’autres conséquences, d’autres signes. En conséquence, la part de la région dans la Grande Guerre et ses conséquences, et non pas la Grande Guerre en elle-même, constitue l’objet du colloque international à Amiens (France) du 17 au 19 avril 2014. Il s'agit de dresser un état des lieux d’une question qui, selon Jacques Frémeaux (p. 220) n’est « qu’en apparence « exotique » : les problématiques de l’historiographie récente » s’y appliquant pleinement.

[1] Voir les clichés de Lucien Gauthier, Bombardement de Tahiti, 1914.

[2] Jacques Frémeaux, « Les contingents impériaux au cœur de la guerre », Histoire, économie et sociétés, 2004, n°2, p. 215-233, p. 215.

Programme

Jeudi 17 avril, 10h

Salle Robida, DRAC de Picardie, 5 Rue Henri Daussy, 80 000 Amiens

10h00 - 13h00, Présidente de séance : Viviane Fayaud

Discours d’accueil

  • Nicole Phoyu-Yedid, Directrice de la Drac
  • Viviane Fayaud, Historienne, chercheur associé, CHSSC, UPJV
  • Philippe Nivet, Directeur du CHSSC de l’Université de Picardie Jules Verne
  • Sophie Changeur, Vice-Président de l’Université de Picardie Jules Verne

Discours d’ouverture

  • Rosemary Banks, Ambassadeur de Nouvelle-Zélande
  • Ric Wells, Ambassadeur d’Australie
  • Christian Manable, Président du Conseil Général de la Somme

11h30, Conférence inaugurale du colloque

  • Flandres, Picardie, Océanie…Un itinéraire historique à risques, Jean-Marc Regnault, Historien, Université de la Polynésie française

12h30, Questions et débat puis déjeuner

14h30 - 17h30, Présidente de séance : Viviane Fayaud

Axe 1 : Océaniens dans la Grande Guerre : L’effort consenti et ses conditions

  • Bartholomaeus Zielinski, Doctorant et assistant de recherche historique, Menzies Centre for Australian Studies (MCAS), Arts & Humanities Research Institute (AHRI), King's College de Londres, Grande-Bretagne, Prelude to Versailles : The South Pacific Islands at the Dawn of World War, 1900-1914
  • Monty Soutar, Professeur d’histoire contemporaine, Manatū Taonga - Ministry for Culture and Heritage, Nouvelle-Zélande, In Defence of the Empire: Raising and Sustaining a Voluntary Maori Unit Within the NZEF
  • Joanna Siekiera, Doctorante en droit, The Faculty of Law, Administration and Economics, The University of Wrocław, Pologne, New Zealand’s Sense of Identity Within the British Empire During and After the Great War: Legal Approach

15h30, questions et débat puis pause

16h00

  • Christine Liava’a, Enseignante et généalogiste Nouvelle-Zélande, The English- speaking Pacific Island Colonies and World War 1
  • Lynne McDonald, Doctorante, Massey University, College of the Humanities, Nouvelle-Zélande, The Day War Came to Fanning Island (Kiribati)

16h30 – 17h00, Questions et débat

17h30, visite réservée aux intervenants

Vendredi 18 avril

9h00 – 12h30, Présidente de séance, Louise Dessaivre

Logis du Roy, 9 Square Jules Bocquet, 80 000 AMIENS, salle du Sagittaire

  • Sarah Mohamed-Gaillard, Maître de conférences en histoire contemporaine, Inalco, HSTM, France, Gagner la paix. La sécurité de l'Australie se joue-t-elle à la conférence de Paris ?
  • Véronique Duché, Diane de Saint Léger, Maître de conférences en civilisation française, School of Languages and Linguistics, The University of Melbourne, Australie, « Somewhere in France »

Mots-clés: Troupes australiennes - Étudiants - Front occidental - Archives

  • Anthony Byledbal, Docteur en histoire contemporaine, Centre de Recherche et d’études Histoire et Sociétés, Université d’Artois, France, Un effort nécessaire : les quotas pour le corps des tunneliers

10h30, questions et débat puis pause

11h00

  • Corinne Raybaud, Docteur en histoire et en droit, Polynésie française, Mobilisation et recrutement dans les Établissements français de l’Océanie (ÉFO)
  • Sylvette Boubin-Boyer, Docteur en histoire contemporaine, CRID 14-18, Nouvelle-Calédonie, Calédoniens de toutes origines : un groupe uni malgré les différences
  • Dominique Jouve, Professeur des universités, EA 4242, C.N.E.P., Université de la Nouvelle-Calédonie, Les tirailleurs protestants, à l’aube d’un nouveau monde.
  • Gilles Vidal, Maître de conférences en histoire, Centre Maurice-Leenhardt de Recherche en Missiologie, Institut Protestant de Théologie de Montpellier, France, « De la défense du drapeau de l’Évangile à celle du drapeau de la République française : réactions des protestants océaniens face à la Grande Guerre »

12h30, Questions et débat puis déjeuner

14h15 - 18h, Président de séance : Philippe Nivet

Axe 2 : Océaniens dans la Grande Guerre : Les productions culturelles depuis 1914

  • Jacqueline Dwyer, Doctorante, Australian National University, French Studies, Australie, Les Poilus Australiens ou les Poilus d’Australie ? La Grande Guerre vue par un Français d’Australie, mobilisé en 1914
  • Aldo Battaglia, Historien, BDIC – MHC, France, Les journaux des tranchées des ANZAC
  • Béatrice Sudul, Conservateur, Bibliothèque universitaire, Université de Picardie Jules Verne, France, Le soldat venu du Sud : vision de  la presse locale des combattants océaniens

