AccueilTechnique, promesses et utopies : où va la médecine ?

Technique, promesses et utopies : où va la médecine ?

Colloque conclusif du séminaire de recherche « Éthique biomédicale » du Collège des Bernardins

*  *  *

Publié le mardi 19 août 2014 par Céline Guilleux

Résumé

Les progrès considérables accomplis par la médecine grâce à la technique, s’ils sont porteurs de promesses, posent des questions nouvelles. En effet, à quel moment son rôle légitime de sauvetage devient-il une prétention de salut, autrefois réservée au domaine religieux ? Où va la médecine quand sa fin n’est plus seulement le soin, mais de multiples applications extramédicales ? Sans taire ce que la technique lui apporte, la raison médicale peut-elle être exclusivement technicienne ? Allons-nous-passer d’une médicalisation de l’être humain à sa technicisation ?

Annonce

Argumentaire

Suite à deux années de recherche (2012-2014), sur le thème, Religions, éthique et médecine biotechnicienne, le département « Éthique biomédicale » du pôle de recherche du Collège des Bernardins, en partenariat avec l’université Paris-Est Marne-La-Vallée, organise un colloque conclusif qui s’interrogera sur l’avenir de la médecine.

Entre sauvetage et salut, la médecine a toujours conservé des liens avec le religieux y compris quand elle réduit le second au premier, au point de devenir elle-même religion de substitution. Comment en sommes-nous arrivés là ? Les utopies de l’époque moderne semblent se réaliser sous nos yeux. Si elles sont l’expression du désir, le fait que la technique les rende désormais possibles est un grand bouleversement. Pour autant, comment taire les progrès et les promesses de la médecine biotechnicienne ? Ces promesses peuvent-elles aller jusqu’à « améliorer » l’homme ? La raison médicale peut-elle être exclusivement technicienne ? Reconnaître la persistance du sacré en médecine, puis reconnaître une sacralité de l’être humain qui fonde l’indisponibilité de son corps pourrait nous aider à pratiquer une médecine au service de l’homme, et une éthique raisonnable.

Programme

Jeudi 20 novembre 2014

Conférence inaugurale

19h30 – 21h

Les ressources techniques de la médecine doivent-elles être déshumanisantes ?, Didier Sicard, professeur de médecine à l'université Paris Descartes.

Vendredi 21 novembre 2014

Utopies et réalités : la médecine sous l'emprise du désir

  • 9h – 9h15 : introduction, Eric Fiat, philosophe, directeur du laboratoire Institut Hannah Arendt, université Paris-Est.
  • 9h15 – 9h55 : Du mythe à l’utopie et retour, Dominique Folscheid, philosophe, co-directeur du Département Ethique biomédicale.
  • 9h55 – 10h35 : Huxley, prophète de la modernité, Monette Vacquin, psychanalyste.
  • 10h35 – 10h55 : Débat
  • 10h55 – 11h15 Pause
  • 11h15 – 12h : Des mirages du « Technological Fix » aux exigences « d’Écosanté », Louise Vandelac, sociologue.
  • 12h – 12h20 Débat

Ambivalence de la médecine biotechnicienne

  • 14h – 14h45 : Le patient au temps des protocoles, Roland Gori, psychanalyste.
  • 14h45 – 15h Débat
  • 15h – 16h : Table-ronde "Promesses et travers de la médecine biotechnicienne", animée par P. Brice de Malherbe, co-directeur du département Ethique biomédicale, Anne-Laure Boch, neurochirurgien, Pitié Salpêtrière, Paris ; Jean Michel Boles, réanimateur, CHRU, Brest ; Jean-Noël Fabiani, chirurgien cardiovasculaire, hôpital Européen Georges Pompidou, Paris.
  • 16h-16h15 : Pause
  • 16h15 – 16h45 : Penser l’humain au temps des nouvelles biotechnologies, P. Thierry Magnin, théologien, recteur de l’université catholique de Lyon.
  • 16h45 – 17h : Débat
  • 17h – 17h45 : Fabriquer la vie : rêve ou cauchemar ?, Jean-Pierre Dupuy, philosophe.
  • 17h45 – 18h Débat

Samedi 22 novembre 2014

Médecine et sacré

  • 9h15 – 9h45 : Sur les traces du sacré en chirurgie : quelle signification ?, Michel Caillol, chirurgien et philosophe.
  • 9h45 – 10h15 : Médecine académique et médecines complémentaires : le savoir vs le croire ? Laurent Denizeau, anthropologue.
  • 10h15 – 10h35 : Débat
  • 10h35 – 10h55 : Pause
  • 10h55 – 11h35 : La gratuité à l’épreuve des utilisations médicales du corps humain, Jean-René Binet, juriste.
  • 11h35 – 12h15 : Religion, éthique et médecine biotechnicienne, P. Brice de Malherbe, co-directeur du Département Ethique biomédicale.
  • 12h15 – 12h30 Débat

Tarifs

Colloque complet : 32€ (tarif plein) ; 21€ (tarif réduit)*

Conférence du 20 novembre : 5€ (tarif plein) ; 3 € (tarif réduit)*

Journée : 21€ (tarif plein) ; 13€ (tarif réduit)*

Gratuit pour les moins de 26 ans.

*Tarif réduit : étudiants, demandeurs d’emploi, bénéficiaire des minima sociaux.

Catégories

Lieux

  • Grand auditorium du Collège des Bernardins - 20, rue de Poissy
    Paris, France (75005)

Dates

  • jeudi 20 novembre 2014
  • vendredi 21 novembre 2014
  • samedi 22 novembre 2014

Fichiers attachés

Mots-clés

  • biomédecine, éthique, religion, sacré, technique, modernité

Contacts

  • nathalie Moysan
    courriel : nathalie [dot] moysan [at] collegedesbernardins [dot] fr

Source de l'information

  • nathalie Moysan
    courriel : nathalie [dot] moysan [at] collegedesbernardins [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Technique, promesses et utopies : où va la médecine ? », Colloque, Calenda, Publié le mardi 19 août 2014, http://calenda.org/296245