AccueilEspaces de pouvoir(s), espaces de mobilisation(s)

Espaces de pouvoir(s), espaces de mobilisation(s)

Spaces of power(s), spaces of mobilisation(s)

Séminaire doctoral monde arabe contemporain (SMAC)

Contemporary Arab World Doctoral Seminar (SMAC)

*  *  *

Publié le vendredi 19 septembre 2014 par Céline Guilleux

Résumé

Le SMAC, qui débutera le mardi 7 octobre 2014 à l'université libre de Bruxelles, est né d’une volonté de rassembler les chercheurs et doctorants travaillant sur le monde arabe contemporain. Cette année, le SMAC a pour thématique « Espaces de pouvoir(s) et espaces de mobilisation(s) ». Ce séminaire a pour ambition d’appréhender, méthodologiquement autant que concrètement, et de manière transversale, un monde arabe en pleine effervescence politique et sociale, de l’Atlantique au Golfe persique.

Annonce

Argumentaire

Le SMAC, qui débutera le mardi 7 octobre 2014 à l'Université Libre de Bruxelles, est né d’une volonté de rassembler les doctorants travaillant sur le monde arabe contemporain. Cette année, le SMAC a pour thématique « Espaces de pouvoir(s) et espaces de mobilisation(s) ». Ce séminaire a pour ambition d’appréhender, méthodologiquement autant que concrètement, et de manière transversale, un monde arabe en pleine effervescence politique et sociale, de l’Atlantique au Golfe persique.

Il s’inscrit dans une dimension résolument transdisciplinaire et interfacultaire. Des experts venus de France, de Palestine ou de Tunisie viendront en outre enrichir les séances. Subsidiairement, le SMAC ménagera des espaces d’encadrement des étudiant(e)s de 2e cycle désireux d’acquérir références, méthodes et conseils supplémentaires sur leurs travaux et mémoires. D’octobre à avril, sept séances sont prévues pour sa première année de naissance.

Le Séminaire Monde Arabe Contemporain (SMAC) est organisé à l’Université libre de Bruxelles (ULB) par Jihane Sfeir (Facultés de sciences sociales et politiques FSP, Institut d’études européennes IEE), Elisabeth Dubois (FSP/IEE), Elisabeth Vandenheede (FSP/IEE), John Nieuwenhuys (Faculté de Philo et Lettres/IEE) et Suzan Gibril (FSP/Cevipol). Le SMAC est un lieu d’expression et de confrontation théorique / méthodologique destiné aux chercheurs et étudiants. L’ambition est de créer, sur cette thématique, une plateforme de débats s’adressant d’abord aux étudiants en thèse mais également aux étudiants en Master ou à toute personne manifestant un intérêt motivé. Soutenu par la FSP, le séminaire est ouvert à tous les étudiants travaillant sur ce champ thématique. Par conséquent, ce séminaire connaitra des thématiques transversales (villes, territoires, mutations politiques, mondialisation) avec une approche transdisciplinaire (science politique, anthropologie, sociologie de la religion, histoire).

Au cours de chaque séance, un(e) doctorant(e) présentera une étude de cas (directement liée à son travail de thèse), les méthodes mobilisées, les questions relatives à son/ses terrain(s) de recherche ainsi que la théorie employée pour consolider sa problématique particulière. Des chercheurs confirmés seront invités à présenter / commenter les travaux portant sur lesdites thématiques transversales.

Enjeux méthodologiques

Sans chercher à limiter les vues du séminaire et leur développement futur, préciser son inspiration doit permettre de lui fixer un cadre :

A. Déconstruire le « Monde arabe »

Conscient que la notion de « Monde arabe » fait débat, ce séminaire fait le choix d’en exposer les tenants et aboutissants et d’en assumer les limites. Le vocable doit refléter les travaux conduits dans le présent cadre mais ne peut se prétendre univoque dans son acception. Pour plus petit dénominateur commun qu’elle représente, cette notion n’en entend pas moins rendre compte de l’hétérogénéité qu’elle sous-tend. Incidemment, la notion de « contemporanéité » invoquée dans le titre du séminaire désigne par convention la période s’étendant de la chute de l’empire ottoman à l’époque actuelle.

