AccueilAltérités, différences et résonances. La pensée de Simone Weil : un lieu de rencontres

Altérités, différences et résonances. La pensée de Simone Weil : un lieu de rencontres

Otherness, differences and resonances. The thought of Simone Weil: a site of encounter

*  *  *

Publié le lundi 29 septembre 2014 par Elsa Zotian

Résumé

Ce colloque tentera d’explorer certains métissages et alliances façonnés dans la pensée de Simone Weil afin d’en interroger la fécondité, mais aussi les risques. Que ce soit au travers de la notion de force, de pesanteur, de nécessité ou, au contraire, de la métaphysique du bien surnaturel et de son corollaire, l’attention, il s’agira d’interroger la manière dont la philosophie de Simone Weil est enchâssée dans une pensée politique qui, il nous semble, dévoile une anthropologie double : à la fois antique et moderne ; à la fois sacrée et profane ; à la fois politique et impolitique. La pensée de Simone Weil, comme lieu de rencontres entre concepts et notions qui sont parfois en tensions, ne nous invite-t-elle pas à réfléchir depuis un point d'altérité auquel nous confronte sans cesse notre rapport au monde présent ?

Annonce

Le laboratoire de changement social et politique (LCSP, axe « Théorie sociale et pensée politique », université Paris Diderot) a le plaisir de vous inviter au colloque « Altérités, différences et résonances. La pensée de Simone Weil : un lieu de rencontres », qui aura lieu à l’Université Paris Diderot les 2 et 3 octobre prochain.

Argumentaire

Dans ce colloque, nous proposons de réfléchir ensemble la globalité de l’œuvre de Simone Weil (1909-1943), au travers des tensions, des contradictions et des dualités qui en font à la fois la richesse et l’originalité. Cette pensée ne peut-elle être considérée comme un lieu particulièrement riche de rencontres improbables mais fructueuses pour nos interrogations contemporaines ? Philosophe empruntant une multitude de sillons et d’intuitions, Weil se permet des dialogues peu communs (par exemple, entre l’Iliade et le Nouveau Testament ; entre l’hindouisme et le gnosticisme ; entre la résistance et le consentement ; entre le matérialisme et le bien platonicien ; entre Marx et Pythagore, etc.).

L’originalité de la pensée weilienne tient non seulement à l’élaboration de mise en relations souvent inédites et parfois contradictoires, mais révèle également une continuité de l’œuvre et une harmonie de pensée. Ainsi, il ne s’agira pas simplement de mentionner les tensions de l’œuvre de Weil, mais d’observer de quelle manière il s’en dégage aussi une cohérence. Et d'évaluer de quelle manière cette cohérence prend à contre emploi bien des philosophèmes reçus aujourd'hui comme des évidences.

Ce colloque tentera d’explorer certains métissages et alliances façonnés dans la pensée de Weil afin d’en interroger la fécondité, mais aussi les risques. Que ce soit au travers de la notion de force, de pesanteur, de nécessité ou, au contraire, de la métaphysique du bien surnaturel et de son corolaire, l’attention, il s’agira d’interroger la manière dont la philosophie de Simone Weil est enchâssée dans une pensée politique qui, il nous semble, dévoile une anthropologie double : à la fois antique et moderne ; à la fois sacrée et profane ; à la fois politique et impolitique. La pensée de Weil, comme lieu de rencontres entre concepts et notions qui sont parfois en tensions, ne nous invite-t-elle pas à réfléchir depuis un point d'altérité auquel nous confronte sans cesse notre rapport au monde présent ?

Programme

2 octobre 2014

9h45 : Mot de bienvenue

10h00 : Dialogues avec Simone Weil

  • 10h00-10h30 : En marge du monde : Simone Weil et Hannah Arendt
    Sophie Cloutier, Université Saint-Paul
  • 10h30 - 11h00 : La souffrance,  l'amour et le réel. Flora Tristan et Simone Weil
    Martine Leibovici, Université Paris Diderot
  • 11h00 – 11h30 : Totalitarisme et « religions séculières »,  S. Weil en débat avec R. Aron, H. Arendt et E. Voegelin
    Emmanuel Gabellieri, Université Catholique de Lyon

Pause

11h45 – 13h15 : Période de discussion autour des présentations

Déjeuner

14h30 : Politique et liberté

  • 14h30 – 15h00 : La politisation de la pensée
    Valérie Gérard, CPEG Fénelon
  • 15h00 – 15h30 : Attention et émancipation
    Sophie Bourgault, Université d’Ottawa
  • 15h30 – 16h00 : Méditation sur le malencontre
    Julie Daigle, Université d’Ottawa

Pause

16h15 – 17h30 : Discussion autour des présentations

3 octobre 2014

10h00 : Aisthesis et poiesis

  • 10h00 – 10h30 : Repenser l'expérience esthétique avec Simone Weil
    Nicolas Poirier, Professeur certifié de Philosophie au Lycée Montesquieu de Herblay
  • 10h30 – 11h00 : Le sentiment du tragique chez Simone Weil
    Pascale Devette, Université Paris Diderot, Université d’Ottawa
  • 11h00 – 11h30 : La langue blessée de Weil et de Chrétien/ Wounded Language in Weil and Chrétien
    Rebecca Rozelle-Stone, University of North Dakota

Pause

11h45 – 13h00 : Période de discussion autour des présentations

Déjeuner

14h15 : Carrefours de la pensée, carrefours de l’expérience

  • 14h15 – 14h45 : L’Enracinement de Simone Weil, entre témoignage chrétien et religion civile
    Michel Narcy, CNRS, Villejuif
  • 14h45 – 15h15 : Simone Weil antimoderne, modérément moderne ou altéromoderne ?
    Robert Chenavier, Président de l’association pour l’étude de la pensée de Simone Weil

Pause

15h30 – 16h30 : Discussion autour des présentations

Mot de remerciement

Lieux

  • Bâtiment Olympe de Gouges, Mezzanine, salle M 019 - Place Paul Ricœur, rue Albert Einstein
    Paris, France (75013)

Dates

  • jeudi 02 octobre 2014
  • vendredi 03 octobre 2014

Mots-clés

  • Simone Weil, pensée politique, violence, émancipation, tragique, esthétique, expérience, subjectivation, spiritualité, civilisation

Contacts

  • Pascale Devette
    courriel : pascale [dot] devette [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Pascale Devette
    courriel : pascale [dot] devette [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Altérités, différences et résonances. La pensée de Simone Weil : un lieu de rencontres », Colloque, Calenda, Publié le lundi 29 septembre 2014, http://calenda.org/300559