Accueil« An Gorta Mór », la Grande Famine en Irlande (1845-1851)

« An Gorta Mór », la Grande Famine en Irlande (1845-1851)

"An Gorta Mór", the Great Irish Famine (1845-1851)

*  *  *

Publié le lundi 07 juillet 2014 par João Fernandes

Résumé

Il est reconnu aujourd'hui que la Grande Famine est l'événement le plus marquant de l’histoire irlandaise moderne et contemporaine. Suite à cette famine, causée par une infection de la pomme de terre, la population irlandaise est réduite à environ six millions d'habitants en 1851, en raison de la mortalité et de l’émigration massive, soit une perte de 20 à 25% de la population de l'île. La famine, ses causes, son impact démographique et migratoire à l'échelle irlandaise et mondiale, l'(in)action du gouvernement britannique sont ainsi devenus des enjeux politiques, historiographiques et mémoriels majeurs. Plusieurs interprétations en ont été proposées, ce qui a donné lieu à de longs débats entre d'une part une conception nationaliste antibritannique et, d'autre part, une conception révisionniste de ces événements. Depuis les années 1990, dans le sillage de Christine Kinealy et d'autres comme Cormac O'Grada, de nombreux historiens ont tenté, par des approches scientifiques renouvelées, de sortir la Grande Famine de cet étau interprétatif dans lequel elle avait été enfermée.

 

Annonce

Argumentaire

Il est reconnu aujourd'hui que la Grande Famine est l'événement le plus marquant de l’histoire irlandaise moderne et contemporaine. Suite à cette famine, causée par une infection de la pomme de terre, la population irlandaise est réduite à environ six millions d'habitants en 1851, en raison de la mortalité et de l’émigration massive, soit une perte de 20 à 25% de la population de l'île.

La famine, ses causes, son impact démographique et migratoire à l'échelle irlandaise et mondiale, l'(in)action du gouvernement britannique sont ainsi devenus des enjeux politiques, historiographiques et mémoriels majeurs. Plusieurs interprétations en ont été proposées, ce qui a donné lieu à de longs débats entre d'une part une conception nationaliste antibritannique et, d'autre part, une conception révisionniste de ces événements. Depuis les années 1990, dans le sillage de Christine Kinealy et d'autres comme Cormac O'Grada, de nombreux historiens ont tenté, par des approches scientifiques renouvelées, de sortir La Grande Famine de cet étau interprétatif dans lequel elle avait été enfermée.

Nous serons très heureux d'accueillir Christine Kinealy, notre conférencière d'honneur, experte mondialement reconnue et auteur de nombreux ouvrages sur la Famine. Professeure d'histoire à l'université de Quinnipiac (Conn., Etats-Unis), elle est la directrice-fondatrice du Ireland's Great Hunger Institute.

CONFERENCIERE INVITEE Prof. CHRISTINE KINEALY (Univ. de Quinnipiac, CT, USA)

Axes thématiques

Nous invitons des communications autour des différents aspects de cette question.

À titre d'exemple, les communications pourraient examiner des questions soulevées dans les domaines suivants (liste indicative et non exhaustive):

- Les causes (démographiques, politiques, agricoles), le déroulement des événements et les actions pour pallier le désastre et ses conséquences

- Les enjeux interprétatifs et historiographiques; l'historiographie (nationaliste, révisionniste, post révisionniste), les enjeux mémoriels

- Pratiques et politiques agricoles, la culture de la pomme de terre, la question foncière avant et après la Famine

- Les lois et les actions sociales, les stratégies de lutte contre la pauvreté endémique, la Loi sur les Pauvres, (1838)

- Les stratégies et les enjeux politiques de l’action du gouvernement britannique, le rôle de Charles Trevelyan

- L'abrogation des lois sur le Blé, le gouvernement Peel, sa chute et l'avènement du gouvernement whig (J Russell)

- L'organisation de l'aide caritative et philanthropique et les retombées de ces efforts

- Récits et représentations: voyageurs, journalistes, journaux intimes, rapports officiels, échanges épistolaires. Photographie, peinture. 

- Impacts sur le psychisme (collectif et individuel), sur la culture, la langue et la société, la littérature, la musique

·  Les mouvements migratoires : migrations internes en Irlande, l'émigration (destinations, conséquences en Irlande et dans les pays d'accueil)

Modalités pratiques d'envoi des propositions

 Les communications seront publiées dans une revue électronique au printemps 2015.

Les contributeurs sont invités à envoyer une proposition d'environ 300 mots à Moya Jones (moya.jones - at- u-bordeaux3.fr) et à Philipe Cauvet (cauvetp - at - hotmail.com) avant le 15 août 2014.  Les propositions seront sélectionnées en fonction de leur cohérence avec le texte de cadrage proposé par le jury de l'agrégation externe d'anglais :

http://cache.media.education.gouv.fr/file/agregation_externe/75/8/p2015_agreg_ext_lve_anglais_303758.pdf

Les communications sélectionnées seront annoncées le 2 septembre 2014.

Organisation

  • l'Université Bordeaux Montaigne, (EA 7314 EEE et EA 2958 CEMMC)
  • l'Université de Poitiers, (EA 3812 MIMMOC)

avec le concours de

  • l'Université de Pau et du Pays d’Adour et de l'Université de Tours

Lieux

  • MSHA MSHA - 10 Esplanade des Antilles
    Bordeaux, France (33607)

Dates

  • vendredi 15 août 2014

Mots-clés

  • Irlande, famine, migration, Royaume-Uni, 1845-1851,

Contacts

  • Moya Jones
    courriel : moya [dot] jones [at] u-bordeaux3 [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Moya Jones
    courriel : moya [dot] jones [at] u-bordeaux3 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« « An Gorta Mór », la Grande Famine en Irlande (1845-1851) », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 07 juillet 2014, http://calenda.org/290712