AccueilFictions et frictions culturelles. Art et patrimoine en action

Fictions et frictions culturelles. Art et patrimoine en action

Cultural fictions and frictions. Art and heritage in action

Atelier 2. Le territoire et ses reformulations esthétiques et patrimoniales

2nd workshop: the territory and its aesthetic and heritage reformulations

*  *  *

Publié le lundi 19 mai 2014 par Elsa Zotian

Résumé

Dans les contextes post-industriels, la notion de territoire que l’on retrouve dans des usages et des acceptions aussi protéiformes que ceux de « paysage culturel », de « ruin porn » ou de « friche » est au cœur de créations artistiques et patrimoniales diverses. Dans les mondes de l'art visuel et du patrimoine matériel, les traitements du territoire et du paysage, leur définition et leurs usages impliquent des maillages complexes d’acteurs (National Trust, Unesco, collectifs, habitants, artistes) et leur compréhension passe notamment par le développement d’une forme d’« archéologie du temps présent ». L’objectif du deuxième atelier sera d’examiner ces reformulations esthétiques et patrimoniales du territoire et du « paysage », tout en questionnant leurs modes d’investissement en tant que lieux d’art ou de mémoire.

Annonce

Présentation

L'atelier se déroulera sur une journée (10h-16h), salle Jullian à l' INHA, il est ouvert à tous.

Dans les contextes post-industriels, la notion de territoire que l’on retrouve dans des usages et des acceptions aussi protéiformes que ceux de « paysage culturel », de « ruin porn » ou de « friche » est au cœur de créations artistiques et patrimoniales diverses. Dans les mondes de l'art visuel et du patrimoine matériel, les traitements du territoire et du paysage, leur définition et leurs usages impliquent des maillages complexes d’acteurs (National Trust, Unesco, collectifs, habitants, artistes) et leur compréhension passe notamment par le développement d’une forme d’« archéologie du temps présent ». L’objectif du deuxième atelier sera d’examiner ces reformulations esthétiques et patrimoniales du territoire et du « paysage », tout en questionnant leurs modes d’investissement en tant que lieux d’art ou de mémoire.

Le matin, les interventions des invités seront destinées à poser des premiers jalons théoriques sur la thématique de l'atelier. L’après-midi sera destiné à une réflexion collective autours de textes proposés par les organisatrices.

Organisatrices

  • Marion Duquerroy et Ariela Epstein

Programme

Jean-Louis Tornatore (Univ de Bourgogne, Centre Georges Chevrier),

 « Je n'aime plus les ruines industrielles »

Audrey Norcia (HiCSA, Paris 1, Panthéon-Sorbonne)

« L’esthétique pittoresque des ruines post-industrielles dans la photographie contemporaine : la course artistique vers un sublime désincarné ? »

Repas

  • Marion Duquerroy (Post-doc CAP, HiCSA, INHA),

lecture commentée de : MASKIT Jonathan, " 'Line of Wreckage': Towards a Postindustrial Environmental Aesthetics", Ethics, Place and Environment, vol. 10, n03, octobre 2007, pp.32-37.

BRUNO Giuliana, "Modernist Ruins, Filmic Archeologies//2003", Dillon Brian (éd.), Ruins, Londres, Whitechapel Gallery Publisher, 2011, pp.76-81.

  • Ariela Epstein (Post-doc CAP, IIAC-EHESS, HiCSA),

lecture commentée de DUCHÊNE, François, « Les anciennes cites ouvrières, entre patrimonialisation et normalisation » In :GRAVARI-BARBAS, Maria (dir.). Habiter le patrimoine : Enjeux, approches, vécu, Presses Universitaires de Rennes, 2005.

Lieux

  • salle Jullian - Institut National d'Histoire de l'Art - 2, rue Vivienne
    Paris, France (75002)

Dates

  • jeudi 22 mai 2014

Mots-clés

  • paysage, post industriel, ruines, archéologie modernité, mémoire, art, anthropologie

Contacts

  • Marion Duquerroy
    courriel : marionduquerroy [at] yahoo [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Marion Duquerroy
    courriel : marionduquerroy [at] yahoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Fictions et frictions culturelles. Art et patrimoine en action », Séminaire, Calenda, Publié le lundi 19 mai 2014, http://calenda.org/287208