AccueilAdab et modernité : un « processus de civilisation » ? (XVIIe-XXIe siècle)

Adab et modernité : un « processus de civilisation » ? (XVIIe-XXIe siècle)

Adab and modernity: a "process of civilisation"? (17th-21st centuries)

*  *  *

Publié le mercredi 21 mai 2014 par Rémi Boivin

Résumé

Le « processus de civilisation » décrit par Norbert Elias pour l’Europe est-il pertinent en général, et au Moyen-Orient en particulier ? Cette question – implicite dans la plupart des écrits sur la « Nahda » ou le réformisme musulman – mérite aujourd’hui d’être posée tout autrement qu’on ne l’aurait fait voici quelques années encore, à la lumière des recherches récentes sur la littérature, l’éducation, les réformes juridiques, la presse, l’imprimerie, le rôle des États, finalement les nationalismes et les mutations du sentiment religieux : l’ « adab » multiplié mêle d’autres sources qui évoluent elles-mêmes selon une périodisation complexe et protéiforme.

Annonce

Argumentaire

A l’époque contemporaine apparaissent dans le monde musulman de nouvelles normes civilisationnelles pour les élites urbaines comme, bientôt, pour l’ensemble de la société. L’idéologie de la civilisation (al-tamaddun), alors synonyme de progrès et de modernité, prôna, à partir des années 1860, une étiquette et un savoir-vivre dont les cours égyptienne et ottomane donnaient le modèle. On voit apparaître une progressive codification des mœurs pour en faire une norme ne varietur – ou que l’on croit telle – qui vient s’inscrire à côté de l’adab de la tradition, lui-même multiforme. Le « processus de civilisation » décrit par Norbert Elias pour l’Europe est-il pertinent en général, et au Moyen-Orient en particulier ? Cette question – implicite dans la plupart des écrits sur la Nahda ou le réformisme musulman – mérite aujourd’hui d’être posée tout autrement qu’on ne l’aurait fait voici quelques années encore, à la lumière des recherches récentes sur la littérature, l’éducation, les réformes juridiques, la presse, l’imprimerie, le rôle des États, finalement les nationalismes et les mutations du sentiment religieux : l’adab multiplié mêle d’autres sources qui évoluent elles-mêmes selon une périodisation complexe et protéiforme. Les phénomènes de traduction, de rencontre, de correspondance et de superposition sont au cœur de cette redéfinition des normes de civilisation à l’œuvre au Moyen-Orient. Une synthèse innovante et sélective se produit peu à peu, sans que disparaisse le modèle des makârim al-akhlâq ou de l’adab soufi, avec ses étonnantes résurgences et reformulations, tandis que l’adab au sens de littérature ou de politesse s’impose. A partir de la fin des années 1920, la sécularisation croissante des sociétés du Moyen-Orient entraîna un discours de plus en plus explicitement islamique, centré sur les mœurs (akhlâq) : actuellement, les nouveaux medias permettent la diffusion par les islamistes et les salafistes des nouvelles définitions d’adab et d’akhlâq.

Organisateurs

  • Catherine Mayeur-Jaouen (INALCO, CERMOM)
  • Luca Patrizi (Université de Turin)

Programme

Jeudi 22 mai

IISMM, 96 bd Raspail, 75006 Paris
 (M4 Saint-Placide ou M12 Notre-Dame-des-Champs)

9:00 – Accueil


9:15 – Mot du directeur de l’IISMM et des organisateurs

9:30 – Conférence inaugurale – Stephan Guth (Université d’Oslo)

10:00-12:30- Adab et littérature : 
genres, anthologies, redéfinitions

Séance présidée par Bernard Heyberger (IISMM-EHESS, EPHE, Paris)

  • 10:00 – Francesca Bellino (Université de Turin) Arab Encyclopedias between adab, science and modernity.
  • 10:30 – Astrid Meier (Orient-Institut, Beyrouth) Adab et modernité au miroir du droit : lecture d’un traité d’Ibn ‘Âbidîn (m. 1836) (Shifâ’ al-’alîl wa-ball al-ghalîl fî hukm al-wasiyya bi-l-khatamât wa-l-ta- hâlîl).

11:00 – Pause

  • 11:30 – Ralf Elger (Université de Halle) Are there developments and processes in 17th and 18th century literary adab of Damascus? A close reading of al-Muhibbî’s and al-Murâdî’s biographical collec- tions.
  • 12:00 – Stefan Reichmuth (Université de Bochum) L’émergence d’une littérature arabe sous influence soufie en pays yoruba à l’âge colonial.

12:30 – Déjeuner à l’IISMM pour les participants

14:30-17:00- Adab, enseignement et éducation : écoles, transmission, formation

Séance présidée par Nathalie Clayer (CNRS-CETOBAC, Paris)

  • 14:30 – Katharina Ivanyi (Université de Columbia, New York) Adab as paideia and social disciplining : Birgivī Mehmed Efendī’s al-Tarīqa al-muhammadiyya and its reception in the Early modern Ottoman Empire.
  • 15:00 – Rudolph Ware (Université du Michigan, Ann Arbor) Education, étiquette, et érudition en Afrique de l’Ouest : la ténacité de l’adab classique au siècle colonial.

