AccueilDu rare à l’unique

Du rare à l’unique

From the rare to the unique

*  *  *

Publié le mercredi 29 octobre 2014 par João Fernandes

Résumé

Du rare à l’unique. Pourquoi ce titre ? Certains événements, artefacts ou productions immatérielles pourraient être perçus à première vue comme des exceptions, voire des curiosités insusceptibles de portée générale. Pourtant, ce qui risquerait de passer pour de simples objets d’érudition se révèle parfois, à force d’érudition même, comme des points de convergence de toutes sortes de questionnements historiques où le rare côtoie l’unique et l’exemplaire, pour se transformer en nucleus porteur d’énergie fondamentale.

Annonce

Programme

16 décembre 

  • « f m s b w t ö z ä u ». Raoul Hausmann, les archives d'un dadaïste» avec Annabelle Ténèze

Présentation

Né en 1886 à Vienne, Raoul Hausmann est un des fondateurs à Berlin du mouvement Dada qui, au cours de la première guerre mondiale, a profondément redéfini la forme et les buts de l’art. Il fut un pionnier du collage, un des inventeurs du photomontage et un des initiateurs de la poésie sonore. Au-delà de son iconoclasme affiché, l’expérience Dada a remis en cause les cloisonnements artistiques et la frontière entre l'art et la vie, un postulat qui jamais n’a quitté ni Hausmann ni l’art du XXe siècle. En 1933, l’artiste devant fuir l'Allemagne nazie, il trouve refuge après un périple européen en Limousin où il demeure jusqu'à son décès en 1971.

Avec 700 œuvres et un ensemble d’archives considérable (poèmes, textes théoriques, correspondance, carnets ou encore négatifs photographiques), le fonds Hausmann du musée départemental d’art contemporain de Rochechouart, qui n'a pour égal que celui de la Berlinische Galerie, permet de rendre compte de cette œuvre ambitieuse et de l'arrière-plan historique et intellectuel qui l'a nourrie. Les archives de l’artiste, leurs lieux de conservation comme leurs manques, reflètent l’histoire d’un exil et celle d’un siècle. La conférence reviendra sur ce qu’elles dévoilent de l’histoire de Dada et de son influence, ainsi que sur les développements de la poésie sonore. En effet, ses papiers révèlent sous toutes ses facettes une des quêtes majeures de celui qui se nommait lui-même le « Dadasophe », la recherche d’une équivalence entre les sons et les images, entre les formes et les mots.

Biographie

Archiviste paléographe (prom. 2004), conservatrice du patrimoine, Annabelle Ténèze dirige le musée départemental d’art contemporain de Rochechouart. Elle y a notamment organisé les expositions monographiques de Jules de Balincourt, Eduardo Basualdo, Folkert de Jong, Arnaud Maguet, Kent Monkman et Carolee Schneemann. Précédemment, elle a été conservatrice responsable des collections d’art graphique au musée national Picasso à Paris (2006-2012). Elle enseigne à l’École du Louvre où elle est en charge du cours de spécialité « l’art du XXesiècle ». Ses travaux ont également porté sur les rapports entre Pop art et histoire de l’art ; elle a ainsi publié dans des catalogues consacrés à Roy Lichtenstein, ou encore Tom Wesselmann.

27 janvier

  •  Pas de grue..., pas de Panthéon ?,  avec Jean-François Belhoste

Horaire et lieu

De 17 h à 19 h, au 19, rue de la Sorbonne, Paris Ve (1er étage, grande salle).

Lieux

  • 1er étage, grande salle - 19, rue de la Sorbonne
    Paris, France (75005)

Dates

  • mardi 16 décembre 2014
  • mardi 27 janvier 2015

Mots-clés

  • paléographie, rare, unique, Dada, Raoul Hausmann

Contacts

  • Élise Bruneval
    courriel : Elise [dot] BRUNEVAL [at] enc [dot] sorbonne [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Élise Bruneval
    courriel : Elise [dot] BRUNEVAL [at] enc [dot] sorbonne [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Du rare à l’unique », Cycle de conférences, Calenda, Publié le mercredi 29 octobre 2014, http://calenda.org/303100