B. Contre l’antienne dichotomique « modernité vs. tradition »

La notion de « Printemps arabe » annonçant, dans une interprétation largement étendue, le « tournant démocratique » du Maghreb et du Machrek – sur le modèle d’un libéralisme politique occidental pourtant déclinant – a occulté les contestations concomitantes, en Europe et en Amérique du nord, à l’encontre du capitalisme mondial. En ce sens, le séminaire entend explorer les représentations du capitalisme financier et du pouvoir néo-libéral ainsi que les récupérations de la contestation arabe par l’altermondialisme.

C. Restaurer le temps long

Quatre ans après l’immolation de Mohamed Bouazizi, un certain recul devient envisageable vis-à-vis des bouleversements qui s’en sont suivis. Il s’agirait de réhabiliter le temps long dans l’analyse des facteurs du changement ainsi que des forces d’inertie dans le monde arabe. En même temps que l’approche temporelle élargit le champ de l’analyse, l’ambition épistémologique du séminaire est de rendre compte de la polysémie des concepts évoqués.

D. Analyse compréhensive

La démarche heuristique qui découle du point précédent en appelle à exposer la façon dont les acteurs mobilisent les concepts de « néolibéralisme » ou de lutte « antiimpérialiste » – à l’épreuve de référents politiques, économiques, culturels ou religieux subjectifs – afin de les ramener à une proportion exploitable sur le plan scientifique. Les études de cas mobilisées tout au long du séminaire permettront d’évaluer la capacité de formules souvent détournées à constituer le fondement d’un cadre conceptuel valide, ou à façonner à leur tour la réalité du terrain.

Programme

L’aperçu qui suit est destiné à exposer le détail des sujets développés au cours des deux premiers quadrimestres de l’année académique 2014-2015.

Le calendrier des séances fait l’objet d’aménagements à cette heure. Les dates exactes du second quadrimestre seront communiquées ultérieurement sur la plateforme SMAC en ligne, à l’adresse suivante : <http://www.iee-histoire.eu/fr/calendrier.html>.

Premier quadrimestre (15 septembre 2014 - 31 janvier 2015)

Séance 1 (mardi 7 octobre)

Séance d’introduction – Elisabeth Vandenheede

Chercheur invité : Prof. Philippe Droz-Vincent (IEP Grenoble)

La séance d’accueil est l’occasion de présenter le séminaire, de confirmer les inscriptions, d’identifier le fil rouge des diverses rencontres à venir et d’enregistrer les attentes des intervenants et participants.

Philippe Droz-Vincent ouvrira le séminaire en commentant les méthodes d’analyse des espaces de pouvoirs, à travers l’étude de cas du rôle des armées. La suite de la séance est consacrée à l’analyse des territoires urbains dédiés à la mondialisation dans les pays rentiers du Golfe. L’étude de cas porte sur les Emirats Arabes Unis et plus spécifiquement la ville de Dubaï, en tant que pionnière du développement des zones franches et en tant que terrain de recherche.

Séance 2 (mardi 21 octobre)

International Pro-Palestinian Activism in Perspective – Amro Sadeldeen (GEM) et John Nieuwenhuys – Chercheur invité : Prof. Abaher El Sakka (Birzeit University)

Cette séance en anglais porte sur l’activisme pro-palestinien dans une perspective globale : selon l’époque et le lieu, la cause palestinienne a été soutenue/instrumentalisée par différents groupes et a vu son répertoire modifié. Une méthode résolument interdisciplinaire doit permettre un état des lieux actuel à la lumière du passé récent, tant dans un approche sociale qu’institutionnelle.

Pro-Palestinian activism has spread worldwide. Depending on the time and location, it has been supported/used by different groups and embraced diverse sets of action. A fitting methodology drawing upon political science, sociology and history, demands that a look be cast on the recent past, at the crossroad between grassroots and institutional outlooks.

Séance 3 (mardi 2 décembre)

Présentations des étudiants en Master

La possibilité est offerte aux étudiants des cours SOCAD506, ORIEB435 et HISTO402, de bénéficier d’un encadrement de leurs travaux. Ils présenteront l’état du mémoire de fin d’études lié à la thématique du séminaire. Les organisateurs seront particulièrement sensibles à la problématisation ainsi qu’à la faculté des candidats de dégager systématiquement les enjeux méthodologiques du projet. Les étudiants doivent soumettre une proposition de 500 mots avant le 04 novembre 2014 à <smarabec@gmail.com>, avec en objet l’intitulé : « contribution étudiant ».

