AccueilPost-doctorat en études des médias

Post-doctorat en études des médias

Post-doctoral fellowship in media studies

Étude des évènements médiatiques internationaux à partir des traces numériques

Study of international media events based on digital data

*  *  *

Publié le lundi 30 juin 2014 par João Fernandes

Résumé

Dans le cadre du projet ANR Geomedia, le post-doctorat en études de médias aura deux missions principales : définir le cadre théorique nécessaire au projet sur l’évènement médiatique et en général tous les aspects en SIC et étude des médias; développer une réflexion générale sur l’emploi des traces numériques pour l’étude des évènements internationaux et sur l’adoption des méthodes (notamment digital methods) adaptées à ces traces. 

Annonce

Cadre

Le projet ANR Corpus GEOMEDIA (http://geomedia.hypotheses.org/) : Bien qu’ils aient rarement travaillé ensemble, les spécialistes de géographie et de science des médias développent des interrogations similaires sur la dynamique contemporaine de la mondialisation et du système international. En conservant l’hypothèse initiale que la mondialisation doit avant tout s’étudier à travers la dynamique des flux plutôt que celle des structures, l’objectif du projet GEOMEDIA est de mener une recherche conjointe, à la fois géographique et médiatique, sur les échanges contemporains de flux d’information médiatique entre les pays du Monde. Pour ce faire, nous proposons d’élaborer une base de données stockant les flux RSS associés aux articles publiés par une centaine de journaux en différents points du Monde et d’en déduire deux types d’informations portant respectivement sur les flux et les événements internationaux.

Les journaux retenus sont choisis en tant que marqueur des espaces publics des pays où sont implantés leurs lecteurs. Parmi les articles qu’ils publient, nous nous centrons sur les informations internationales, c’est-à-dire, les informations ayant trait à des événements se produisant en dehors des frontières du pays. Dans cette perspective, tout article d’un journal du pays A traitant du pays B est considéré comme un flux d’information entre les pays A et B et l’on peut par agrégation du nombre d’article en déduire des flux d’informations internationaux variables dans le temps et décomposables par thème. L’analyse de ces flux à l’aide des méthodes employées habituellement pour l’étude des échanges de personnes ou de biens permettra de valider ou d’invalider l’hypothèse du village planétaire et surtout de préciser les formes de régionalisation médiatique des informations qui circulent entre les pays.

Cette perspective géographique est complémentaire d’une approche plus médiatique exploitant la base de données de façon différente. Partant cette fois-ci non pas des lieux mais des événements qui se produisent dans le Monde (catastrophe, guerre, crise…), on peut tenter d’en mesurer l’impact international ou, plus précisément, la diffusion spatio-temporelle en considérant chaque journal comme un capteur. On pourra ainsi distinguer des événements internationaux globaux ou locaux. On pourra également, dans une perspective historique mettre en évidence des phénomènes de diffusion spatio-temporelle et des liaisons temporelles avec d’autres événements. 

Mission

Dans le cadre de ce projet, le post-doc en études de médias aura deux missions principales :

1) définir le cadre théorique nécessaire au projet sur l’évènement médiatique et en général tous les aspects en SIC et étude des médias.  En travaillant en collaboration avec l’équipe du projet (notamment un post-doc en géographie), il devra contribuer au développement des cas empiriques et du modèle théorique nécessaire à l’étude des évènements médiatiques internationaux.

2) développer une réflexion générale sur l’emploi des traces numériques pour l’étude des évènements internationaux et sur l’adoption des méthodes (notamment digital methods) adaptées à ces traces. Par ailleurs, le PostDoc sera sollicité à comparer les analyses des évènements médiatiques réalisées avec les fils RSS aussi avec des analyses conduites avec d’autres exemples de traces numériques (données Twitter, Facebook et Foursquare…). 

Profil et compétences requises

  • Doctorat en communication ou étude des médias (ou expérience pluriannuelle équivalente)
  • Ouverture pluridisciplinaire notamment la géographie ou l’aménagement et vers l’informatique.
  • Compétences en recueil et analyse des données médiatiques (notamment des traces numériques). Traitement et visualisation de ce type de données.
  • Autonomie dans la conduite d’un cas d’étude de la collecte, au traitement, à l’analyse jusqu’à la visualisation de données
  • Capacité de synthèse bibliographique

Conditions

Le poste est localisé à Paris 13e, dans les locaux de l’Université Paris Diderot.
Le(la) chercheur(e) recruté(e) bénéficiera des infrastructures et services du centre
Il(elle) participera aux activités du projet ANR Geomedia . Les frais de recherche liés à la mission seront pris en charge par le projet.

Durée d’emploi

9 mois plein temps à partir du premier septembre 2014.

Rémunération

2300 à 2500 € (salaire brut mensuel)

Candidature 

Envoyer CV + lettre de motivation + une exemple de cas d’étude conduit sur des données médiatiques (de préférence du Web) sous forme de publication ou page web ou autre à :

Marta Severo, Maître de Conférences en Sciences de la Communication à l’Université de Lille 3 marta.severo@univ-lille3.fr Avant

le 30 septembre 2014

Catégories

Lieux

  • rue Albert-Einstein
    Paris, France (75013)

Dates

  • mardi 30 septembre 2014

Fichiers attachés

Mots-clés

  • médias, événement, flux RSS, méthodes numériques

Contacts

  • Marta Severo
    courriel : marta [dot] severo [at] u-paris10 [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Marta Severo
    courriel : marta [dot] severo [at] u-paris10 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Post-doctorat en études des médias », Bourse, prix et emploi, Calenda, Publié le lundi 30 juin 2014, http://calenda.org/292459