AccueilBrassage culturel et mécanismes de l'identification

Brassage culturel et mécanismes de l'identification

Bevölkerungsvielfalt und Mechanismen der Identifizierung

Cultural diversity and mechanisms of identification

La « diversité » au prisme du football en France et en Allemagne (1950-2014)

Fußball und "Diversität" in Deutschland und Frankreich (1950-2014)

Diversity through the optic of football in France and Germany (1950-2014)

*  *  *

Publié le lundi 21 juillet 2014 par Annette Schläfer

Résumé

Aspirant à réunir de « jeunes » chercheurs français et allemands, ce colloque se propose de questionner la notion controversée de « diversité ethnico-culturelle », linguistique ou confessionnelle exprimée dans et à travers le football en tant qu’activité et spectacle sportifs. En France comme en Allemagne, le recrutement socio-ethnique des Bleus et de la Mannschaft – qui ont participé à la Coupe du monde 2014 au Brésil – est habituellement présenté par les observateurs de la vie sociale comme un indicateur tangible de la diversification de la « communauté des citoyens ». Alimentant le débat sur l’identité nationale et les mécanismes de l’identification, ce fait invite alors à la comparaison franco-allemande. Or, l’originalité de ce colloque réside non seulement dans l’articulation des échelles d’analyse synchronique et diachronique (1950 à 2014), mais aussi dans l’approche pluridisciplinaire, mêlant la sociologie, l’histoire, la science politique, les sciences du sport et les sciences de l’éducation.

Annonce

Ce colloque est organisé dans le cadre des colloques « junior » du Centre Interdisciplinaire d’Études et de Recherches sur l’Allemagne (CIERA).

Argumentaire

Depuis sa massification durant les années 1920-30, l’histoire du football français et allemand est constamment traversée par les thématiques de la diversité et de l’identité. Des deux côtés du Rhin, ce sport apparaît désormais comme un laboratoire du brassage culturel. Face aux évidences, il convient néanmoins de rester vigilant et de s’interroger : dans quelle mesure la structure socio-ethnique de la sélection nationale et l’intégration des joueurs étrangers dans les clubs de l’élite et ceux du monde amateur peuvent-elles constituer des indicateurs fiables des grands courants migratoires et de la diversification culturelle des populations en France et en Allemagne ?

La question de la place et du rôle des personnes étrangères et/ou issues des immigrations dans le football en tant qu’activité et spectacle sportifs est particulièrement prégnante dans le contexte franco-allemand. Les Nations y ont traditionnellement été définies sur des fondements divergents. Ainsi, la comparaison franco-allemande nous paraît-elle pertinente pour saisir la complexité des mécanismes de l’identification à l’œuvre dans l’univers footballistique. Les comparaisons internationales portant sur la France et l’Allemagne, de même que les recherches concernant l’un de ces deux pays seront donc fortement appréciées.

Au-delà de la dimension franco-allemande, nous souhaiterions aussi favoriser dans ce colloque les approches articulant les échelles d’analyse synchronique et diachronique, afin d’éviter les écueils du repli sur le présent. À cet égard, la borne inférieure de notre chronologie (1950) correspond à la reprise des compétitions officielles de la Fédération Internationale de Football Association et aux prémices de l’essor de la spectacularisation télévisuelle du football. Elle coïncide également avec l’arrivée croissante de vagues d’immigrés en France et en Allemagne. La borne supérieure de notre chronologie (2014) renvoie à la Coupe du monde de la FIFA au Brésil à laquelle ont participé les sélections des deux pays.

Enfin, notre démarche se veut pluridisciplinaire. Les approches historiques, de même que les travaux en sciences sociales, en sciences du sport, en science politique et en sciences de l’éducation feront ainsi l’objet d’une attention toute particulière.

Ce colloque s’organisera autour de deux axes, dans lesquels des interventions d’une vingtaine de minutes seront discutées par des chercheurs « confirmés ».

