AccueilPratiques musicales des Arméniens à Istanbul aujourd'hui, mémoire sensible et présence sonore

Pratiques musicales des Arméniens à Istanbul aujourd'hui, mémoire sensible et présence sonore

Musical pratices of Armenians in present-day, sensory memory and sonic presence

*  *  *

Publié le mercredi 23 juillet 2014 par Céline Guilleux

Résumé

Le colloque permettra la mise en commun et la confrontation des données et des résultats des chercheurs qui travaillent, à l’international, sur les pratiques musicales des Arméniens à Istanbul. L’objectif premier du projet est de dresser un état des lieux de ces pratiques contemporaines, tant individuelles que collectives, religieuses et profanes, intimes ou démonstratives, moribondes ou en mutation. Il s’agit aussi de comprendre comment elles s’insèrent dans la dimension sonore de la ville, en évaluant notamment leur publicité à travers l’édition musicale et discographique et la scène artistique stambouliotes. Enfin, la fonction mémorielle de la musique arménienne à Istanbul doit être envisagée en tant qu’opérante dans le présent, au sein d’enjeux culturels, politiques et identitaires.

Annonce

Argumentaire

Des travaux récents menés en Turquie – citons l’étude de Aram Kerovpyan et Altug Yilmaz (2010) et la thèse de doctorat de Burcu Yıldız (2012) –, s’emparent depuis quelques années des musiques jouées, chantées, composées et écoutées par les Arméniens à Istanbul avec une méthodologie et une approche neuves, éloignées de la partialité dont ont souvent fait preuve les études précédentes. Parallèlement, les musiques arméniennes semblent avoir gagné en visibilité, comme l’attestent par exemple les publications récentes à Istanbul d’enregistrements de chants arméniens, toujours mis en regard avec d’autres traditions musicales de l’ancien Empire Ottoman (Hergel et Yıldız éd. 2014, Avedikyan éd. 2010). Néanmoins, les recherches restent rares, en particulier celles qui concernent le présent, et le terrain stambouliote est encore largement à investiguer. Istanbul apparaît comme un terrain de choix car, d’une part, on estime que 75 % des Arméniens de Turquie y vivent (Poyraz Doğan 2012) et, d’autre part, la ville favorise depuis longtemps de riches échanges musicaux (Élias 2012).

Le colloque permettra la mise en commun et la confrontation des données et des résultats des chercheurs qui travaillent, à l’international, sur les pratiques musicales des Arméniens à Istanbul. On s’intéressera à la fois à la communauté historique arménienne, c’est-à-dire aux citoyens turcs inscrits dans les registres du patriarcat arménien d’Istanbul, et aux migrants d’Arménie arrivés parfois en nombre dans la ville depuis la chute de l’U.R.S.S. L’objectif premier du projet est de dresser un état des lieux de ces pratiques contemporaines, tant individuelles que collectives, religieuses et profanes, intimes – telles les berceuses (Amy de la Bretèque ; Bilal 2013) – ou démonstratives – comme la messe (Damon-Guillot 2014) ou les concerts –, moribondes ou en mutation. Il s’agit aussi de comprendre comment elles s’insèrent dans la dimension sonore de la ville (Guillebaud 2014 et Candau ; Le Gonidec 2013), en évaluant notamment leur publicité à travers l’édition musicale et discographique (Kalan Müzik par exemple) et la scène artistique stambouliotes (entre autres : chorales, Armenian pop, çiplak Ayaklar, ou le tout jeune groupe Vomank). Enfin, la fonction mémorielle de la musique arménienne à Istanbul doit être envisagée en tant qu’opérante dans le présent (Martin 2008), au sein d’enjeux culturels, politiques et identitaires.

