AccueilRéparer le monde

Réparer le monde

Fixing the world

Excès, reste et innovation

Excess, leftover and innovation

*  *  *

Publié le mardi 28 octobre 2014 par João Fernandes

Résumé

Dans le cadre de l’exposition « Ordures ! » prévue en 2017 et d’un numéro spécial de la revue Techniques & culture, élaboré en partenariat avec le MuCEM, ce workshop rassemble des contributions qui explorent, complètent et discutent la notion de « reste » mais aussi les rapports entre reste et déchets au sens le plus large pris dans les flux mondialisés et la (sur) consommation. À l’époque où certains chercheurs des sciences sociales re-explorent la notion d’anthropocène, quels défis heuristiques ces catégories de restes posent-elles véritablement ?

Annonce

Argumentaire

Les restes et leur traitement ont une valeur heuristique originale pour les sciences sociales. C’est tout au moins la position que nous entendons défendre dans ce workshop. Englobant le sujet des déchets, mais loin de s’y limiter, cet atelier réunira des chercheurs issus de plusieurs disciplines provenant de terrains proches et éloignés autour de la problématique du « reste », envisagée non seulement comme « revers de la production », mais aussi comme un objet associant fortement les dimensions pratiques et symboliques.

L’analyse du ou des restes permet de révéler en profondeur l’intrication des enjeux sociaux, environnementaux et politiques.

Dans le cadre de l’exposition « Ordures ! » prévue en 2017 et d’un numéro spécial de la revue Techniques & culture, élaboré en partenariat avec le MuCEM, ce workshop rassemble des contributions qui explorent, complètent et discutent la notion de « reste » mais aussi les rapports entre reste et déchets au sens le plus large pris dans les flux mondialisés et la (sur) consommation.

A l’époque où certains chercheurs des sciences sociales re-explorent la notion d’anthropocène, quels défis heuristiques ces catégories de restes posent-elles véritablement ?

Quelles sont les conséquences de disposer de biens sans l’idée d’échange, de circulation, de retour ? À l’inverse, dans quelle mesure les économies circulatoires réincorporent-elles les restes de façon inattendue ? L’étude des restes, ou ce que Georges Bataille appelait « la part maudite », permet-elle de réaliser une « mise à l’envers de la pensée » par l’élargissement du concept d’économie dans sa version actuelle (restreinte) à une économie « générale » ?

Le reste ne saurait être considéré comme une catégorie ontologique donnée, mais plutôt comme une catégorie dont les contours s’étendent, se contractent et se déconstruisent en fonction des régimes de valeur, des techniques et des croyances de chaque société, ainsi qu’à travers des activités telles l’élimination, la collection, la réparation, la transformation, la valorisation, la conservation. De même, la notion de reste revêt des significations matérielles et immatérielles différentes : faut-il voir, chez les chasseurs-cueilleurs ou horticulteurs, des sociétés « sans reste » (en tout cas, sans déchets) ? Ou le reste, la scorie, l’excrétât impensés prennent-ils d’autres formes (immatérielles ?) dans un environnement tropical humide caractérisé par la biodégradabilité des objets végétaux — contexte de nature bien évidemment différent de celui des artefacts métalliques ou plastiques des sociétés industrielles ?

Outre les formes matérielles des restes, les processus ou les épreuves qui permettent aux restes d’accéder à de nouveaux statuts sont d’une importance particulière pour cette réflexion collective. Nous souhaitons dans ce workshop promouvoir des études qui mettent en évidence les dimensions bricolantes et innovantes, les savoirs, savoir-faire, savoir-être que le monde accéléré de la consommation et de la surproduction appelle en retour et en résistance, contre l’idée d’« obsolescence programmée » notamment.

Programme 

JEUDI 20 NOVEMBRE 2014

9h15 Arrivée des participants et remise des badges autour d'un café

9h45 Accueil par Denis Chevallier (MuCEM) et Suzanne de Cheveigné (CNE-CNRS)

10h00 Introduction à « Réparer le Monde » par Frédéric Joulian (CNE-EHESS), Jamie Furniss (University of Edinburgh), Yann-Philippe Tastevin (CNE-MuCEM)

Présentation de 20 min / Discussion de 10 min

  • 10h30-11h00 « ÊTRE EN RESTE : LE NUCLÉAIRE ET LE NEUTRE », Yoann Moreau, Anthropologue, EHESS - Centre Edgar Morin, France 
  • 11h00 -11h30 « AU-DELA DU TRAUMA : EXPOSITION SUR LE GRAND SEISME DE TOHOKU ET DES BÂTIMENTS DÉTRUITS PAR LE TSUNAMI », Shoichiro Takezawa, anthropologue, National Museum of ethnology (Minpaku), Osaka-Japon 
  • 11h30-12h00 Avatars des déchets nucléaires japonais, Peter Kirby, Environmental Anthropologist, University of Oxford / School of Geography and Environment, United-Kingdom 

