AccueilTrajectoires des aires et stations touristiques

Trajectoires des aires et stations touristiques

Trajectories of tourist resorts

Dynamiques d’innovation, mises en tension et enjeux prospectifs

Dynamics for innovation, tensions and prospective issues

*  *  *

Publié le mardi 22 juillet 2014 par João Fernandes

Résumé

La Maison des sciences de l’homme d’Aquitaine organise, en collaboration avec 11 laboratoires de recherche et le Conseil économique, social et environnemental régional d’Aquitaine, un colloque « Trajectoires des aires et stations touristiques : dynamiques d’innovation, mises en tension et enjeux prospectifs » du 16 au 18 avril 2015 à Bordeaux (France). Ce colloque souhaite approfondir les approches scientifiques du tourisme en examinant les trajectoires des stations et de leurs aires touristiques (villes-champignons, mutations des vocations, cycles d’aménagement, d’« industrialisation » et de « désindustrialisation » touristiques) au prisme des dynamiques de l’innovation et des tensions d’aménagement et de développement.

Annonce

Argumentaire

L’histoire du tourisme nous apprend qu’on est passé d’un système productiviste, fondé sur l’investissement et l’aménagement de lieux fonctionnant assez largement en isolat, à une organisation où la station ne serait plus qu’une des polarités du territoire et où l’activité touristique ne serait qu’une des activités, la mobilisation raisonnée de la ressource et l’immatériel offrant des leviers majeurs d’innovation.

Les mutations des systèmes d’acteurs et celles des pratiques auraient reconstruit – ou seraient en train de modifier - les logiques territoriales de politiques touristiques dans lesquelles la station ne serait plus seulement concernée. Les phénomènes de migrations d’agrément (« amenity migrations ») semblent transformer les zones à forte valeur touristique, en premier lieu sur le littoral, mais également en montagne et dans la plupart des métropoles touristiques.

Le colloque vise à identifier des familles de trajectoires d’évolution des aires et stations touristiques sur le temps long, en dégageant les facteurs explicatifs de leurs bifurcations par une lecture interdisciplinaire associant l’histoire contemporaine, l’aménagement et l’urbanisme, la géographie, la sociologie, l’économie et les sciences de gestion.

On y évaluera les causes et conséquences des décrochages, les adaptations des espaces productifs touristiques et on tentera d’y éclairer les mutations attendues.

Ce colloque est organisé dans le cadre du programme de recherche TRATSO – Les trajectoires des aires touristiques dans le Grand Sud-Ouest français depuis le XIXe siècle.

Axes thématiques

Le colloque s’articulera autour de trois thématiques.

Atelier 1 – Les processus de territorialisation

Les processus de territorialisation peuvent s’entendre comme une combinaison de territoires autour des stations, une structuration (socio-économique, administrativo-politique, communicationnelle…) d’aires touristiques dont le point d’origine est l’existence d’une station (par effet de polarisation) ou de plusieurs stations (par effet de coalescence), phénomène dont l’économie du tourisme et des loisirs représente un facteur majeur.

Ce passage contemporain du pôle à l’aire touristique (« méta-station »), manifesté par différentes « ruptures d’ancrage » (fonctionnelles, spatio-temporelles, représentationnelles…), marque-t-il l’émergence d’un microsystème territorial (systémogénèse) très largement ouvert sur l’extérieur ?

  • Dans ce cas, quelles sont les modalités choisies par les acteurs pour construire le projet de territoire qui l’accompagne ?
  • Quels phénomènes de « diversification » des activités relevant du secteur touristique et/ou associés aux autres activités produisent-ils cette transformation (élargissement de l'usage touristique de l’espace par la résidentialité, activités de pleine nature et/ou diverses formes de mise en ressource de « patrimoines » divers, communication territoriale, filières économiques, emploi…) ?
  • Quels indicateurs peuvent être envisagés comme à même de bien traduire la dynamique territoriale par l’activité touristique (mesure des délaissés, par exemple), la structuration territoriale et les formes d’articulation ou de confrontation entre démarche touristique et démarches patrimoniales ?

Atelier 2 – Le management des destinations

Autour des stations, les aires touristiques, plus communément appelées destinations, peuvent être assimilées à des systèmes dans lesquels un sous-système de décision organise et régule un sous-système opérant qui fournit aux touristes les biens et les services nécessaires à leur séjour. Par conséquent, on pourrait approcher l’aire touristique comme un territoire qui peut être en lui-même un produit touristique, c'est-à-dire un ensemble de biens et services qui gravitent autour d’éléments attractifs et qui, dans son ensemble, peut répondre aux besoins d’un segment de touristes. C’est ce rapport au produit qui fait que la destination, dans sa globalité, peut être assimilée à une entreprise virtuelle qui, à partir de son activité, tente de répondre aux besoins de ses clients, les touristes.

