AccueilLa fabrique du travail

La fabrique du travail

The work factory

Biennale du livre de sciences humaines et sociales. 2e édition

Biennial of the humanities and social sciences literature. 2e edition

*  *  *

Publié le vendredi 13 juin 2014 par João Fernandes

Résumé

L’enssib forme des professionnels des bibliothèques et de la documentation. Parce que la bibliothèque s’insère dans l’ensemble beaucoup plus vaste qu’est la chaîne du livre, la production éditoriale constitue nécessairement l’un de ses centres d’intérêt. Par ailleurs, les problématiques de société, qu’elles touchent à la politique, à l’économie, à la démographie ou à l’histoire, sont au cœur de ce qui fonde la bibliothèque dans la cité : mettre en question la bibliothèque revient, dans le vaste ensemble du savoir, à interroger les sciences humaines et sociales, sciences de l’homme. Aussi tout discours sociétal intéressera-t-il la bibliothèque, qu’il y soit directement ou non question d’elle-même. L’enssib a donc la volonté, accompagnée par la bibliothèque municipale de Lyon, d’installer sur le territoire lyonnais une manifestation autour du livre, qui permette la réflexion sur la production éditoriale en sciences humaines et sociales, qui fasse entendre les résultats ou les prémices de nouvelles recherches.

Annonce

Argumentaire

Pourquoi une biennale du livre de sciences humaines et sociales à l’enssib ?

L’enssib forme des professionnels des bibliothèques et de la documentation. Parce que la bibliothèque s’insère dans l’ensemble beaucoup plus vaste qu’est la chaîne du livre, la production éditoriale constitue nécessairement l’un de ses centres d’intérêt.
Par ailleurs, les problématiques de société, qu’elles touchent à la politique, à l’économie, à la démographie ou à l’histoire, sont au cœur de ce qui fonde la bibliothèque dans la cité : mettre en question la bibliothèque revient, dans le vaste ensemble du savoir, à interroger les sciences humaines et sociales, sciences de l’homme. Aussi tout discours sociétal intéressera-t-il la bibliothèque, qu’il y soit directement ou non question d’elle-même.
L’enssib a donc la volonté, accompagnée par la bibliothèque municipale de Lyon, d’installer sur le territoire lyonnais une manifestation autour du livre, qui permette la réflexion sur la production éditoriale en sciences humaines et sociales, qui fasse entendre les résultats ou les prémices de nouvelles recherches.

Contexte :

Lors de sa première édition en 2012, la biennale du livre de sciences humaines et sociales s’était attachée à "penser la crise". Sur deux journées et une soirée (conférence de Paul Ariès à la bibliothèque de La Part-Dieu), les tables rondes et conférences s’étaient tenues à l’enssib, accompagnées par un stand de la librairie Passages.
En 2014, cette formule, légèrement repensée dans son déroulé, est reprise avec une nouvelle thématique : La fabrique du travail.

Organisation

Les interventions pourront prendre deux formes : conférences ou tables rondes.
En journée (jeudi après-midi et vendredi), la biennale investira l’amphithéâtre de l’enssib ; le jeudi soir, une conférence se tiendra à la librairie Passages, et le vendredi soir, une dernière conférence clôturera la biennale à la bibliothèque de La Part-Dieu.
Un stand tenu par la librairie Passages (Lyon) mettra à disposition une sélection d’ouvrages sur la thématique de la biennale, que ce soit à l’enssib ou à la bibliothèque de La Part-Dieu.

Dates de l'événement

Du jeudi 20 novembre après-midi jusqu’au vendredi 21 novembre soir.

Lieux :

  • Enssib, 17-21 boulevard du 11 novembre 1918, 69100 Villeurbanne (jeudi et vendredi journée)
  • Librairie Passages, 11 rue de Brest, 69002 Lyon (jeudi soirée)
  • Bibliothèque municipale de Lyon, 30 boulevard Vivier-Merle, 69003 Lyon (vendredi soirée)

Note d’intention

À l'automne 2014, cette deuxième édition de la biennale se donnera deux journées pour appréhender, à travers les publications des chercheurs, les questions liées au travail : quelles formes, entre flexibilité et rigidité, peut prendre le travail aujourd'hui ? Quelles attitudes face au travail, du refus à l'aliénation, sont aujourd'hui à l’œuvre dans notre société ? 

