AccueilFormes de l’opposition culturelle et représentations identitaires dans l’Europe des totalitarismes

*  *  *

Publié le mercredi 26 novembre 2014 par João Fernandes

Résumé

Ouvert aux approches inter-, pluri- et transdisciplinaires et coextensif, du point de vue thématique et méthodologique, aux recherches antérieures de l’équipe organisatrice, ce colloque se donne pour but fondamental le renforcement des coopérations scientifiques des universitaires de Galati avec des unités de recherche de l’entier espace européen, tout comme le rassemblement des spécialistes en divers domaines des disciplines socio-humaines (études littéraires, culturelles, politiques et identitaires, histoire, (psycho) sociologie, pédagogie etc.), auxquels l’on donne l’occasion d’analyser, dans une perspective comparatiste, un corpus varié de textes / documents – littéraires, mémoriels, (auto)biographiques (y compris ceux publiés en samizdat), historiographiques, des documents existants dans les archives des anciennes polices politiques, des textes publiés dans la presse culturelle et politique pendant la période 1944-1989, des manuels et des programmes scolaires, des documents audio / vidéo illustratifs pour la thématique abordée etc.

Annonce

Argumentaire et axes de recherche 

En prolongeant et complétant la thématique de la précédente manifestation déroulée les 24-25 octobre 2014 dans le cadre de la Faculté des Lettres de Galati – Identité et mémoire culturelles en Europe aux XXe-XXIe siècles –, l’édition de 2015 du colloque international annuel organisé par l’équipe du Centre de recherche Communication interculturelle et littérature et du Centre de Recherches d’Histoire et de Théorie Littéraires de l’Académie Roumaine – Institut « George Călinescu » - Université « Dunărea de Jos » de Galati, en collaboration avec la Bibliothèque Municipale „V. A. Urechia”, se propose de soumettre aux débats une problématique incitante, subordonnée, cette fois-ci également, à l’un des axes prioritaires du programmeHorizon 2020: Reflective Societies: Cultural Heritage and European IdentitiesCultural opposition in the former socialist countries(REFFLECTIVE-4-2015).

Ouvert aux approches inter-, pluri- et transdisciplinaires et coextensif, du point de vue thématique et méthodologique, aux recherches antérieures de l’équipe organisatrice, ce colloque se donne pour but fondamental le renforcement des coopérations scientifiques des universitaires de Galati avec des unités de recherche de l’entier espace européen, tout comme le rassemblement des spécialistes en divers domaines des disciplines socio-humaines (études littéraires, culturelles, politiques et identitaires, histoire, (psycho)sociologie, pédagogie etc.), auxquels l’on donne l’occasion d’analyser, dans une perspective comparatiste, un corpus varié de textes / documents – littéraires, mémoriels, (auto)biographiques (y compris ceux publiés en samizdat), historiographiques, des documents existants dans les archives des anciennes polices politiques, des textes publiés dans la presse culturelle et politique pendant la période 1944-1989, des manuels et des programmes scolaires, des documents audio / vidéo illustratifs pour la thématique abordée etc.

Une invitation spéciale est adressée aux écrivains, aux artistes et, généralement, aux intellectuels effectivement impliqués dans les actions d’opposition / résistance / dissidence culturelles manifestées dans l’espace central- et est-européen après la seconde guerre mondiale, qui sont appelés à exprimer leurs points de vue sur la problématique envisagée dans le cadre des tables rondes et des sections dédiées aux lancements ou présentations de livres, de matériaux documentaires etc.

Les enjeux des débats seront l’identification des différentes formes d’opposition culturelle spécifiques aux contextes totalitaires, la comparaison de leurs manifestations illustratives, repérables, en particulier, dans les anciens pays socialistes de l’Europe Centrale et Orientale, tout comme l’analyse des implications identitaires de ces phénomènes – explorés dans une perspective socioculturelle, mentalitaire, psychopédagogique etc. – tout en révélant leurs effets dans le contexte post-totalitaire, de l’intégration européenne et de la mondialisation. En corrélation avec les exigences formulées dans l’appel spécifique de cet axe du programme Horizon 2020, le colloque a aussi un important dessein pédagogique, en offrant aux intervenants la possibilité de l’exploitation ultérieure des résultats scientifiques dans les processus didactiques. Ces derniers pourront viser soit les disciplines enseignées dans le cadre des programmes déroulés au sein des institutions universitaires impliquées dans les travaux, soit d’autres programmes ou événements à venir – écoles d’été, ateliers, sessions spéciales – dédiés aux étudiants de licence et de master, aux doctorants et aux chercheurs post-doctorat.

Une sélection des articles sera publiée dans la revue Communication interculturelle et littérature, indexée dans MLA International Bibliography & Directory of Periodicals, dans Index Copernicus Journals Master List et dans Fabula. La recherche en littérature.  

