AccueilLe pluralisme (médical, religieux, anthropologique, juridique...) en Afrique

Le pluralisme (médical, religieux, anthropologique, juridique...) en Afrique

Medical, religious, anthropological and legal pluralism in Africa

Le regard d’Éric de Rosny

Eric Rosny's perspective

*  *  *

Publié le mercredi 29 octobre 2014 par João Fernandes

Résumé

Eric de Rosny, prêtre jésuite, partit exercer son métier d’enseignant au Cameroun, au collège Libermann de Douala, à la fin des années 50. Hormis quelques séjours dans d’autres contrées africaines, notamment en Côte-d’Ivoire, il y resta quasiment jusqu’à sa mort, qui survint en mars 2012, lors d’un séjour de convalescence à Lyon. Durant ce demi-siècle, il a su développer un regard et une connaissance qui le firent reconnaître comme un « sage » et un « honnête homme », tant dans la communauté douala, dans la communauté chrétienne, que dans la communauté scientifique internationale. Ce colloque, organisé en sa mémoire par l’association « Les amis d’Éric de Rosny », au sien de l’institution dans laquelle il a exercé, l’université catholique d’Afrique Centrale (Yaoundé), s’attache à éclairer la singularité de sa recherche et, dans ce sillage, à développer ses apports dans le champ de la connaissance. Il conclura deux cérémonies mémorielles (religieuse et culturelle lors du Ngondo) qui se tiendront la semaine précédente à Douala.

Annonce

Argumentaire

Eric de Rosny, prêtre jésuite, partit exercer son métier d’enseignant au Cameroun, au collège Libermann de Douala, à la fin des années 50. Hormis quelques séjours dans d’autres contrées africaines, notamment en Côte-d’Ivoire, il y resta quasiment jusqu’à sa mort, qui survint en mars 2012, lors d’un séjour de convalescence à Lyon. Durant ce demi-siècle, il a su développer un regard et une connaissance qui le firent reconnaître comme un « sage » et un « honnête homme », tant dans la communauté douala, dans la communauté chrétienne, que dans la communauté scientifique internationale. Ce colloque, organisé en sa mémoire par l’association « Les amis d’Éric de Rosny », au sien de l’institution dans laquelle il a exercé, l’Université Catholique d’Afrique Centrale (Yaoundé), s’attache à éclairer la singularité de sa recherche et, dans ce sillage, à développer ses apports dans le champ de la connaissance. Il conclura deux cérémonies mémorielles (religieuse et culturelle lors du Ngondo) qui se tiendront la semaine précédente à Douala. 

Les communications présentées lors de ce colloque approfondiront deux axes de sa recherche et de spiritualité : les thèmes de recherche et de connaissance développés par Éric de Rosny ; et la nature de son regard, « porteur » de ces connaissances. 

Un premier axe porte sur les objets de sa recherche. Eric de Rosny a fortement développé ce qu’on appelle dans le jargon scientifique, « l’interdisciplinarité » : il a toujours concilié et articulé diverses méthodes pour mieux appréhender l’objet de ses recherches. De surcroît, dans chaque étude, il a approfondi l’analyse et croisé ses domaines de connaissances, afin de mieux comprendre tout à la fois la complexité et la singularité de l’objet observé. Ainsi, il a tout d’abord mené de nombreuses recherches ethnographiques et anthropologiques sur le « monde de la nuit » à Douala. Ce sont ces premières recherches qui le firent connaître à l’échelle internationale, notamment après la publication de Les yeux de ma chèvre. Sur les pas des maîtres de la nuit (Plon, 1981). Puis, il a croisé ces connaissances initiales à d’autres, complémentaires, sur la pharmacopée (et plus largement sur la médecine traditionnelle), les différentes dimensions du droit, les aspirations sociales de jeunes, le patrimoine oral sawa-douala, l’évolution des divers mouvements religieux présents au Cameroun… De façon transversale, l’ensemble de sa recherche était mu par un souci permanent de l’Autre : dans une société donnée, douala ou camerounaise tout particulièrement, il était constamment attentif à tout ce qui pouvait s’interpréter comme des signes de « dérèglement » de l’individu ; parallèlement, il approfondissait les éléments qui pouvaient participer à la reconstruction de cet individu, dans son propre environnement global, selon ses propres références (culturelles, spirituelles, religieuses, anthropologiques, philosophiques, etc.). En bref, son travail s’inscrivait dans la perspective – et l’espérance – d’un meilleur équilibre de l’individu dans son environnement. 

