AccueilLe préconstruit

Le préconstruit

The pre-constructed

Ouvrage collectif et interdisciplinaire

Collective and interdisciplinary work

*  *  *

Publié le mardi 15 juillet 2014 par Céline Guilleux

Résumé

Le projet consiste en l’élaboration d’un ouvrage théorique de référence sur le préconstruit, ses fondements, ses formes et ses fonctions, édité dans la collection « Rencontres » des Classiques Garnier au printemps 2016. En amont, une journée d’étude consacrée à la question se déroulera le jeudi 9 avril 2015 à l’Université Lyon 3 afin de préparer cet événement. 

Annonce

Argumentaire

Sur la gamme théorique allant du donné au construit, de l’inné à l’acquis, concepts largement investis par la réflexion scientifique traditionnelle, le préconstruit offre en effet un terrain d’exploration extrêmement fécond. Ce terme est, en effet, le seul permettant de recouper des phénomènes proches touchant nos jugements, représentations et faits de langue : poncif, stéréotype, préjugé, lieu commun, idée reçue, cliché, a priori, topos, doxa, archétype, locution figée ou en cours de figement, etc. Ces notions consistent toutes à véhiculer des formes et des contenus déjà construits mais dont la source n’est pas ou plus identifiable. Contrairement à la citation, dont la source est connue, le préconstruit échappe à une telle identification : pétri de mémoire, répété à l’envi, son origine a pourtant été perdue. Mémoire sans conscience de l’origine, le préconstruit, renvoie au fonctionnement de l’inconscient collectif.

En 1975, le philosophe et linguiste Michel Pêcheux théorise pour la première fois la notion de « préconstruit ». Le phénomène décrit, à la lisière de la psychologie sociale et des théories de la représentation, est le suivant : un élément issu d’un domaine de pensée « fait irruption dans un élément d’[un] autre sous la forme de ce que nous avons appelé du ‟préconstruit”, c’est-à-dire comme si cet élément s’y trouvait déjà ». Le langage serait donc porteur de contenus idéologiques qu’il laisserait transparaître à l’insu même du locuteur, dans le choix des mots, des tournures de phrases et des constructions syntaxiques.

Dans les années 1990, Ruth Amossy et Anne Herschberg-Pierrot s’intéressent à leur tour au terme de « préconstruit » en l’éclairant par le jeu de notions hyponymes telles que « cliché », « stéréotype », « idées reçues », « prêt-à-penser », toutes notions entrant dans un jeu de répétition entre des formes ou des contenus. Plus récemment, Marie-Anne Paveau précise la notion de « préconstruit » en soulignant la dimension discursive du phénomène de répétition : les données du préconstruit proviennent de notre perception organisée du monde, elle-même modelée par les formes du discours.

En somme, s’il est aisé d’identifier des éléments préconstruits dans une image, un film ou un discours, la diversité de ses hyponymes et de ses lieux et formes de manifestation le rendent fugitif et résistant à la conceptualisation. Le préconstruit serait-il réfractaire à toute modélisation ? Cet ouvrage pluridisciplinaire tentera d’apporter des éléments de réponse à cette question. Il s’agira de fédérer et de clarifier les notions gravitant autour des phénomènes de préconstruction verbale ou représentationnelle afin d’apporter une réponse au foisonnement lexical des formes du préconstruit. L’optique choisie serait alors de problématiser la notion tout en interrogeant son opposition au construit et au donné.

D’autre part, le préconstruit doit être pensé dans sa dimension multidisciplinaire. Ruth Amossy et Anne Herscherg-Pierrot, dans Stéréotypes et clichés, déplorent ainsi la fragmentation du travail sur le préconstruit entre plusieurs domaines de recherche, étanches les uns aux autres. Notre projet se donne donc pour mission de sortir de cette gageure limitative en convoquant toutes les disciplines concernées par la notion de préconstruit, afin de les faire dialoguer entre elles pour façonner le plus richement possible le sens de la notion.

Indications (non exhaustives) de pistes à explorer

1. Approche théorique : définition et identification du préconstruit

  • Définition philosophique du concept de préconstruit.
  • Le préconstruit en stylistique : réflexion terminologique, distinction entre le préconstruit et des phénomènes voisins (cliché, intertexte, citation…), fonctionnement du préconstruit discursif dans l’ironie…
  • Comment la textométrie envisage-t-elle le préconstruit ? Est-ce un objet appréhendable par la statistique ?

2. Préconstruit et société

  • Sociologie et psychologie sociale du préconstruit : questionnement autour des gender studies, des stéréotypes sociaux et ethniques…
  • Études anthropologiques du préconstruit.
  • Les rôles du préconstruit en économie, dans l’information-communication et la publicité.

3. Préconstruit et individu

  • Le préconstruit dans les sciences médicales et la neurobiologie.
  • Fonction et pertinence de la notion de préconstruit dans le domaine psychanalytique : rôle du préconstruit dans l’inconscient individuel.

4. Préconstruit et langage

  • Comment se dit le préconstruit ? Études sur les formes de cette notion.
  • Les phénomènes de préconstruction en littérature, cinéma, photographique, arts plastiques…

Bibliographie indicative

Ruth Amossy, Les Idées reçues, Paris, Nathan, 1991.

Ruth Amossy et Anne Herschberg-Pierrot, Stéréotypes et clichés, Nathan universités, coll. « 128 », 1997.

Patrick Charaudeau et Dominique Maingueneau, Dictionnaire d’analyse du discours, Seuil, 2002.

Marie-Anne Paveau, Les prédiscours, sens, mémoire, cognition, Presse Sorbonne Nouvelle, 2006.

Michel Pêcheux, Les Vérités de la palice, Maspero, coll. « Théorie », 1975.

Modalités de soumission

Pour la journée d'études comme pour l'ouvrage collectif, les propositions de contribution (200-400 mots), accompagnées d’une notice biographique pourront être envoyées aux organisateurs à l’adresse suivante : projetpreconstruit@gmail.com

jusqu'au 15 novembre 2014.

Conseil scientifique et comité de sélection

groupe doctoral « Écho »

  • Agathe Mezzadri (Lyon 3)
  • Sabrina Giai-Duganera (Lyon 3)
  • Solène Thomas (Lyon 3)
  • Florent Bréchet (Lyon 3)
  • Raphaël Luis (Lyon 3)
  • Simon Lanher (ENS Lyon)

Lieux

  • Lyon, France (69)

Dates

  • samedi 15 novembre 2014

Mots-clés

  • préconstruit, stéréotype, cliché, préjugé, représentation

Contacts

  • Solène Thomas
    courriel : solene [dot] thomas [at] univ-lyon3 [dot] fr
  • Sabrina Giai-Duganera
    courriel : s [dot] giaiduganera [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Solène Thomas
    courriel : solene [dot] thomas [at] univ-lyon3 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Le préconstruit », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 15 juillet 2014, http://calenda.org/292900