Domaines d’intérêt

  • Critique, théorie et histoire littéraires, littérature comparée
  • Cultural Memory Studies
  • Études diasporiques
  • Sociologie
  • Linguistique
  • Anthropologie culturelle
  • Philosophie
  • Historiographie
  • Histoire de la culture et de la civilisation
  • Histoire des idées et des mentalités
  • Études politiques
  • Histoire de la presse, journalisme et communication
  • Psychologie et pédagogie 

Comité scientifique

  • Académicien Eugen Simion, Directeur de L’Institut d’Histoire et de Théorie littéraires « George Călinescu » de l’Académie Roumaine, Bucarest
  • Académicien Maya Simionescu, Directeur de l’Institut de Biologie et Pathologie Cellulaire « Nicolae Simionescu » de l’Académie Roumaine, Bucarest
  • Professeur émérite, Dr. Dr. h. c. Henning Krauss, Universität Augsburg, Philologisch-Historische Fakultät, Allemagne 
  • Professeur des universités, dr. Pierre-Yves Boissau, Laboratoire de Recherche LLA-CRÉATIS – Université de Toulouse Jean Jaurès, France
  • Professeur des universités, dr. Pere Joan i Tous, Universität Konstanz, Fachbereich Literaturwissenschaft, Romanische Literaturen, Allemagne
  • Dr. Danielle Dahan-Feucht, membre active du Groupe de Recherche „Témoignage et institutions” (en collaboration avec prof. univ. dr. Pere Joan i Tous), Section Littérature, Université de Constance, Allemagne 
  • Professeur des universités, dr. Michèle Mattusch, Institut für Romanistik, Humboldt Universität, Berlin, Allemagne
  • Professeur des universités, dr. Antonio Lillo Buades, Faculté de Philosophie et des Lettres, Université d’Alicante, Espagne
  • Professeur des universités, dr. Alain Milon, Université Paris Ouest Nanterre La  Défense, France
  • Professeur des universités, dr. Ana Guţu, Université Libre Internationale, Chişinău, République de Moldavie
  • Professeur des universités, dr. Elena Prus, L’Institut de Recherches Philologiques et Interculturelles, Université Libre Internationale, Chişinău, République de Moldavie
  • Professeur des universités, dr. Mircea A. Diaconu, Faculté des Lettres, Université « Ştefan cel Mare », Suceava
  • Professeur des universités, dr. Gheorghe Manolache, Faculté des Lettres, Université « Lucian Blaga », Sibiu
  • Professeur des universités, dr. Vasile Spiridon, Faculté des Lettres, Université « Vasile Alecsandri », Bacău
  • Professeur des universités, dr.  Iulian Boldea, Faculté des Lettres, Université « Petru Maior », Târgu Mureş
  • Professeur des universités, dr. Laura Badescu, Faculté des Lettres, Université de Pitesti
  • Professeur des universités, dr. Caius Dobrescu, Faculté des Lettres, Université de Bucarest
  • Professeur des universités, dr. Antonio Patraş, Faculté des Lettres, Université « Al. I. Cuza », Iaşi
  • Professeur des universités, dr. Nicolae Ioana, Faculté des Lettres, Université « Dunărea de Jos », Galaţi
  • Professeur des universités, dr. Doiniţa Milea, Faculté des Lettres, Université « Dunărea de Jos », Galaţi
  • Professeur des universités, dr. Simona Antofi, Faculté des Lettres, Université « Dunărea de Jos », Galaţi
  • Professeur des universités, dr. Pierre Morel, L’Institut de Recherches Philologiques et Interculturelles, Université Libre Internationale, Chişinău, République de Moldavie
  • Professeur des universités, dr. Cătălina Iliescu Gheorghiu, Departamento de Traducción et Interpretación, Diretora de la Sede Universitaria „Ciudad de Alicante”, Universitatea din Alicante, Espagne 

Comité d’organisation 

Présidente: Prof. univ. dr. Alina Crihană ; Co-présidente: Prof. univ. dr. Simona Antofi 

Membres: Prof. univ. dr. Doiniţa Milea, Prof. univ. dr. Nicoleta Ifrim, Dr. Zanfir Ilie (Directeur de la Bibliothèque Municipale « V. A. Urechia »), Chargée de cours dr. Oana Cenac, Maître assistante dr. Daniela Bogdan, Maître assistant dr. Matei Damian, Chargé de cours dr. Cătălin Negoiţă, Dr. Laurenţiu Ichim, Doctorante Elena Iancu (PERFORM)

Secrétaire: Lidia Orloschi 

Contacts      

Informations pratiques concernant l’organisation et le déroulement du colloque

  - Les travaux du colloque se dérouleront pendant deux journées, les 26-27 juin 2015.

Délais

- 1 mai 2015: envoi de l’intention de participation dans une fiche préliminaire qui comprenne: le titre, le résumé de la proposition (200 mots au maximum) et les mots-clés (5-6) en français.

- 10 juin 2014: inscription finale,  envoi des communications in extenso (par courriel électronique) et des frais de participation.   

