AccueilMassacres et répressions dans le monde colonial : archives et fictions au service de l’historiographie ou du discours officiel ?

Massacres et répressions dans le monde colonial : archives et fictions au service de l’historiographie ou du discours officiel ?

Colloque international et interdisciplinaire, université de Bretagne Sud – université libre de Bruxelles

*  *  *

Publié le mardi 18 novembre 2014 par Céline Guilleux

Résumé

Ayant pour objet d’étude le « massacre colonial », les interventions de ce colloque auront pour but de poursuivre une réflexion relative à un ou plusieurs des axes suivants : les pratiques des historiens, notamment leur rapport aux sources ; la place des fictions historiques, aux côtés de l’historiographie, dans la connaissance du passé ; et la question de l’« engagement » social de l’historien par rapport à une pratique professionnelle qui se veut « objective ».

Annonce

Programme

Jeudi 27 novembre 2014

8h45 : Accueil

  • Thérèse Thiéry, Première vice-présidente de Lorient Agglomération, chargée de l’enseignement supérieur, de la recherche, de l’innovation et de la société numérique ; 
  • Sylviane Llinares, Directrice du CERHIO, Lorient ;
  • Eric Limousin, Directeur de l'UFR Lettres, Langues, Sciences humaines et sociales, UBS

9h15 : Introduction (Armelle Mabon UBS, Sabrina Parent ULB et Martin Mourre EHESS-UDM)

09h50 :Yan Gilg, metteur en scène du spectacle À nos morts

10h15 : Discussion

10h25 : Pause

10h45 (session I)  : Écriture et fabrique de l’histoire

Présidente : Raphaëlle Branche (Université de Rouen)

  • Lancelot Arzel (Sciences-Po, Paris et Université de Rouen, France) : « Un carnaval de massacres » ? Fabriquer la vérité sur les « atrocités coloniales » de l’État indépendant du Congo (fin XIXe siècle-1914)
  • Amandine Lauro et Valérie Piette (Université libre de Bruxelles, Belgique) : Mains coupées : usages et enjeux de la mise en récit d’un symbole de la violence coloniale (1914-2014)
  • Philibert Gakwenzire (Université libre de Bruxelles, Belgique) : Les archives de la Tutelle belge à la croisée des chemins : écueils à l’écriture de l’histoire

11h45 : Discussion

12h00 : Repas

14h (session II) : Mise en scène cinématographique de l’histoire

Président : David Murphy (University of Stirling)

  • Frédéric Garan et Pierre-Eric Fargeol (Université de la Réunion, France) : L’insurrection de 1947 à Madagascar vue par le film Tabataba de Raymond Rajaonarivelo / Karine Blanchon (Université de Limoges, France) :Les représentations cinématographiques de l’insurrection de 1947 à Madagascar
  • Yuanyuan Li (Université de Zhejiang, Chine) : Boat-People avant l’exil : fiction mélodramatique ou mensonge idéologique ?
  • Témoins : Ben Diogaye Beye, scénariste, auteur du scénario « Thiaroye 44 » et Boubacar Boris Diop, écrivain

15h30 : Discussion

15h40 : Pause

16h00 (session III) : Violences, révoltes et répressions coloniales

Présidente : Amandine Lauro (Université libre de Bruxelles)

  • Fabio Viti (Università di Modena e Reggio Emilia, Italie) : L’affaire de Makoundié (Côte-d’Ivoire, 1910), entre répression coloniale et violences interafricaines
  • William Gallois (University of Exeter, Royaume-Uni) :  Repressing Colonial Violence
  • Idrissou Alioum (Université de Yaoundé, Cameroun) : Révolte et répression des Laka et Baya au Cameroun septentrional (1924-1932) : regard analytique sur une mémoire errante
  • 17h00 : Discussion
  • 17h20 : Plateau lecture « en toute liberté » de Thiaroye terre rouge de Boubacar Boris Diop, en sa présence

Vendredi 28 novembre 2014

  • 9h : Discours de Jean Peeters, président de l'Université de Bretagne Sud

(session IV) :  Quelles sources pour rendre compte des massacres ?

Présidents : Xavier Luffin (Université libre de Bruxelles), Omar Gueye (Université Cheikh Anta Diop)

  • Philippe Grand (archiviste retraité) : Autour du 17 octobre 1961 : Jean-Luc Einaudi et l’accès aux archives
  • Véronique Mercier (archiviste, conseil général Lot) :  Archivistes et historiens
  • Simon Imbert-Vier (IMAF, Aix-en-Provence, France) : Traces et mémoires du « massacre » des Kabbobá (Côte française des Somalis, 1943)
  • Gaye Ndiaye (doctorant en archivistique, université d’Angers), Réflexions sur la restitution et les utilités des archives relatives aux événements de Thiaroye de novembre 1944
  • 10h 15 : Discussion
  • 10h25 : Pause

10h45 : (session V) : Des mémoires entravées

Président : Erwan Le Gall (directeur du cabinet d’ingénierie mémorielle et culturelle, En Envor, Rennes)

