AccueilLes États impériaux ibériques (1808-1930), une globalisation originale ?

Les États impériaux ibériques (1808-1930), une globalisation originale ?

Iberian imperial states (1808-1930), the first instance of globalisation?

*  *  *

Publié le lundi 05 mai 2014 par Rémi Boivin

Résumé

Dans le cas de la péninsule Ibérique, le développement de l’histoire impériale se heurte à une difficulté : en effet, la perte des colonies américaines dans les premières décennies du XIXe siècle a souvent été intreprétée comme la fin sans retour de l’impérialisme espagnol et portugais. Pourtant, l’historiographie la plus récente tend à réexaminer la nature des relations et des interactions entre les deux empires et leurs outremers, en insistant sur l’importance de la récupération coloniale au cours du XIXe siècle. Dans ce sens, notre objectif est d’analyser les logiques impériales qui conduisirent à la construction des États libéraux ibériques en se concentrant tout particulièrement sur l’étude de la circulation du personnel administratif, le poids des groupes intermédiaires et des corporations dans la gestion du bien public ainsi qu’à la diffusion de techniques d’administration et de contrôle des populations aussi bien dans les métropoles que dans les territoires d’outremer.

Annonce

Argumentaire

Dans le cas de la péninsule Ibérique, le développement de l’histoire impériale se heurte à une difficulté : en effet, la perte des colonies américaines dans les premières décennies du XIXe siècle a souvent été intreprétée comme la fin sans retour de l’impérialisme espagnol et portugais. Pourtant, l’historiographie la plus récente tend à réexaminer la nature des relations et des interactions entre les deux empires et leurs outremers, en insistant sur l’importance de la récupération coloniale au cours du XIXe siècle. Plus encore, l’Espagne et le Portugal sont de plus en plus souvent considérés comme des espaces politico-administratifs composites, métropole et territoires ultramarins, dont les parties furent fortement liées et interagirent constamment. Dans ce sens, notre objectif est d’analyser les logiques impériales qui conduisirent à la construction des États libéraux ibériques en se concentrant tout particulièrement sur l’étude de la circulation du personnel administratif, le poids des groupes intermédiaires et des corporations dans la gestion du bien public ainsi qu’à la diffusion de techniques d’administration et de contrôle des populations aussi bien dans les métropoles que dans les territoires d’outremer. Il s’agit en somme de souligner l’existence de modèles communs, en partie hérités, dans des espaces contrôlés durablement par les deux États ibériques. Cette caractéristique dessine sans doute les contours d’une mondialisation précoce et originale qui est encore aujourd’hui visible dans le jeu de puissantes solidarités ibéroaméricaines.

Programme

JEUDI 8 MAI

10h–10h45

Ouverture: Michel BERTRAND, Directeur de la Casa de Velázquez

Bilan: Stéphane MICHONNEAU, Ecole des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid)

11h-12h

RÉUNIONS PAR AXES


Pause

12h30-14h

SÉANCE PLÉNIÈRE (I) L’ÉTAT IMPÉRIAL ET SES AGENTS

Modérateur: Jean-Philippe LUIS, Université Clermont 2

Avec la participation de :

  • Gonzalo ÁLVAREZ CHILLIDA
  • Mimoun AZIZA
  • Gonzalo BUTRÓN PRIDA
  • Luis CABRAL DE OLIVEIRA
  • Ernestine CARREIRA
  • Álvaro CHAPARRO SAINZ
  • Dominique GONCALVES, Inés ROLDÁN

16h–17h30

SÉANCE PLÉNIÈRE (II) UNE GESTION NÉGOCIÉE ENTRE ÉTAT IMPÉRIAL ET SOCIÉTÉ CIVILE
Modérateur: Xavier HUETZ DE LEMPS, Université Nice Sophia Antipolis

Avec la participation de :

  • Filomeno V. AGUILAR
  • Gonzalo ÁLVAREZ CHILLIDA
  • Miguel BANDEIRA JERONIMO
  • Adrian CAMACHO
  • Hugo DORES
  • María Dolores ELIZALDE
  • Jeanne MOISAND
  • Miguel RODRÍGUEZ

17h45–19h15

SÉANCE PLÉNIÈRE (III) LES COMPORTEMENTS FACE À L’ÉTAT IMPÉRIAL : ACCEPTATIONS ET REFUS

Modérateur: François GODICHEAU, Université Bordeaux Montaigne

Avec la participation de :

  • Alina CASTELLANOS
  • Álvaro CHAPARRO SAINZ
  • Pablo RIAÑO SAN MARFUL
  • Manel RISQUES

VENDREDI 9 MAI

9h30-11h30

TABLE RONDE (I) LA CONSTRUCTION DE L’ETAT IMPÉRIAL ET LES CORPS INTERMÉDIAIRES

  • Marta LORENTE, Universidad Autónoma de Madrid
  • Carlos GARRIGA, Universidad del País Vasco

Pause

12h-14h

TABLE RONDE (II) CIRCULATIONS IMPÉRIALES

  • Josep PIQUERAS, Universitat de Castelló
  • Christopher SCHMIDT-NOWARA, Tufts University

16h-18h

TABLE RONDE (3) ESPAGNE / PORTUGAL : QUELLE COMPARAISON POSSIBLE ?

  • Ana Cristina FONSECA NOGUEIRA DA SILVA, Universidade Nova de Lisboa
  • Diego PALACIOS CEREZALES, Universidad Computense de Madrid

18h-18h30

CONCLUSIONS

Sophie ECKERT-DULUC, Université Toulouse 2

Entrée libre et gratuite

Coordination

Organisation

  • École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid)
  • Agence nationale de la recherche

Catégories

Lieux

  • C/ de Paul Guinard, 3
    Madrid, Espagne (28040)

Dates

  • jeudi 08 mai 2014
  • vendredi 09 mai 2014

Mots-clés

  • États impériaux ibériques

Contacts

  • Ana María Molero Lozano
    courriel : ana-maria [dot] molero [at] casadevelazquez [dot] org

URLS de référence

Source de l'information

  • Ana María Molero Lozano
    courriel : ana-maria [dot] molero [at] casadevelazquez [dot] org

Pour citer cette annonce

« Les États impériaux ibériques (1808-1930), une globalisation originale ? », Colloque, Calenda, Publié le lundi 05 mai 2014, http://calenda.org/286308