Frais de participation

- Frais de participation effective couvrant les matériaux de présentation du colloque, les pauses café, le déjeuner collectif, les frais d’édition et d’expédition des Actes - 70 euros.

- Frais d’édition et d’expédition des Actes (sans participation effective) – 50 euros.

- Le paiement sera fait par mandat postal à l’adresse : Alina Daniela Crihană, 3, rue Macedonă, imm. F2, app. 58, Galaţi, 800459, Roumanie. Pour les participants de l’étranger le paiement sera fait par le truchement du service Western Union à la même adresse.  

Les langues de communication seront : le français, le roumain et l’anglais. Les communications peuvent être présentées en roumain, mais elles seront rédigées en vue de la publication en français (pour la plupart) ou en anglais. Les communications rédigées dans une langue étrangère par les participants de Roumanie seront accompagnées par leurs versions en roumain. 

 Formulaire d’enregistrement

Nom

Prénom

Degré   universitaire

Adresse   personnelle 

Téléphone

E-mail

Institution   d’enseignement /d’affiliation

Titre de la   communication

Aire thématique

Résumé

Mots-clés

Hébergement : hôtel - foyer des étudiants – sans   hébergement 

Consignes de rédaction 

La communication sera rédigée en Windows, Microsoft Word, format A4, police TNR, 11, interligne simple, justifié.

La communication ne doit pas dépasser 10 pages (y compris la bibliographie).

Mise en page:

  • haut et bas:2 cm
  • gauche et droite:2,5 cm
  • l’alinéa :1,25 cm
  • Titre de la communication : caractères gras, au centre, TNR, 11.
  • Titre universitaire, nom et prénom : caractères italiques, justifié, TNR, 11, au-dessous d’un interligne simple.
  • Institution de provenance/ d’affiliation : caractères italiques, justifié, TNR, 11, au-dessous d’un interligne simple.
  • Résumé : TNR, 11, caractères italiques, suivi d’un blanc (rappel : le résumé sera rédigé en français), au-dessous d’un interligne simple.
  • Mots-clés (5-6): TNR, 11, caractères italiques, suivis d’un blanc (en français).
  • Les titres mentionnés au cours de votre article et les mots/syntagmes que vous voulez mettre en évidence seront écrits en italiques. Evitez, si possible, les gras (bold). On ne soulignera pas!
  • Les citations courtes (jusqu’à 4 lignes) seront inclues dans le texte. Les citations plus longues seront détachées du contexte (1 cmà droite et à gauche), en utilisant le 10.
  • Les références seront insérées dans le texte, en utilisant les parenthèses droites, selon le modèle : [Ricoeur, 2000: 69] et se retrouveront dans la bibliographie placée à la fin de l’article.
  • Les notes de fin de texte (TNR, 9,5), introduites manuellement (n’employez pas la fonction automatique « notes sous le texte »), selon le modèle : 

Paul Ricœur, La mémoire, l’histoire, l’oubli, Paris, Seuil, 2000, pp. 82-83. 

ou 

Philippe Solal, « L’exil de soi ou le commencement de l’humain », Eidôlon, no 90, 2011, « L’exil et la différence »,  textes réunis par Danièle Sabbah, Presses Universitaires de Bordeaux, p. 123. 

ou 

Karin Bauer, « Patterns of Consciousness and Cycles of Self-destruction. Nation, Ethnicity and Gender in Herta Müller’s Prose », in Patricia Herminghouse, Magda Mueller (éds.), Gender and Germanness: Cultural Productions of Nation (Modern German Studies - A Series of the German Studies Association, Vol. 4), Berghahn Books, Providence-Oxford, 1997, p. 272. 

Entre les notes et la bibliographie : un interligne simple.

Les références bibliographiques seront enregistrées en ordre alphabétique (TNR, 11), selon le modèle : 

Ricœur, Paul, Soi-même comme un autre, Seuil, Paris, 1990. 

ou 

Starobinski, Jean, « Le style de l’autobiographie », Poétique, no 3, 1970, pp. 255-265. 

ou 

Cooper, Thomas, « Herta Müller: Between Myths of Belonging », in John Neubauer & Borbála Zsuzsanna Török (éds.), The Exile and Return of Writers from East-Central Europe: A Compendium, Walter de Gruyter, Berlin, 2009, pp. 475-496. 

La communication envoyée en pièce jointe aura comme type de fichier doc. ou docx.

Lieux

  • Galaţi, Roumanie

Dates

  • vendredi 01 mai 2015
  • mercredi 10 juin 2015

Contacts

  • Alina Crihana
    courriel : alina [dot] crihana [at] gmail [dot] com
  • Simona Antofi
    courriel : simoantofi [at] yahoo [dot] com

Source de l'information

  • Alina Crihana
    courriel : alina [dot] crihana [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Formes de l’opposition culturelle et représentations identitaires dans l’Europe des totalitarismes », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 26 novembre 2014, http://calenda.org/307594