AccueilGestion de projets des sources numériques de la recherche en SHS

*  *  *

Publié le lundi 16 juin 2014 par Elsa Zotian

Résumé

Avec l’appropriation des nouvelles technologies, les sources sont aujourd'hui massivement numériques, et de plus en plus nativement. L’habitude est prise d'avoir accès à ces sources au travers d'un simple navigateur web pour pouvoir confirmer rapidement les hypothèses avancées. Le virage du tout numérique accentue les questionnements sur la détérioration des supports, sur l’hétérogénéité des formats et sur la multiplicité des  normes et standards. Cette évolution demande une technicité de plus en plus experte dans des domaines très spécifiques, aussi bien scientifiques et technologiques qu’administratifs ou relatifs aux ressources humaines. Aussi, afin de donner une méthodologie aux personnes impliquées dans un tel projet, une action nationale de formationsur la gestion de projets des sources numériques de la recherche en sciences humaines et sociales, est organisée par la MSH Val de Loire à Aussois (73) du 6 au 10 octobre 2014.

Annonce

Présentation

Avec l’appropriation par les chercheurs des nouvelles technologies, les sources sont aujourd'hui massivement numériques, et de plus en plus nativement. L’habitude est prise d'avoir accès à ces sources au travers d'un simple navigateur web, pour pouvoir confirmer rapidement les hypothèses avancées.

Non seulement le problème spécifique de la détérioration des supports avec le temps est concerné, mais l’hétérogénéité des formats d’encodage oblige à se demander si ce virage du tout numérique ne pose pas d’autres problèmes notamment du fait de la multidisciplinarité de des projets. En effet, ce domaine continue d’être marqué par une multiplicité d’initiatives, de formats, de normes et de standards.

Les chercheurs doivent gérer une masse exponentielle de contenus. Les choix cruciaux sont maintenant dans l’encodage et l’indexation de ces sources, c'est-à-dire dans le choix, en toute connaissance de cause, des formats d’archivage et d’indexation. Il est tout aussi nécessaire de placer de façon très concrète les sources dans une position d'interopérabilité qui préfigure le web de données (web of data) en cours de réalisation au niveau international.

Cette évolution demande une technicité de plus en plus experte dans des domaines très spécifiques, aussi bien scientifiques et technologiques qu’administratifs ou relatifs aux ressources humaines. Il s'agit d'accompagner les transformations profondes des métiers engendrées par l'arrivée de l'édition électronique et du web. Par ces transformations — qui croisent les compétences issues de la documentation, de l'édition, de l’internet, de la base de données —, la formation construit le socle de compétences des équipes qui accompagneront les projets dans l'édition des sources.

Afin de donner des éléments de réponse aux personnes impliquées dans un tel projet, une Action Nationale de Formation sur la mise en oeuvre de projet et le traitement numérique des sources de la recherche en sciences humaines et sociales, est proposée par la MSH Val de Loire,

avec le soutien de la commission nationale de formation permanente du CNRS et l'Institut des Sciences Humaines et Sociales (InSHS) du CNRS,

avec l'aide du bureau de la formation permanente de la Délégation Régionale Centre Limousin Poitou-Charentes (DR8) du CNRS,

avec le concours d'acteurs des humanités numériques.

Principes

Des ateliers pratiques aborderont les étapes clés de la mise en oeuvre d’un projet numérique, par la mise en situation des stagiaires, avec de nombreuses prises de parole et retours d'expériences.

À travers un cas d'école utilisant des données numériques complexes (textuelles, iconographiques, documentaires) et s'appuyant sur des notes de cadrage spécifiques, les groupes de travail aborderont toutes les étapes d'un projet et les différents documents de travail nécessaires (cahier des charges, contrôle qualité, stratégie éditoriale, plan d'archivage...). Des focus et des conférences compléteront les ateliers pour permettre de débattre sur les pratiques et de confrontrer les différents choix possibles.

La formation cherchera à exposer les manières de procéder, leurs enjeux et leurs limites, pour élaborer une méthode souple qui allie bonnes pratiques et créativité, afin que les stagiaires ajustent avec pertinence leurs acquis aux objectifs scientiques, éditoriaux et patrimoniaux des projets qu'ils conduisent.

L'intervention de spécialistes du domaine permettra aux participants d’acquérir les fondamentaux de la gestion de projet :

  • l'identication des acteurs
  • les compétences techniques
  • la définition du calendrier
  • la coordination et la communication interne et externe
  • l'anticipation des problèmes
  • les aspects juridiques
  • l'articulation entre la structuration des données et l'usage qui en sera fait
  • les choix de diffusion
  • les conditions de pérennisation

Inscriptions

Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 30 juin 2014.

 Pour tout renseignement, vous pouvez nous contacter à cette adresse : anf.sourcesnumeriques@univ-tours.fr

Publics

La formation s'adresse aux personnels du CNRS et de l'enseignement supérieur et de la recherche en SHS, doctorants et post-doctorants, professionnels de la conservation du patrimoine. Pour les autres publics, veuillez consulter les organisateurs.