Si la gestion du produit-destination touche autant le marketing que la gestion des ressources humaines, elle a toujours le même objectif principal : la performance touristique du territoire qu’est la destination.

  • Comment faire correspondre la trajectoire du touriste qui va vers un lieu toujours identifié et légitimé comme destination et le cheminement des territoires vers le statut de destination ?
  • Comment gérer durablement la performance touristique des aires-destinations ?
  • De quelles conceptualisations et analyses les Destination Management Organization (DMO) font-elles (ou peuvent-elles faire) l’objet ?
  • Quels en sont les acteurs clés et les pratiques ?

Toutes les questions que pose l’atelier 2 visent ainsi à produire une actualisation de la réflexion sur l’organisation, le management, les stratégies et les pratiques des responsables touristiques des stations et aires touristiques.

Atelier 3 – L’adaptation au changement, le rôle des stations et aires dans le changement

Depuis les années 1985-1990, le secteur touristique semble entré dans une phase de changement global marqué par de multiples facteurs, tels que la concurrence accrue entre les destinations, le vieillissement de la population touristique, l’affaiblissement des dynamiques internes, l’apparition d’initiatives nouvelles, les déficits chroniques d’exploitation d’équipements, les exigences croissantes de qualité esthétique et environnementale ou encore la gestion des risques et incertitudes.

Alors que l’homme prend conscience de l’impact de son activité sur l’équilibre planétaire, l’idée d’une refonte du modèle de développement par l’activité touristique émerge lentement, mais progressivement et cette troisième question posée par le colloque propose d’en examiner les facteurs de mutation et d’adaptation socio-environnementale.

  • Les perspectives d’adaptation des stations et aires touristiques sont-elles le résultat plutôt d’un discours ambiant, de bon aloi et d’ordre technocratique « top-down » ou sont-elles plutôt le résultat de luttes, de groupes de pression ?
  • Les changements observés relèvent-il d’un processus subi ou d’un processus choisi par les acteurs ?
  • Se manifestent-ils dans le rapport qu’entretiennent les acteurs avec leur territoire et ses ressources  (patrimoniales / environnementales / organisationnelles etc..) ?
  • L’adaptation des stations et des aires touristiques repose-t-elle sur des phénomènes d’innovations (formes / processus / types d’innovateurs, etc.) ?

Sont-ils constitutifs de stratégies de diversification des territoires touristiques ?

Modalités de soumission

Les propositions de communication devront contenir

  • L’Atelier thématique choisi (n° 1, n° 2 ou n° 3) : cf. ci-dessus
  • Le titre de la communication, le (les) nom(s) de l’auteur (des auteurs),
  • Le résumé de la communication, au maximum 4 000 signes, espaces compris,
  • Les coordonnées complètes de l’auteur principal,
  • Une brève présentation des auteurs (maximum 700 signes espaces compris)

Les présentations pourront être réalisées en trois langues : Français, Anglais, Espagnol. Quelle que soit la langue choisie pour la communication, le diaporama – ou un résumé de la communication – sera rédigé dans l’une des deux autres langues du colloque.

Les propositions de poster

Un appel à posters est proposé en complément afin de réaliser des expositions scientifiques de travaux de chercheurs sur le thème du colloque. Les expositions scientifiques permettent aux participants du colloque (chercheurs, grand public, opérateurs, élus), une visibilité de recherches actuelles multidisciplinaires sur l’évolution des stations et aires touristiques (selon les points de vue de l’histoire, de l’aménagement, de l’urbanisme, de la géographie, de la sociologie, des sciences de gestion, des sciences économiques). Les travaux seront présentés sous forme de panneaux grand-format et les exposants seront invités à présenter leurs travaux pour échanger avec les visiteurs. Par ailleurs, une mise en ligne des posters permettra de faciliter la visibilité des travaux sur le site du programme de recherche TRATSO (http://www.msha.fr/tratso). La contribution des chercheurs s’inscrira dans l’un des ateliers présentés ci-dessus (1 - processus de territorialisation ; 2 – management des destinations ; 3 – l’adaptation au changement, le rôle des stations et aires dans le changement). Cet appel à posters s’adresse à tous les chercheurs, cependant les doctorants sont particulièrement encouragés à y participer.

