AccueilMutations de la ville saharienne

Mutations de la ville saharienne

Mutations of the Saharan city

Approches croisées sur le changement social et les pratiques urbaines

Comparative approaches to social change and urban practices

*  *  *

Publié le lundi 06 octobre 2014 par Elsa Zotian

Résumé

Ce colloque aborde la question des mutations sociales qui sont en œuvre dans les villes sahariennes. L’urbanisation de ces dernières années atteste de la vitalité d’un phénomène bouleversant en profondeur les modes de vie, les structures sociales et les économies oasiennes. Lieux de nouvelles urbanités où les liens sociaux se recomposent, elles sont traversées par des tensions qui tiennent tant aux contextes locaux, aux conflits régionaux, qu’à celui de la globalisation. Le colloque permettra de faire le point sur les recherches en cours et réfléchira sur de nouvelles pistes de recherche. Les différents champs disciplinaires s’intéressant à la ville seront convoqués pour permettre une présentation, une confrontation, un croisement des différentes approches.

Annonce

Programme

Ce colloque aborde la question des mutations sociales qui sont en œuvre dans les villes sahariennes. L’urbanisation de ces dernières années atteste de la vitalité d’un phénomène à la fois rapide et massif bouleversant en profondeur les modes de vie, les structures sociales et les économies oasiennes. Les villes sont les lieux de nouvelles urbanités et les liens sociaux se recomposent. Elles sont traversées par des tensions qui tiennent tant aux contextes locaux, aux conflits régionaux, qu’à celui de la globalisation. 

Produit des transformations de la société, celle du Sahara et celle des États dont le Sahara fait partie, la ville est elle-même génératrice de profondes mutations agissant aussi bien au niveau de l’ordre spatial, de l’architecture, de l’organisation sociale, des modes de vie.

La population des villes est de plus en plus hétérogène (origines géographiques, profils sociaux) et  les besoins et les revendications prennent des formes diversifiées. De nouvelles urbanités émergent, issues des pratiques quotidiennes des différents groupes sociaux qui font et vivent la ville. Comprendre ces nouvelles urbanités, c’est rentrer de plain-pied dans l’étude des vécus urbains, des tensions et des territorialités qu’expriment les groupes et les individus qui habitent et transitent dans les villes, qui font la ville « par le bas » et qui renouvellent ses relations avec l’extérieur.

En prenant comme point d’appui les travaux qui ont été réalisés ses dernières années sur les villes du Sahara, le colloque permettra de faire le point sur les recherches en cours et réfléchira sur de nouvelles pistes de recherche. Les différents champs disciplinaires s’intéressant à la ville seront convoqués pour permettre une présentation, une confrontation, un croisement des différentes approches.

Les grands axes du colloque

I – Villes au Sahara ou villes sahariennes ?

Anciennes oasis qui longtemps ont été au cœur du commerce caravanier, les mutations en cours ont profondément transformé leur statut, leurs structures spatiales et sociales, leur économie et leurs modes de vie. Comment logiques globales et logiques locales se combinent-elles ?  Qu’est-ce qui fait la spécificité de ces villes aujourd’hui ?

II – Pratiques urbaines, mobilités, territorialités

Cet axe interrogera le rapport ville et urbanités à l’aune des différentes échelles des mobilités spatiales : déplacements quotidiens, pratiques des espaces publics, itinéraires et pérégrinations urbaines, mobilités résidentielles.

Comment les individus et les groupes sociaux négocient-ils leur ancrage social et urbain (mixité sociale, quartiers de l’entre soi), et ce à différentes échelles et espaces d’appartenance : locale (quartiers, ville), nationale, voire transnationales ?

Quels sont les liens entre stratégies résidentielles et affirmations des identités sociales (nature des relations et critères qui les formalisent dans la ville et définissent les appartenances) ?

Comment se revendique-t-on d’un quartier, d’un champ résidentiel, comment choisit-on son quartier, ou s’installe-t-on dans un quartier ?

III– Le lien social à l’épreuve du fait urbain et les pratiques de sociabilité

Comment les formes de lien social se transforment-elles ou se pérennisent-elles dans les urbanités actuelles ? Comment se maintiennent ou/ ou émergent de nouvelles formes de sociabilité ? Comment se transforment et/ou apparaissent de nouveaux lieux urbains et espaces publics (places, rues, cafés) en relation avec les identités sociales et locales (anonymat, mixité sociale) ? Quels rôles jouent les pratiques religieuses et quelles dimensions prennent-elles dans la construction du lien social urbain ?

IV – Mobilisation et action collective

Quelles sont les formes prises par l’action collective, les mobilisations et l’intégration dans la ville (associations, mouvements sociaux, collectifs, corporatistes dans la ville, luttes et émeutes urbaines, pouvoir local et compétitions électorales) ? Ces formes de mobilisations constituent-elles un dépassement de « l’ordre urbain » précédent ?

