AccueilReprésentations du génocide des Arméniens et des crimes de masse

*  *  *

Publié le lundi 26 mai 2014 par Elsa Zotian

Résumé

À l’occasion du centième anniversaire du génocide des Arméniens, un colloque international et interdisciplinaire intitulé « représentations du génocide des Arméniens et des crimes de masse » est organisé à l’université de Moncton, au Nouveau Brunswick, Canada, du 1er au 3 octobre 2015. L’objectif principal de ce colloque consiste à faire le point sur l’avancée des connaissances scientifiques sur ce génocide et plus largement sur les crimes de masse aux XIXe et XXe siècles. Bien que le colloque soit centré sur le génocide des Arméniens, les communications pourront comporter une dimension comparée.

Annonce

Argumentaire

Les propositions de communication pourront s’inscrire dans l’un des quatre axes suivants :

1. Mémoire, identité, reconnaissance

Cet axe interrogera les dynamiques mémorielles autour du génocide des Arméniens et des crimes de masse en termes d’espace, de temps et de génération. Il sera question :

  • des problèmes de la transmission de la mémoire collective du génocide des Arméniens et des crimes de masse dans le cadre de leur reconnaissance par la communauté internationale;
  • des temporalités liées à l’événement passé et à son usage au présent dans les pratiques mémorielles et les constructions identitaires des survivants d’un génocide et des crimes de masse mais aussi de leurs descendants;
  • des enjeux et des conditions socio-politiques, historiques et culturels de la mise en place des lieux de mémoire (monuments, musées, sites web etc…) et des rituels commémoratifs des événements traumatiques.

2. Dénomination et qualification du crime

Cet axe proposera une réflexion autour de la prise en compte par le droit international et plus largement par l’ensemble des sciences sociales des enjeux de la dénomination et de la qualification du génocide des Arméniens. Il sera question :

  • de la sémantique conceptuelle disponible à l’époque pour nommer, qualifier et témoigner du génocide des Arméniens et des crimes de masse contre les civils;
  • de la pertinence du droit pour la compréhension des différentes formes de violences et de persécutions dans les crimes de masse et le génocide des Arméniens;
  • des problèmes conceptuels et méthodologiques de la notion de génocide et de son usage dans les recherches scientifiques.

3. Médiums et représentations

Cet axe questionnera les représentations possibles du génocide des Arméniens et des crimes de masse à travers les arts visuels, la bande dessinée, la littérature, le cinéma, etc. Il sera question :

  • des limites du représentable dans le cadre des violences génocidaires et des crimes de masse;
  • de la lisibilité de ces phénomènes;
  • de la fidélité à la réalité et à la vérité à travers les représentations artistiques, médiatiques et fictionnelles du génocide des Arméniens et des crimes de masse;
  • des enjeux d’une esthétisation de la violence génocidaire.          

4. Le génocide des Arméniens en son temps

Cet axe abordera le génocide des Arméniens dans l’ombre portée de la Première Guerre mondiale et des dernières convulsions de la guerre sur le front caucasien. Il sera question :

  • des liens entre la guerre totale et le génocide des Arméniens;
  • du génocide des Arméniens sur l’échiquier international et régional en tenant compte du rôle des États; des motifs des principaux acteurs et des complicités diverses;
  • du rôle et de la place des médias dans la circulation et la divulgation de l’information;
  • de la dimension sexuée des violences contre les populations;
  • de l’aide humanitaire internationale à travers les camps, les missions et organismes charitables.       

Ce colloque se déroulera en français. 

Conditions de soumission

Des propositions de communication sur ces différents aspects peuvent être soumises. La durée des communications est de 20 mn.

La date limite de soumission des propositions est le 15 septembre 2014.

Les résumés ne doivent pas dépasser 300 mots, excluant le titre et les références. Sur une feuille séparée, veuillez indiquer le titre de votre proposition, votre nom et votre affiliation, votre adresse postale et votre adresse électronique, vos numéros de téléphone et de télécopieur et l’équipement audiovisuel dont vous aurez besoin pour votre présentation.

Veuillez faire parvenir les résumés ainsi qu’un bref résumé bio- bibliographique de 200 mots maximum par courriel sous forme de pièces jointes à l’adresse électronique suivante: colloque.armenie@umoncton.ca.

Nous encourageons les étudiants gradués à faire une proposition de communication.

L’acceptation des communications vous sera envoyée avant le 15 novembre 2014.

Suite à la conférence, une publication est prévue.

Comité organisateur

  • Joceline Chabot – professeure agrégée, département d’histoire et de géographie, Université de Moncton
  • Marie-Michèle Doucet – doctorante, département d’histoire, Université de Montréal
  • Sylvia Kasparian – professeure titulaire, département d’études françaises (linguistique), Université de Moncton
  • Jean-François Thibault – professeur agrégé, département de science politique, Université de Moncton

Comité scientifique

  • Janine Altounian, essayiste et traductrice (de Freud, membre de l’équipe éditoriale des Œuvres complètes de PUF), membre fondateur AIRCRIGE (Association internationale de recherche sur les crimes contre l’humanité et les génocides)
  • Carl Bouchard, professeur agrégé, département d’histoire, Université de Montréal
  • Béatrice Fleury, professeure en sciences de l’information et de la communication, directrice adjointe du Centre de recherche sur les médiations, Université de Lorraine
  • Fransiska Louwagie, lecturer in French Studies, School of Modern Languages/Stanley Burton centre for Holocaust and Genocide Studies, University of Leicester
  • Claire Mouradian, directrice de recherche au CNRS, responsable de l’équipe Caucase, chercheure associée à l’École des Hautes Études en sciences sociales
  • Mark Toufayan, Assistant Professor, Faculty of Law, Civil Law-Section, University of Ottawa
  • Jacques Walter, professeur en sciences de l’information et de la communication, directeur du Centre de recherche sur les médiations, Université de Lorraine

Lieux

  • Université de Moncton
    Moncton, Canada

Dates

  • mardi 15 septembre 2015

Mots-clés

  • génocide, arménien, crimes de masse, mémoire, histoire, représentations, droit, politique, médias

Contacts

  • Joceline Chabot
    courriel : joceline [dot] chabot [at] umoncton [dot] ca
  • Sylvia Kasparian
    courriel : sylvia [dot] kasparian [at] umoncton [dot] ca

Source de l'information

  • Joceline Chabot
    courriel : joceline [dot] chabot [at] umoncton [dot] ca

Pour citer cette annonce

« Représentations du génocide des Arméniens et des crimes de masse », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 26 mai 2014, http://calenda.org/286118