Axe 1 : Le « football-spectacle » à l’épreuve des identités

Cet axe portera essentiellement sur les affirmations identitaires et communautaires dans le système du « football-spectacle », médiatisé par nature. Mettant le plus souvent aux prises les meilleurs égaux, ce système quasi-théâtral ne saurait fonctionner sans phénomène d’identification. En France et en Allemagne, l’identification à l’idée de Nation est-elle et a-t-elle été prédominante ? Le « football-spectacle » est-il le ciment d’une appartenance partagée ou d’un réservoir d’appartenances multiples ? Les groupes minoritaires soutiennent-ils l’équipe nationale ou les clubs de l’élite évoluant sur le « petit écran » parce qu’ils représentent le pays d’installation et ses terroirs, ou parce qu’ils sont composés de joueurs provenant du même pays d’origine ? Quelle est la portée historique et idéologique des manifestations de la « diversité » dans le football en tant que spectacle de masse ? Dans cet axe, les communications relatives aux manifestations « réelles » ou aux expressions symboliques du « football-spectacle » seront appréciées. 

Axe 2 : Le « football-loisir » ou un autre usage de la « diversité »

Cet axe s’intéressera aux modalités d’investissement des minorités nationales ou ethniques dans le système du « football-loisir ». Mettant en scène une égalité plus fictive qu’effective, ce système « auto-référent » engendre des formes d’identification plurielles, moins facilement canalisables et prévisibles que les précédentes. Des deux côtés du Rhin, comment les immigrés et leurs descendants sont-ils  et ont-ils été intégrés dans les diverses organisations du football amateur ? Peut-on parler d’une influence décisive des modèles nationaux d’intégration et de citoyenneté ? Quelle est la participation sportive des populations issues des migrations depuis les années 1950 ? Pratiquantes ou non, les femmes d’origine immigrée sont-elles dans les mêmes logiques que les hommes ? Dans un contexte migratoire ou post-migratoire, le « football-loisir » contribue-t-il à la création de « communautés imaginées » ? Dans cet axe, les propositions traitant simultanément des dimensions ethnoculturelle et socioéconomique des populations minorisées, tout comme les recherches relatives aux politiques d’étiquetage et de reconnaissance de la « diversité » seront appréciées.

Les publics visés

Nous souhaiterions susciter l’intérêt de « jeunes » chercheurs (doctorants ou post-doctorants et, éventuellement, masterants) en sciences humaines et sociales, analysant simultanément les cultures immigrées et les cultures sportives en France et/ou en Allemagne.

Les langues de travail seront le français et l’allemand. Au cours des échanges, chaque intervenant au colloque s’exprimera dans sa langue de prédilection, mais devra être en capacité de bien comprendre l’autre.

Le comité d’organisation et comité scientifique

  • MEYER Jean-Christophe, docteur en histoire contemporaine, Centre Raymond Poidevin, UMR 7367 Dynamiques européennes, Université de Strasbourg.
  • WEISS Pierre, docteur en sociologie du sport, Laboratoire de recherche « Sport et Sciences Sociales », EA 1342, Université de Strasbourg.

La valorisation des travaux

Ce colloque Junior débouchera sur la réalisation d’un dossier spécial dans une revue indexée en sciences humaines et sociales et/ou d’un ouvrage collectif qui sera susceptible de reprendre les deux axes principaux de la manifestation.

Une diffusion électronique des travaux est également envisagée, sur le modèle des « Working Paper » développés par de nombreuses universités ou organismes de recherche.

Modalités de proposition d’une communication

  • Langues de la proposition : le français ou l’allemand.
  • Coordonnées exactes du contributeur : Nom, Prénom, Établissement et Laboratoire de rattachement principal, Statut, Adresse électronique.
  • Résumé de 2000 à 4000 signes (espaces compris) à envoyer à l’adresse suivante : footballetdiversite2014@gmail.com

Calendrier

  • Date limite de réception des résumés : le 21 septembre 2014.
  • Réponse du comité de sélection au candidat : le 29 septembre 2014.
  • Date limite de réception des communications retenues (20 000 signes espaces compris) : le 20 octobre 2014.
  • Colloque : le 6 novembre 2014.

Lieux

  • Maison Interuniversitaire des Sciences de l’Homme – Alsace, Salle de Conférence - 5 allée du Général Rouvillois
    Strasbourg, France (67)

Dates

  • dimanche 21 septembre 2014

Fichiers attachés

Mots-clés

  • brassage culturel, identification, diversité, football, France, Allemagne

Contacts

  • Pierre Weiss
    courriel : pierre-weiss [at] hotmail [dot] fr
  • Jean-Christophe Meyer
    courriel : jeanchristophe [dot] meyer [at] unistra [dot] fr

Source de l'information

  • Pierre Weiss
    courriel : pierre-weiss [at] hotmail [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Brassage culturel et mécanismes de l'identification », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 21 juillet 2014, http://calenda.org/295353