AccueilInnovations pédagogiques et usages de la vidéo

Innovations pédagogiques et usages de la vidéo

Pedagogical innovations and the use of video

Revue Éduquer / former

Éduquer / former journal

*  *  *

Publié le vendredi 09 mai 2014 par João Fernandes

Résumé

Les technologies du numérique jouent un rôle central dans les processus de diffusion, de médiation et de mise en circulation des savoirs, que ce soit dans la classe ou pour l’enseignement en ligne. Dans ce contexte, la vidéo tient une place particulière. Elle a un impact sur les formes d’apprentissage, sur les modes de transmission, sur la pédagogie et le contenu des enseignements eux-mêmes, dans divers champs et disciplines. Le numéro 46 de la revue Eduquer / Former se propose d’interroger ces pratiques pédagogiques innovantes liées à la vidéo et leur usage dans les institutions d’enseignement et de formation. Les formes alternatives de partage des connaissances et l’éducation non-formelle retiendront également l’attention.

Annonce

Argumentaire

Les technologies du numérique jouent, aujourd’hui, un rôle central dans les processus de diffusion, de médiation et de mise en circulation des savoirs, que ce soit dans la classe (avec les ordinateurs, les tablettes, les appareils photo, les tableaux numériques, etc.) ou pour l’enseignement en ligne (Meirieu et alii, 2012 ; Gilliot, 2013). Dans ce contexte, la vidéo tient une place particulière. Elle a, à la fois, un impact sur les formes d’apprentissage, sur les modes de transmission, sur la pédagogie et le contenu des enseignements eux-mêmes, dans divers champs et disciplines.

Cette intensification des pratiques et des usages de la vidéo (selon une étude de l’IDATE, elle représente plus que 90% du trafic Internet en France ; en Amérique du Nord, Youtube et Netfix absorbent, à eux seuls, plus de la moitié de ce même trafic) est à mettre en perspective avec le changement de paradigme culturel qui nous fait progressivement basculer d’une société de l’écrit (Goody, 1979) vers une société vidéographique (Lessig, 2009). Elle devient un moyen privilégié pour apprendre, se cultiver, s’informer, etc.

Dans le champ de la pédagogie, les pratiques et les usages de la vidéo sont liés à la montée en puissance des plateformes numériques d’enseignement à distance (Durance, 2014) : Mooc (Massive Online Open Course ou cours en ligne ouvert et massif), xMooc, cMooc ou Spoc (Small Private Online Course ou cours en ligne en petit groupe privé). La plupart de ces plateformes font la part belle à la vidéo. Les apprenants y suivent des cours dans lesquels ils peuvent voir des pédagogues filmés et mis en scène. Ils peuvent voir des extraits de films ou des segments de vidéo. À l’occasion, ils peuvent même intervenir et se retrouver à l’écran (selon le modèle de la visio-formation : Classilio, etc.).

On observe, également, une utilisation renouvelée du cinéma et de l’audiovisuel en situation pédagogique. Ici, les technologies du numérique servent à accompagner l’analyse des images et à décrypter la grammaire cinématographique (qu’est-ce qu’un champ-contrechamp ? un plan américain ? Etc.). On peut parcourir le film, l’annoter, le partager, etc. (Archat-Tatah, 2013, Bourgatte, 2012). Le film ou la vidéo est utilisé par le pédagogue pour soutenir le contenu de son enseignement, l’illustrer ou le vulgariser. Il permet d’entrer différemment dans la matière du cours en venant interroger des thèmes, des objets, des situations sociales (Fournout, 2014 ; Kaufman & Mohan, 2009).

Pour autant, il convient de rappeler que les pratiques pédagogiques de formation ouverte et à distance ne sont pas nouvelles (on pensera aux initiatives de l’Open University en Angleterre, à celles du CNED ou du CNAM, en France, ou à des projets européens, comme ElearningEurope – cf. Barchechath et alii, 2006). La projection de films ou d’extraits de films en contexte pédagogique non plus : on se souviendra, par exemple, du travail réalisé par les groupes d’éducation populaire ou les offices régionaux du cinéma scolaire et éducateur (Montebello, 2005). Ces mouvements marquent l’histoire longue et discontinue des dispositifs d’information et de communication dans les mondes de l’éducation et de la formation.

Le numéro 46 de la revue Eduquer/Former se propose d’interroger ces pratiques pédagogiques innovantes liées à la vidéo et leur usage dans les institutions d’enseignement et de formation. Les formes alternatives de partage des connaissances et l’éducation non-formelle retiendront également l’attention (Jacobi, 2005). Les propositions pourront s’intéresser à des pratiques et des usages concernant des secteurs aussi différents que l’école, l’université, la formation professionnelle et continue, ou des projets ayant trait à l’éducation non-formelle.

Axes thématiques

Les trois axes majeurs qui structureront ce numéro sont :

  1. la scénarisation des enseignements en ligne et la scénarisation d’un cours faisant appel à l’usage de la vidéo,
  2. les dimensions collaboratives et collectives des cours en ligne, ainsi que l’impact de la vidéo sur les interactions lorsqu’elle est utilisée en classe,
  3. l’ouverture que permet l’usage de la vidéo vers des formes complexes d’enseignement mêlant plusieurs médias (blended learning, transmédia) ou  associant contenus scientifiques et contenus fictionnels (storytelling).

