AccueilLa brachylogie à la croisée des savoirs : discours, genres, textes

La brachylogie à la croisée des savoirs : discours, genres, textes

Brachylogy and knowledge: discourse, gender and texts

Colloque international et interdisciplinaire des jeunes chercheurs du groupe de recherches Brachylogia-Algérie

Brachylogia-Algérie research group young research group interdisciplinary and international conference

*  *  *

Publié le mercredi 10 septembre 2014 par Elsa Zotian

Résumé

Concision dans le style, précision dans la pensée, décision dans la vie, etc. C’est l’ordre brachylogique qui définit le savoir et l’action – le logos et la praxis – de l’être humain soumis aux lois de la concision, de la brièveté et, pour mieux dire, de la brachylogie. La brachylogie a connu un long itinéraire, au service des domaines les plus divers : rhétorique, littérature, sciences, arts, communication politique, pratiques religieuses… et la liste n’est pas exhaustive, car les sciences exactes ne sont pas en reste. Il en résulte que la brachylogie trouve aujourd’hui son existence et son extension dans les champs les plus divers des activités humaines. Au-delà de son apport formel ou instrumental, elle constitue une vraie forme-sens qui sert la totalité pour laquelle elle est mise en œuvre.

Annonce

Colloque en partenariat avec la CIREB – Paris (Coordination Internationale des Recherches et Études Brachylogiques) et Brachylogia – France, 7 Février 2015, Annaba, Algérie

Argumentaire

Concision dans le style, précision dans la pensée, décision dans la vie… C’est l’ordre brachylogique qui définit le savoir et l’action – le logos et la praxis – de l’être humain soumis aux lois de la concision, de la brièveté et, pour mieux dire, de la brachylogie. Depuis son apparition dans les temps antiques, avant Socrate, avec Socrate et après Socrate – avec Platon et Aristote comme penseurs de la micrologie et de la macrologie –, la brachylogie a connu un long itinéraire, au service des domaines les plus divers : rhétorique, littérature, sciences, arts, communication politique, pratiques religieuses… et la liste n’est pas exhaustive, car les sciences exactes ne sont pas en reste. Il en résulte que la brachylogie trouve aujourd’hui son existence et son extension dans les champs les plus divers des activités humaines. Au-delà de son apport formel ou instrumental, elle constitue une vraie forme-sens qui sert la totalité pour laquelle elle est mise en oeuvre.

La brachylogie pose la question du long et du court-bref…  La brachylogie semble se rapprocher de l’ellipse, mais elle en diffère… La brachylogie est présente dans les aphorismes et les épigrammes… La brachylogie aboutit à la concision lexicale et s’oppose ainsi directement au discours verbeux.

Dans les interactions verbales, la concision est primordiale et indispensable à la communication et à la coopération ; dans le discours médiatisé, il est logique que le contenu se réduise aux mots qui sont porteurs de sens, de même que la condensation du texte est nécessaire dans le cadre de l'information scientifique.

Les proverbes, plus précisément, reposent sur la concision et sur la quantité minime : « Erreur n'est pas crime » au lieu de : « Celui qui a commis une erreur n'a pas forcément commis un crime. » Le court-bref et, en contraste, le long-détaillé nécessitent donc d'interpeller les paramètres qui définissent la brachylogie.

Pour ce qui est de la brachylogie appliquée aux genres et aux discours, c’est la question de l'oral et de l'écrit qui est souvent posée : l'oral et l’écrit semblent avoir des outils différents pour parvenir à la brièveté ; la conversation repose sur l'instantanéité et sur l’intersubjectivité ; en revanche, le discours écrit suppose un travail de la forme et ne dépend que du scripteur. La musique chaâbi d'Alger est à cet égard un exemple à approfondir, entre oralité et textualité soumises à la concision et à l’esthétique.

 La brachylogie traverse d’ailleurs les champs de représentation différemment. Qu'est-ce qui la motive ? Relève-t-elle d’une réflexion sur telle forme conçue petite pour la brièveté de l'expression ? Ou se situe-t-elle entre normes communicatives et exigences esthétiques ? Bref, est-ce que les formes brèves sont des particularités dans les langues, résultant des exigences d’un discours soumis aux règles de la communication et aux normes conversationnelles ? Il est évident que les dialectiques de l'écrit et de l'oral ne se sont pas les mêmes dans la pensée brachylogique. Voici quelques pistes liminaires sur lesquelles le colloque pourra s’appuyer sans pour autant que des limites soient posées. Il s’agit bien de débroussailler une terre digne d’être cultivée et prometteuse de fruits généreux.

