AccueilCirculations transfrontalières et inégalités dans les sociétés palestiniennes

Circulations transfrontalières et inégalités dans les sociétés palestiniennes

Cross-border circulations and inequalities within Palestinian societies

1er Congrès du GIS « Moyen-Orient & Mondes musulmans »

1st Congress of the Scientific Interest Group « Moyen-Orient & Mondes musulmans »

*  *  *

Publié le lundi 02 juin 2014 par Elsa Zotian

Résumé

Prenant acte des travaux existant depuis plusieurs années sur les mobilités et les échanges des Palestiniens dans l’espace régional, cet atelier se propose d’explorer les articulations entre frontières, mobilités et inégalités dans les sociétés palestiniennes des territoires occupés, d’Israël / Palestine, des communautés de réfugiés comme de la diaspora.

Annonce

Argumentaire

Prenant acte des travaux existant depuis plusieurs années sur les mobilités et les échanges des Palestiniens dans l’espace régional, cet atelier se propose d’explorer les articulations entre frontières, mobilités et inégalités dans les sociétés palestiniennes des Territoires occupés, d’Israël/Palestine, des communautés de réfugiés comme de la diaspora. Les chercheurs ont mis en relief l’économie politique et la dimension systémique du checkpoint, du mur de Cisjordanie et du poste-frontière, au-delà de leur charge symbolique et de leur violence effective. Nous proposons d’enrichir cette perspective en enquêtant notamment sur ce que devient un tel système d'obstacles quand il perdure, et fonctionne au quotidien. Nous souhaitons également revenir sur les antécédents historiques de ces politiques de contrôle frontalier, depuis le fonctionnement du contrôle policier du territoire de la Palestine à l’époque mandataire, via les usages de la violence comme outil de production des frontières israéliennes à partir de 1949.

En second lieu, nous désirons aborder la relation entre possibilité de circuler et inégalités. Permis et statuts différents conditionnent la mobilité des Palestiniens d’un territoire à un autre : il y a là, selon les cas, une sanction et une matrice de différences socio-économiques. À travers cette problématique, nous souhaitons aborder frontalement la question des inégalités sociales propres aux sociétés palestiniennes (question qui apparaît souvent voilée par la focalisation sur celles, plus proprement politiques, de l’occupation ou de l’exil) ainsi que l’historicisation qui est faite de ces sociétés au prisme de la Nakba de 1948.

Les propositions, provenant de champs disciplinaires variés et relevant aussi bien de la littérature, de l’anthropologie, de la sociologie, de l’histoire, que de tout autre domaine des sciences sociales, sont invitées à s’inspirer de trois grandes orientations (nullement exhaustives).

  • Négociations et transgressions des entraves aux mobilités : il s’agira de se pencher sur les formes multiples de contraintes imposées aux circulations palestiniennes à des échelles diverses, et sur les contestations, négociations, transgressions et dépassements des dispositifs frontaliers par les Palestiniens.
  • Circulations, inégalités sociales, frontières de statut : les communications pourront réfléchir à la manière dont contraintes de circulation, frontières territoriales et frontières de statut renforcent ou reconduisent des inégalités sociales, voire en créent de nouvelles. On cherchera par ailleurs à articuler la question de l’occupation à la manière dont s’organisent les inégalités sociales dans les sociétés palestiniennes.
  • Circulations et inégalités, ruptures et continuités : sans remettre en cause le caractère fondateur de 1948, cet axe aura pour objectif de repenser les périodisations de cette destruction-réorganisation, faite à la fois de ruptures et de continuités des hiérarchies sociales et des trajectoires individuelles.

Conditions de soumission

Les propositions de communication (1500 signes espaces compris) sont à envoyer à Hala Abou-Zaki (hc.abouzaki@gmail.com); Véronique Bontemps (veronique.bontemps@cnrs.fr ); Philippe Bourmaud (pbourmaud@free.fr) et Nada Nader (nader.nada@gmail.com)

avant le 15 juin 2014.

Sélection des participants et réponse : avant le 30 juin 2014.

 Le congrès se tiendra les 7, 8 et 9 juillet 2015 à Paris.

Coordinateurs scientifiques

  • Hala Abou-Zaki (hc.abouzaki@gmail.com);
  • Véronique Bontemps (veronique.bontemps@cnrs.fr );
  • Philippe Bourmaud (pbourmaud@free.fr)
  • et Nada Nader (nader.nada@gmail.com)

Lieux

  • INALCO, 65 rue des Grands Moulins
    Paris, France (75013)

Dates

  • dimanche 15 juin 2014

Mots-clés

  • Palestine, frontières, circulations, inégalités, mobilités, statut

Contacts

  • Véronique Bontemps
    courriel : veronique [dot] bontemps [at] cnrs [dot] fr
  • Philippe Bourmaud
    courriel : philippe [dot] bourmaud [at] univ-lyon3 [dot] fr
  • Hala Abou Zaki
    courriel : hc [dot] abouzaki [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Véronique Bontemps
    courriel : veronique [dot] bontemps [at] cnrs [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Circulations transfrontalières et inégalités dans les sociétés palestiniennes », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 02 juin 2014, http://calenda.org/287596