La visibilité architecturale et intellectuelle de la communauté arménienne contraste avec sa faible présence sonore et musicale. En effet, l’héritage arménien bâti et cultuel est encore important à Istanbul, malgré une population peu nombreuse (Pérouse 2005), et la vie intellectuelle, entretenue notamment par le journal bilingue (turc-arménien) Agos, reste active. Comment expliquer ce décalage frappant ? Quelle est réellement la présence sonore, d’un point de vue quantitatif et qualitatif, des Arméniens à Istanbul ?

À partir de ce questionnement initial, il s’agira de s’interroger sur les points suivants :

  • La spécificité stambouliote des musiques rencontrées, dans leur dialogue avec les différents systèmes musicaux (makam, système tonal par exemple) qui ont contribué ou contribuent à les définir.
  • Comment se positionnent les pratiques musicales des Arméniens d’Istanbul par rapport à la diaspora mondiale, à la Turquie, à l’Arménie, à l’Europe occidentale ? Que révèlent ces choix sur la communauté ?
  • Que dit la musique, là où il n’y a parfois plus de mots (Balancar 2011) ? Que laisse la communauté entendre d’elle-même ?

Les participants s’appuieront sur des enregistrements et des enquêtes de terrain, ainsi que, le cas échéant, sur des sources écrites primaires. Les contributions peuvent émaner de différentes disciplines, telles l'ethnomusicologie, la musicologie, l'anthropologie, la sociologie, ou l'histoire. La participation de musiciens est également la bienvenue.

Le projet se décline en quatre volets : 

  • colloque
  • ateliers de pratique musicale destinés prioritairement aux étudiants (animés par Aram Kerovpyan)
  • performance (Gomidas’la yolculuk (le voyage avec Gomidas) par la compagnie stambouliote çiplak Ayaklar)
  • publication (enregistrements sonores et textes).

Bibliographie sélective

Amy de la Bretèque, Estelle ; Bilal, Melissa. « The Oror and the Lorî : Armenian and Kurdish lullabies in present-day Istanbul », Remembering the Past in Iranian Societies, P.Kreyenbroek and C.Allison (eds). Wiesbaden, Harrassowitz, 2013. p. 125-140.

Avedikyan, Sezar éd. Sesin Bekçisi ; Baba Hampartzum 1768-1839 ; Besteler ve şaraganlar. 2 CD Kalan 516, Istanbul, 2010. 

Balancar, Ferda, ed. The Sounds of Silence ; Turkey's Armenians Speak, Istanbul,Hrant Dink Foundation Publications, 2011.

Candau Joël ; Le Gonidec, Marie-Barbara, eds. Paysages sensoriels : essai d’anthropologie de la construction et de la perception de l’environnement sonore, Paris, éditions du CTHS, 2013 (collection Orientations et méthodes, n° 26).

Damon-Guillot, Anne. « « Lire » et « offrir » la messe : voix et terminologies des chantres de l’Église apostolique arménienne d'Istanbul », Dire/chanter, B. Ramaut-Chevassus et Anne Damon-Guillot dir. Saint-Étienne : P.U.S.E., 2014.

Élias, Nicolas. Lavta, étude pour un luth d'Istanbul. Istanbul, Isis ; Institut Français d'Études Anatoliennes, 2012 (Les Cahiers du Bosphore LXVII).

Guillebaud, Christine ed. Toward an Anthropology of Ambient Sound, New York : Routledge (Anthropology series), 2014.

Hergel, Ari ; Yıldız, Burcu éd. Yerkaran ; Gomidas vartabed’in ermenice, kürtçe ve türkçe derlemelerinden düzenlemeler (arrangements from Armenian, Kurdish, and Turkish songs collected by Gomidas Vartabed). 1 CD Kalan 631, Istanbul, 2014.

Kerovypan, Aram ; Yilmaz, Altug.  Klasik Osmanli Müzigi Ve Ermeniler [La Musique classique ottomane et les Arméniens, en turc]. Istanbul, Ermeni Hastanesi Vakfı Kültür Yayınları, 2010.