Le colloque s’inscrit dans la continuité des Séminaires internationaux de Brachylogie qui ont eu lieu tout d’abord en Tunisie (à Moknine, le 17 avril 2013 et le 18 avril 2014 ; à Tunis, le 20 novembre 2013 et les 17-18 octobre 2014) puis en France (Paris, le 15 novembre 2014) ; il développera en Algérie le projet international dont est porteuse la CIREB / Coordination Internationale des Recherches et des Études Brachylogiques ; il préparera, au même titre que d’autres pays (tel le Liban qui aura son 1er Séminaire en février 2015), le 1er Congrès mondial des Recherches et Études Brachylogiques qui se déroulera les 23, 24 et 25 avril 2015 à Kenitra au Maroc.

Le Groupe de Recherches Brachylogia-Algérie se propose de continuer à questionner le lien problématique qui existe entre la brachylogie et les différentes disciplines qu’elle recoupe. L’objectif du colloque est de constituer une palette de caractérisations pour le concept de brachylogie dans les différents champs de sa représentation. On peut, en effet, avancer l’hypothèse selon laquelle la brachylogie ne concerne pas seulement les formes brèves de l’écriture mais est soumise à toutes sortes de modulations liées à des exigences discursives, génériques et textuelles. 

Nous sollicitons les spécialistes de linguistique, de critique littéraire et de philosophie, mais également d’autres domaines adjacents, pour qu’ils enrichissent le débat autour de l’identification de la brachylogie et de ses croisements.

Les axes du colloque seront prioritairement les suivants :

  • Brachylogie et micrologie / macrologie
  • Brachylogie vs  omission et ellipse
  • Brachylogie et poétique littéraire
  • Brachylogie et proverbes
  • Brachylogie et exigences conversationnelles
  • Brachylogie et discours médiatisé
  • Brachylogie et poésie populaire

Toute proposition orientant la réflexion dans d’autres directions sera examinée et retenue si elle peut s’inscrire dans la problématique globale du colloque.

Conditions de soumission

Les propositions de communication devront être envoyées à : khadija_belfarhi@yahoo.com. Elles comprendront un titre, un résumé de 500 mots et un CV

pour le 30 octobre 2014.

 URL de référence : http://www.brachylogia.com/

Comité d’organisation

  • Farouk BENABDI, Université de Mostaganem (Algérie)
  • Mohamed LASHEB, Université de Mascara (Algérie)
  • Leila BELFARHI, Université de Constantine (Algérie)

Comité scientifique

  • Mansour M’HENNI, professeur à l’ISSHT / Université El-Manar de Tunis (Tunisie), et président de la CIREB (Coordination Internationale des Recherches et Etudes Brachylogiques)
  • Patrick VOISIN, professeur de littérature à Pau (France) dans les classes préparatoires aux Écoles Normales Supérieures de Paris et Lyon, et vice-président / directeur administratif de la CIREB (Coordination Internationale des Recherches et Etudes Brachylogiques)
  • Benaouda LEBDAI, professeur en Littératures coloniales et postcoloniales et directeur-adjoint du Labo de recherche 3L.AM UFR LLSH, Université du Maine (France)
  • Anne TRÉVISE, Professeur des Universités, Université Paris Ouest Nanterre la Défense (France)
  • Khadija BELFARHI, enseignante-chercheuse au Département d’anglais, Université Badji-Mokhtar, Annaba (Algérie)
  • Abdelkader SADOUKI, enseignant-chercheur au Département de français, Université Abdelhamid Ibn Badis, Mostaganem (Algérie)

Lieux

  • Brachylogia Algeria, BP 383
    Annaba, Algérie

Dates

  • jeudi 30 octobre 2014

Mots-clés

  • concision, brièveté, micro, nano, condensation, court, bref

Contacts

  • Patrick Voisin
    courriel : patrick-voisin [at] wanadoo [dot] fr
  • Khadija Belfarhi
    courriel : khadija_belfarhi [at] yahoo [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Patrick Voisin
    courriel : patrick-voisin [at] wanadoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La brachylogie à la croisée des savoirs : discours, genres, textes », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 10 septembre 2014, http://calenda.org/299010