AccueilPatrimoine et horizons

Patrimoine et horizons

Les nouvelles méthodes de connaissance, de compréhension et de conservation du patrimoine

*  *  *

Publié le lundi 02 juin 2014 par Elsa Zotian

Résumé

Le patrimoine, sous ses diverses formes, est souvent fragile, vulnérable. Il nécessite une multitude d’intervenants mais également plusieurs techniques pour être préservé. La connaissance, la compréhension et finalement la conservation de cet héritage, ici au sens large du terme, appellent des méthodes théoriques et pratiques qui ne cessent de se renouveler et de se développer au rythme des découvertes et des approches innovantes du patrimoine.

Annonce

Patrimoine et Horizons, les nouvelles méthodes de connaissance, de compréhension et de conservation du patrimoine, organisé par PAE3C organisé à Tunis, les 5,6 et 7 novembre 2014

Contexte

Le patrimoine, sous ses diverses formes, est souvent fragile, vulnérable. Il nécessite une multitude d’intervenants mais également plusieurs techniques pour être préservé.

La connaissance, la compréhension et finalement la conservation de cet héritage, ici au sens large du terme, appellent des méthodes théoriques et pratiques qui ne cessent de se renouveler et de se développer au rythme des découvertes et des approches innovantes du patrimoine.

En effet, le terme « patrimoine » englobe aussi des biens matériels qu’immatériels, et les modalités de son étude et de sa préservation sont aussi diverses et étendues que les formes que l’on peut recenser de ces biens.

Ceci implique, en premier lieu, une connaissance approfondie de l’objet étudié (documentation, restitution, inventaire…). Par la suite vient la compréhension des données accumulées (analyse, diagnostic….) et ce n’est qu’à la fin de ce travail que l’on peut prétendre à une intervention ou un essai de préservation (conservation).

Le colloque a pour objectif d’appréhender ces différentes phases en questionnant les outils opératoires  et les méthodes théoriques et pratiques mis en place récemment dans le but de renouveler la recherche sur le patrimoine, tant du point de vue technologique, socio-économique que du point de vue des usages.

Le colloque est organisé en deux thématiques : la conservation du patrimoine, nouveaux outils pour la compréhesion et la pratique, et la préservation des nouvelles formes du patrimoine.

La rencontre se tiendra à Tunis les 5, 6 et 7 novembre 2014.

Thématiques

Thème I : La connaissance du patrimoine, nouveaux outils pour la compréhension et la pratique

1-  Outils théoriques d’intervention sur le patrimoine : tout travail pratique nécessite une réflexion en amont sur sa faisabilité et sa pertinence.  Les chartes et les conventions internationales qui ont tracé les grandes lignes  des interventions sur le patrimoine sont désormais insuffisantes pour traiter toute les nouveautés que l’on y rencontre. De nouveaux outils théoriques ont été développés avec plus au moins de succès, des méthodologies ont été expérimentées et l’on se propose, à travers cette thématique,  de les connaitre, de les comprendre et de les évaluer.

2-La physicalité patrimoniale, innovations techniques: À elle seule, la théorie ne peut suffire à préserver un héritage, la partie physique de l’intervention en est l’aboutissement. Dans ce cadre, on ne peut passer à coté des innovations en termes d’outils pratiques d’intervention sur le patrimoine  qui englobent aussi bien les matériaux que le matériel et qui appellent des compétences pluridisciplinaires, des processus de fabrication complexes et des usages nouveaux.

3- Les innovations technologiques: l’outil informatique ouvre la voie à une connaissance et une compréhension du patrimoine jusqu’ici inaccessibles. Il permet de  représenter, d’imaginer et de proposer différents scénarii avant de se décider pour une intervention fiable sur un bien patrimonial. Il garantit ainsi une moindre invasivité sur des objets souvent vulnérables et nécessitant des précautions extrêmes.

À travers son rapport à la technologie, le patrimoine pourrait ainsi trouver une redéfinition de sa nature en tant que discipline hybridant des réalités numériques, physiques, économiques et sociales.

Thème II : Conservation des patrimoines nouveaux : nouvelles pratiques, nouveaux outils

De nouvelles formes de patrimoine sont apparues ces dernières années et on ne peut plus limiter les interventions à des aspects matériels, ni les méthodologies à des approches classiques. Elles obligent à créer en permanence de nouveaux outils opératoires pour leur étude, leur compréhension ou leur préservation.

1-Le patrimoine récent : Il renvoie aux patrimoines des 19e et 20e siècles qui  sont marqués par une appropriation plus difficile car leur évidence patrimoniale est lente à émerger. Nous nous intéresserons particulièrement  aux productions issues de  l’industrialisation ou de la colonisation dans leur rapport aux  méthodologies, aux techniques et à la législation inhérents à un patrimoine souvent taxé de mineur bien qu’il forme une partie importante de l’héritage moderne.

2-Le paysage urbain historique : il dépasse les notions de « centre historique » ou d’« ensemble historique » pour inclure le contexte urbain plus large et son environnement géographique. Selon l’approche axée sur ce thème, un aménagement d’un territoire urbain implique une compréhension de l’évolution du paysage historique à une échelle plus large, et une conception de  la ville actuelle comme étant une accumulation de strates successives.

3-Patrimoine en partage : c’est un concept en faveur de la cohésion sociale, fondé sur l’échange et la connaissance de l’autre dans un climat de dialogue et d’harmonie. Le patrimoine et la mémoire forment alors le socle d’un dialogue de paix et de respect, indispensable pour tisser durablement un lien social et permettre d’apprécier la diversité culturelle.