12h00 - 12h15 PAUSE

  • 12h15-12h45  Déconstruire la démolition : voyage à travers la ferraille et la récupération, Hilary Powell, Artist, United-Kingdom 

Commentaire du discutant (5 minutes) 

DEJEUNER

  • 14h00-14h30 Os désarticulés, John Harries and Joost Fontein, Social Anthropologists, University of Edinburgh, United Kingdom  
  • 14h30-15h00 « DU "DÉCHET ANATOMIQUE" À "L'ENFANT" : LE STATUT DU FŒTUS MORT EN FRANCE », Anne-Sophie Giraud, doctorante en Anthropologie, Centre Norbert Elias, France

 15h00 - 15h15 Pause

  • 15h15-15h45 « LA VIEILLE FEMME SALIE ET SES RESTES, FIGURE D’ALTÉRITÉ ENTRE RÉSISTANCE ET SACRÉ », Caroline Darroux, Anthropologue, IDEMEC, France
  •  15h45-16h15 « HAUT-FOURNEAU, XXE SIÈCLE », Jean-Louis Tornatore, Anthroplogue, Université de Bourgogne, Centre Georges Chevrier, France

 Commentaire du discutant (5 minutes) 

VENDREDI 21 NOVEMBRE 2014 

9h00 Café  

  • 9h15 – 9h45 Une société sans déchets : les Aari du sud-ouest de l'Ethiopie, Morie Kaneko, Anthropologist, University of Kyoto, Japan
  • 9h45- 10h15 « LE POUVOIR EN RESTES : ASSUJETTIR ET (SE) SUBJECTIVER A TRAVERS LES DECHETS AU CAMEROUN (GAROUA ET MAROUA) », Emilie Guitard, Anthropologue, Laboratoire Ethnologie et Sociologie Comparative, Université Paris-Ouest La Défense, France

10h15 – 10h30 PAUSE

  • 10h30-11h00 Cycles des déchets et de la valeur : le système israélo-palestinien des déchets électroniques, Yaakov Garb and John-Michael Davis, Geographers, Ben Gurion University of Negev, Israel and Memorial University of Newfoundland, Canada
  • 11h00 – 11h30 « HIGH-TECH EN SURSIS : LA TRANSFORMATION ET LA REVENTE D’APPAREILS ELECTRONIQUES USAGES EN CHINE DU SUD », Yvan Schulz, doctorant en anthropologie à l'Institut d'ethnographie de l'Université de Neuchâtel, Suisse
  • 12h00 - 12h30 Considérations matérielles : Politiques et poétiques des restes industriels ou la réinvention de la Ruhr en Allemagne, Cynthia Browne, Anthropologist, Harvard University, USA

Commentaire du discutant (5 minutes) 

DEJEUNER

  • 13h30 – 14h00 « QUE RESTE-T-IL A FAIRE ? ANTHROPOCENE : DECHETS OUVERTS ET DECHETS FERMES », Victor Petit, Historien, et Bertrand Guillaume, philosophe de l'environnement, Université de technologie de Troyes, France
  • 14h00 - 14h30 « SUR LES TRACES DES OCEANS DE PLASTIQUE : FAIRE MONDE AVEC L'IRREPARABLE », Baptiste Monsaingeon, Sociologue, Université Paris 1, France
  • 14h30 – 15h00 “THE ORBITAL WAKE OF THE ANTHROPOCENE”, Josh Lepawsky, Geographer, Memorial University of Newfoundland, Canada

15H00 – 15H15 PAUSE

  • 15h15 - 15h45 Les sacrifices de voiture : excès et consommation dans l’Arabie Saoudite contemporaine, Pascal Menoret, Historian, New York University, Abu Dhabi

Commentaire du discutant (5 minutes) 

15h45 - 16h30 DISCUSSION COLLECTIVE animée par Pierre-Olivier Dittmar (EHESS) et Jamie Furniss (University of Edinburgh)

Lieux

  • SALLE DUPLEX, MuCEM - I2MP, Fort Saint-Jean - 7 Promenade Robert Laffont
    Marseille, France (13002)

Dates

  • jeudi 20 novembre 2014
  • vendredi 21 novembre 2014

Mots-clés

  • restes, construction, deconstruction, ordures, déchet, seisme, nucléaire

Contacts

  • Cécile Lebreton
    courriel : cecile [dot] lebreton [at] mucem [dot] org

Source de l'information

  • Carole Le Cloierec
    courriel : carole [dot] le-cloiere [at] univ-amu [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Réparer le monde », Colloque, Calenda, Publié le mardi 28 octobre 2014, http://calenda.org/303686