AccueilLa fable animalière et le théâtre indien

La fable animalière et le théâtre indien

Animal fables and Indian theatre

Deuxième journée d’étude « Transculturalités »

Second Transculturalités study day

*  *  *

Publié le jeudi 22 mai 2014 par Rémi Boivin

Résumé

Pourquoi mettre en scène aujourd’hui des fables animalières ? Cette journée de recherche sera consacrée à une réflexion critique sur les enjeux esthétiques et politiques de cette forme artistique contemporaine liée au théâtre, à la danse, à la musique, aux marionnettes, à la poésie, aux arts de la rue et aux pratiques performatives. Les participants sont en grande partie des enseignants chercheurs et des artistes venus spécialement de l'Inde ou travaillant en Europe sur des formes théâtrales indiennes. Il s’agira de questionner un ensemble de frontières : celles des cultures minoritaires, des politiques culturelles ou postcoloniales, et des catégories esthétiques. La mise en scène de l'animal et de son langage corporel, à partir des codes propres aux théâtres indiens permet-elle d’exprimer des problèmes actuels de société ?

Annonce

Argumentaire

Pourquoi mettre en scène aujourd’hui des fables animalières ? Cette journée de recherche sera consacrée à une réflexion critique sur les enjeux esthétiques et politiques de cette forme artistique contemporaine liée au théâtre, à la danse, à la musique, aux marionnettes, à la poésie, aux arts de la rue et aux pratiques performatives. Les participants sont en grande partie des enseignants chercheurs et des artistes venus spécialement de l'Inde ou travaillant en Europe sur des formes théâtrales indiennes. Une cinquantaine d'étudiants en licence de Paris 8, en master théâtre et erasmus mundus, en doctorat de Paris 8 (EA 1573), avec la participation d'élèves du CNSAD, présenteront des mises en scène, des performances et des conférences dansées. Les histoires du Panchatantra racontées dans plusieurs langues indiennes seront reliées aux Fables de La Fontaine qui s'en est inspiré.

La transmission, la pratique et la transformation du corpus des mouvements traditionnels de ces théâtres dansés de l'Inde montreront la fragilité des notions de territoires physiques, culturels et identitaires. Il s’agira de questionner un ensemble de frontières : celles des cultures minoritaires, des politiques culturelles ou postcoloniales, et des catégories esthétiques. La mise en scène de l'animal et de son langage corporel, à partir des codes propres aux théâtres indiens permet-elle d’exprimer des problèmes actuels de société ?

Comment la théâtralité créée par ces  langages gestuels  produit-elle de nouvelles formes d'altérité et rassemble-t-elle ces jeunes artistes chercheurs autour d'une esthétique de la résistance en ouvrant de nouveaux champs expérimentaux, par exemple à partir des techniques du yoga ou du Body-Mind Centering (BMC) ?

Cette journée d'étude a lieu en continuité avec celle du 30 mai 2013 car elle partage les mêmes objectifs de recherche, grâce à un dispositif à la fois scénique, performatif et scientifique qui croise de manière originale les savoirs pratiques artistiques, littéraires et esthétiques de professionnels et de chercheurs artistes d’Europe et de l’Inde. L’un des enjeux majeurs de ce projet Labex ARTS-H2H Transculturalité(s) consiste à redéfinir l’effacement/émergence de la notion de « tradition » par des approches interculturelles et transculturelles.

Car les différents arts du spectacle vivant réunis dans un séminaire expérimental à la fois théorique et  pratique, didactique et poétique, ont pour effet de déplacer les frontières scène/public, acteur/spectateur, chercheurs/artistes, langues/langages, cultures anglophones/francophones, par la création d’un discours critique, résultat d’une analyse produite conjointement par les artistes sur leur art et par les chercheurs en littérature. Le dialogue, entre les disciplines littéraires et les réflexions produites par les praticiens avec leurs langages corporels, ouvrira la recherche sur la question de l’effacement de la « tradition » dans le champ disciplinaire des postcolonial studies et sur les limites du concept de « patrimoine immatériel de l’humanité » fondé en 2002 à L’UNESCO.

