AccueilLieux des mobiles, villes des Afriques

*  *  *

Publié le lundi 26 mai 2014 par Elsa Zotian

Résumé

Les populations mobiles sont à l'origine de la refonte des lieux dans les villes des Afriques, lieux qui structurent, dans et aux abords de la ville, leur espace et leur histoire mobilitaires. Les petits lieux (marchés, cafés, gares, kiosques, chambres, places, baraza, etc.) pratiqués, fabriqués et recomposés par les populations mobiles selon des alliances complexes avec les plus sédentaires et à partir de réseaux locaux, régionaux et transnationaux participent à la production des identités et des mémoires des citadins et des villes. Que nous apprennent aujourd'hui ces lieux temporaires, pérennes ou mobiles, habités et signifiés par les populations mobiles sur les citadinités multi-localisées et passagères, sur la refonte de la ville dans les Afriques, et sur les dynamiques et les espaces de la mobilité transnationaux ?

Annonce

Journée d’étude organisée par Maïlys Chauvin, docteure en géographie, chercheure associée à LAM-CNRS

Argumentaire

Cette demi journée d'étude rassemble des chercheurs d'origines disciplinaires variées qui s'intéressent aux espaces et aux mondes urbains africains, et, plus particulièrement, aux lieux de la ville fréquentés, fabriqués, et signifiés par les populations mobiles. L'habiter mobile et les citadinités multiples et complémentaires seront au cœur de la discussion mais en les associant aux logiques plus sédentaires. Comment naissent et se recomposent les lieux de ces populations dont les pratiques, l'habiter et les représentations sont fortement articulées et influencées par leur expérience et leur histoire mobilitaires ? Quels usages en font les mobiles et quelles fonctions jouent-ils dans la structuration de l'espace de mobilité des individus et des collectifs sociaux, et dans la relation qu'ils entretiennent à ce dernier ? Quels rôles et sens revêtent-ils dans la construction de citadinités partielles, irrégulières et intermittentes ? Lieux de sociabilités et lieux ordinaires du déplacement, des transits, du retour, comment participent-ils au processus de constructions des identités, des mémoires citadines et des imaginaires urbains? Les populations plus « fixes » seront considérées dans leurs alliances avec les mobiles afin de décrypter le rôle qu'elles jouent au sein des lieux et des constructions citadines et de l'espace urbain. La relation que les mobiles entretiennent à l'immobilité et aux habitants (presque) sédentaires -dans l'espace et dans le temps) ne sera pas oubliée. Le lieu pourra dès lors être vu comme possible création issue de ces alliances.

L'objectif général est de partager nos études empiriques afin de réfléchir ensemble sur la notion et l'intérêt d'une approche par le(s) lieu(x) pour mieux saisir la refonte de la ville dans les Afriques au prisme des populations mobiles, de leurs routes et des étapes qui structurent leur(s) déplacement(s) et les temps de leurs vies. Le lieu (petit lieu et micro lieu) sera saisi comme ancrage et moment ponctuel et/ou répété, ou pivot au long cours dans la chronologie des villes et des itinéraires des acteurs mobiles. Le lieu sera aussi appréhendé à travers ses temporalités et ses rythmes, sa fugacité ou au contraire sa pérennité, voire sa mobilité, dans et aux abords des villes. Au-moins deux échelles seront appréhendées : la production du lieu dans la ville comme forme matérielle , ancrage et convergence mais encore le lieu comme « position » dans l'espace de la mobilité (régional, transnational, etc.). Comment les lieux contribuent aux connexions internationales et à l'insertion globale des villes et des citadins d'Afrique aujourd'hui ? Comment ils augurent d'une mise en continuité spatiale, sociale, symbolique et temporelle, des parcours mobilitaires et des histoires citadines, interrompues ou empêchées dans le cadre de ruptures des histoires familiales et nationales. Comment peuvent-ils devenir grâce aux alliances entre mobiles et (presque) sédentaires, scène et incarnation de résistances et d'invention de citadinité singulière face aux logiques d'assignation  et d'exclusion ? Café, cantine, place, gare, maison seront visités à partir des figures singulières de la mobilité (habitant de la ville d'origine rurale, patron de gare, commerçant, déplacé interne, retourné d'exil, etc.).

Programme

13h45 Accueil des participants

14h00-15h30

  • Maïlys Chauvin, docteure en géographie, chercheure associée à LAM-CNRS, Institut d'Etudes Politiques de Bordeaux
    Introduction à partir des lieux du passage, du retour et de la circulation des exilés progressistes à Zanzibar
  • Mathilde de Blignières, anthropoloque, doctorante à l'EHESS, Paris
    Habiter la ville moderne : mobilité des pratiques et des représentations du « chez-soi » (Tanzanie)
  • Jeanne Vivet, géographe, maître de conférences, LAM-IEP, université Bordeaux Montaigne.
    De l'abri à la maison. Territorialisation plurielle des anciens déplacés de guerre à Maputo
  • Salim Chena, politologue, ATER à l'Institut d'Etudes Politiques de Bordeaux, chercheur associé au LAM-CNRS,
    Lieux de migration irrégulière en Algérie, lieux de l’exil. Les cas du bidonville de la Sasse (quartier Sidi Salem) et de la place « Tchad », à Tamanrasset.

Discutante : Annie Chéneau-Loquay, géographe, LAM-CNRS, Sciences Po Bordeaux

15h30-15h45 Pause-café

15h45-17h30

  • Florence Boyer, géographe, chercheure à l'UMR205 URMIS "Migrations et Société", IRD, Université Paris-Diderot
    Un « lieu pour s’asseoir ». De La Mecque à Niamey, expériences migratoires et opportunités 
  • Laurent Fourchard, historien, LAM-CNRS, Institut d'Etudes Politiques de Bordeaux
    Le lieu dans tous ses États : la gare routière d’Odoshi (Lagos)
  • Olivier Pliez, géographe, professeur des universités et directeur de l'UMR 5193 LISST, université Toulouse Le Mirail
    Exotic street, un quartier de restaurants au cœur d’un comptoir chinois du commerce transnational

Discutant: Denis Retaillé, géographe, professeur des universités et directeur de l'UMR ADESS, université Bordeaux Montaigne

Lieux

  • Maison des suds, salle des stages - Esplanade des Antilles
    Pessac, France (33)

Dates

  • mercredi 28 mai 2014

Fichiers attachés

Mots-clés

  • lieu, mobilité, ville, Afrique

Contacts

  • Maïlys Chauvin
    courriel : mailyschauvin [at] yahoo [dot] fr

Source de l'information

  • Maïlys Chauvin
    courriel : mailyschauvin [at] yahoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Lieux des mobiles, villes des Afriques », Journée d'étude, Calenda, Publié le lundi 26 mai 2014, http://calenda.org/289810