AccueilRecherches géoarchéaologiques en Mer Noire et en Mer d’Azov

Recherches géoarchéaologiques en Mer Noire et en Mer d’Azov

Geoarchaeological research in the Black Sea and the Azov Sea

*  *  *

Publié le mercredi 29 octobre 2014 par João Fernandes

Résumé

Depuis les premières études engagées en 1783 par Gablitz sur la chôra de Chersonèse, la Mer Noire constitue une zone de référence dans les recherches conduites sur l’aménagement des espaces ruraux et littoraux au sein du monde colonial grec. Le relevé systématique des nombreux fossés et murets qui parcourent le littoral occidental de la Crimée, initié dans le cadre du projet grec de Catherine II, a précédé de quelques décennies l’ouverture des premières fouilles en 1832 sur les espaces urbains. Une nouvelle étape, décisive, a été franchie dans les années 1960 par la mise en application d’une archéologie du sol, laquelle a offert un éclairage inédit sur l’organisation interne de plusieurs kleroi proches de Chersonèse, Kerkinitis et Kalos Limen. Au même moment débutaient dans l’Ouest de la mer Noire les premières recherches sur le territoire d’Istros, bientôt enrichies par l’apport de nombreuses études géomorphologiques sur les métamorphoses du delta voisin du Danube. Les bases fertiles d’une enquête géoarchéologique étaient jetées, laquelle n’a cessé depuis de s’enrichir grâce aux travaux menés ces dernières années tout autour de la zone pontique.

Annonce

Argumentaire 

Depuis les premières études engagées en 1783 par Gablitz sur la chôra de Chersonèse, la Mer Noire constitue une zone de référence dans les recherches conduites sur l’aménagement des espaces ruraux et littoraux au sein du monde colonial grec. Le relevé systématique des nombreux fossés et murets qui parcourent le littoral occidental de la Crimée, initié dans le cadre du projet grec de Catherine II, a précédé de quelques décennies l’ouverture des premières fouilles en 1832 sur les espaces urbains. Une nouvelle étape, décisive, a été franchie dans les années 1960 par la mise en application d’une archéologie du sol, laquelle a offert un éclairage inédit sur l’organisation interne de plusieurs kleroi proches de Chersonèse, Kerkinitis et Kalos Limen. Au même moment débutaient dans l’Ouest de la mer Noire les premières recherches sur le territoire d’Istros, bientôt enrichies par l’apport de nombreuses études géomorphologiques sur les métamorphoses du delta voisin du Danube. Les bases fertiles d’une enquête géoarchéologique étaient jetées, laquelle n’a cessé depuis de s’enrichir grâce aux travaux menés ces dernières années tout autour de la zone pontique. 

L’ambition de ce volume à paraître en 2016 est de présenter l’actualité de cette recherche en proposant la publication de données obtenues dans le cadre de programmes récents dans le domaine de la géoarchéologie et de la géographie physique appliquée à la protohistoire ou aux époques historiques en prenant, par exemple, pour prisme l’essor de la colonisation grecque dans cette région. Les articles devront appliquer les normes de présentation de la revue Méditerranée (http://mediterranee.revues.org/) et présenter une approche spatialisée. Ils seront relus par deux correcteurs. 

Ce numéro de Méditerranée est placé sous la direction conjointe d’ A. Baralis (Musée du Louvre), V. Kuznetsov (Institut archéologique de Moscou), N. Marriner (CNRS), C. Morhange (Université d’Aix-Marseille), A. Porotov (Université Lomonossov de Moscou), V. Zinko (Fondation Demetra, Kertch).

Procédure d’évaluation

Date limite de remise des manuscrits 1 avril 2015

Pour toute soumission, les auteurs doivent adresser la version numérique de leurs articles au secrétariat de la revue :

  • Géographie physique
Christophe MORHANGE
CEREGE
Europôle Méditerranéen de l’Arbois
BP 80
13545 Aix-en-Provence cedex 04
morhange@cerege.fr
  • Géographie humaine
Régis DARQUES
ART-Dev UMR 5281
Université Paul Valéry
Site Saint-Charles – route de Mende
34199 Montpellier cedex 5
regis.darques@univ-montp3.fr 

Les articles sont soumis de façon anonyme à deux rapporteurs aux compétences thématiques et géographiques reconnues. Ces derniers étudient chaque texte et remettent aux responsables de la revue un rapport d’évaluation. Ce rapport est à son tour transmis à l’auteur de façon anonyme pour procéder aux corrections. Le texte corrigé est soumis une seconde fois aux rapporteurs. L’auteur est alors invité à procéder aux dernières corrections.

Le comité de lecture se réserve le droit à tout moment de ne pas publier l’article :

  • si le niveau scientifique du texte est jugé insuffisant,

  • si les corrections ne sont pas prises en compte,

  • si les normes de présentation ne sont pas respectées.

Tout refus sera argumenté.

Pour chaque article publié, l’auteur recevra un exemplaire du numéro deMéditerranée correspondant, ainsi que plusieurs tirés à part.

Contact

  • Alexandre Baralis (alexandrebaralis@yahoo.fr)
  • Christophe Morhange (morhange@cerege.fr)

Comité scientifique

  • A. Baralis (Musée du Louvre)
  • V. Kuznetsov (Moscow Institute of Archaeology)
  • N. Marriner (CNRS)
  • C. Morhange (Aix-Marseille University)
  • A. Porotov (University Lomonossov of Moscow)
  • V. Zinko (Demetra Foundation, Kerch).

Lieux

  • Aix-en-Provence, France (13)

Dates

  • mercredi 01 avril 2015

Fichiers attachés

Mots-clés

  • Black sea, Azov sea, geoarcheology, geomorphology, shoreline, landscape, survey

Contacts

  • Christophe Morhange
    courriel : morhange [at] cerege [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Christophe Morhange
    courriel : morhange [at] cerege [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Recherches géoarchéaologiques en Mer Noire et en Mer d’Azov », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 29 octobre 2014, http://calenda.org/303002