Les propositions à caractère empirique seront privilégiées, notamment celles qui investissent des méthodologies de recherche en Digital Humanities (ou humanités numériques) : terrains d’observation, collecte et analyse de traces numériques, analyse sémiotique des dispositifs numériques et des contenus d’écrans.

Modalités pratiques d'envoi des propositions

Consignes aux auteurs :

Calendrier :

  • Les articles sont à envoyer, au plus tard, le 1er août 2014 à michael.bourgatte@campusicp.fr
  • Le retour d’expertise se fera le 1er septembre 2014,
  • Les articles retenus pour publication seront réexpédiés, au plus tard, le 15 octobre 2014,
  • La parution du numéro 46 de la revue EduquerIFormer se fera en décembre 2014.

Le comité de rédaction évalue, en s’appuyant sur l’expertise des membres du comité scientifique international de la revue, l’ensemble des propositions anonymisées et soumises au principe d’une double lecture. Il peut recevoir ou solliciter des propositions de dossiers thématiques.

Comité de rédaction

  • Diane Bedoin (Université de Rouen),
  • Bertrand Bergier (UCO-ISCEA),
  • Adrien Bourg (ICP),
  • Éric Dagiral (Université Paris-Descartes),
  • Rémi Goasdoué (Université Paris-Descartes),
  • François-Xavier Hubert (ICP),
  • Marie-Laure Jurado (ICP),
  • Gilbert Longhi (ICP),
  • Laurent Tessier (ICP),
  • Virginie Trémion (ICP),
  • Élise Verley (Paris-Sorbonne, Paris IV)

Comité scientifique

  • Lucia de Anna (Université de Rome Foro Italico, Italie),
  • Anne Barrère (Université Paris Descartes, France),
  • Bertrand Bergier (Université Catholique de l'Ouest, France),
  • Maria Elisabeth Blanck Miguel (Université Pontifcale de Parana, Brésil), 
  • Michel Caillot (Université Paris Descartes, France),
  • Jean-Claude Cloallier (Université de Sherbrooke, Canada),
  • Marcel Crahay (Université de Genève, Suisse),
  • Ferran Ferrer (Université de Barcelone, Espagne),
  • Jean-Marie de Ketele (Université Catholique de Louvain),
  • François Madurell (Université Paris-Sorbonne, France), 
  • Britt-Mari Barth (Institut Catholique de Paris, France),
  • Éric Plaisance (Université Paris Descartes, France),
  • Gérard Sensevy (IUFM Bretagne, Université de Bretagne Occidentale, France)

Repères bibliographiques 

  • Archat-Tatah Caroline (2013). Ce que l’école fait avec le cinéma. Enjeux d’apprentissage dans la scolarisation de l’art à l’école primaire et au collège. Rennes : Presses universitaires de Rennes.
  • Barchechath Eric, Magli Rossella, Winkin Yves (2006). Comment l’informatique vient aux enfants: Pour une approche anthropologique des usages de l’ordinateur à l’école. Paris : Editions des Archives Contemporaines.
  • Bourgatte Michaël (2012). « L’écran-outil et le film-objet ». In MEI, n°34, p. 103-119.
  • Durance Philippe (2014). « Les MOOCs (massive open online courses) entre mythes et réalités ». In Annales des Mines, n°115, p. 22-29.
  • Fournout Olivier (2014). Héros : Action, innovation, interaction dans les organisations et au cinéma. Paris: Presses des Mines.
  • Gilliot Jean-Marc (2013). « Des formations gratuites et en accès libre sur Internet ». In Pour la science, n°431, p. 34-40.
  • Goody Jack (1979). La raison graphique. La domestication de la pensée sauvage. Paris: Les Editions de Minuit.
  • Jacobi Daniel (2005). Les sciences communiquées aux enfants. Travail d’édition et éducation non formelle. Grenoble: PUG.
  • Kaufman Peter B., Mohan Jen (2009). Video Use and Higher Education: Options for the Future. New-York University.
  • Lessig Lawrence (2009). Remix: Making Art and Commerce Thrive in the Hybrid Economy. Penguin Books.
  • Meirieu Philippe, Kambouchner Denis, Stiegler Bernard (2012). L’école, le numérique et la société qui vient. Paris : Fayard.
  • Montebello Fabrice (2005). Le cinéma en France. Paris : Armand Colin.

Dates

  • vendredi 01 août 2014

Mots-clés

  • innovation, numérique, Digital Humanities, vidéo, pédagogie, enseignement, éducation, cinéma, film, mooc, audiovisuel, formation

Contacts

  • Michael Bourgatte
    courriel : m [dot] bourgatte [at] icp [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Michael Bourgatte
    courriel : m [dot] bourgatte [at] icp [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Innovations pédagogiques et usages de la vidéo », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 09 mai 2014, http://calenda.org/285927