AccueilPost-doctorat sur « les pratiques de la ville et mobilités résidentielles des populations de quartiers "populaires" »

*  *  *

Publié le mercredi 28 mai 2014 par Elsa Zotian

Résumé

Le groupe transversal JEDI (Justice, Espace, Discriminations, Inégalités) du Labex Futurs Urbains réunit des chercheurs appartenant aux différents laboratoires du périmètre du LABEX et souhaitant approfondir la réflexion autour des catégories et cadres conceptuels mobilisés autour des inégalités, vulnérabilités, formes de discrimination, domination, stigmatisation ou d'injustice rencontrées par différentes catégories de population urbaine. Le travail entrepris en commun cherche à produire des avancées théoriques sur le lien entre les inégalités ou discriminations d’une part, et les espaces ou les territoires d’autre part, en mobilisant des notions comme celles de justice spatiale ou environnementale, de gentrification, d’accessibilité, en interrogeant les formes de mobilité ou les mobilisations d’habitants.

Annonce

Présentation du projet

Le groupe transversal JEDI (Justice, Espace, Discriminations, Inégalités) du Labex Futurs Urbains réunit des chercheurs appartenant aux différents laboratoires du périmètre du LABEX et souhaitant approfondir la réflexion autour des catégories et cadres conceptuels mobilisés autour des inégalités, vulnérabilités, formes de discrimination, domination, stigmatisation ou d'injustice rencontrées par différentes catégories de population urbaine. Le travail entrepris en commun cherche à produire des avancées théoriques sur le lien entre les inégalités ou discriminations d’une part, et les espaces ou les territoires d’autre part, en mobilisant des notions comme celles de justice spatiale ou environnementale, de gentrification, d’accessibilité, en interrogeant les formes de mobilité ou les mobilisations d’habitants.

Le groupe conduit collectivement divers travaux empiriques sur la place des quartiers périphériques (ou quartiers « tremplins ») dans le processus de métropolisation parisien (projet financé par le PUCA dans le cadre de l’appel sur « La ville ordinaire et la métropolisation »), sur la gouvernance de la diversité (projet DiverCities, financement européen), sur les populations de l’Est parisien (projet Habest, financement UPEM http://habest.hypotheses.org) ou encore sur les centralités commerciales (projet « Faire ses courses à dans le Grand Paris en 2030 », financé par la mairie de Paris).

Contenu de la mission

Le ou la chercheur-e post-doctorant-e s’investira dans les recherches collectives en assumant des responsabilités et en participant au recueil, à l’exploitation et à la valorisation des données dans le cadre d’un des projets du groupe, particulièrement autour de la thématique des mobilités et pratiques des habitants 
  • Pratiques de consommation dans le cadre du projet « Faire ses courses dans le Grand Paris en 2030 »
  • Mobilités résidentielles étudiées à partir de bases de données issues de l’enquête HABEST et d’autres travaux de recherche et de la constitution d’un panel d’immeubles que le groupe envisage de suivre ;
  • Mobilités et sociabilités en réseaux d’échelles multiples, du local au mondial en passant par le métropolitain, dans le cadre des enquêtes du projet PUCA « Repenser la place des quartiers périphériques dans la métropolisation »

Ces recherches sont conduites dans plusieurs quartiers de l’agglomération parisienne (Paris 19ème, Pantin Aubervilliers, Champigny-sur-Marne…).

Par ailleurs, le ou la chercheur-e post-doctorant-e aura à réaliser un certain nombre de tâches administratives de soutien à la recherche :
  • Organisation avec le groupe de journées d’étude qui se tiendront en janvier 2015 ;
  • Suivi et comptes-rendus des séminaires du groupe ;
  • Suivi des invitations de chercheurs étrangers ou provinciaux ;
  • Mise à jour du blog du groupe, diffusion d’information

Profil du / de la candidat-e

Le ou la candidate devra être titulaire d'une thèse en sciences sociales (anthropologie, sociologie, socio-économie, géographie ou aménagement) et être formé à l'exploitation qualitative et quantitative des enquêtes. Une expérience de recherche dans des quartiers populaires serait appréciée. Une bonne connaissance de l'anglais est indispensable.

Le ou la candidate devra s'intégrer dans une équipe pluridisciplinaire constituée au sein du Labex Futurs Urbains et comprenant des spécialistes des quatre domaines de l’Aménagement, de l’Architecture, du Transport et de l’Environnement. Accueilli-e dans un des deux laboratoires du Labex associés au présent projet (Lab’Urba, ACP), il-elle participera activement à l’équipe du projet et contribuera à l’animer.

Conditions d'emploi et de rémunération

Durée du contrat : un an renouvelable à partir du 1er septembre 2014

Rémunération : 2.000 € net par mois

Candidature

Le candidat doit prendre contact avec un-e des chercheur-e-s dont l’e-mail figure dans la liste ci-dessus, afin de discuter avec lui/elle et de se faire parrainer par ce-tte chercheur-e.

Ce-tte chercheur-e servira, pendant la durée du post-doc, de référent et de point d’entrée pour faciliter les contacts avec l’équipe pluridisciplinaire.
 
CHERCHEUR-ES A CONTACTER

Dossier de candidature

Le dossier de candidature, téléchargeable sur le site du LABEX Futurs Urbains,

Il convient de l’envoyer, accompagné des pièces justificatives demandées, à : Catherine Alcouffe (LABEX Futurs Urbains) catherine.alcouffe@univ-paris-est.fr

Date limite d’envoi du dossier de candidature complet : le 4 juin 2014

Lieux

  • Paris, France (75)

Dates

  • mercredi 04 juin 2014

Mots-clés

  • pratiques de la ville, mobilités résidentielles, quartiers populaires, Île-de-France

Contacts

  • Claire Hancock
    courriel : hancock [at] u-pec [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Claire Hancock
    courriel : hancock [at] u-pec [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Post-doctorat sur « les pratiques de la ville et mobilités résidentielles des populations de quartiers "populaires" » », Bourse, prix et emploi, Calenda, Publié le mercredi 28 mai 2014, http://calenda.org/286043