4-Le patrimoine immatériel :  le patrimoine culturel immatériel ne comprend pas seulement les traditions héritées du passé, mais aussi les pratiques rurales et urbaines contemporaines, propres à divers groupes culturels. Ces expressions enracinés et  transmises de génération en génération, évoluent en réaction à leur environnement et contribuent à procurer un sentiment d’identité et de continuité.  Le patrimoine culturel immatériel ne peut être patrimoine que lorsqu’il est reconnu comme tel par les communautés, groupes et individus qui le créent, l’entretiennent et le transmettent ; sans leur avis, personne ne peut décider à leur place si une expression ou pratique donnée fait partie de leur patrimoine[1].

Calendrier

  • Lacement de l'appel: 1er mai 2014
  • Dernier délai d'envoi des résumés pour articles/posters : 25 juin 2014

  • Notification aux auteurs: 15 juillet 2014
  • Date limite d'envoi des articles/posters : 1er septembre 2014
  • Notification d’acceptation des articles/posters : 30 septembre 2014
  • Dernier délai d’inscription : 7 octobre 2014
  • Réception des articles/posters finaux + résumé + mots clés : 15 octobre 2014
  • Lancement du colloque : 5, 6,7 novembre 2014

Conditions de soumission

Instructions pour les auteurs

La langue officielle du colloque est le français.

Articles/Posters : Le texte  du résumé ne doit pas dépasser 3500 caractères espaces compris : 

  • texte d’1page A4 (police Times, style Normal, taille 12 pts, simple interligne, marges 2cm sur les quatre côtés) : titre (60 caractères maximum), nom(s), prénom(s), affiliation(s), adresse électronique de l’auteur ou des auteurs, résumé, mots-clés.
  • les résumés doivent absolument indiquer la mention "soummission pour article" ou "soumission pour poster".

Les soumissions pour articles/posters se font sur la plateforme sciencesconf.org à l'adresse suivante:  

Rubrique: "déposer". Un template est proposé aux participants pour soumette leurs résumés.
Pour les informations, contacter le comité d'organisation sur le mail: unitepae3c@gmail.com 
Les participants trouveront toutes les infos nécessaires sur notre site http://ph2014.sciencesconf.org/

Inscriptions

  • Le colloque se déroulera à l’hôtel El Mouradi, Gammarth

Conférenciers

participants

150 euros

La somme couvre les publications, les  pauses café et les déjeuners

50 euros

La somme ne couvre que la présence aux différentes conférences

Le déjeuner est payant : 20 euros/jour

 
Les modalités d'inscription seront communiquées aux participants ultérieurment. 

Président du colloque

Fakher Kharrat : maitre de conférence, directeur de l’unité de recherche PAE3C, directeur de l’Ecole Nationale d’Architecture et d’Urbanisme de Tunis

Comité d’organisation

  • Nada Edhifi Hmida
  • Asma Zarrouk
  • Ons Sakji

Comité scientifique

  • Mustapha Khannousi,  professeur, directeur d'études à l'Institut national du Patrimoine (INP) de Tunis, Tunisie
  • Fakher kharrat, maître de conférence, directeur de l’unité de recherche PAE3C, directeur de l’Ecole Nationale d’Architecture et d’Urbanisme de Tunis, Tunisie
  • Mohamed Salah Zerouala, professeur, directeur de l’Ecole Polytechnique d’Architecture et d’Urbanisme d’Alger, Algérie
  • Abdallah Ferhi, professeur, Faculté des sciences et de la technologie, Université Mohamed Khider de Biskra, Algérie
  • Giovanni Carbonara, professeur, directeur de l’Ecole de spécialisation en architecture et paysage, Italie
  • Habib Ben Younes, archéologue, muséologue, ancien conservateur du Musée du Bardo, Tunisie
  • Ahmed Saadaoui,  professeur, faculté des Lettres, université de la Manouba, Tunisie
  • Faouzi Mahfoudh,  professeur, université de la Manouba, Tunisie
  • Jean-Pierre Péneau, professeur honoraire des écoles d‘architecture, Professeur-visiteur à l’E.N.A.U. - Université de Carthage , CERMA, U.M.R. C.N.R.S. 1563, France
  • Bernard Duprat, professeur honoraire des Écoles d’architecture, France
  • Said Maazzouz, professeur, Université Mohamed Khider de Biskra, Algérie
  • Abdelkader Ben Saci, maître de conférences, laboratoire M2A Ecole Nationale d’Architecture et d’Urbanisme de Tunis,  Ecole supérieure d’Architecture de Grenoble, France
  • Stéphane Hanrot, Architecte et Professeur à l’Ecole d’Architecture de Marseille, France
  • Leila Ammar, maitre assistante, Ecole Nationale d’Architecture et d’Urbanisme de Tunis, Tunisie

[1] http://www.unesco.org 

Lieux

  • La Marsa , BP 597-2070
    Gammarth, Tunisie

Dates

  • mercredi 25 juin 2014

Mots-clés

  • patrimoine, innovation, méthodologie, pratique

Contacts

  • Nada Edhifi Hmida
    courriel : edhifi_nada [at] yahoo [dot] fr

Source de l'information

  • Nada Hmida Edhifi
    courriel : edhifi_nada [at] yahoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Patrimoine et horizons », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 02 juin 2014, http://calenda.org/287179