Un second axe porte sur la nature du regard d’Éric de Rosny. En effet, son apport dans le champ de la recherche est beaucoup plus vaste que les thèmes abordés et analysés. C’est la nature même de son regard, la façon selon laquelle il abordait un objet de recherche, le point de vue qu’il développait, son positionnement comme observateur devenant lui-même objet de recherche et d’analyse critique, qui font d’Éric de Rosny un véritable scientifique. Son sens critique s’exerçait aussi à son propre égard. Eric de Rosny a sans cesse interrogé et critiqué ses propres sens (notamment la vue), ses références (religieuses, culturelles, intellectuelles…) et ses analyses (par un retour critique sur ce qu’il avait déjà écrit). Les communications proposées analyseront le regard d’Éric de Rosny, en distinguant aussi bien les apports que ce qui pourrait éventuellement être considéré comme des limites. 

Ce colloque sera ainsi l’occasion de mieux comprendre la réflexion menée par Éric de Rosny et de la prolonger. Plus largement, il sera l’occasion de réunir à Yaoundé la présentation des études scientifique actuelles menées sur des grands thèmes de vie quotidienne des habitants d’Afrique centrale et d’ailleurs. Il permettra de comprendre comment les diverses formes de spiritualité, les représentations, la vie psychique (de l’angoisse à l’espoir), les engagements individuels et collectifs constituent des ressorts de l’action ou… de l’inaction. Puisqu’un large temps de débat est prévu après chaque séance, ce colloque sera avant tout l’occasion d’échanger : il sera ainsi une invitation à la réflexion individuelle comme collective.

Programme 

Mardi 9 décembre 2014

8h00 :    Accueil

8h30      Ouverture du colloque par le représentant de l’Université catholique d’Afrique centrale

8h45      Ouverture par le représentant l’association « Les amis d’Éric de Rosny », Cyril de Nanteuil

9h00      « Introduction : présentation du colloque », Gilles Séraphin, coordonnateur scientifique du colloque

  • 9h15      Le regard sur la cité : une vision politique et sociale globale
    •  9h15 : Ouverture par le président de séance, Emile Kenmogne
    •  9h20 : « Eric de Rosny et l'approche par la politique par le bas », Jean-François Bayart
  • 9h35 : « Nouvelles religiosités chrétiennes et pratiques de management : étude de cas au Cameroun », Emmanuel Kamdem, Henri TedongmoTeko
  • 9h50 : « L’apport d’Éric de Rosny en sciences politiques : l’application au monde des entreprises », Alain Henry

10h05 : Echanges avec la salle (questions écrites uniquement)

10h25    Pause

  • 10h45    Observer et comprendre un monde et des pratiques visibles et… invisibles
    • 10h45 : Ouverture par la présidente de séance, Anne-Nelly Perret-Clermont
    • 10h50 : « Eric de Rosny et la violence du monde nocturne », Peter Geschiere
  • 11h05 : « La réalité invisible, voir la nuit : Sa nécessité et la logique de sa construction », Berthe Lolo
  • 11h20 : « Le sorcier couvert d’ordures : le recours aux déchets dans l’envoûtement au nord du Cameroun », Emilie Guitard
  • 11h35 : « Sur les traces d’Éric de Rosny : La sorcellerie du "Saa" chez les Toupouri et les Moundang du nord du Cameroun », Wassouni François
  • 11h50 : « Eric de Rosny, une aide pour comprendre la sorcellerie européenne des XV-XVIIe siècles et sa répression ? », Morerod Jean-Daniel

12h05 : Echanges avec la salle (questions écrites uniquement)

