AccueilProcessus de création et archives du spectacle vivant

Processus de création et archives du spectacle vivant

Manque de traces ou risque d'inflation mémorielle ?

*  *  *

Publié le vendredi 03 octobre 2014 par Elsa Zotian

Résumé

La récente émergence des études sur la mémoire et la réévaluation des liens entre histoire et mémoire sont concomitantes du renouvellement de la nature et des usages des archives. Caractérisé par la nature événementielle d’un art qui survit dans la mémoire de ses témoins et de ses praticiens, le champ des études théâtrales est particulièrement concerné par ces mutations. Bien plus, la mise en avant depuis les années 1960 de la dimension performative de certaines créations – qui se présentent comme processus plutôt que comme œuvres achevées – a  pu inciter les chercheurs à renouveler les outils et les données qu’ils mobilisent pour les appréhender. Ce mouvement implique un élargissement important des sources considérées comme nécessaires pour rendre compte du processus de création, sources que le chercheur peut non seulement recueillir mais aussi susciter en utilisant divers modes d’enregistrement et de captation. Il est désormais possible de participer à une vaste collecte de traces de multiples sortes, voire de procéder à la constitution d’une documentation qui semble avoir un « devenir » d’archives, que la mémoire numérique permet de stocker, apparemment sans limites. Une crise liée à cette nouvelle possibilité risquerait alors de s’ajouter à la première évolution ; l’apparition de nouveaux outils suscitant un risque d’inflation mémorielle interrogeant la notion même de conservation du passé. Pour répondre à ces questions toutes liées aux conditions de possibilité et aux modalités de l'archivage du geste créateur, nous convoquerons les approches génétique, historiographique, philosophique, épistémologique, intermédiale et esthétique.

Annonce

Présentation

La récente émergence des études sur la mémoire et la réévaluation des liens entre histoire et mémoire sont concomitantes du renouvellement de la nature et des usages des archives. Caractérisé par la nature événementielle d’un art qui survit dans la mémoire de ses témoins et de ses praticiens, le champ des Études théâtrales est particulièrement concerné par ces mutations. Bien plus, la mise en avant depuis les années 1960 de la dimension performative de certaines créations – qui se présentent comme processus plutôt que comme œuvres achevées – a  pu inciter les chercheurs à renouveler les outils et les données qu’ils mobilisent pour les appréhender. Ce mouvement implique un élargissement important des sources considérées comme nécessaires pour rendre compte du processus de création, sources que le chercheur peut non seulement recueillir mais aussi susciter en utilisant divers modes d’enregistrement et de captation. Il est désormais possible de participer à une vaste collecte de traces de multiples sortes, voire de procéder à la constitution d’une documentation qui semble avoir un « devenir » d’archives, que la mémoire numérique permet de stocker, apparemment sans limites. Une crise liée à cette nouvelle possibilité risquerait alors de s’ajouter à la première évolution ; l’apparition de nouveaux outils suscitant un risque d’inflation mémorielle interrogeant la notion même de conservation du passé.

Pour répondre à ces questions toutes liées aux conditions de possibilité et aux modalités de l'archivage du geste créateur, nous convoquerons les approches génétique, historiographique, philosophique, épistémologique, intermédiale et esthétique.

Programme

Mercredi 15 octobre 2014 – Nature et usage des archives

Lieu : Archives départementales

9h00 – 13h00 : Quels lieux pour quelles archives ?

Modération : Jean-Marc Larrue (PR en études théâtrales – Université de Montréal)

  • 9h00 : Accueil
  • 9h30 : Mot du président de l’université Rennes 2 – Présentation du colloque
  • 10h00 : Conférence inaugurale – Claude Jeay (Directeur des Archives départementales d'Ille-et-Vilaine) Classer et conserver les archives du spectacle : une nouvelle pratique d’archivage ? 
  • 10h45 : Discussion
  • 11h00 : Pause
  • 11h30 : Joël Huthwohl (Directeur du département des Arts du spectacle de la BNF – Bibliothèque nationale de France) : L’archive à l’insu du créateur ?
  • 11h50 : André Derval (Directeur des Collections à l’IMEC – Institut Mémoires de l’édition contemporaine) : L’archive comme non-trace d’une non-création
  • 12h10 : Marion Denizot (MCF-HDR en études théâtrales – Université Rennes 2) : Des archives « héritées » aux archives « fabriquées » : de nouvelles sources pour l’histoire du spectacle ?
  • 12h30 : Discussion

13h00 : Buffet aux Archives départementales

14h00 – 16h00 : Nouvelles sources, nouvelles archives ?

Modération : Rémy Besson (Post-doctorant en études cinématographiques  – Université Toulouse II) et Séverine Leroy   (Doctorante en études théâtrales et Ingénieur d’étude – Université Rennes 2)

  • 14h00 : Installation-performance par Au bout du plongeoir (François Possémé, Benoît Gasnier)
  • 14h30 : Léonor Delaunay (Administratrice de la Société d’Histoire du Théâtre) : L’archive ou l’art d’investir
  • 14h50 : Alice Folco (MCF en arts du spectacle – Université Stendhal-Grenoble 3) : De l’intérêt des sources non artistiques pour penser le geste créateur : archives municipales et décoration théâtrale
  • 15h10 : Mathilde Dumontet (Doctorante en études théâtrales – Université Rennes 2) : Le chercheur producteur de traces : les écrits d’Odette Aslan sur les mises en scène de Roger Blin
  • 15h30 : Discussion
  • 16h00 : Pause

16h30 – 19h00 : Du témoignage à l’archive

Modération : Sophie Lucet (PR en études théâtrales – Université Rennes 2)

  • 16h30 : Marion Chénetier (MCF en études théâtrales – Université François-Rabelais de Tours) : Paroles et écrits de l’acteur vivant : un corpus utopique
  • 17h00 : Dialogue avec Dominique Reymond animé par Marion Chénetier et David Tuaillon : Autour de ses Journaux de répétitions avec Klaus Michael Grüber et Antoine Vitez
  • 18h00 : Dialogue avec Olga de Soto animé par Bénédicte Boisson :

Autour de Histoire(s) et de Débords / Réflexions sur La Table verte

  • 20h00 Dîner du colloque au restaurant Le Galopin, 21 Avenue Janvier (Métro Gare)

Jeudi 16 octobre 2014 – Théories et pratiques : « à l’école de la création  » ?

Lieu : Université Rennes 2 – Amphi L3

9h30 – 12h30 : Archives et intermédialité

Modération : Bénédicte Boisson (MCF en études Théâtrales – Université Rennes 2)

  • 9h30 : Jean-Marc Larrue (PR en études théâtrales) – Université de Montréal) : Archives, intermédialité et théâtre
  • 9h50 : Rémy Besson (Post-doctorant en études cinématographiques – Université de Toulouse II) : Archives, intermédialité et numérique 
  • 10h10 : Marc-Antoine Lévesque (Doctorant en études cinématographiques – Université de Montréal) : Archives, intermédialité et audio-visuel
  • 10h30 : Discussion
  • 10h45 : Pause
  • 11h00 : Nathanaël Wadbled (Doctorant en Muséologie, Médiation, Patrimoine – Université du Québec) : La présence et le corps différés de l'artiste : exposer des performances au MoMA
  • 11h20 : Pauline Bouchet (Docteure en études théâtrales – UQAM/Paris 3) : Quand l’auteur s’archive en ligne : blog et inflation de l’auto-archivage en ligne (Québec/France)
  • 11h40 : Julie Gothuey (Doctorante en Arts – Université de Lorraine) : Josef Nadj/Thierry Thibaudeau : création vidéo et mémoire à l’œuvre
  • 12h00 : Discussion

12h30-14h00 : Déjeuner au Métronome

14h00 – 17h30 : Observer les processus de création

Modération : Delphine Lemonnier-Texier (MCF en études anglophones – Université Rennes 2)

  • 14h00 : Conférence inaugurale : Gay McAuley (PR honoraire en performance studies – Université de Sydney, Australie): Observation et analyse du processus de création théâtrale : l’apport de l’ethnographie
  • 14h45 : Discussion
  • 15h00 : Pause
  • 15h30 : Josette Féral (PR en études théâtrales – Paris 3) : Paroles d’artiste, du témoignage au film
  • 16h15 : Sophie Proust (MCF en arts de la scène – Université Lille 3) : De l’usage concret de la prise de notes dans les répétitions
  • 16h35 : Discussion
  • 16h50 : Vernissage de l’exposition “Portraits de répétitions”, photographies de Sophie Proust, Hall L
  • 17h00 : Pause
  • 17h20 : Eleni Papalexiou (MCF en études théâtrales – Université du Péloponnèse) : L’archive théâtrale de la Socìetas Raffaello Sanzio : un pèlerinage sur la matière
  • 17h40 : Gabriele Sofia (Enseignant contractuel au département de cinéma et théâtre – Université Paul Valéry Montpellier 3) : Créer des archives sur la genèse de l’entraînement physique. Le « training project » réalisé par les Odin Teatret Archives
  • 18h00 : Discussion
  • 19h00 : Buffet au TNB

20h30-22h30 : Filmer les processus de création 

Espace Ouest France, 38 rue du Pré Botté (Métro république)

Modération : Marion Denizot (MCF-HDR en études théâtrales – Université Rennes 2)

  • Stéphane Metge : dialogue avec Jean Cléder
  • Éric Darmon : dialogue avec Sophie Lucet
  • Marie-Pierre Bousquet et Greg Germain : dialogue avec Sophie Lucet

Vendredi 17 octobre 2014 – Théories et pratiques : « à l’école de la création » ?

Lieu : Université Rennes 2 – amphi L3

9h00 – 12h30 : Dispositifs  d’archivage autour de la création

Modération : Sophie Proust (MCF en études Théâtrales – Université Lille 3)

  • 9h00 : Jean-Marc Larrue (PR en études théâtrales – Université de Montréal), Rémy Besson (Post-doctorant en études cinématographiques – Université de Toulouse II) : Les archives Dora Wasserman
  • 9h30 : Clarisse Bardiot (MCF en études théâtrales – Université de Valenciennes) : Les artistes et leurs équipes, premiers conservateurs des œuvres scéniques
  • 10h00 : Joëlle Le Marec (PR en information et communication – Université Paris Diderot), Nicolas Sauret (Responsable des projets média et éditorialisation de l’IRI – Institut de recherche et d‘innovation du Centre Pompidou) : Spectacle en ligne(s) : les médiations d'un archivage des répétitions dans le spectacle vivant
  • 10h30 : Pause
  • 11h00 : Robert Faguy (Directeur du LANTISS – Université de Laval) : Archiver l’expérience théâtrale : de la captation au dispositif de diffusion numérique
  • 11H30 : Sophie Lucet (PR en études théâtrales – Université Rennes 2), Séverine Leroy (Doctorante en études théâtrales – Université Rennes 2) : La Fabrique du spectacle
  • 12h00 : Inauguration de La Fabrique du spectacle, portail numérique sur la captation des processus de création (UOH – Rennes 2)
  • 12h30: Déjeuner au Métronome

14h00 – 16h30 : Quelles mémoires de la création ?

Modération : Brigitte Prost (MCF en études théâtrales – Université Rennes 2)

  • 14h00 : Béatrice Picon Vallin (Directrice de recherches émérite – CNRS) : Approche des archives d'une troupe et d'une œuvre : les archives du Théâtre du Soleil
  • 14h20 : David Tuaillon (Docteur en arts du spectacle – Université Bordeaux 3) : La rançon de l’éphémère : que reste-t-il de la création des Pièces de guerre 15 ans après ? Quelles mémoires ? Quelles archives ?
  • 14h40 : Discussion
  • 15h00 : Pause
  • 15h30 : Aline Venneman (Docteure en études germaniques et en arts du spectacle, PR agrégée – Lycée Lambert, Mulhouse) : La scène-archive. Quand le théâtre invente sa propre mémoire
  • 15h50 : Isabelle Barberis (MCF en arts du spectacle – Université Paris Diderot), Emmanuelle Raynaut (performeuse) : De l'archive matérielle à l'archive subliminale : liminarités du document dans la recherche-création d'Emmanuelle Raynaut
  • 16h10 : Discussion
  • 16h30 : Synthèse et conclusion
  • 17h00 : Fin

Lieux

  • Archives départementales d'Ille-et-Vilaine
    Rennes, France (35)

Dates

  • mercredi 15 octobre 2014
  • jeudi 16 octobre 2014
  • vendredi 17 octobre 2014

Mots-clés

  • archive, processus de création, spectacle vivant

Contacts

  • Sophie Lucet
    courriel : colloque [dot] theatre [dot] rennes2 [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Sophie Lucet
    courriel : colloque [dot] theatre [dot] rennes2 [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Processus de création et archives du spectacle vivant », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 03 octobre 2014, http://calenda.org/301724