Conditions de soumission

Ce colloque contribuera à identifier, évaluer et mettre en perspective les travaux portant sur ces différentes problématiques. Les champs, corpus théoriques, travaux et approches méthodologiques seront dès lors variés.

Les travaux s’organiseront en plénière et en ateliers.

Le comité scientifique sera attentif aux propositions de communication portant sur ces différents axes et qui à partir d’expériences de terrain (recherches achevées ou en cours) privilégieront les approches comparatives, de synthèse et de mise en perspective. Les communications doivent être originales et pertinentes et apporteront une contribution significative d'un point de vue théorique et/ou empirique.

Les communications se feront en arabe ou en français. Un résumé doit être remis dans les deux langues (2500 caractères espaces compris).

Les projets de communication sont à envoyer en format Word :

Abdelkader KHELIFA

Khelifa.abdelkader@univ-ouargla.dz

Chaque projet de communication fera l’objet d’une évaluation par le comité scientifique du colloque.

Des demandes de précision et de révision pourront être adressées lors de la remise du projet ou après l’envoi du texte intégral.

L’accueil, l’hébergement et la restauration sont assurés par les organisateurs du colloque. Seule une personne par communication sera prise en charge.

Calendrier

  • 23 novembre 2014. Date limite de remise des soumissions de communications (titre de la communication et résumé d’une page en arabe et en français).

  • 14 décembre 2014.  Réponse du comité scientifique pour l’acceptation des communications.
  • 25 janvier 2015. Date limite d’envoi des communications (texte intégral, 30 000 caractères espaces compris)
  • 3 – 4 mars 2015.Tenue du colloque

Publication

Les communications seront publiées sous forme d’actes et seront mises en ligne.

Comité d’organisation

  • Messaoudi Keltoum - Chef du département sociologie - Université Kasdi Merbah - Ouargla
  • Abdelkader KHELIFA – Anthropoloque - Université Kasdi Merbah - Ouargla
  • Baya Bouzghraïa – Sociologue - Université Kasdi Merbah - Ouargla  
  • Sassi Aïssaoui - Sociologue –  Université Kasdi Merbah - Ouargla  
  • Rahima Chergui – Sociologue –  Université Kasdi Merbah - Ouargla  
  • Larbi Bendaoud – Sociologue –  Université Kasdi Merbah - Ouargla  
  • Dhimi Zineb – Sociologue - Université Kasdi Merbah - Ouargla  
  • Djamila Benzaf – Sociologue - Université Kasdi Merbah - Ouargla

Comité scientifique

  • Saïd Belguidoum – Sociologue,  Université Aix-Marseille – IREMAM
  • Pr. Belkacem Selatnia – Sociologue, Université Biskra
  • Oliver Pliez - Directeur de recherche, LISST – Toulouse, CNRS
  • Pr. Mohamed El Mahdi Benissa -  Sociologue, Université Kasdi Merbah - Ouargla  
  • Dr Ghania Chlighem – Sciences politiques Université Kasdi Merbah - Ouargla  
  • Dr Mohamed Sghir Koudja - Sociologue Université Kasdi Merbah - Ouargla  
  • Pr.Ahmed Remita – Sociologue,  Université Alger 2
  • Pr.Goui Bouhaniya - Sciences politiques, Université Kasdi Merbah - Ouargla  
  • Dr.Abdelkader KHELIFA – Anthropologue, Université Kasdi Merbah - Ouargla  
  • Charles Grémont – Historien,  LPED – IRD Marseille
  • Marc Côte – Géographe,  Université Aix Marseille

Contacts

  •  Abdelkader KHELIFA
    Khelifa.abdelkader@univ-ouargla.dz
    Tel/fax : +213(0)29641516
    Mob : +213(0)665031738
  • Saïd Belguidoum
    said.belguidoum@wanadoo.fr
    Tel. : (00 33) (0)6 23 94 02 97

Lieux

  • Faculté des Sciences Sociales et Humaines - Université Kasdi Merbah
    Ouargla, Algérie

Dates

  • dimanche 23 novembre 2014

Mots-clés

  • villes, Sahara, oasis , Ksour, modes de vie, urbanités

Contacts

  • Saïd Belguidoum
    courriel : said [dot] belguidoum [at] wanadoo [dot] fr
  • Abdelkader Khelifa
    courriel : khelifa [dot] abdelkader [at] univ-ouargla [dot] dz

URLS de référence

Source de l'information

  • Saïd Belguidoum
    courriel : said [dot] belguidoum [at] wanadoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Mutations de la ville saharienne », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 06 octobre 2014, http://calenda.org/300564