Pré-requis

  • Implication à court ou moyen terme dans la mise en oeuvre d’un projet de traitement ou d’édition de sources numériques.
  • Utilisation professionnelle d'un ordinateur.

Financements et prise en charge

Cette action est prise en charge dans le cadre de la formation permanente.

  • Agent CNRS : les repas et les nuitées (du dimanche soir au vendredi midi) sont pris en charge par la Formation Permanente de la DR8. Pour le transport, s'adresser à votre délégation régionale d'appartenance.
  • Agent non CNRS : les frais d’inscription (hébergement et restauration) sont de 500 € TTC ; prise en charge de ces frais et des frais de transport par votre organisme de tutelle (Université ou autre).

Déroulement

La formation se déroule sur 5 jours (du lundi 6 octobre matin au vendredi 10 octobre midi). Arrivée des stagiaires le dimanche soir.

La formation est organisée pour une quarantaine de stagiaires, répartis en trois groupe.

Programme

À travers un cas d'école utilisant des données numériques complexes (textuelles, iconographiques, documentaires) et s'appuyant sur des notes de cadrage spécifiques, les groupes de travail aborderont toutes les étapes d'un projet et les différents documents de travail nécessaires (cahier des charges, contrôle qualité, stratégie éditoriale, plan d'archivage...).

Lundi 6 octobre : Organiser

Matin :

9h – 9h30, Accueil :

Présentation de l’action nationale de formation « Gestion de projets des sources numériques de la recherche en sciences humaines et sociales »

9h30 – 10h30, Conférence : « Ce qu'il ne faut pas faire pour rédiger un dossier »

10h45 – 12h15, Travail de groupe :

10h45 – 11h15, Tour de table : Présentation & projet des stagiaires

11h15 – 12h15, Présentations : Présentation du scénario, du cahier des charges et des notes de cadrage

Un QQOQCCP « light »

Après-midi :

14h – 14h45, Conférence : « Organiser »

14h45 – 17h15, Ateliers :

14h45 – 15h45 : Décider : Outils, opérations, fonctionnalités

16h – 17h15 : Organiser : Cahier des charges, diagramme de Gantt

17h30 – 19h, Focus : Des retours d’expériences par type de ressources

Mard i 15 octobre : Diffuser – Archiver

Matin :

9h – 9h45, Conférence : « Archiver »

9h45 – 12h15, Atelier :

9h45 – 10h30 : Stratégie d’archivage / conservation

10h45 – 11h45 : Les questions juridiques

11h45 – 12h15 : Mise à jour du diagramme de Gantt et du cahier des charges

Après-midi :

14h – 15h45, Conférences : « Les aspects juridiques »

Discussions sur les questions juridiques des projets

« Diffuser »

16h– 17h30, Atelier : « Choix de la politique éditoriale »

17h45 – 19h, Plénière :

17h45 – 18h45, Discussions : Restitution des choix de politique éditoriale des groupes

Mercredi 16 octobre : Numériser

Matin :

9h – 9h45, Conférence : « Numériser »

9h45 – 12h15, Ateliers :

9h45 – 11h45 : Contrôle qualité & cahier des clauses techniques particulières (CCTP)

11h45 – 12h15 : Mise à jour du diagramme de Gantt et du cahier des charges

Après-mid i :

Libre randonnée & découverte du patrimoine savoyard, repos, révisions…

17h30 – 19h, Projet stagiaires :

Notes de synthèse pour le cahier des charges

Jeudi 17 octobre : Structurer

Matin :

9h – 9h45, Conférence : « Structuration du contenu »

9h45 – 11h45, Ateliers

9h45 – 10h30 : Structuration & modélisation

10h45 – 12h15 : Encoder le contenu

Après-midi :

14h – 14h45, Conférence :

« Structuration des métadonnées »

14h45 – 17h15, Ateliers

14h45-15h45 : Représenter par des métadonnées

16h-17h15 : Requête et outils d’exploitation

17h30 – 19h, Focus : Discussion apéritive

Vendredi 18 octobre : Présentation &  bilan

9h – 9h45, Travail de groupe : Finalisation de la présentation

9h45 – 10h30, Plénière : bilan de la formation

10h45 – 11h15, Plénière : Présentation des projets stagiaires et des bilans

11h15– 12h00, Conférence : « Perspectives : le web de données »

13h, départ des stagiaires

Lieux

  • CAES CNRS - Centre Paul Langevin
    Aussois, France (73)

Dates

  • lundi 30 juin 2014

Mots-clés

  • formation, gestion de projet numérique, digital humanities, corpus, édition électronique

Contacts

  • Laurence Rageot
    courriel : laurence [dot] rageot [at] univ-tours [dot] fr

Source de l'information

  • Laurence Rageot
    courriel : laurence [dot] rageot [at] univ-tours [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Gestion de projets des sources numériques de la recherche en SHS », Informations diverses, Calenda, Publié le lundi 16 juin 2014, http://calenda.org/288185