  • Kitty Millet (San Francisco State University, États-Unis) : The mental space of massacre: Colonialism in German Southwest Africa
  • Stéphanie Loriaux (Université libre de Bruxelles, Belgique) :Libérer les fantômes de l’Insulinde. Le défi lancé à la littérature pour « désécrire » l’histoire des Indes néerlandaises
  • Mamadou Sy Tounkara (Université Cheikh Anta Diop, Dakar, Sénégal) : Pouvoir post-colonial et mémoire coloniale : Thiaroye 1944
  • Témoins : Yves Abibou, fils d’Antoine Abibou condamné à Thiaroye, et Boubacar Boris Diop, écrivain
  • Regards d'étudiants : Thiaroye et les jeunes

12h15 : Discussion

12h25 : Repas

14h15 (session VI) : Quand l’État colonial réprime les droits sociaux et civils 

Président : Frédéric Garan (Université de la Réunion)

  • Omar Gueye (Université Cheikh Anta Diop, Dakar, Sénégal) : Le massacre des cheminots de Thiès de septembre 1938, réalités et fictions d’une tuerie
  • Emmanuel Tchumtchoua et Pascal Ndjock (Université de Douala, Cameroun) : Violences coloniales et amnésie collective au Cameroun. Retour sur l’histoire oubliée des massacres coloniaux en terre camerounaise : le cas de la « grève sanglante » de Douala (septembre 1945)
  • Catherine Coquery-Vidrovitch (Université Paris 7, France) :Les massacres en Oubangui-Chari (Centrafrique occidentale) 1890-1932 : un déni officiel
  • Anna Konieczna (Sciences-Po, Paris, France) :Le massacre de Sharpeville (21 mars 1960) et les réactions françaises

16h : Discussion

16h10 : Pause

16h30 (session VII) : La BD comme nouveau support narratif

Président : Mamadou Sy Tounkara (Université Cheikh Anta Diop)

  • Marie-Manuelle Da Silva (Université de Minho, Portugal) :Penser une cartographie des massacres coloniaux à partir de la fiction en bande dessinée : itinéraires poétiques et historiographiques
  • Kris (scénariste) :  La BD Plus près de toi : les événements de Thiaroye enfin plus proches de nous ?
  • Témoin : Maïté Diallo-Renan (fille de Doudou Diallo, condamné à Thiaroye)
  • Regards d'étudiants : Les Bretons et Thiaroye
  • 17h30 : Discussion
  • 20 h : Buffet dinatoire à la Villa Margareth

Samedi 29 novembre 2014

9h30 (session VIII) : Se mobiliser pour dénoncer

Président : Idrissou Alioum (Université de Yaoundé)

  • Amaury Lorin (Université de Rangoun) : Paul Vigné d’Octon (1859-1943) : La dénonciation par le pamphlet des crimes et massacres coloniaux de la IIIe Républiquelu par Odile Hanquez-Passavant (UniversitéParis 8, France)
  • Xavier Luffin (Université libre de Bruxelles, Belgique) :Le salut est il dans la religion? Recrues coloniales musulmanes et massacres dans la littérature arabe contemporaine
  • Marc Décimo (Université d’Orléans, France) :De l’imminence à l’immanence : le cas de Paul Tisseyre Ananké spahi et écrivain engagé
  • Fernanda do Nascimento Thomaz (Universidade de Juiz de Fora, Brésil) :The voices of abused in court records during the colonial rule in the northern of Mozambique (early 20th century)
  • 10h 20 : Discussion
  • 10h 30 : Pause

11h00 (session IX) : Séance plénière

  • David Murphy (University of Stirling, Royaume-Uni) :La Première Guerre Mondiale comme massacre colonial : polémiques anticolonialistes dans les années 1920
  • 11h40 : Discussion
  • 12h00 : Repas

14h (session X) : Histoire et mémoire

Présidente : Stéphanie Loriaux (Université libre de Bruxelles)

  • Isabelle Denis (Chercheuse indépendante) : Répressions coloniales à Mayotte et théâtre contemporain : les regards de l’historienne et du dramaturge entre Histoire et mémoire
  • Odile Hanquez-Passavant (UniversitéParis 8, France) : Retour au Rio Nuñez : le massacre de 1885
  • Hosni Kitouni (Chercheur indépendant, Algérie) : Massacres coloniaux : donner sens et nom aux souffrances des victimes
  • Témoin : Hervé de Williencourt, reporter-photographe

15h00 : Discussion

15h20 : Conclusions (Sabrina Parent, Armelle Mabon, Martin Mourre)

Durant le colloque en entrée gratuite et libre, vous découvrirez l'exposition d'Hervé de Williencourt, « Tirailleurs sénégalais, un devoir de mémoire »

Lieux

  • 4 Rue Jean Zay
    Lorient, France (56100)

Dates

  • jeudi 27 novembre 2014
  • samedi 29 novembre 2014
  • vendredi 28 novembre 2014

Mots-clés

  • archive, répression, massacre, colonie, violence, mémoire, écriture

Contacts

  • sabrina parent
    courriel : sabrina [dot] parent [at] gmail [dot] com
  • armelle mabon
    courriel : armellemabon [at] wanadoo [dot] fr
  • martin mourre
    courriel : martinmourre [at] hotmail [dot] com

Source de l'information

  • martin mourre
    courriel : martinmourre [at] hotmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Massacres et répressions dans le monde colonial : archives et fictions au service de l’historiographie ou du discours officiel ? », Colloque, Calenda, Publié le mardi 18 novembre 2014, http://calenda.org/307387