15h30, questions et débat puis pause

16h00

Axe 3 : Océaniens dans la Grande Guerre : Le Premier conflit mondial fondateur de la nation

  • Adrien Rodd, Maître de conférences en civilisation britannique, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines (EA 2448), France, « Né sur les pentes de Gallipoli » ? Regards sur le mythe fondateur des nations australienne et néo-zélandaise
  • Chantal Dhennin, Agrégée, doctorante en histoire contemporaine, ULCO, Université de Lille, France, Lambis Englezos et Fromelles : la nouvelle construction identitaire des Océaniens grâce à la Grande Guerre
  • Yves Potard, Président Association franco-australienne, Digger-cote 160-Pozières, France, L'association The Digger-cote 160 et le Son et Lumière de Pozières

17h30, Questions et Débat

Samedi 19 avril, 9h - 12h30

Présidente de séance, Béatrice Sudul

  • Louise Dessaivre, Conservateur général, directrice de la bibliothèque universitaire, Université de Picardie Jules Verne, France, Australiens dans la Somme : traces patrimoniales d’un sacrifice
  • Gaëlle Crenn, Maître de conférences en Sciences de l’information et de la communication, Université de Lorraine CREM (Centre de Recherche sur les Médiations), EA 34 76, France, La construction du sentiment national australien dans les dioramas de l’Australian War Museum, Canberra : de l’héroïsation du combattant à l’initiation au pèlerinage
  • Jean-Marc Regnault, Maître de conférences honoraire en histoire, Chercheur associé, laboratoire GDI, Université de la Polynésie Française, Itinéraires divergents de deux poilus tahitiens (Pouvanaa a Oopa et Tony Bambridge)
  • Jacques Frémeaux, Professeur d’histoire contemporaine, Université de Paris-Sorbonne (Paris-IV), France, Les apports du colloque « Océaniens dans la Grande Guerre »

10h30, Questions et débat puis pause

11h00 - 12h30, Table ronde

Quand l’Histoire s’est déroulée à notre porte, est-elle pour autant mieux perçue ?

Modératrice : Béatrice Sudul, conservateur, Université de Picardie Jules Verne

Participants : 

  • Jérôme Damblant, IA-IPR d'histoire-géographie, représentant de Bernard Beignier, Recteur de l'académie d'Amiens, chancelier des universités
  • Alexandre LAFON, Conseiller pour l’action pédagogique de la Mission du Centenaire
  • Christian LAUDE, Président de l’Association des professeurs d’histoire et de géographie de Picardie
  • Jennifer Stephenson, Premier Secrétaire, ambassade d’Australie en France

En complément du colloque : 

  • jeudi – samedi : 10h-18h

Présence du dessinateur Sébastien Morice

En partenariat avec On a marché sur la bulle

  • vendredi 10h-18h, et samedi 10h-17h

Rencontre d’Océanie : livres et auteurs

En partenariat avec la librairie Martelle et la Société Française d’Histoire des Outre-mers

  • samedi 14h-17h : projection du DVD

Le Son et Lumière de Pozières

Dans le sillage du colloque, en partenariat avec Rochefort Pacifique : 28-29 mai 2014, Rochefort (Charente-maritime) : Tables rondes

Océaniens dans la Grande Guerre :

Les productions culturelles depuis 1914

  • Naviguer vers le Front : des histoires à l'Histoire

Modératrice : Béatrice Sudul, Conservateur, université de Picardie Jules Verne

  •  Les sources de l’Histoire : archives, musées, sociétés savantes et l’Océanie en guerre

Modérateur : Xavier Auffray, professeur d’histoire, Rochefort

  •  Images de guerre : les Océaniens en 14-18

Modératrice : Viviane Fayaud, chercheur associé, CHSSC, université de Picardie

  •  La politique culturelle des lieux de mémoire océaniens

Modératrice : Louise Dessaivre, archiviste-paléographe, directrice, bibliothèque universitaire de l’université de Picardie Jules Verne


[1] L’enrôlement de la main-d’œuvre chinoise dont témoigne le cimetière de Nolette en Picardie.

[2] Voir Sylvette Boubin-Boyer, « Communautés calédoniennes et guerres mondiales », in J.-Y. Faberon, V. Fayaud, J-M Regnault, Destins des collectivités politiques d’Océanie, Aix-en-Provence, PUAM, 2011, p. 593-603 ; Corinne Raybaud, Les ÉFO pendant la Première Guerre mondiale, Papeete, 2011.

[3] The enlistment of Chinese labour as illustrated in the Nolette cemetery in Picardy.

Lieux

  • 5 Rue Henri Daussy | 9 Square Jules Bocquet
    Amiens, France (80000)

Dates

  • jeudi 17 avril 2014
  • vendredi 18 avril 2014
  • samedi 19 avril 2014

Fichiers attachés

Mots-clés

  • Océanie, conscription, volontaires, nationalisme, patrie, représentation, Grande Guerre, 1914-1918

Contacts

  • Viviane Fayaud
    courriel : viviane [dot] fayaud [at] u-picardie [dot] fr

Source de l'information

  • Viviane Fayaud
    courriel : viviane [dot] fayaud [at] u-picardie [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les Océaniens dans la Grande Guerre », Colloque, Calenda, Publié le mardi 15 avril 2014, http://calenda.org/284932