AccueilFodéré à la genèse de la médecine légale moderne

Fodéré à la genèse de la médecine légale moderne

Fodéré and the genesis of modern legal medicine

Doctrines, pratiques, savoirs et réseaux d’experts, des Lumières au début du XXe siècle

Doctrines, practices, knowledge and expert networks, from the Enlightenment in the early 20th century

*  *  *

Publié le mercredi 03 décembre 2014 par João Fernandes

Résumé

La perspective envisagée par ce colloque est celle d’une histoire intellectuelle et d’une histoire sociale de la médecine légale à travers ses doctrines et ses pratiques, ce projet s’inscrivant dans la lignée du colloque de Genève de 1996 : « Homo criminalis : pratiques et théories médico-légales, XVIe-XXe siècles » Il s’agit donc d’éclairer la construction d’une science placée au service de la justice criminelle, en partant d’un état des lieux des savoirs, puis en abordant l’évolution de la pensée de Fodéré d’un traité à l’autre, son positionnement au regard de la communauté scientifique (continuation ou innovation), sa conception de la médicine légale et des qualités du médecin légiste ; la réception de ses traités à la fois théorique et pratique et les controverses qu’ils ont pu susciter.

Annonce

Argumentaire

Le colloque européen « Fodéré à la naissance de la médecine légale moderne : doctrines, pratiques, savoirs et réseaux d’experts, des Lumières au début du XXe siècle » a pour objectif de (re)penser l’histoire de la médecine légale et sa genèse au tournant du positivisme du XIXe siècle, à travers la personnalité et le parcours de l’un de ses pères fondateurs, François-Emmanuel Fodéré, auteur notamment du célèbre Traité de médecine légale 1798, réédité à Paris en 1813.

La perspective envisagée par ce colloque est celle d’une histoire intellectuelle et d’une histoire sociale de la médecine légale à travers ses doctrines et ses pratiques, ce projet s’inscrivant dans la lignée du colloque de Genève de 1996 : « Homo criminalis : pratiques et théories médico-légales, XVIe-XXe siècles » (Équinoxe. Revue de sciences humaines, 22, 2000).

Il s’agit donc d’éclairer la construction d’une science placée au service de la justice criminelle, en partant d’un état des lieux des savoirs, puis en abordant l’évolution de la pensée de Fodéré d’un traité à l’autre, son positionnement au regard de la communauté scientifique (continuation ou innovation), sa conception de la médicine légale et des qualités du médecin légiste ; la réception de ses traités à la fois théorique et pratique et les controverses qu’ils ont pu susciter.

Ce colloque ne se limitera pas à la médecine légale, mais sera ouvert à des questions d’hygiène publique et de police sociale, dans le cadre d’une véritable expertise sociale globale, en s’intéressant à d’autres questions chères à Fodéré.

Il sera également question, pour mesurer l’importance de l’apport de Fodéré à la médecine légale moderne, de reconstituer sa biographie : ses origines et ses liens familiaux, sa formation (dans les États de Savoie puis à Paris) et son savoir (héritage des Lumières), son parcours  intellectuel (voire spirituel), politique et professionnel, ses enseignements et sa reconnaissance institutionnelle.

Modalités pratiques d'envoi des propositions

Les propositions de communication porteront sur des questions se situant entre le XVIIIe siècle et le début du XXe siècle, notamment pour penser le passage entre des savoirs épars et des savoirs constitués comme science.
Les propositions de communication devront parvenir à l’une des adresses suivantes : Loraine.Chappuis@unige.ch ou Lucie.Buttex@unige.chen mentionnant :

  • le titre (même provisoire) de la communication
  • un bref résumé (10 lignes maximum)
  • une présentation de l’auteur (10 lignes maximum)

Délai de réponse à l’appel à communication :

au plus tard samedi 14 février 2015

Le colloque se tiendra les 26-27-28 novembre 2015.

Comité scientifique

  • Vincent BARRAS (PR. Université de Lausanne)
  • Pascal BASTIEN (Pr. Université du Québec à Montréal)
  • Falk BRETSCHNEIDER (Mcf. EHESS)
  • Anne CAROL (Pr. Université d’Aix-Marseille)
  • Christine CHAPPUIS (Pr. Université de Genève)
  • Anja JOHANSEN (Pr. CHS – IAHCCJ)
  • Gérard JORLAND (Pr. EHESS)
  • Luigi LACCHE (Pr. et Président de l’Université de Macerata)
  • René LEVY (Dir. rech. CNRS - CESDIP)
  • Silvano MONTALDO (Dr. du musée Lombroso - Turin)
  • Michelle PERROT (Pr. émérite Paris VII)
  • Marc RENNEVILLE (Dir. rech. CNRS – Criminocorpus)
  • Daniel ROCHE (Pr. Collège de France)
  • Michel SAPANET (médecin légiste - Poitiers)

Comité d’organisation

  • Frédéric CHAUVAUD, professeur, Université de Poitiers
  • Patrice MANGIN, professeur, Centre universitaire romand de médecine légale Lausanne-Genève
  • Marc ORTOLANI, professeur, Université de Nice
  • Alessandro PASTORE, professeur, Université de Vérone
  • Michel PORRET, professeur, Université de Genève

Colloque co-organisé par :

  • l’Unité d’Histoire moderne, département d’histoire générale,
  • UNIGE (Equipe DAMOCLES),
  • le CRIHAM (Universités de Poitiers et Limoges),
  • le département TeSIS (Université de Vérone)
  • et le laboratoire ERMES (Université de Nice - Sophia Antipolis)

Lieux

  • 24 rue du Général-Dufour
    Genève, Confédération Suisse (1211)

Dates

  • samedi 14 février 2015

Fichiers attachés

Mots-clés

  • médecine légale moderne, doctrine, pratiques, savoir, réseau d’expert, Lumières

Contacts

  • Amale Ziad
    courriel : amale [dot] ziad [at] unice [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Amale Ziad
    courriel : amale [dot] ziad [at] unice [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Fodéré à la genèse de la médecine légale moderne », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 03 décembre 2014, http://calenda.org/308610