Programme

MATIN 9h30-12h30

9h30 – 9h45 Introduction

Modérateur scène/public : Jean-Pierre Triffaux (Université Nice Sophia Antipolis) ; Traductions : Nadia Vadori (Université Paris 8)

9h45h – 10h45 Fables du Panchatantra et de La Fontaine, mises en scène multiculturelles : la fonction de l'animal dans la résistance des identités

Performances d'étudiants et jeunes chercheurs du département théâtre de Paris 8 / EA 1573

Avec la participation de Sanga  – Thomas Vo Van Tao, étudiant à l’INALCO : interprétation en Bharata-Natyam d'une fable du Panchatantra transmise en Inde par K. Muralidhar Rao à Manochhaya

  • 10h45 – 11h15 Vijaya RAO (Université ULB, Inde),  Le Panchatantra dansé : représentations scéniques en Inde

Cette communication propose d’étudier les représentations dansées du Panchatantra sur la scène contemporaine indienne, en particulier avec le spectacle d’Ananda Shankar Jayant, une danseuse formée en Bharatanatyam et en Kuchipudi.

  • 11h15 – 12h00 Katia Légeret (Université Paris 8), « La vallée de l'Aigle »

Analyse du processus de création d'un passage du Panchatantra, qui fera partie du récital d'ouverture des 25 ans du Festival des musiques sacrées de Fès (Maroc, scène Bab Makina). Ce récital s'inspire du poème persan d'Attar Le Cantique des oiseaux, traduit en français par Leili Anvar et auquel participent les étudiants, jeunes chercheurs et artistes suivants : Deven Rangasamy, chanteur carnatique, Kougan Rangasamy, percussionniste ; les acteurs-danseurs de Bharata-Natyam : Divya Hoskere, venue spécialement de Bangalore, Sanga, Kaleyvani Ramanan, Anusha Cherer ; Mise en scène et nattuvangam : Manochhaya-Katia Légeret

  • 12h – 12h30 Leili Anvar (INALCO, Paris) La Simorgh et le phénix, oiseaux mythiques.

Cette communication et lecture poétique se fonde sur la traduction du texte persanLe cantique des oiseaux de Farîd od-dîn 'Attar réalisée par Leïli Anvar, et publiée en 2012 aux éditions Diane de Selliers, avec Michael Barry pour directeur scientifique de l'iconographie.

Pause déjeuner 12H30-14H

APRES - MIDI 14h-19h00

Modératrice scène/public : Claire Joubert (Université Paris 8) ; Traductions : Wilfried Bosch (Université Paris 8) 

I. Interprétations du Panchatantra en Bharata-Natyam, Odissi et marionnettes du Karnataka

  • 14h-15h  Anupama Hoskere, (National Design Institute et Jawaharlal Nehru Technological University, Dhaatu, Inde)

Conférence et mise en scène de Fables du Panchatantra avec des marionnettes du Karnataka : présentation de l'atelier et de la création collective des étudiants L3 et master du département théâtre de Paris 8

  • 15h-15h40 Laurence Lebail-Simon (Université Paris 8)

Conférence dansée, interprétation dans le style Odissi de la version indienne du Panchatantra et présentation de l'atelier et des techniques d'acteur transmises aux étudiants

  • 15h40-16h  Amrat Hussain, tabliste professionnel du Rajasthan (Compagnie The Dhoad Gypsies)

« Le rêve de Mungeri Lal ».  Variante de la fable du Panchatantra « Le Brâhmane et des pots de farine », cette histoire a été transmise à Amrat Hussain par son grand-père. La multiplication des biens acquis par le rêveur  ambitieux inspire la composition de tabla d’Amrat Hussain, qui suit le rythme de la marche et l’amplification des projets imaginaires jusqu’à la chute percussive finale qui lui suggère une improvisation rythmique.

