AccueilFilmer la peau

*  *  *

Publié le mardi 03 juin 2014 par João Fernandes

Résumé

La peau est un objet paradoxal du cinéma : elle est à la fois ce qu’on ne peut éviter de filmer dès qu’on prend l’humain pour sujet (il faut faire avec) et ce qui tend à disparaître sous l’attention accordée aux différentes parties du corps dont elle forme l’enveloppe. Dans ces conditions, comment la peau fait-elle réellement surface au cinéma ? Quand et comment devient-elle objet de trouble ? Même lorsqu’elle n’occupe pas spectaculairement le devant de la scène, la peau reste un paramètre de création essentiel. Les pratiques de l’étalonnage, où le rendu de la chair prime généralement sur le rendu des autres éléments du décor ou des costumes, ne peuvent que renforcer le sentiment que l’incarnation, au sens très littéral où des êtres de chair transmués en images évoluent devant nous, est une caractéristique fondamentale de l’art cinématographique. Comment le cinéma se saisit-il des potentialités plastiques et tactiles de la peau ? Quelle est l’incidence des innovations technologiques sur la figuration de la surface du corps ? Ce sont quelques-unes des questions auxquelles ce colloque aura à cœur de se confronter.

Annonce

PROGRAMME

JEUDI 5 JUIN 2014

9h Ouverture du colloque

  • 9h15 Marie-Camille Bouchindomme : Le cinéma « dans la peau » : Boulevard du crépuscule et Fedora de Billy Wilder
  • 10h Tristan Grünberg : L’incarnat et le fard : dialectique de la peau dans le cinéma de Rainer Werner Fassbinder

10h45 pause

  • 11h15 Sophie Walon : Esthétique de la peau et dramaturgie incarnée dans le « cinéma français du corps »
  • 12h David Vasse : Riposte cutanée : le cinéma (au) scalpel de Marina de Van.


Après-midi

  • 14h30 Bérénice Bonhomme : Le numérique, « dur avec la peau »
  • 15h15 Réjane Hamus-Vallée et Caroline Renouard : La peau grise : analyse comparative de trois procédés d’incrustation cinématographique.

16h pause
16h15 Table ronde : « la fabrique des épidermes » : Avec Serge Antony, étalonneur ; François Ede, restaurateur de films ;
Denis Lenoir, directeur de la photographie ; Christophe Beaucarne (sous réserve), directeur de la photographie.
Modérateurs : Priska Morrissey, Emmanuel Siety
18h cocktail

VENDREDI 6 JUIN

  • 9h Mélissa Gignac : « L’aristocratie de l’épiderme » dans le cinéma américain des années 1910
  • 9h45 Sylvie Alix Chalaye : La peau pour décor : L’Homme du Niger (Jacques de Baroncelli, 1940)
10h30 pause
  • 11h Hélène Vally : Entre flou et netteté, la peau comme surface sensible (Sombre de Philippe Grandrieux, Trouble Every Day et Vendredi soir de Claire Denis)
  • 11h45 Véronique Campan : De Carl Theodor Dreyer à Lars Von Trier : infection, contagion, cruauté

Après-midi
  • 14h30 Jean-Baptiste Massuet : La modélisation de la peau dans le cinéma de synthèse contemporain
  • 15h15 Amandine D’Azevedo et Marie Pruvost-Delaspre : Humains, trop humains ? L’indice plastique de l’épiderme cinématographique

16h pause

  • 16h15 Raymond Bellour : La Peau, Thierry Kuntzel

Lieux

  • salle Vsari, INHA - 2 rue Vivienne
    Paris, France (75002)

Dates

  • jeudi 05 juin 2014
  • vendredi 06 juin 2014

Fichiers attachés

Mots-clés

  • cinéma, peau, épiderme, caméra, numérique, étalonnage, film, représentations, image, photographie, restauration, couleur, texture, rides, chair

Contacts

  • Priska Morrissey
    courriel : filmerlapeau [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Priska Morrissey
    courriel : filmerlapeau [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Filmer la peau », Colloque, Calenda, Publié le mardi 03 juin 2014, http://calenda.org/289531