AccueilLes sociétés contemporaines à l’épreuve des transitions énergétiques

Les sociétés contemporaines à l’épreuve des transitions énergétiques

Contemporary societies and the challenge of energy transitions

IIe journées internationales de sociologie de l’énergie

2nd international sociology and energy days

*  *  *

Publié le jeudi 16 octobre 2014 par João Fernandes

Résumé

Dans la suite des journées de Toulouse en octobre 2012, l’UMR CNRS CITERES et le CETU ETIcS de l’université François-Rabelais de Tours souhaitent mobiliser largement les scientifiques et les acteurs d’horizons institutionnels divers autour de la thématique de l’énergie. Cette deuxième édition a pour ambition de faire le point sur les avancées scientifiques dans le champ de la sociologie de l’énergie, d’identifier les questionnements émergents et les problématiques qui restent à explorer. L’ouverture disciplinaire, par l’intervention de spécialistes d’autres champs scientifiques, devrait contribuer à alimenter la réflexion collective. Nous souhaitons aussi réserver une place aux approches filmiques et aux méthodologies qui impliquent un recours à l’image.

Annonce

Argumentaire

Les deuxièmes Journées Internationales de Sociologie de l’Énergie qui se tiendront à Tours du 1er au 3 juillet 2015 (JISE 2015) sont organisées par l’UMR CNRS CITERES et le CETU ETICS de l’Université François-Rabelais de Tours, soutenus par les CR 16, 23 et 32 de l’AISLF (Association Internationale des Sociologues de Langue Française), le RT1 de l’AFS (Association Française de Sociologie), ainsi que par l’INSIS (Institut National des Sciences de l’Ingénierie et des Systèmes) et la Cellule Énergie du CNRS. Elles visent à réunir des chercheurs en sciences sociales dont les travaux contribuent à la connaissance des phénomènes sociaux liés à l’énergie, qu’il s’agisse de sociologues travaillant cette thématique à partir de leurs champs disciplinaires respectifs, de chercheurs qui utilisent les approches et/ou les méthodologies de la sociologie pour étudier spécifiquement l’objet énergie, ou encore de professionnels qui s’interrogent sur l’aspect social de l’énergie au travers d’une démarche réflexive. Le colloque fera aussi une place particulière aux jeunes chercheurs, ainsi qu’aux doctorants qui sont invités à présenter leurs recherches en cours ou achevées.
L’angle proposé pour articuler ces contributions est celui du processus de changement socio-énergétique à l’œuvre aujourd’hui, désigné depuis quelques années dans le débat public sous le vocable de « transition énergétique ». Dans le cadre de ces journées, nous préférons employer le pluriel afin d’insister sur la diversité des conceptions du changement, voire la conflictualité d’un processus qui met en jeu de très nombreuses catégories d’acteurs, des contextes, des marchés et des enjeux multiples. Il s’agira d’une part, de mettre en lumière la manière dont les sociétés contemporaines sont transformées à toutes les échelles (quotidienne, organisationnelle et politique) par les injonctions de changement en matière d’énergie, et d’autre part, comment les pratiques et les mobilisations des acteurs interrogent et font émerger des alternatives aux projets de transition énergétique tels qu’ils sont conçus par les décideurs.
Les recherches en sociologie suscitent désormais de très fortes attentes compte tenu des impasses émanant d’une vision exclusivement technico-économique des ressorts du changement. Au-delà de l’objectif purement scientifique de cette manifestation, il s’agit également de donner à voir les thématiques et les résultats des recherches aux porteurs d’une demande  de connaissances sociales relatives aux enjeux sociaux de l’énergie. L’intention est de susciter des rencontres entre les chercheurs et les acteurs, afin de favoriser l’interpellation croisée des problématiques scientifiques et des dilemmes de l’action.

Les JISE 2015 s’articuleront autour de plusieurs thématiques prioritaires qui restent néanmoins ouvertes. 

Modalité de soumissions des contributions scientifiques 

Cet appel à communication est ouvert aux chercheurs, doctorants, enseignants-chercheurs, ainsi qu’aux acteurs opérationnels et institutionnels. Les communications orales pourront se faire en français ou en anglais (service de traduction simultanée).

Les propositions de contributions n’excéderont pas une page (3000 signes, espaces compris).

Les propositions devront mentionner dans l’ordre suivant :

  • Le nom et le prénom du communicant ou des communicants, ainsi que la structure de rattachement (Institution, entreprise, etc.).
  • Le titre de la communication
  • 5 mots clés
  • L’axe ou les axes concernés
  • Le résumé de la communication
  • Une brève biographie (avec le cas échéant référence d’une ou deux publications)

Il est demandé d’utiliser la police Arial en 12 points (interlignes simples) et de fournir le texte sous forme de deux fichiers, l’un au format Word, l’autre au format PDF, qui seront nommés par le nom de famille du 1er auteur.

