AccueilJusqu’où va la littérature ?

Jusqu’où va la littérature ?

How far can literature go?

Construire et déconstruire les frontières de la littérature en France et en Allemagne (XVIIIe – XXIe siècles)

Constructing and deconstructing the boundaries of literature in France and Germany (18th-21st centuries)

*  *  *

Publié le vendredi 10 octobre 2014 par João Fernandes

Résumé

L’émergence de la littérature en tant que champ autonome et différencié correspond à une problématique essentielle pour les hommes de lettres français et allemands. Elle est le fruit d’une affirmation progressive qui est particulièrement sensible à partir du XVIIIe siècle et qui retrouve aujourd’hui une actualité nouvelle. Mais si la littérature a pu se constituer en tant que champ différencié du savoir, c’est aussi parce que ses frontières, fondamentalement fluctuantes, n’ont jamais cessé d’être mises en tension et mises à l’épreuve par le contact avec d’autres disciplines voisines.

Annonce

Argumentaire

L’émergence de la littérature en tant que champ autonome et différencié correspond à une problématique essentielle pour les hommes de lettres français et allemands. Elle est le fruit d’une affirmation progressive qui est particulièrement sensible à partir du XVIIIème siècle et qui retrouve aujourd’hui une actualité nouvelle. Mais si la littérature a pu se constituer en tant que champ différencié du savoir, c’est aussi parce que ses frontières, fondamentalement fluctuantes, n’ont jamais cessé d’être mises en tension et mises à l’épreuve par le contact avec d’autres disciplines voisines.

Philosophie, histoire, arts ou encore sociologie dialoguent ainsi constamment avec la littérature, partageant ou délimitant des frontières souvent fragiles mais toujours riches de possibilités créatrices. C’est à une approche résolument décentrée et interdisciplinaire de ces frontières de la littérature, telles qu’elles sont élaborées et expérimentées au sein de l’espace franco-allemand entre le XVIIIème et le XXIème siècle, que nous souhaitons nous intéresser, en nous plaçant délibérément aux limites de la littérature franco-allemande, et en considérant ces limites comme autant de lieux féconds pour nourrir une réflexion au sujet de l’objet-littérature. 

Programme 

Vendredi 17 octobre 2014 

14h45 Accueil

15h00 Ouverture du colloque par un(e) représentant(e) du CIERA et par les deux organisatrices 

SESSION 1 LITTÉRATURE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ

Présidence  Anne SEITZ, lectrice DAAD au CIERA et à l'EHESS 

  • 15h25-15h45 Champ juridique, champ littéraire : rencontre de genres, partage de formes, Rémy Verdo (Centre Jean Mabillon – École des chartes) 

Discussion 

  • 15h55-16h15 L’écrivain et l’œuvre de l’écrivain : entre Droit et Littérature, Gustave Daniel (ENS/EHESS) 

Discussion 

16h25  Pause 

  • 16h55-17h15 Frontières des genres et frontières nationales : regards sur la littérature allemande et française dans le Berlin de la Spätaufklärung, Mathilde Pinta-Lerenard (Université Bordeaux-Montaigne) 

Discussion 

  • 17h25-17h45 Du seuil du livre à la porte de l’asile : Nadja d’André Breton, Jean-Michel Caralp (Université Paul-Valéry Montpellier 3) 

Discussion 

Samedi 18 octobre 2014 

09h15  Accueil

09h30 Ouverture de la deuxième demi-journée 

SESSION 2   INTERACTIONS ET EXPÉRIMENTATIONS INTERDISCIPLINAIRES

Présidence  Anne LAGNY, PR d’histoire des idées et civilisation allemande à l’Ecole normale supérieure de Lyon 

  • 09h50-10h10 Die Grenze zwischen Philosophie und Dichtung bei Friedrich Hölderlin und René Char, Johann Thun (Université de Leipzig / Lyon 2) 

Discussion 

  • 10h20-10h40 Literatur und Philosophie in Nietzsches „Dionysos-Dithyramben“, Erik Schilling (LMU München) 

Discussion 

10h50 Pause 

  • 11h20-11h40 Hybride Mimesis.Verwandlungen zwischen Literatur und Wissenschaft bei Roger Caillois und Elias Canetti, Elisabeth Heyne (Université de Bâle / TU Dresde)  

Discussion 

  • 11h50-12h10 Quand la littérature devient une source historique : modalités et enjeux, Thomas Plançon (Université de La Rochelle) 

Discussion 

14h00 Ouverture de la troisième demi-journée 

SESSION 3  AUTEURS ET TEXTES-FRONTIERES

Présidence Gérard LAUDIN, PR de littérature allemande à l’Université Paris-Sorbonne 

  • 14h10-14h30 Historische Dichtung oder politische Pamphletistik? Die Radikalität des Hybriden in der Literatur des späten 18. Jahrhunderts, Daniele Vecchiato (HU Berlin / Università Ca’ Foscari di Venezia)  

Discussion 

  • 14h40-15h00 La musicographie du début du 20e siècle à travers l'exemple de Beethoven : un espace-frontière entre littérature, critique et célébration, Marie Gaboriaud (Université Paris-Sorbonne) 

Discussion 

15h10  Pause 

  • 15h40-16h00 Le théâtre national par-delà les frontières, de Mercier à Madame de Staël, Thibaut Julian (Université Paris-Sorbonne) 

Discussion 

  • 16h10-16h30 Zwischen Literatur und Wissenschaft: Die Poesie der Pariser Vorlesungen von Adam Mickiewicz, Jana Katharina Mende (Université de Vienne/ Vechta) 

Discussion

16h40-17h00 Bilan et clôture du colloque

Lieux

  • Maison de la Recherche - 28 rue Serpente
    Paris, France (75006)

Dates

  • vendredi 17 octobre 2014
  • samedi 18 octobre 2014

Mots-clés

  • histoire, philosophie, droit, sociologie, frontières, interdisciplinarité

Contacts

  • Marie Puren
    courriel : frontiereslitt2014 [at] gmail [dot] com
  • Cécile Lambert
    courriel : frontiereslitt2014 [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Marie Puren
    courriel : frontiereslitt2014 [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Jusqu’où va la littérature ? », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 10 octobre 2014, http://calenda.org/303147