Les propositions de posters doivent indiquer :

  • Un titre
  • Une courte présentation, au maximum 3 000 signes, espaces compris
  • Les coordonnées complètes de l’auteur principal
  • Une brève présentation des auteurs (maximum 700 signes espaces compris)

À réception de l’avis du conseil scientifique, chaque exposant de poster retenu devra transmettre sur CDRom un fichier enregistré en format .tif, .jpeg ou .pdf en format image de 150 dpi minimum accompagné d’une impression papier en format A4. Le format du poster, au minimum A3 soit 420 mm x 297 mm (300 dpi) et maximum A1 soit 840 mm x 594 mm (150 dpi), en orientation « portrait » ou « paysage », disposera d’une marge de 1,5 cm minimum (au format A4) en haut du poster. Le poster contiendra un titre, 4 mots-clés, une problématique, la ou les méthodes utilisées et les résultats (complets ou partiels) de la recherche. Il peut éventuellement comporter des préconisations : applications potentielles, intérêts socio-économiques. L’identification de(s) exposant(s) ainsi que la/les discipline(s) d’appartenance, le nom et les coordonnées de l’institution seront également indiqués. Une présentation aérée et illustrée est recommandée, le texte limité à l’essentiel avec un emploi d’une taille de caractère adaptée au format (14 au minimum pour le format final).

Calendrier

  • Date limite de l’envoi des propositions de communications/posters :

15 octobre 2014

  • Modalités d’envoi : par courriel à jan.oliva@msha.fr
  • Réponse du conseil scientifique du colloque : 28 novembre 2014
  • Date limite d’envoi des communications définitives (article de 40 000 signes espaces compris) : 15 octobre 2015

Communication au colloque : 16 au 18 avril 2015

Comité scientifique

Les communications et les posters seront sélectionnés par le conseil scientifique du colloque en fonction de l’originalité et de la nouveauté de la démarche exposée, de la rigueur de présentation et de leur accessibilité à un large public.  
Le conseil scientifique, organisé en ateliers thématiques, est coordonné par :


  • Vincent Vlès, professeur des universités d’aménagement et d’urbanisme, Université de Pau,
  • 
Christophe Bouneau, professeur des universités d’histoire, Université Bordeaux Montaigne.



Il est composé de :

  • Philippe Bachimon, professeur des universités de géographie, Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse
  • Jacinthe Bessière, maître de conférences de sociologie, Université de Toulouse-Jean Jaurès
  • Laurent Botti, maître de conférences en sciences de gestion, Université de Perpignan
  • Esteban Castaner, professeur des universités en histoire de l’art, Université de Perpignan
  • Sylvie Clarimont, maître de conférences de géographie, Université de Pau et des Pays de l’Adour
  • Jean-Michel Decroly, professeur de géographie et de tourisme, Université Libre de Bruxelles
  • Pierre Dérioz, maître de conférences HDR de géographie, Université d’Avignon et des pays de Vaucluse
  • Bernard Drobenko, professeur des universités en droit public, Université du Littoral Côte d’Opale
  • Alain Escadafal, maître de conférences d’aménagement et d’urbanisme, Université Bordeaux Montaigne
  • Ludovic Falaix, maître de conférences en STAPS, Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand
  • Isabelle Frochot, maître de conférences HDR en sciences de gestion, Université de Chambéry
  • Anne Gombault, professeur de management et comportement des organisations,  KEDGE Business School
  • François de Granpré, professeur-chercheur en sciences économiques, Université du Québec à Trois-Rivières
  • Emeline Hatt, Maître de conférences d’aménagement et d’urbanisme à l’Université d’Aix-Marseille
  • Nicolas Marty, professeur des universités d’histoire, Université de Perpignan
  • Nicolas Peypoch, maître de conférences en économie, Université de Perpignan
  • Jérôme Piriou, Docteur en géographie, Professeur-assistant, Groupe Sup de Co La Rochelle
  • Bernard Py, maître de conférences HDR de sciences économiques, Aix Marseille Université
  • Ludovico Solima, Professeur d'Economie de la Culture, Seconda Università  de Naples
  • Laurent Tissot, professeur d’histoire, Université de Neuchâtel
  • Pierre Torrente, Directeur adjoint de l’ISTHIA, Université de Toulouse-Jean Jaurès

Lieux

  • Bordeaux, France (33)

Dates

  • mercredi 15 octobre 2014

Mots-clés

  • tourisme, trajectoie, aire, économie, dynamique, innovation, station, industrialisation, aménagement, développement

Contacts

  • Christophe Bouneau
    courriel : christophe [dot] bouneau [at] msha [dot] fr
  • Vincent Vles
    courriel : vincent [dot] vles [at] univ-tlse2 [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Marion Daubanes
    courriel : Marion [dot] Daubanes [at] msha [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Trajectoires des aires et stations touristiques », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 22 juillet 2014, http://calenda.org/293951