12h30    Déjeuner libre   

15h00    Concevoir le soin

15h00 : Ouverture par la présidente de séance, Berthe Lolo

  • 15h05 : « Le théâtre de la guérison entre images de combat et rédemption du passé, ou du désir de soigner », Roberto Beneduce
  • 15h20 : « La notion d’"espace thérapeutique" chez Eric de Rosny et son utilité pour comprendre l’" espace de pensée" », Anne-Nelly Perret-Clermont
  • 15h35 : « Les comportements des malades face au pluralisme de soins de santé : une analyse socioanthropologique à travers l’œuvre d’Éric de Rosny », Marie-Thérèse Mengue

15h50 : Echanges avec la salle (questions écrites uniquement)

16h15    Pause

16h40    Pratiquer le soin

16h40 : Ouverture par le président de séance, Marie-Thérèse Mengue

  • 16h45 : « La sorcellerie comme maladie et la problématique des soins appropriés », Emile Kenmogne
  • 17h00 : « Une pratique clinique au-delà du visible », Fatiha Ayoujil
  • 17h15 : « Biomédecine et médecines complémentaires : vers un pluralisme médical à l'hôpital ? », Jacqueline Faure
  • 17h30 : « Les nouveaux mouvements religieux : Nouvelles références ou nouveaux espaces thérapeutiques pour les PVVIH au Cameroun », Moustapha Nsangou Mboué

17h45 : Echanges avec la salle (questions écrites uniquement)

18h10 : Fin de la première journée 

Mercredi 10 décembre 2014

7h45 :    Accueil

8h00      Ateliers 1 et 2 (6 interventions de 15 mn et 30 mn d’échanges)

10h00    Pause

10h30    Ateliers 3 et 4 (6 interventions de 15 mn et 30 mn d’échanges)

12h30    Déjeuner libre   

14h30    L’art du récit

14h30 : Ouverture par le président de séance,  Dinh Mandengue

  • 14h35 : « L'écriture du moi chez Eric de Rosny : Une mise en route continue d'un appel à aller au loin », Thomas Théophile Nug
  • 14h50 : « Déclamer l'épopée de Jèki la Njambé'aInono : un surgissement des arrière-mondes sawa-douala », Auguste Mbondé Mouangué

15h05 : Echanges avec la salle (questions écrites uniquement)

15h20    L’usage des sens : la vision

15h20 : Ouverture par le président de séance, Gilles Séraphin

  • 15h25 : « Qu'est-ce que voir ? Les yeux de ma chèvre et les yeux d’Éric de Rosny », Michel Boccara
  • 15h40 : « La recherche d’Éric de Rosny sous l'éclairage de la spiritualité ignatienne », Jacques Fédry

15h55 : Echanges avec la salle (questions écrites uniquement)

16h10 : Pause

16h30    Un regard sur le phénomène religieux

16h30 : Ouverture par le président de séance, Jean-François Bayart

  • 16h35 : « Épistémologie profane et identité religieuse du croyant africain : Éric de Rosny au cœur d’une problématique de psychologie interculturelle » Henri Rodrigue Njengoué Ngamaleu
  • 16h50 : « Quête de guérison et itinéraires de consultation dans le champ religieux », Sandra Fancello
  • 17h05 : « Du butinage religieux : un regard croisé », Yvan Droz
  • 17h20 : « " Travail de Dieu " et sorcellerie : du bon usage de l’ambiguïté », André Mary

17h35 : Echange avec la salle (questions écrites uniquement)

18h00    Conclusions par les grands témoins (représentants des institutions qui soutiennent)

                UCAC,L’AFD, Les amis d’Éric de Rosny, Dinh Mandengue

18h30    Fin de la seconde journée

Lieux

  • Université catholique d'Afrique centrale - campus de Nkolbisson
    Yaoundé, Cameroun

Dates

  • mardi 09 décembre 2014
  • mercredi 10 décembre 2014

Mots-clés

  • Eric de Rosny, anthropologie de la santé, sorcellerie, pluralisme

Contacts

  • Gilles Séraphin
    courriel : gilles [dot] seraphin [dot] 1970 [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Gilles Séraphin
    courriel : gilles [dot] seraphin [dot] 1970 [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Le pluralisme (médical, religieux, anthropologique, juridique...) en Afrique », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 29 octobre 2014, http://calenda.org/303354