Pause : 16h-16h15

II. Ouvertures transculturelles

Modérateur scène/public : Alain Gintzburger, metteur en scène, président de l’ANPAD

  • 16h15-16h45 Nathalie Leboucher, conteuse et comédienne :

Fables croisées La Fontaine/Panchatantra : créer avec la langue française, à partir de la forme Kathakali

  • 16h45-17h30 Fables du Panchatantra et de La Fontaine, mises en scène transculturelles : la figure de l'animal.

Performances d'étudiants et de jeunes chercheurs du département théâtre de Paris 8 / EA 1573

  • 17h30-18h Won Kim (Université Paris 8), Les Fables de La Fontaine sous la loupe du mime abstrait 

Au lieu d'illustrer le conte par le mime, cette interprétation essaie de révéler les éléments dramatiques de l'histoire à travers le corps. Le texte devient le sous-texte du mouvement. Technique inspirée du mime corporel (Thomas Leabhart)  et de la lignée organique de Grotowski (Leela Alaniz)

  • 18h-18h30 Nadia Vadori-Gauthier (Université Paris 8), Devenirs humains et animaux : interstices, glissements et métamorphoses.

A partir d’un travail expérimental autour du mouvement et de la sensation fondé sur les pratiques somatiques du yoga et du Body-Mind Centering (BMC), il s’agira d’investir différentes corporéités et de défaire, faire, refaire, les codes habituels des comportements humains. Avec la participation des étudiants du département théâtre de Paris 8.

18h30-19h pause

19h-20h Danses et théâtre de l’Inde en scène à  Paris 8

Mohini-Attam, Bharata-Natyam, Odissi, Kalarippayat : avec la participation de Sanga, Fernanda Docampo, Nancy Boissel-Cormier, Géraldine Margnac, Divya Hoskere, Laurence Lebail-Simon et Ariel Divone

Comité d’organisation

EA 1573  Scènes du monde, création, savoirs critiques : Katia Légeret et Eliane Beaufils, enseignants-chercheurs ; Wilfried Bosch, Nadia Vadori-Gauthier, Charlotte Ricci (doctorants) ; Jennifer Post Tyler (master arts de la scène).

Contact : katialegeret@orange.fr

  • Partenaires de ce projet Labex-arts-h2h Transculturalité(s) porté par K. Légeret, présents dans cette journée d’étude :
  • Partenaires internes : EA 1573 Scènes et savoirs / EA 1569 Transferts critiques et dynamiques des savoirs (domaine anglophone) / Conservatoire CNSAD
  • Partenaires externes nationaux : Centre Transdisciplinaire d'épistémologie de la Littérature et des Arts vivants (CTEL – EA 6307), Université de Nice (Théâtre, arts plastiques),   CNRS/THALIM/ARIAS / Conseil Régional d’Ile de France
  • Partenaires externes internationaux : Université ULB Bruxelles, département théâtre, spécialité erasmus mundus / Université JNU de New Delhi, School of Arts and Aesthetic, Centre d’études françaises et francophones

http://www.labex-arts-h2h.fr/

Accès à l’université de Paris 8 : http://www.univ-paris8.fr/L-universite-site-principal                             

Lieux

  • Université Paris 8, métro Saint-Denis Université - 2 rue de la liberté
    Saint-Denis, France (93)

Dates

  • mercredi 28 mai 2014

Mots-clés

  • fable animalière, Inde, théâtre, frontières, territoires

Contacts

  • Katia Légerêt
    courriel : katialegeret [at] orange [dot] fr

Source de l'information

  • Katia Légerêt
    courriel : katialegeret [at] orange [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La fable animalière et le théâtre indien », Journée d'étude, Calenda, Publié le jeudi 22 mai 2014, http://calenda.org/288977