Martin, Denis-Constant. « Traces d’avenir ; Mémoires musicales et réconciliation en Afrique du Sud », Cahiers d’ethnomusicologie n° 22 (2008). p. 141-168.

Pérouse, Jean-François. « Les non musulmans à Istanbul aujourd’hui : une présence en creux ? Le cas de l’arrondissement de Fatih », Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée [en ligne], n° 107-110 (septembre 2005) http://remmm.revues.org/2815

Poyraz Doğan, Yonca. « Les Arméniens de Turquie sortent « du silence » », Zaman [en ligne] (5 Janvier 2012); http://www.zamanfrance.fr/article/les-arm%C3%A9niens-de-turquie-sortent-%C2%AB-du-silence-%C2%BB

Yıldız Burcu. Cultural memory, identity and music, thèse de doctorat non publiée. Istanbul, Istanbul Technical University, 2012.

Modalités de soumission

Chaque proposition de communication, en français ou en anglais, comprendra les éléments suivants :

  • nom et prénom de l’auteur ;
  • affiliation institutionnelle et fonction (veuillez indiquer si vous êtes étudiant) ;
  • courte notice biographique (maximum 150 mots) ;
  • adresse postale, téléphone et adresse électronique ;
  • liste des publications récentes pertinentes, dans l’ordre chronologique inversé (maximum 5) ;
  • titre proposé de la communication ;
  • résumé d’une longueur de 300 à 500 mots. Le texte soumis doit impérativement être accompagné d’une bibliographie sélective.

La durée des présentations est fixée à 30 minutes.

Les dossiers devront être envoyés en fichiers joints (format WORD) à anne.damon@univ-st-etienne.fr

Pour le 31 août 2014 au plus tard

Le colloque se tiendra jeudi 12 mars et vendredi 13 mars 2015 à l'Université Jean Monnet, Saint-Étienne (France)

Comité scientifique

  • Anne Damon-Guillot (Université Jean Monnet Saint-Etienne)
  • Nicolas Élias (Institut Français des Études Anatoliennes)
  • Jérôme Cler (Université Paris-Sorbonne)
  • Taline Ter Minassian (Inalco, Paris)

Comité organisateur

  • Anne Damon-Guillot (Université Jean Monnet de Saint-Étienne)
  • Nicolas Élias (Institut Français d’Études Anatoliennes, Istanbul)
  • Talia Bachir-Loopuyt (Institut de Recherche sur les Musiques du Monde, Paris)

Contacts

Centre Interdisciplinaire d’Études et de Recherches sur l’Expression Contemporaine (C.I.E.R.E.C.), E.A. 3068

Maison Rhône-Alpes des Sciences Humaines (M.R.A.S.H.)

35 rue du 11 novembre

42023 SAINT ETIENNE cedex 2

Tel. : 04 77 42 16 61

Fax : 04 77 42 16 84

www.univ-st-etienne.fr

 

Institut Français d'Études Anatoliennes (I.F.E.A.), U.S.R. 3131

Palais de France

Nur-i Ziya Sokak, 10 P.K.54

TR-34433

Beyoğlu – Istanbul

TURQUIE

Téléphone : +90 (0212).244.17.17 +116

Fax : +90 (0212).252.80.91

ifea@ifea-istanbul.net

www.ifea-istanbul.net

Catégories

Lieux

  • 31 rue du Onze-Novembre
    Saint-Étienne, France (42)

Dates

  • dimanche 31 août 2014

Mots-clés

  • musique, Istanbul, Arméniens, diaspora, mémoire

Contacts

  • Anne Damon-Guillot
    courriel : anne [dot] damon [at] univ-st-etienne [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Anne Damon-Guillot
    courriel : anne [dot] damon [at] univ-st-etienne [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Pratiques musicales des Arméniens à Istanbul aujourd'hui, mémoire sensible et présence sonore », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 23 juillet 2014, http://calenda.org/295483