15:30 – Pause

  • 
16:00 – Chantal Verdeil (INALCO, CERMOM, Paris) L’honnête homme des missionnaires chrétiens au XIXe siècle.
  • 16:30 – Iris Seri-Hersch (IREMAM – CNRS/Aix-Marseille Université) Préparer à la modernité postcoloniale : éducation et « formation du carac- tère » dans le Soudan anglo-égyptien d’après-guerre (1945-1953)

19:00 – Dîner au restaurant pour les participants

Vendredi 23 mai

IISMM, 96 bd Raspail, 75006 Paris
 (M4 Saint-Placide ou M12 Notre-Dame-des-champs)

9:30-12:00- Adab comme savoir-vivre : politesse et sociétés de cour

Séance présidée par M’hamed Oualdi (Université de Princeton) (sous réserve)

  • 9:30 – Elisabetta Benigni (Université de Turin) When the Prince travelled to Egypt. Translation and ideology in 19th and 20th century Arabic translations of Machiavelli.
  • 10:00 – Felix Konrad (Université de Kiel) A new adab of the elite ? Changing etiquette at the court of the Khedives (c. 1845–1880).

10:30 – Pause

  • 11:00 – Olivier Bouquet (Université de Paris VII-Diderot, CETOBAC) Les nouveaux adab de la correspondance : représentation diplomatique, arts de la relation et mise en forme de soi chez les Ottomans du XVIIIe au XXe siècle.
  • 11:30 – François Georgeon (CNRS, CETOBAC, Paris) Le regard inversé : le savoir-vivre européen vu par un Ottoman à la fin du XIX siècle.

12:30 – Déjeuner au restaurant pour les participants

14:30-17:00– L’adab comme savoir-vivre et construction de soi

Séance présidée par Armelle Enders (Université de Paris-IV-Sorbonne)

  • 14:30 – Anne-Laure Dupont (Université de Paris-IV-Sorbonne) L’adab au coeur du projet réformiste : l’exemple de Jurji Zaydan (1861- 1914).
  • 15:00 – Margrit Pernau (Max Planck Institut for Human Development, Berlin) The emotions of colonial modernity. Indian reformist Muslims in the late 19th century.

15:30 – Pause

  • 16:00 – Catherine Mayeur-Jaouen (INALCO, CERMOM, Paris) L’adab des femmes : éducation, savoir-vivre et morale dans l’Égypte des années 1900-1920.
  • 16:30 – Anne-Sophie Vivier-Muresan (Institut catholique de Paris) Manquer d’adab ou de ta’arrof : deux enjeux différents dans la société ira- nienne contemporaine.

Samedi 24 mai

INALCO, 65 rue des Grands Moulins, 75013 Paris (M14 Bibliothèque François Mitterrand)

10:00-12:30- Adab et akhlâq au XIXe siècle :
 l’enjeu des femmes, les mots des soufis

Séance présidée par Pierre Lory (EPHE)

  • 
10:00 – Samuela Pagani (Université de Salento, Lecce) Mustafâ Lutfî al-Manfalûtî entre romantisme et amour ‘udhrite.
  • 10:30 – Michel Boivin (CNRS, CEIAS, Paris) Mirzâ Qalich Beg (1853-1929) et la rénovation de l’adab dans l’Inde coloniale.

11:00 – Pause

  • 
11:30 – Luca Patrizi (Université de Turin) L’adab chez Jalâl al-Dîn al-Qâsimî (1866-1914).
  • 12:00 – Francesco Chiabotti (CNRS-IREMAM, Aix-en-Provence) L’adab soufi : deux réinterprétations à l’heure du réformisme, Yûsuf al-Nabahânî (m. 1350/1932) et les Kattânî de Fès.

12:30 – Déjeuner au restaurant pour les participants

Visite de la BULAC (Bibliothèque universitaire des Langues et Civilisations) avec Francis Richard

14:30–17h30- L’adab remplacé par l’obsession des akhlâq aux XXe et XXIe siècles : politique et médias

Séance présidée par Chantal Verdeil

  • 14:30 – Stéphane Dudoignon (CNRS, CETOBAC, Paris) L’adab soufi en Asie Centrale : quelques enjeux de la domination soviétique et de ses lendemains.
  • 15:00 – Nabil Mouline (CNRS, CEIFR, Paris) La politique de hisba en Arabie saoudite à la fin du XXe siècle.

15:30 – Pause

  • 16:00 – Albrecht Hofheinz (Université d’Oslo) Rāqī bi-Akhlāqī, or: The moral turn, from sufi guides to Facebook groups.

16:30 – Conclusions

17:30 – Cocktail à l’INALCO

Lieux

  • IISMM-EHESS, salle Lombard - 96 boulevard Raspail | INALCO, 65 rue des Grands Moulins
    Paris, France (75006 | 75013)

Dates

  • jeudi 22 mai 2014
  • vendredi 23 mai 2014
  • samedi 24 mai 2014

Mots-clés

  • Islam, adab, civilisation, modernité

Contacts

  • Catherine Mayeur-Jaouen
    courriel : iismm [dot] infos [at] ehess [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Catherine Mayeur-Jaouen
    courriel : iismm [dot] infos [at] ehess [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Adab et modernité : un « processus de civilisation » ? (XVIIe-XXIe siècle) », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 21 mai 2014, https://calenda.org/287646

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal