AccueilVariation du français dans le monde : quelle place dans l'enseignement ?

Variation du français dans le monde : quelle place dans l'enseignement ?

The variation of French in the world: what place for teaching?

*  *  *

Publié le mardi 21 octobre 2014 par Céline Guilleux

Résumé

À l’occasion de la sortie du Dictionnaire des régionalismes de Rhône-Alpes (à paraître aux éditions Champion), l’Institut Pierre Gardette (Université Catholique de Lyon) spécialisé dans l’étude et la valorisation du patrimoine linguistique régional organise un colloque sur la variation diatopique du français dans le monde et la place faite à celle-ci dans l’enseignement.

Annonce

Argumentaire

À l’occasion de la sortie du Dictionnaire des régionalismes de Rhône-Alpes (à paraître aux éditions Champion), l’Institut Pierre Gardette (Université Catholique de Lyon) spécialisé dans l’étude et la valorisation du patrimoine linguistique régional organise un colloque sur la variation diatopique du français dans le monde et la place faite à celle-ci dans l’enseignement.

Comme c’est le cas dans toutes les régions de France et de la francophonie, les habitants de la région Rhône-Alpes emploient des traits linguistiques particuliers qui apportent une coloration et une saveur au français qui y est parlé. Ainsi, à Lyon, quand il tombe une bonne radée, si vous ne voulez pas être trempe, mieux vaut vous réfugier dans une traboule ou entrer dans un bouchon que de vous bambaner à la vogue.

En parcourant les entrées des dictionnaires de régionalismes (voir par exemple :Francard et al. 1994; Knecht et al. 2004; Poirier 1998; Rézeau 2001), le lecteur découvre un patrimoine très riche sur le plan linguistique, mais aussi ethnologique puisqu’il apprendra, par exemple pour la région Rhône-Alpes, ce que sont et où sont dégustés les grattons, la cervelle de canut, le picodon, la rigotte, la crique, la râpée, les gaudes, les diots, la tartiflette…Et en parcourant la rubrique étymologique, il apprendra d’où viennent ces mots.

Comment cette richesse, qui concourt à la diversité linguistique et culturelle, est-elle exploitée, prise en compte, expliquée et/ou sanctionnée dans l’enseignement en France mais aussi dans la francophonie ? Quel est son impact sur la production langagière et sur la maîtrise des différents registres de langue  et de leur utilisation dans la société ? Il y a des régionalismes qui perdurent à côté des mots du français standard, ou d’autres qui perdurent parce qu’ils n’ont pas d’équivalents. On pourra mesurer l’état des pratiques pour la variation du français à l’aune des études sur l’enseignement des créoles.

Nous nous intéresserons à la place des régionalismes du français dans les systèmes éducatifs francophones à destination de locuteurs francophones ou à destination d’allophones.

Comment la variation diatopique du français est-elle abordée par les enseignants ? Quelles sont leurs pratiques par rapport à l’écrit ou à l’oral ? Quels sont leurs besoins en formation ou en outils ? Etc…

Nous souhaitons également nous interroger sur les attitudes des apprenants vis-à-vis de cette variation. Quel intérêt les apprenants portent-ils à ce type de variation et comment le mettent-ils en pratique ? Quelles sont les différences entre ces attitudes en France, dans la Francophonie et dans les pays non francophones ?

Modalités de soumission

Les contributions pour ce colloque d’une journée seront soumises à l’avis d’un conseil scientifique pluridisciplinaire.

Les propositions (titre et résumé de 500 mots) doivent être envoyées à bpivot@univ-catholyon.fr ou cfrechet@univ-catholyon.fr

avant le 3 novembre 2014.

L’avis sur les propositions sera rendu le 30 novembre 2014.

Les communications du colloque donneront lieu à une publication évaluée selon les normes scientifiques en vigueur.

Le colloque aura lieu à l’université catholique de Lyon le vendredi 20 mars 2015.

Comité scientifique

  • Abry Dominique, MCF en Sciences du langage et linguistique, à l’Université de Grenoble 3,
  • Bert Michel, MCF en Sciences du langage et linguistique, Université Lyon 2,
  • Diémoz Federica, Professeure en français régional et dialectologie gallo-romane au Centre de dialectologie et d'étude du français régional de la  Faculté des lettres et sciences humaines, Institut des sciences du langage et de la communication de Neuchâtel,
  • Fougerouse Marie-Christine, MCF Université Jean Moulin, Saint-Etienne,
  • Francard Michel, Professeur à l’Université Catholique de Louvain,
  • Frechet Claudine, Professeure en Sciences du langage et Linguistique française, Doyen de la Faculté de Lettres de l’Université Catholique de Lyon,
  • Pivot Bénédicte, MCF sociolinguistique langues et cultures régionales, enseignante FLE, ILCF - IPG à l’Université Catholique de Lyon,
  • Thibault André, Professeur, titulaire de la chaire « Francophonie et variété des français », UFR de Langue Française, Université de Paris-Sorbonne (Paris IV) et directeur-adjoint de la Revue de Linguistique Romane.

Colloque organisé par l’Institut Pierre Gardette avec la collaboration du laboratoire LIREFOP et l'Université Catholique de Lyon

Catégories

Lieux

  • Université catholique de Lyon - 29 rue du PLat
    Lyon, France (69)

Dates

  • lundi 03 novembre 2014

Mots-clés

  • variation diatopique, enseignement, francophonie, régionalisme, diversité

Contacts

  • bénédicte Pivot
    courriel : bpivot [at] univ-catholyon [dot] fr

Source de l'information

  • bénédicte Pivot
    courriel : bpivot [at] univ-catholyon [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Variation du français dans le monde : quelle place dans l'enseignement ? », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 21 octobre 2014, http://calenda.org/302683