Le propos de la biennale du livre de sciences humaines et sociales consiste à faire émerger ce qui, dans la production éditoriale récente, traite cette thématique de "la fabrique du travail". La France sera le terrain d’étude principal, mais des comparaisons et des ouvertures avec l’étranger sont bienvenues.

  • Un premier axe de réflexion concerne la flexibilité du travail dans notre société, avec des modèles mis en discussion, autour notamment de la question des intermittents du spectacle. D’autres caractéristiques des modalités du travail peuvent être interrogées : questions de mobilité et de déplacement, porosité ou étanchéité entre vie professionnelle et vie privée, place accordée au corps au travail, tout ceci qui structure le travail dans nos habitudes de vie.
  • Au-delà des modalités d’exercice du travail, les champs couverts par le concept même de travail manifestent une forme d’instabilité. De nouveaux espaces semblent assouplir ce concept, l’élargir, depuis l’importance accrue du bénévolat aux questionnements autour du travail de la jeunesse, ou encore aux revendications du travail maternel à être considéré comme tel ; à ce titre le débat autour de la prostitution représente un signe de cet élargissement possible à l’ensemble des activités.
  • De ces questions de modalités et de définitions mouvantes découle celle du droit du travail, remise au cœur du débat par le contexte économique.
  • Enfin, l’individu fait montre aujourd’hui d’une très grande diversité de positionnement face au travail : refus du travail parallèlement à une revendication affirmée d’une forte valeur accordée au travail, ce qui pose question dans une société qui se cherche une identité et des valeurs communes.
  • Le traitement éditorial de la question du travail pourra être interrogé : témoignages, enquêtes en immersion, de nouvelles approches ou collections se font jour et proposent un « discours ordinaire » autour de la question du travail et de sa pénibilité (Qu’on pense, par exemple, à En Amazonie ou Raconter la vie). Des excursus sont possibles autour du traitement audiovisuel ou numérique de cette question.

Modalités de soumission

Cet appel à communications s’adresse aux chercheurs quelles que soient leur discipline de rattachement et leur fonction (enseignants chercheurs ou chercheurs, doctorants…), à la condition de répondre à l’un des axes proposés.
Les propositions de communications sont à adresser en français à l’adresse mail suivante : biennaleshs@enssib.fr

avant le 16 juin 2014.

Elles sont constituées d’un titre, d’un résumé de 2000 signes environ, d’une notice biographique et des coordonnées de l’auteur.

Comité scientifique

  • Anne-Marie Bertrand, directrice de l’enssib, conservateur général des bibliothèques et docteur en histoire, habilitée à diriger des recherches,
  • Gilles Eboli, directeur de la bibliothèque municipale de Lyon, conservateur général des bibliothèques,
  • Thierry Ermakoff, responsable du département des Services aux bibliothèques de l’enssib, conservateur général des bibliothèques
  • Benoît Epron, directeur du département de la Recherche à l’enssib, maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’enssib
  • Sophie Noël, sociologue et maître de conférences en Sciences de l'information et de la communication à l'Université Paris 13
  • Christelle Petit, responsable du service Diffusion des savoirs, enssib, conservateur des bibliothèques
  • Christophe Prochasson, directeur d’études à l’EHESS, recteur de l’académie de Caen, historien de la France contemporaine

Lieux

  • 17-21 bd du 11 novembre 1918
    Villeurbanne, France (69100)

Dates

  • lundi 16 juin 2014

Mots-clés

  • bibliothèque, Lyon, livre, production éditoriale

Contacts

  • Christelle Petit
    courriel : christelle [dot] petit [at] enssib [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Frédéric Deroche
    courriel : frederic [dot] deroche [at] enssib [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La fabrique du travail », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 13 juin 2014, http://calenda.org/288257