Les communicants doivent impérativement fournir une version française et une version anglaise. Les propositions seront envoyées

avant le 15 novembre 2014

à : jise@univ-tours.fr

Les auteurs seront informés de l’avis du comité scientifique dans la deuxième quinzaine de décembre 2014. Afin de préparer au mieux les tables rondes et les ateliers, les auteurs retenus devront adresser le texte de leur communication avant le 31 mai 2015.

Les interventions seront enregistrées ou filmées et seront susceptibles d’être diffusées sur le site Internet dédié aux JISE 2015.

Appel à publications

Une publication sous forme d’ouvrage est prévue à l’issue des JISE 2015. Les modalités de soumission des contributions sous forme d’articles seront précisées très prochainement. Les propositions de publications sous forme de résumés (ou d’articles complets) devront parvenir impérativement avant le 10 janvier 2015 avec une réponse du comité scientifique mi-avril 2014, les articles complets devront parvenir avant le 15 juin 2015 pour pouvoir être pris en compte.

Comité scientifique

  • Nadjma AHAMADA (CRIGEN, GDF-SUEZ) 
  •  Françoise BARTIAUX (Centre de recherche en démographie et sociétés, Université de Louvain-la-Neuve, Belgique) 
  •  Jérôme BOISSONNADE (UMR CNRS 7218 LAVUE, Université du Littoral, Côte d’Opale) 
  •  Gérald BRONNER (UMR CNRS 8236 Laboratoire Interdisciplinaire des Energies de Demain, Université Paris Diderot Paris 7) 
  •  Christophe DEMAZIÈRE & Mathilde GRALEPOIS (UMR CNRS 7324 CITERES, Université François-Rabelais, Tours) 
  •  Alain GRAS (CETCOPRA, Université Paris I Panthéon-Sorbonne) 
  •  Katrin GROSSMANN (Centre de recherche sur l’environnement Helmhotz, Leipzig, Allemagne) 
  •  Simon GUY (School of Environment, Education and Development, Université de Manchester, Angleterre) 
  •  Pauline LAVAGNE D’ORTIGUE (Département Recherche, Saint-Gobain) 
  •  François MÉNARD (PUCA) 
  •  Nadine MICHAU (UMR CNRS 7324 CITERES, Université François-Rabelais, Tours) 
  •  Chris PICKVANCE (Université de Kent, Canterbury, Angleterre) 
  •  Gordon WALKER (Dynamics of Energy, Mobility and Demand), Université de Lancaster, Angleterre).

Comité d’organisation

  •  Christèle ASSEGOND 
  •  Céline ASSEGOND 
  •  Jean-Philippe FOUQUET (CETU ETIcS, Université François-Rabelais, Tours) 
  •  Bernard BURON 
  •  Lydia SEABRA-KERMOAL 
  •  Françoise SITNIKOFF (UMR CNRS 7324 CITERES, Université François-Rabelais, Tours) 
  •  Christophe BESLAY (Bureau d’Études Sociologiques BESCB, Toulouse) 
  •  Gaëtan BRISEPIERRE (Bureau d’Étude GBS, Paris) 
  •  Dominique DESJEUX (UMR CNRS 196 CEPED, Université Paris Descartes) 
  •  Émilie FAIRIER (doctorante, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines) 
  •  Charles GADÉA (UMR CNRS 8533 IDHES, Université Nanterre - Paris X) 
  •  Hélène SUBRÉMON (UMR CNRS 8134 LATTS, École des Pont Paris Tech) 
  •  Marie-Christine ZÉLEM (UMR CNRS 5044 CERTOP, Université Toulouse II - Le Mirail).

Lieux

  • 3 rue des Tanneurs
    Tours, France (37)

Dates

  • samedi 15 novembre 2014

Mots-clés

  • politiques publiques et territoire, bâtiments et mode d’habiter, transports et mobilité, socio-économie de l’énergie, travail et groupes professionnels, mobilisation et concertation

Contacts

  • Bernard Buron
    courriel : bernard [dot] buron [at] univ-tours [dot] fr

Source de l'information

  • Bernars Buron
    courriel : bernard [dot] buron [at] univ-tours [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les sociétés contemporaines à l’épreuve des transitions énergétiques », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 16 octobre 2014, http://calenda.org/301410