AccueilDénaturaliser le social

Dénaturaliser le social

Les configurations contemporaines des inégalités en Amérique latine

*  *  *

Publié le mercredi 25 juin 2014 par João Fernandes

Résumé

Les sociétés latino-américaines ont subi d’importants processus de transformation depuis les trente dernières années qui ont bouleversé leurs configurations historiques et leurs institutions. Après les dictatures, le consensus de Washington, le processus d’ajustement structurel et des retours des démocraties, différents projets de développement se sont mis en place dans le continent. Ceci à entrainé des formes de développement économique, ainsi que des formes du politique très contrastés. Cependant, au-delà des spécificités nationales, se dégage un phénomène qui dépasse les frontières et qui fait converger les différentes dynamiques nationales vers une problématique commune : des expériences d’inégalités de plus en plus complexes mues par ces mutations. Entre les anciennes clefs et les nouveaux codes, se constitue un panorama complexe dans lequel émergent, au niveau structurel, institutionnel, normatif (ou idéologique) et social, de nouvelles formes de discrimination, d’injustice mais aussi de résistance. Notre défi aujourd’hui est de reconnaître les différentes configurations de ces inégalités, leur expansion dans la région et leur déclinaison dans les différentes sociétés.

Annonce

Programme

9.00 Accueil des participants

9.15-9.30 Présentation de la Journée d’études

9.30-11.15 Table ronde « L’expérience de l'inégalité en Amérique Latine » avec les interventions de :

  • Rodrigo Yañez (EHESS-GRECO/CMH) : Perception des transformations structurelles dans l'archipel de Chiloé, Chili. L'émergence de dimensions de la justice.
  • Carolina Pinto (Université du Chili) : Trajectoires de jeunes professionnels hautement diplômés au Chili : un regard relationnel sur la reproduction des élites et l’évolution des classes moyennes méritocratiques.
  • Clemencia GonzálezTugas(EHESS-ERIS/CMH) : L’intégration sociale et la perception de la justice à l’école chilienne.

11.15 –11.30 Pause-café

11.30-12.45 Table ronde « Les politiques publiques et les inégalités en Amérique latine » avec les interventions de :

  • Paula Cubillos (Paris Descartes - CERLIS) : Néolibéralisme et enfance: Réflexions autour des tensions de gestion du social au Chili (1973-2013).
  • Flavio Eiró (EHESS- Université de Brasília) : Clientélisme au sein du programme « Bolsa Familia » dans le Nordeste brésilien.

12.45-14.00 Pause Déjeuner

14.00-15.45 Table ronde « Les formes de résistance aux inégalités en Amérique Latine » avec les interventions de :

  • Mariana Guanabara Mesquita (EHESS) Mouvement Indien et pluri-nationalité en Équateur : conception, significations et pratiques politiques.
  • Maryanne Rizzo Galvão (UNICAMP-UHESS) Le Complexo Juruena, les conflits environnementaux et les asymétries de pouvoir dans le Mato Grosso, Brésil.
  • Kyra Grieco (EHESS-IFEA) Le développement minier entre ville et campagne : inégalités en mutation dans le Pérou andin.
  • Susana Valencia Cárdenas (EHESS) Les «Déconnectés» de Medellin Colombie comme nouveaux acteurs du politique pour la «Vie Digne». Contre la déconnexion des services publics de base et l’aménagement du territoire, enjeux, propositions et mobilisations.

15.45 - 16.00 : Pause-café

16.00 - 17.00 : Conférence Serge Paugam

Lieux

  • Université Paris Descartes, Salle de Broglie B et A - 45, Rue des Saints-Pères
    Paris, France (75007)

Dates

  • jeudi 26 juin 2014

Fichiers attachés

Mots-clés

  • Amérique latine, inégalités, politique

Contacts

  • Equipe de Coordination Groupe d'Études du Sud
    courriel : etudesdusud [dot] recherche [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Natalia Slachevsky
    courriel : nslachevsky [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Dénaturaliser le social », Journée d'étude, Calenda, Publié le mercredi 25 juin 2014, http://calenda.org/292782