Séance 4 (mardi 9 décembre)

Géographie urbaine : nouvelles politiques arabes – Jihane Sfeir – Chercheur invité : Eric Verdeil (CNRS/IEP Lyon)

Cette session concerne les enjeux politiques des nouvelles pratiques d’urbanisme dans le monde arabe, à travers une série d’études de cas. Consacrée à l’intervention de chercheurs invités, la rencontre est notamment susceptible d’intéresser les étudiants en architecture de La Cambre-Horta dans la perspective d’un dialogue transdisciplinaire.

Second quadrimestre (02 février 2015 – 27 juin 2015)

Séance 5

Reconfiguration postrévolutionnaire des espaces universitaires – Elisabeth Dubois – Chercheur invité : Prof. Kmar Bendana (Université de la Manouba)

Au croisement de la sociologie du militantisme, des études postcoloniales et des gender studies, cette séance entend se pencher sur l'articulation des catégories d'analyse mobilisables à partir d'un terrain ethnosociologique. En particulier, l’étude de cas concerne les mobilisations syndicales estudiantines dans la Tunisie post-Ben Ali.

Séance 6

Types de mobilisations collectives – Suzan Gibril

Les groupes ultras égyptiens sont des cellules organisées dédiant leur vie au soutien de leur club de football. Davantage que de simples supporters, ils semblent aujourd’hui être devenus de véritables acteurs politiques. Leur répertoire d’action constitue le cas d’étude de cette séance plus largement consacrée à la mobilisation collective.

Séance 7

Présentations des étudiants en Master

La même possibilité qu’au premier quadrimestre est offerte aux étudiants en Master. Les candidats doivent soumettre une proposition de 500 mots avant le 28 février 2015 à <smarabec@gmail.com>, avec en objet l’intitulé : « contribution étudiant ».

La fin de la séance de clôture constituera l’occasion de faire le point sur l’année académique écoulée, la possible reconduite du séminaire ainsi que sa forme future.

Inscriptions

Les inscriptions sont attendues dans les meilleurs délais à l’adresse <smarabec@gmail.com> ou sur le site de l’IEE (onglet évènements). Veuillez joindre quelques lignes sur vos centres d’intérêt, recherches en cours et motivation.

Les informations ainsi que les reading lists pour chaque séance seront disponibles prochainement sur le site de l’IEE :

Elles seront également confirmées par courriel. La langue du séminaire est le français, ce qui n’exclut pas l’usage de l’anglais dans le cadre d’interventions / présentations ponctuelles.

Le séminaire se fera à l’heure du déjeuner de 12h à 15h. La commande des sandwiches nécessite l’inscription préalable des participants.

Organisateurs

  • Elisabeth Vandenheede, ULB/FSP, boursière Mini-Arc
  • Elisabeth Dubois, ULB/FSP, boursière FNRS
  • Suzan Gibril, ULB/FSP, boursière FNRS
  • John Nieuwenhuys, ULB/IEE, doctorant - assistant

Lieux

  • Salle Kant (rez-de-chaussée) - 39, avenue Roosevelt
    Bruxelles, Belgique (1050)

Dates

  • mardi 07 octobre 2014
  • mardi 21 octobre 2014
  • mardi 02 décembre 2014
  • mardi 09 décembre 2014

Mots-clés

  • monde arabe, espace, pouvoir, mobilisation, urbanisme

Contacts

  • Elisabeth Dubois
    courriel : edubois [at] ulb [dot] ac [dot] be
  • Elisabeth Vandenheede
    courriel : evdheede [at] ulb [dot] ac [dot] be
  • John Nieuwenhuys
    courriel : jonieuwe [at] ulb [dot] ac [dot] be

Source de l'information

  • Elisabeth Vandenheede
    courriel : evdheede [at] ulb [dot] ac [dot] be

Pour citer cette annonce

« Espaces de pouvoir(s), espaces de mobilisation(s) », Séminaire, Calenda, Publié le vendredi 19 septembre 2014, http://calenda.org/299483