AccueilLa notion de « victime » : récits, discours et représentations dans les espaces lusophones et hispanophones

La notion de « victime » : récits, discours et représentations dans les espaces lusophones et hispanophones

The notion of "victim": narrative, discourse and representations in Portuguese and Spanish speaking spaces

*  *  *

Publié le vendredi 16 mai 2014 par Elsa Zotian

Résumé

La notion de « victime » est de plus en plus présente dans les travaux qui portent sur les passés douloureux. Que l’on parle de guerres, de génocides, de dictatures, elle fait généralement référence aux acteurs qui ont souffert des conséquences de ces événements. Toutefois, sa définition a toujours posé problème. Ce colloque souhaite alimenter les réflexions sur la notion de « victime » au XXe et au XXIe siècles en s’intéressant plus particulièrement aux aires géographiques hispanophones et lusophones.

Annonce

Argumentaire

La notion de « victime » est de plus en plus présente dans les travaux qui portent sur les passés douloureux. Que l’on parle de guerres, de génocides, de dictatures, elle fait généralement référence aux acteurs qui ont souffert des conséquences de ces événements. Toutefois, sa définition a toujours posé problème. Ce colloque souhaite alimenter les réflexions sur la notion de « victime » au XXe et au XXIe siècles en s’intéressant plus particulièrement aux aires géographiques hispanophones et lusophones. Depuis plus d’une vingtaine d’années, la Guerre Civile et le franquisme en Espagne, la dictature de Salazar au Portugal et les guerres coloniales en Angola, Guinée - Bissau et au Mozambique, la dictature de Pinochet au Chili, celle des Juntes militaires en Argentine et au Brésil et la dictature Civico - militaire en Uruguay ont fait l’objet de nombreux travaux scientifiques. Ces recherches élargissent les réflexions sur les « passés qui ne passent pas » en s’intéressant aux contextes politiques et sociaux qui ont favorisé l’émergence de ces régimes, leurs mises en place, leurs continuités, leurs fins et leurs conséquences dans l’actualité. Au cœur de ces travaux se trouvent de nombreux acteurs qui ont été amenés à raconter leurs expériences et, souvent, à se définir par rapport à la figure de la « victime ». Dans la recherche, à l’instar des travaux français, la notion de « victime » fait maintenant l’objet de travaux à part entière. Ce colloque sera l'occasion d’élargir le débat en s’intéressant à la notion de « victime » dans les récits, les discours et les représentations portant sur les passés douloureux et d'en interroger l'utilisation et la pertinence, de questionner leur statut et leur rôle ainsi que ceux de leurs auteurs et, plus largement, d’étudier les diverses représentations propres à une atmosphère socioculturelle donnée.

Programme

Lundi 19 mai

Ouverture du colloque

14h-14h45

  • Intervention des organisateurs : Georges Da Costa et Nadia Tahir, Maîtres de conférences à l’Université de Caen Basse-Normandie
  • Intervention de Mariella Colin, Professeur, directrice-adjointe de l’ERLIS
  • Intervention de Pierre Sineux, Président de l'université de Caen Basse-Normandie
  • Conférence introductive de Christophe Prochasson, directeur d’études a l’École des Hautes Etudes en Sciences Sociales / Recteur de l’Académie de Caen 

Session 1 : Victime et enjeux mémoriels

 Modérateur/discutant : Cindy Coignard, Université Paris 8-Vincennes-Saint-Denis

15h-16h30

  • Magdalena Schelotto, Universidad Carlos III de Madrid (Espagne), « Militantisme et exil, la construction du concept de victime pendant la dictature uruguayenne »
  • Maud Joly, Sciences Po Paris, « L’expérience républicaine de la violence sexuée dans le temps de la guerre civile espagnole : essai de reconstruction des stratifications d’un discours victimaire (1936-2000’s) »

Pause café

16h45-18h15

Modérateur/discutant : Viviana Agostini-Ouafi, Université de Caen Basse-Normandie

  • Zoé de Kerangat, Université de Porthmouth (Grande-Bretagne), « Réhabiliter leur mémoire ? Représentation des victimes de la guerre civile et du franquisme dans les musées en Espagne »
  • Julie Lavielle, Institut des Sciences Sociales du Politique/Université Paris Ouest Nanterre La Défense, « "Revendiquer nos victimes est la condition primaire pour avancer sur le chemin de la réconciliation" : construire la paix à travers une politique publique de la mémoire a Medellin (Colombie) »

Mardi 20 mai

Session 2 : Victime et littérature

9h30-11h

Modérateur/discutant : Geneviève Vilnet, Université de Caen Basse-Normandie

  • Sandra Texeira, Université de Poitiers, « De l’enfant-victime a l’enfant-poète chez Luis Bernardo Honwana et Ondjaki »
  • Isabelle Galichon, Université Blaise-Pascal-Clermont Ferrand, « Le devenir-victime chez Eva Forest : de l’empathie à la mémoire unidirectionnelle »

Pause café

11h15-12h45

Modérateur/discutant : Georges Da Costa, Université de Caen Basse-Normandie

  • Pierre-Michel Pranville, Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3, « La victime objet de l’enquête criminelle et le sujet d’une analyse sociale de communautés en crise dans le roman policier lusophone »
  • Simele Rodrigues, Université de Strasbourg/Universidade de São Paulo (Brésil), « De "terroriste" à victime : écrivains, poètes et littérature incarcérés durant l’ère Vargas (1930-1945) »

13h : Déjeuner

Session 3 : Victime et représentation

14h45-16h15

Modérateur/discutant : Fernando Orihuela, Université de Caen Basse-Normandie

  • Marie Lecouvey et Helia Emma Bonilla Reina, Université Paris Ouest Nanterre La Défense/Universidad Nacional Autónoma de México (Mexique), « Les Indiens : victimes ou acteurs du devenir de l’Etat-nation ? Théories mexicaines du XXe siècle autour de l’époque coloniale, des guerres d’indépendance et de la révolution »
  • Agnès Pellerin, Chercheuse indépendante, « Le Fado sous la dictature du Portugal : les figures de la "victime" »

Pause café

16h30-17h30

Modérateur/discutant : Nadia Tahir, Université de Caen Basse-Normandie

  • Delphine Lecombe, Sciences Po Paris, « Entre douleur et raison, la production de figures victimaires dans le contexte colombien »

Lieux

  • Maison de le Recherche en Sciences Humaines, salle des actes - Esplanade de la Paix
    Caen, France (14)

Dates

  • lundi 19 mai 2014
  • mardi 20 mai 2014

Mots-clés

  • victime, dictature, franquisme

Contacts

  • Nadia Tahir
    courriel : nadia [dot] tahir [at] unicaen [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Nadia Tahir
    courriel : nadia [dot] tahir [at] unicaen [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La notion de « victime » : récits, discours et représentations dans les espaces lusophones et hispanophones », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 16 mai 2014, http://calenda.org/287323